Livres
478 029
Membres
459 298

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fabien Cerutti

154 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par sylvain 2014-08-16T16:16:03+02:00
de

Biographie

Fabien Cerutti est agrégé d’histoire et enseigne en région parisienne. Il passe une partie de sa jeunesse en Guyane et en Afrique et se passionne très tôt pour les cultures de l’imaginaire et les médias interactifs, dont le jeu de rôle et le jeu vidéo. Inspiré par le Trône de fer qu’il considère comme une oeuvre majeure, il commence par inventer des scénarios pour le jeu en ligne Neverwinter Nights se déroulant dans l’univers du Bâtard de Kosigan.

Il se crée alors autour de son personnage une belle communauté d’aficionados. Encouragé par ce premier succès, Fabien Cerutti se lance dans son aventure personnelle : écrire un roman foisonnant et surprenant dans lequel il conjugue à la fois sa connaissance des genres et son habileté de conteur. Le résultat : on dévore les aventures épiques et rocambolesques d’un héros attachant comme seules les littératures de l’imaginaire savent nous en faire aimer.

http://www.mnemos.com/auteurs/fabien-cerutti/

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
57 lecteurs
Or
92 lecteurs
Argent
48 lecteurs
Bronze
26 lecteurs
Lu aussi
23 lecteurs
Envies
174 lecteurs
En train de lire
7 lecteurs
Pas apprécié
6 lecteurs
PAL
98 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.23/10
Nombre d'évaluations : 101

0 Citations 54 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Fabien Cerutti

Sortie France/Français : 2018-06-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Le Bâtard de Kosigan, Tome 1 : L'Ombre du pouvoir

Dans ce livre, l'auteur mélange les évènements historiques réels avec des éléments fantastiques et ceci avec une grande habilité.

Fabien Cerruti navigue entre deux époques : l'une, qui se déroule en 1339, époque dans laquelle évolue le Chevalier Pierre Cordwain de Kosigan, et l'autre, en 1899, dans laquelle vit son descendant, Kergaël de Kosigan.

L'auteur a écrit les aventures du Bâtard a la première personne ce qui permet au lecteur d'être plus immergé dans l'histoire.

Ce personnage est formidable. Il est intelligent, roublard à souhait et entouré d'une bande fidèle.

Pour ma part, ce premier tome des péripéties du Chevalier de Kosigan est formidable.

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 2 : Le fou prend le roi

Cette histoire se déroule avant la guerre de Cent Ans.

D'un côté, nous suivons Kosigan qui est engagé par le roi d’Angleterre pour découvrir le complot qui va frapper le roi de France, puis la couronne de France mais aussi pour découvrir le meurtrier du dauphin Jean. Nous sommes en plein complots destinés à déstabiliser les couronnes de France et d'Angleterre. La part de surnaturel est très importante.

De l'autre côté (au 19ème siècle), nous suivons les compagnons de Kergaël de Kosigan (plongé dans le coma) (son ami Charles Chevais Deighton, son professeur Ernest Lavisse, l’historien Léopold Delisle) qui cherchent à savoir qui a attenté à sa vie. Ils continuent leur quête sur le Bâtard et veulent découvrir qui est derrière toute cette histoire.

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 2 : Le fou prend le roi

Ce deuxième tome des aventures du Bâtard de Kosigan, chevalier médiéval œuvrant dans un monde fantasy est très bon. Les faiblesses du premier tome ont disparue et c'est un scénario plus complexe, dans un monde plus dur que l'on retrouve Kosigan et ses acolytes.

Le premier tome montrait des faiblesse tant dans le scénario, un peu simple, que dans le monde lui même. Il manquait de richesse, d'un peu de dureté de ce monde médiéval, le tout paraissait un peu trop "gentil". C'est fini. Ce tome deux est beaucoup plus complexe, l'intrigue s'étoffe de manière importante, mais également plus dur, que ce soit le caractère des personnages, le monde dépeint ou bien même certains moments du scénario. Les faiblesses du tome un se sont retrouvées gommées et ce deuxième tome vient en force emporter le lecteur avec lui.

L'écriture de Fabien Cerutti est toujours très agréable à lire, parsemée de mots français du registre médiéval (toujours expliqués, heureusement!), dans un monde historique dépeint avec force et connaissances (bon en même temps, avec des études d'histoire à son actif, l'auteur sait de quoi il parle). On peut noter des annexes intéressants et très utiles (par exemple pour les unités de mesure) et des cartes, qui permettent de ne pas trop s'y perdre (surtout quand la géographie change entre les époques).

