Livres
512 064
Membres
523 194

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Eric Flint

28 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
31 lecteurs
Or
50 lecteurs
Argent
21 lecteurs
Bronze
3 lecteurs
Lu aussi
9 lecteurs
Envies
11 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
32 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.24/10
Nombre d'évaluations : 33

0 Citations 11 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Eric Flint

Sortie France/Français : 2017-04-20

Les derniers commentaires sur ses livres

L'Univers d'Honor Harrington, Tome 5 : La Couronne des esclaves (I)

Première partie de cet opus de la Couronne des esclaves très intéressante avec l'introduction de tous les protagonistes intervenant dans le récit. L'action monte en flèche dans la deuxième partie de ce premier tome et on se languit de voir comment l'intrigue va se poursuivre.

Afficher en entier
L'Univers d'Honor Harrington, Tome 6 : La Couronne des esclaves (II)

Une deuxième partie qui développe l'action de la fin du tome 1 et qui donne certaines explications sur des événements abordés dans la série principale d'HH. L'action est un peu en dents de scie avec beaucoup d'explications sur la mise en place d'un gouvernement mais tous cela reste cependant intéressant et assez bien écrits. Les personnages du Théâtre Audubon apportent un relief certain à l'histoire. Le royaume de Torche étant créé, voyons ce que nous donnera la suite de l'histoire dans Torche de la liberté.

Afficher en entier
Autour d'Honor, Tome 3 : Une aspirante nommée Harrington

Ce tome 3 d'Autour d'Honor comprend 3 récits et une nouvelle. Le premier récit qui reprend le sous-titre du livre, une aspirante nommée Harrington raconte les débuts d'aspirant officier d'Honor dans la FRM. Les choses se mettent en place dans la première partie puis un concentré d'action pour la seconde avec le talent de Weber qu'on lui connait pour décrire des scènes très réalistes.

La très courte nouvelle qui suit écrite par Weber également raconte un épisode survolé dans la série principale d'Honor et mettant en scène Nimitz et Samantha. Pas transcendant.

Pour suivre, un récit que je me réjouissais de lire pour connaître le fameux enlèvement d'Helene Zilwicki qui est cité plusieurs fois dans la sous-série l'Univers d'Honor Harrington et plus particulièrement dans l'Ombre de Saganami. Très intéressant et écrit par Flint.

Finalement, une description du coup d'état de McQueen en Havre qui est survolé dans la série principale et qui donne un éclairage plus profond, écrit par Weber.

En conclusion, un ouvrage important (et le meilleur des trois tomes d'Autour d'Honor) afin de mettre en place des éléments survolés dans la série principale et parfaitement écrit par Weber et Flint.

Afficher en entier
L'Univers d'Honor Harrington, Tome 10 : Les Bas-fonds de Mesa (I)

On retrouve nos espions Victor Cachat et Anton Zilwicki dans ce nouvel opus de l'univers d'Honor et quel plaisir. Un premier tome qui pose les jalons de l'histoire comme d'habitude et qui fait monter doucement le suspense. Pas de combats spatiaux mais de l'espionnage dans sa plus pure tradition et cela donne un nouvel élan à la série. Le tome 2 semble de bon augure.

Afficher en entier
L'Univers d'Honor Harrington, Tome 11 : Les Bas-fonds de Mesa (II)

Suite et fin de ces Bas-Fonds de Mesa... et comme espéré en fin de premier tome, c'est effectivement un concentré d'action. Une belle bataille spatiale et ensuite beaucoup de combats au sol. Toujours aussi bien écrit (même s'il y a quelques longueurs bien dispensables), la trame de l'Honorverse avance quelque peu avec cette sous-série de l'Univers d'HH. Chronologiquement, on arrive au même niveau que la fin de l'Orage gronde. En conclusion, une très bonne histoire !

Afficher en entier
L'Univers d'Honor Harrington, Tome 5 : La Couronne des esclaves (I)

Avertissement : Il s'agit du commentaire d'un très grand fan de David WEBER...

Dans la chronologie de l'honorverse, la couronne des esclaves se situe dans le temps de Plaies d'honneur , un peu avant L'Ombre de Saganami qui se situe lui-même dans le temps de Coûte que coûte .

