Livres
443 274
Membres
378 478

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Franck Bouysse

95 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Franck Bouysse est né au XXe siècle à Brive.

Il apprend à lire avec le Journal de Mickey.

Il cultive un temps son goût pour l'absurde avec Beckett, Bioy Casares et Ionesco, puis bifurque vers les récits fantastiques de Poe, Lovecraft et Maupassant. En parallèle Holmes devient un compagnon de route fidèle.

Avec l'écriture qu'il cultive depuis qu'il est adolescent, la lecture est la grande affaire de sa vie (Les vins rouges du Sud aussi...). Il voue une véritable admiration à Faulkner, London, Hemingway, Dickens, Carver et à des auteurs plus récents : McCarthy (Cormac), Sallis, Peace et, aussi surprenant que cela puisse paraître, à Vila-Matas et Michon. En passant par la bande dessinée, il vient à la littérature noire, par hasard, en tombant sur Moisson rouge d'Hammett, puis en lisant Chandler, avec lequel il découvre la puissance de la métaphore.

Il n'a pas lu Christine Angot, ni Guillaume Musso et se réveille chaque matin en se disant qu'il va combler ce manque et s'endort sereinement chaque soir en ayant oublié sa promesse.

Il aime marcher et s'arrêter dans un bar pour écrire en écoutant Antony and the Johnsons, Billie Holiday, ou encore Biber (Franz, pas Justin) en fumant d'immondes cigares italiens.

En 2008, il publie un roman noir (L'Entomologiste), puis les deux premiers volets de sa "Trilogie H." (Le Mystère H. et Lhondres ou les ruelles sans étoiles). Il réalise également les dossiers introductifs de l'intégrale BD de Théodore Poussin (par Frank Le Gall) et participe ça et là à divers projets collectifs.

Il a fait sienne cette devise de Desproges : "La seule certitude que j'ai, c'est celle d'être dans le doute."

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.38/10
Nombre d'évaluations : 44

0 Citations 45 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Franck Bouysse

Sortie France/Français : 2019-01-10

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Ktyice 2018-02-27T12:16:54+01:00
Grossir le ciel

Un livre sans plus. J'ai vraiment eu beaucoup de mal avec ce style rural. Je m'attendais à un vrai suspens. Je trouve que ce livre parle trop de la vie à la campagne et que parfois c'est un peu cliché. Hormis cela, il se lit bien et l'écriture est recherchée ce qui est agréable. Je pense que j'ai mal choisi ma lecture car mal guidée par ce classement dans la catégorie polar (alors que -en ce qui me concerne- il ne fait pas partie).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cile4723 2018-04-21T02:25:27+02:00
Grossir le ciel

Gros coup de cœur pour ce roman

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2018-04-30T17:07:04+02:00
Plateau

Que j'ai aimé ce roman. Ici nous sommes sur le "plateau de Millevaches" en Corrèze, pas très loin de chez moi. On se délecte des mots, de détails sur les hommes, l'environnement, des descriptions magnifiques. Et pourtant on se trouve dans un récit sombre, emprunt de secrets. Au fil de l'histoire ceux-ci vont être mis à jour, par obligation… Sur ce "plateau" il faut être fort pour y vivre ou survivre. Un roman a savouré, une très belle écriture et une fin comme je les aime. Le premier de cet auteur que je lis, donc à suivre incontestablement et je recommande chaleureusement cette histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Patounet52 2018-07-14T21:45:36+02:00
Plateau

Excellent roman tant par son déroulement, que par son intrigue, mais surtout par l'écriture .Parfois ampoulé, mais tellement agréable !

Je conseille ce policier du terroir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-232 2018-08-09T13:21:02+02:00
Grossir le ciel

Deux fermes distantes de quelques centaines de mètres dans un coin perdu ... deux voisins, deux taiseux... des non- dits, une tension qui monte lentement....