Côté scénario, on retrouve nos acolytes préférés, cependant, plus aucun personnage n'est à l'abris du danger et tous se retrouvent avec des faiblesses et des forces. L'équilibre qui manquait au premier tome est largement rattrapé dans celui-ci. Bien que, on se doute que le personnage principal survive à ses aventures, les nombreux moments de suspens sont agréables à lireSpoiler(cliquez pour révéler) et l'auteur n'hésite pas à tuer (violemment parfois) ses personnages. De même, le monde n'est plus aussi "gentil" que dans le tome 1, où parfois le côté propre du livre rendait un univers trop doux pour l'époque. Là, tout est abandonné et attendez vous à des scènes assez violentes sur divers thèmesSpoiler(cliquez pour révéler) : on retrouve notamment une scène de viol décrite dans une lettre qui est assez dure à la lecture, mais aussi des scènes de tortures et de sacrifices qui dépeignent un monde emprunt de religions fanatiques, qui n'hésitent pas à faire jaillir le sang au besoin. Ces scènes sont cependant bien amenées par l'auteur et ne sont pas "inutiles" au scénario, ni n'ont pour but de la violence pour la violence.

En conclusion, la série prend une tournure bien plus adulte et s'engage dans un très bon chemin, qui est prometteur pour la suite! Et comme pour le tome 1, la couverture du poche est vraiment très sympathique.

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 4 : Le Testament d'Involution

Il était attendu ce dernier tome, et il a su délivrer une fin à la hauteur de ce que j'attendais, malgré un petit bémol.

Le testament d'involution est une prophétie qui promet de grands pouvoirs et certaines des parties réunies à Cologne dans les années 1340 sont prêtes à tout pour la déclencher.

Pierre Cordwain de Kosigan, le Bâtard, a réussi à délivrer la sorcière des mains de l'inquisition. Mais malgré tout, gagner la confiance de ses consœurs tout en faisant bonne mine auprès de l'église n'est pas une mince affaire et il marche sur la corde raide.

Du coté de l'intrigue du XXième siècle on change un peu de point de vue car Kergaël a disparu et se sont ses amis et ses connaissances qui nous renseignent sur l'évolution de la situation ...

Les événements s'accélèrent, aussi bien pour le Bâtard que pour son descendant. On sent vraiment la montée en puissance de l'intrigue au fur et à mesure dans ce tome.

Je fois dire que j'ai particulièrement apprécié les passages avec Elisabeth. Elle nous dévoile tout un pan de l'intrigue qu'on ne connaissait pas et nous fait vivre de belles aventures. J'ai trouvé qu'elle apportait un coté frai et surtout plus d'action dans la partie du descendant.

Le fait de ne pas savoir ce qu'il arrive à Kergael durant tout le tome donne vraiment un coup de boost car du coup le récit de cette époque parait plus rythmé et est moins dans la réflexion. Les révélations sont plus nombreuses et peut être un peu plus marquantes.

Du coté du Bâtard aussi ce tome nous apporte son lot de surprises. Je n'aurais jamais imaginé un déroulement de ce genre, ça c'est sur. Le personnage est fidèle à lui même, il joue sur tout les fronts, tentant de maintenir la main mise sur l'ensemble de la situation en répondant à tout les différents camps sans jamais vraiment prendre parti (mais faisant semblant pour son propre bien à de nombreuses reprises)

C'est toujours un manipulateur de génie, il sait retourner une situation difficile à son avantage même si l'exercice n'est vraiment aisé dans ce tome car les autres protagonistes aussi savent se protéger et se méfient de lui autant qu'il se méfie d'eux.

L'intrigue du descendant prend sa vrai fin. Une fin sous forme de grosse révélation qui nous fait abandonner le format épistolaire pour passer à une narration directe bien plus normale.

J'ai adoré cette façon de traiter l'uchronie, renversant le principe pour changer à nouveau la donne dans le futur. C'était bien trouvé !

C'est aussi dans ce passage qu'on en apprend plus sur la suite de la vie du Bâtard, rassemblant en fait en une fin les deux intrigues. Car si l'histoire du descendant montra sa vrai fin, du moins pour ce qui est de l'intrigue concernant les sociétés secrètes, il est clair que l'histoire du Bâtard que l'on suis ici n'est pas du tout la fin du personnage.

D'ailleurs je dirais que c'est la partie du roman dont je suis sortie la plus mitigée.

D'un coté c'était une bonne idée parce que ça nous prouve qu'il y a encore pas mal de chose à découvrir, l'auteur laisse vraiment encore le suspense et nous fait attendre le second cycle avec impatience. Mais d'un autre coté on a d'un coup une telle somme de révélations en si peu de temps que ça fait un peu peur sur le coup. Limite j'ai eu l'impression d'en apprendre trop.

Surtout qu'on n'en demandait pas forcement tant. Et que j'ai peur que ça nuise à la suite, le fait de savoir déjà dans quelle direction tout va partir, que ça gâche un peu le plaisir.

Bon, pour être franche je pense aussi que c'est totalement fait exprès. Ça cache surement pas mal de surprises pour la suite.

Au final malgré mon hésitation sur la forme qu'a pris la fin de ce tome, je l'ai bien apprécié. On peut dire que niveau révélations on est au sommet de la série et j'attendais la suite avec impatience.

16,5/20

https://delivreenlivres.blogspot.com/2019/04/le-batard-de-kosigan-tome-4-le.html

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 3 : Le Marteau des sorcières

Ici, l'auteur déplace son intrigue dans le Saint Empire Germanique.

Les personnages, que soit au Moyen Age ou au XIXème siècle vont devoir affronter des nouveaux mystères.

Le Capitaine de Kosigan et sa compagnie se trouve face, d'un côté à des sorcières, et, de l'autre, un inquisiteur venu de Rome.

Je suis franchement emballée par le bâtard de Kosigan et ses aventures.

Il ne me reste plus qu'à me procurer le quatrième tome.

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 2 : Le fou prend le roi

Un bon moment lecture de fantasy médiévale avec un personnage haut en couleurs!

Complots, trahisons, magie, mystères, tous les ingrédients pour un récit explosif !

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 1 : L'Ombre du pouvoir

Une superbe découverte de l'auteur à partir de ce premier tome !

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 1 : L'Ombre du pouvoir

- Que dire du bâtard de Kosigan ? Ne pas commencer quand on est fatiguée

- Un récit épique et bourré d’intrigues

- Une écriture s’adapte pour coller à l’ambiance Moyen-Age de l’intrigue principale et à celle fin 19èle de l’intrigue secondaire

- Des personnages tous plus manipulateurs et sournois les uns que les autres

- un tome à l’aspect très plan plan on suit en apparence qu’une joute mais c’est en fait une sacrée partie d’échec

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 3 : Le Marteau des sorcières

Une troisième tome en semi-teinte pour ma part, que je trouve moins profond et moins intéressant que les deux premiers.

L'écriture de l'auteur reste d'une qualité incontestée, mais j'ai eu du mal avec le rythme du livre, que j'ai trouvé décousu par moment et qui m'a empêché de réellement me sentir "dans" le livre et l'univers. Par contre, l'utilisation d'anciens mots, les annexes et tous les bonus mis en place par l'auteur sont toujours aussi intéressants!

Niveau scénario, j'ai également eu quelques problèmes pour suivre l'intrigue, même si globalement elle est très bonne. Malheureusement, j'ai trouvé l'évolution de certains personnages inexistantes voire pas intéressante, qui manquait réellement de consistance. Cependant, la série est toujours aussi bien conduite et le fil rouge commence petit à petit à faire entrevoir aux lecteurs et lectrices le début d'une résolution finale!

EN tout cas, j'ai hâte de découvrir le quatrième tome en version poche, avec les superbes illustrations que propose cette version pour ses couvertures!

Afficher en entier
Le Bâtard de Kosigan, Tome 4 : Le Testament d'Involution

Ce quatrième tome clos les aventures du Bâtard de Kosigan... Ou du moins celles du premier cycle! Fabien Cerutti nous emmène dans le dernier tome de cet univers de fantasy médiévale très agréable à lire.

Côté écriture, Fabien Cerutti propose des personnages bien travaillés, avec des caractères bien tranchés, avec des personnages forts, et ce des deux sexes. On retrouve une immersion lors des passages avec le Bâtard, de par l'utilisation d'un vocabulaire ancien, avec les mots réels employés à l'époque. L'histoire est également au centre de l'écriture et l'auteur propose un roman pédagogique, qui permet de découvrir l'histoire de France de l'époque d'une manière assez originale (attention, tous les faits ne sont pas pour autant exacts, quoique...).

Côté scénario, l'auteur prend les rênes et mène le lecteur de bout en bout là où il le décide. Les différentes scènes sont très bien rendues, quoique parfois un peu longues, mais les explications finales rendent le scénario très intéressant. Le fait de changer d'époques et de personnages régulièrement ajoute une réelle touche, car le scénario est ainsi "coupé" en plusieurs parties. Ce qui peut être frustrant quand il arrive des péripéties aux personnages et que l'on ne peut pas connaître la fin avec plusieurs chapitres! Mais c'est aussi un jeu avec le lecteur, qui ne permet pas de souffler une seconde!

C'est une très belle manière de clôturer le premier cycle du Bâtard de Kosigan et j'ai hâte de découvrir quelles surprises Fabien Cerutti nous garde pour le prochain cycle. [masquer]J'avais toutefois une vague idée de la fin, car, j'avais remarqué lors d'une séance de dédicace que le personnage de la couverture du premier tome, à savoir le Bâtard de Kosigan, avait une étrange ressemblance avec l'auteur. Je n'y avais pas plus prêté attention, mais lors de la lecture des derniers chapitres, j'ai compris que cela était en réalité intentionnel. Un petit clin d’œil intelligent pour les observateurs![/masquer]

En bref, il s'agit d'une série de fantasy médiévale française assez originale, par le fait que l'on couvre plusieurs personnages dans deux époques distinctes, personnages liés tout au long de l'histoire, dont on recherche le véritable dessein. Facile à lire, sans prise de tête et avec un contexte et une immersion historique bien travaillée.

Afficher en entier

Dédicaces de Fabien Cerutti
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Mnémos : 7 livres

Gallimard : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array