Bien que divisé en 5 parties par l'auteur : 1- Manticore , 2- Erewhon , 3- le salaire du péché , 4- le Felicia III , 5- Congo, je dirais moi que le roman est divisé en deux grandes parties :

1/ Manticore et Erewhon, qui occupent les deux tiers du premier tome, sont en fait la mise en place du roman. Beaucoup de présentation, pas d'action, des développements très politiques tant dans les interactions entre les personnages que dans la présentation du théâtre des opérations.

La plupart des personnages ont déjà une existence propre qui a été développée dans des nouvelles de l'univers d'honor harrington, malheureusement pas encore traduites en français (entre autres : Changer of Worlds et The Service of the Sword: Worlds of Honor ).

Un véritable panier de crabe on l'on apprend à connaître Berry Zilwicki et son père Anton et surtout Victor Cachat, maître espion du Havre (qui sera régulièrement évoqué dans les tomes suivants d'honor harington). On y fait connaissance aussi avec une équipe de Solarien, pour une fois compétente (c'est suffisamment rare pour le noter...)

2/ Une seconde partie plus nerveuse : le salaire du péché , le Felicia III , Congo. Sans délaisser le côté politique cher à Weber, l'action est au rendez-vous des évènements qui vont conduire à la naissance d'une nation : Torche.

Avec au passage un réflexion sur l'esclavagisme.

Dans cette oeuvre, David Weber délaisse totalement le combat spatial qui a fait sa renommée. La couronne des esclaves est un roman d'espionnage et d'action.

Honor y est totalement absente (à part sur 20 lignes lors d'un rendez-vous avec la reine de Manticore).

Le livre a été écrit par David Weber et Eric flint (auteur de nouvelles dans l'univers d'honor), mais le style est clairement et totalement Weberien..

Toujours très bien construit, bien amené et clair dans ses explications il permet, en plus d'apporter un éclairage explicatif sur certains passages de la saga qui restaient un peu obscurs (faute d'avoir lu ce roman en temps et en heure).

Un très bon moment de distraction, indispensable à tous les amateurs de la Saga Honor Harrington.

Afficher en entier
L'Univers d'Honor Harrington, Tome 6 : La Couronne des esclaves (II)

Avertissement : Il s'agit du commentaire d'un très grand fan de David WEBER...

Dans la chronologie de l'honorverse, la couronne des esclaves se situe dans le temps de Plaies d'honneur , un peu avant L'Ombre de Saganami qui se situe lui-même dans le temps de Coûte que coûte .

Bien que divisé en 5 parties par l'auteur : 1- Manticore , 2- Erewhon , 3- le salaire du péché , 4- le Felicia III , 5- Congo, je dirais moi que le roman est divisé en deux grandes parties :

1/ Manticore et Erewhon, qui occupent les deux tiers du premier tome, sont en fait la mise en place du roman. Beaucoup de présentation, pas d'action, des développements très politiques tant dans les interactions entre les personnages que dans la présentation du théâtre des opérations.

La plupart des personnages ont déjà une existence propre qui a été développée dans des nouvelles de l'univers d'honor harrington, malheureusement pas encore traduites en français (entre autres : Changer of Worlds et The Service of the Sword: Worlds of Honor ).

Un véritable panier de crabe on l'on apprend à connaître Berry Zilwicki et son père Anton et surtout Victor Cachat, maître espion du Havre (qui sera régulièrement évoqué dans les tomes suivants d'honor harington). On y fait connaissance aussi avec une équipe de Solarien, pour une fois compétente (c'est suffisamment rare pour le noter...)

2/ Une seconde partie plus nerveuse : le salaire du péché , le Felicia III , Congo. Sans délaisser le côté politique cher à Weber, l'action est au rendez-vous des évènements qui vont conduire à la naissance d'une nation : Torche.

Avec au passage un réflexion sur l'esclavagisme.

Dans cette oeuvre, David Weber délaisse totalement le combat spatial qui a fait sa renommée. La couronne des esclaves est un roman d'espionnage et d'action.