J'ai apprécié cette histoire mais pas autant que beaucoup de lecteurs mais très charmée par l'écriture de l'auteur .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-08-09T21:04:25+02:00
Glaise

♪ Quoi ma glaise ? Qu'est-ce qu'elle a ma glaise ? Quelque chose qui ne va pas ? Elle ne te revient pas ? ♫

Lorsqu'on ouvre le nouveau roman d'un auteur qu'apprécie fortement, d'un auteur qui nous a donné des coups de coeur, on a toujours cette peur au ventre, cette appréhension : est-ce que cette fois-ci je vais ressentir autant d'émotions que dans l'autre ?

"Grossir le ciel" avait été magistral niveau émotions ressenties, "Vagabond" m'avait laissée de marbre, alors vous comprenez que lorsque j'ouvris "Glaise", j'avais un peu la chocottes.

La première ligne a dissipé ce doute, les premières phrases m'ont confortées dans le fait que je tenais en main un grand roman et une fois le premier chapitre terminé, je me doutais que des émotions, j'en aurais à foison.

Maintenant, le plus dur reste à faire : comment vous en parler ? Par quel bout commencer pour en parler comme je voudrais vous en parler, pour tenter de vous faire ressentir toutes les émotions qui m'ont submergé durant ma lecture ? Difficile.

Alors, venez avec moi dans un petit coin perdu du Cantal, sorte de trou du cul de la région qui se retrouve uniquement peuplée, non pas d'irréductibles gaulois, mais de femmes, d'enfants et de vieillards, puisque tous les hommes valides sont partis, la fleur au fusil, bouter le teuton de France, le tout en moins de quinze jours, cela va de soi.

Avec le recul, on sait que certains se sont avancé avec un peu trop d'enthousiasme dans le fait que ce serait une guerre éclair. Elle fut longue et dure, et ce n'est pas là que je préfère les longueurs et la dureté.

L'écriture de l'auteur est belle, poétique, lyrique, magnifique, elle vous emporte ailleurs pour vous déposer directement dans ce petit coin perdu de France, à une époque que vous et moi ne pouvons pas connaître.

Ses personnages ont de la prestance, de la présence, on les sent vivant, réellement. Joseph est comme tous les jeunes, un peu taiseux, un peu fougueux, passionné. Il est l'homme de la maison depuis que son père est à la guerre.

Valette, le salaud de service est plus un méchant pathétique qu'impressionnant. On a envie de le baffer, certes, mais aussi de le plaindre parce qu'avec un caractère pareil, la vie ne doit pas être gaie tous les jours : alcoolo, violent, bas de plafond, estropié d'une main qui fait qu'il n'ira pas à la guerre, et ça lui plombe son moral.

Les femmes, quant à elles, elles sont effacées, derrière les hommes et cette guerre va leur permettre aussi de montrer leur vrai valeur car ce sont elles qui font tourner la France et si le labourage et pâturage ne sont pas toujours les deux mamelles de la France, elles font ce qu'elles peuvent pour que les exploitations agricoles continuent de les nourrir.

Si la campagne, ça vous gagne, moi, la campagne, ça me connait un peu, même si ce n'est pas celle des années 1914. On sent que l'auteur a potassé son sujet, soit en lisant, soit en écoutant les vieilles histoires au coin du feu, car ce que j'ai lu était le reflet de ce que je connaissais, sauf avec l'histoire du petit veau parce que Valette est hors-norme comme enfoiré de première.

Ce roman, j'avais envie de le dévorer, mais je me suis contenue, lisant doucement, m'imprégnant bien de ses mots, des ses phrases, de ses personnages, de cette prose qui est la signature de l'auteur et qui sait si bien me donner moult émotions différentes, dont une envie de lire le prochain s'il est de la même trempe…

Comme disait la pub « La campagne, ça vous gagne » (je sais que c'était la montagne) et moi j'ajouterai qu'avec Franck Bouysse, rien n'est lisse ! Il vous parle de la campagne comme les vieux de chez nous, ceux qui ont toujours une anecdote ou une histoire à vous raconter, belle ou tragique, mais réaliste.