Honor y est totalement absente (à part sur 20 lignes lors d'un rendez-vous avec la reine de Manticore).

Le livre a été écrit par David Weber et Eric flint (auteur de nouvelles dans l'univers d'honor), mais le style est clairement et totalement Weberien..

Toujours très bien construit, bien amené et clair dans ses explications il permet, en plus d'apporter un éclairage explicatif sur certains passages de la saga qui restaient un peu obscurs (faute d'avoir lu ce roman en temps et en heure).

Un très bon moment de distraction, indispensable à tous les amateurs de la Saga Honor Harrington.

Afficher en entier
L'Univers d'Honor Harrington, Tome 10 : Les Bas-fonds de Mesa (I)

Zilwicki le manticorien et Cachat le havrien, unis pour le meilleur et pour le pire, sont de retour sur Mesa pour tenter de percer à jour l'alignement Mesan. Ils pourront pour ce faire s'appuyer sur les cissecs, ces citoyens, certes libres, mais considérés comme sous-citoyens. (Vous pensez des descendants d'esclaves affranchis).

L'action se situe à cheval sur les événements de l'orage gronde et l'ombre de la liberté. D'ailleurs des repères chronologiques et une chronologie des romans et nouvelles en fin de tome 2 peuvent nous permettre de nous remettre dans le bain sans avoir à relire les épisodes précédents.

Parce que, si l'action de la série est complexe, avec beaucoup de personnages, de fils d'histoire qui s'entremêlent ici, la trame est assez facile à suivre.

On reste sur le roman d'espionnage, mais on boucle l'histoire pour rejoindre de façon définitive la série principale et la série "l'univers d'honor", qui n'est pas une série dérivée mais une orientation spatiale différente. Malgré sa réputation, la salamandre ne peut pas être partout et de toute façon, elle est devenue trop gradée pour se coltiner le sale boulot.

Du coup, on rajoute un peu d'action militaire, mais cette fois, au lieu de se battre dans l'espace, on va combattre au sol. Moins de missiles mais plus de testostérone.

J'ai épuisé tout mon vocabulaire dans toutes mes critiques de la série, l'univers et les personnages. Je ne sais plus quoi dire d'autre qu' à chaque nouvelle sortie, je me précipite pour acheter les ouvrages, qu'ils soient en un ou deux tomes (et que cela me coûte un bras) ou pas. Et chaque replongée dans l'univers d'honor me donne envie de me relire la série dans son intégralité (et une fois sur deux je cède à mes pulsions).

Je ne suis plus réellement objectif quant à cette série. Si le roman a des failles, des longueurs ou autre, je ne les voit plus car j'adore le style des auteurs et il m'est à chaque fois impossible de me détacher de ma lecture. Je suis accroc (et tant pis si c'est mauvais pour ma santé littéraire).

Et si vous avez lu tous les tomes jusque là et encore pire, si vous avez lu ma critique de bout en bout, c'est que vous l'êtes aussi...

Afficher en entier
L'Univers d'Honor Harrington, Tome 11 : Les Bas-fonds de Mesa (II)

Zilwicki le manticorien et Cachat le havrien, unis pour le meilleur et pour le pire, sont de retour sur Mesa pour tenter de percer à jour l'alignement Mesan. Ils pourront pour ce faire s'appuyer sur les cissecs, ces citoyens, certes libres, mais considérés comme sous-citoyens. (Vous pensez des descendants d'esclaves affranchis).

L'action se situe à cheval sur les événements de l'orage gronde et l'ombre de la liberté. D'ailleurs des repères chronologiques et une chronologie des romans et nouvelles en fin de tome 2 peuvent nous permettre de nous remettre dans le bain sans avoir à relire les épisodes précédents.

Parce que, si l'action de la série est complexe, avec beaucoup de personnages, de fils d'histoire qui s'entremêlent ici, la trame est assez facile à suivre.

On reste sur le roman d'espionnage, mais on boucle l'histoire pour rejoindre de façon définitive la série principale et la série "l'univers d'honor", qui n'est pas une série dérivée mais une orientation spatiale différente. Malgré sa réputation, la salamandre ne peut pas être partout et de toute façon, elle est devenue trop gradée pour se coltiner le sale boulot.

Du coup, on rajoute un peu d'action militaire, mais cette fois, au lieu de se battre dans l'espace, on va combattre au sol. Moins de missiles mais plus de testostérone.

J'ai épuisé tout mon vocabulaire dans toutes mes critiques de la série, l'univers et les personnages. Je ne sais plus quoi dire d'autre qu' à chaque nouvelle sortie, je me précipite pour acheter les ouvrages, qu'ils soient en un ou deux tomes (et que cela me coûte un bras) ou pas. Et chaque replongée dans l'univers d'honor me donne envie de me relire la série dans son intégralité (et une fois sur deux je cède à mes pulsions).

Je ne suis plus réellement objectif quant à cette série. Si le roman a des failles, des longueurs ou autre, je ne les voit plus car j'adore le style des auteurs et il m'est à chaque fois impossible de me détacher de ma lecture. Je suis accroc (et tant pis si c'est mauvais pour ma santé littéraire).

Et si vous avez lu tous les tomes jusque là et encore pire, si vous avez lu ma critique de bout en bout, c'est que vous l'êtes aussi...

Afficher en entier
Autour d'Honor, Tome 3 : Une aspirante nommée Harrington

Troisième opus des recueils de nouvelles se passant dans l'honorverse. Écrit en 2001 et publié donc, entre Les Cendres de la victoire et Plaies d'honneur, tomes de la série principale.

On ne présente plus la paire Weber-Flint qui est à l'origine de tous les romans classés "l'univers d'Honor Harrington", et c'est clairement la meilleure dans ce domaine. Ici, pas d'écriture à quatre mains mais quatre nouvelles dont une seule de Flint (mais pas des moindres).

Une aspirante nommée Harrington de Weber :

Honor Harrington, 20 ans, mais paraissant 13 (du au prolong de troisième génération), vit, après 3.5 années T de formation à Saganami, son premier déploiement, comme aspirante à bord du croiseur lourd « l'amazone » en direction de la Silésie. Elle a déjà cette lueur dans les yeux, cette autorité, cette assurance tranquille qui fait d'elle un matériau solide et il lui faudra cela pour s'en sortir.

On fait connaissance avec le lieutenant Santino, l'âne bâté d'amiral que l'on a brièvement connu dans Les Cendres de la victoire ainsi qu'avec le Capitaine Backfish (Plaies d'honneur). On y comprend la tradition d'honneur à inviter ses officiers à dîner.

Une histoire un brin bavarde (Weber a déjà glissé dans cette tendance depuis quelques tomes déjà) jusqu'à la fin explosive, mais éclairant agréablement l'histoire d'Honor.

Ceux par qui les mondes changent de Weber.

Très courte nouvelle où l'on voit Nimitz et Samantha rejoindre le clan d'eaux vives pour expliquer le besoin pour le peuple sylvestre d'émigrer sur Grayson.

Une nouvelle n'ayant que très peu d'intérêt, tout est déjà su et joué dans la série principale.

Venus des montagnes de Flint.

Vu l'ordre de parution à la française, beaucoup se demandaient en lisant Plaies d'honneur et même La couronne des esclaves d'où pouvaient venir la famille Zilwicky, qu'étaient les exploits d'Hélène et cette fameuse liste des complices de Manpower.

Et bien voilà l'erreur réparée. Une chouette nouvelle qui est en fait le point de départ à l'évolution de la série vers la guerre contre Manpower et les mesans.

Tout se passe à Chicago sur la vieille Terre et l'on y comprend également les relations entre Zilwicki et Victor Cachat de Havre.

Et enfin La tombée de la nuit de Weber.

Simplement le récit de la tentative de coup d'état de McQueen.

Hélas beaucoup de redite par rapport à la série principale et aucun suspense puisque l'on sait déjà très exactement ce qui s'est passé.

Au final, deux nouvelles, les plus longues heureusement, très intéressantes et deux sans intérêt (mais c'est les plus courtes).

Afficher en entier

Les gens aiment aussi

Dédicaces de Eric Flint
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Atalante : 6 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array