Un beau et grand roman, noir, sombre, lumineux, rempli d'émotions en tout genre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-232 2018-08-12T20:07:22+02:00
Vagabond

C'est un roman très court et sombre sur un vagabond et sa guitare.

L'écriture est fine, ciselée , poétique . Les mots sont choisis avec soin mais je n'ai pas autant aimé ce livre que " grossir le ciel " !

Il m'a manqué des réponses ( ou alors je n'ai pas tout compris ;) ) et je n'ai pas réussi à m'attacher au personnage principal .

C'est une petite déception mais je retenterai volontiers un autre de ses romans. (J'ai " plateau " dans ma pal ).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PhilippeT 2018-08-29T14:45:25+02:00
Grossir le ciel

Bon livre dévoré en deux jours. Pas ce genre de suspens qui vous fait passer une nuit un peu courte, non, c'est beaucoup plus subtil. Le temps se suspend autour des mots de cet auteur que je découvre et dont j'adore le verbe. L'auteur écrit fort bien, des envolées comme j'en ai rarement lues puis des phrases sèches comme la terre du pays qu'il décrit. C'est ainsi que se forme l'équilibre narratif. Un milieu rural et dur, pas loin des clichés d'antan mais qu'importe. Et puis ce titre que l'on comprend en lisant les dernières pages, magnifiques. Ce n'est pas un polar traditionnel

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2018-09-17T16:14:33+02:00
Grossir le ciel

Gus et Abel. Ils sont rudes, rustres et voisins. Et il y a la nature, l'environnement, leurs fermes. Le terroir tient dans ce roman une place particulière comme un personnage à part entière, et on le voit s'étioler en parallèle des grains de sables qui s'infiltrent dans rouages de l'histoire, dans leurs quotidiens solitaires, leurs habitudes. C'est un polar oui, mais tout en poésie, subtilité et finesse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laetitia-35 2019-01-03T12:00:16+01:00
Glaise

Je dois tout d'abord commencé par dire que j'ai abandonné ma lecture de ce roman à la page 239. Mon avis va donc concerné cette partie que j'ai lu. Je n'ai pas réussi à accrocher à cette lecture. J'ai trouvé que l'histoire en elle-même est assez vide, plate, et sans grand intérêt. Je ne suis pas du tout habituée à ce genre de lecture, et je pensais vraiment que je prendrais plaisir à découvrir ce genre, mais pas du tout ! De tout ce que j'ai lu, il ne se passe pas grand chose, à part les "péripéties" de Joseph qui doit apprendre à grandir avec un père parti à la guerre et une mère assez possessive. Je ne vois pas du tout où l'auteur cherche à nous entraîner (peut-être que je l'aurais su si j'avais continué). Je ne suis pas très adepte de ce genre d'histoire où il ne se passe rien, et où seule compte la profondeur des personnages. Parce qu'autant l'histoire est plate, autant les personnages sont vraiment très recherchés. Je dirais même un peu trop recherchés. J'ai eu l'impression que la mise en scène autour de l'histoire n'avait que pour but de présenter des personnages, et c'est ce que je trouve dommage. En ce qui concerne le style de l'auteur, je n'ai vraiment pas accroché, et c'est aussi sans doute pour cela que j'ai abandonné ma lecture. Il utilise énormément de métaphore, beaucoup trop à mon avis, et elles sont parfois difficile à appréhender. J'ai eu aussi beaucoup de mal avec la façon qu'à l'auteur de construire ses phrases. Il n’hésite pas à retirer les pronoms personnels au début des phrases, et ça m'a beaucoup perturbé. Il nous propose aussi de très nombreuses descriptions, très détaillées et souvent inutilement, ce qui alourdit le texte et ralenti grandement le rythme de lecture.

Afficher en entier

Dédicaces de Franck Bouysse
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

La Manufacture de livres : 3 livres

LGF - Le Livre de Poche : 3 livres

Geste éditions : 2 livres

Manufacture de livre éditions : 1 livre

Les Ardents : 1 livre

lucien souny : 1 livre

Editions Ecorce : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode