Livres
547 449
Membres
584 547

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

François D'Épenoux

Auteur

France Né(e) le 1963-10-26 ( 57 ans )
577 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par TERVERCHANTAL 2018-05-28T10:18:53+02:00

Biographie

François d'Epenoux est un écrivain français né en 1963. Il est l'auteur d'un essai, les bobos me font mal (2003), et de huit romans : Gégé (1995) - qui a fait partie de la sélection finale pour le Goncourt du Premier roman -, L'Importune (1996), Danemark Esperanto (1998), Deux jours à tuer (2001) - adapté au cinéma par Jean Becker en 2008 -, Les Papas du dimanche (2005) - adapté au cinéma par Louis Becker en 2012 - Gaby (2008), Même pas mort (2010), Le Réveil du coeur (2014) - prix Maison de la Presse - et Les jours areuh (2016).

Tous ses ouvrages ont paru aux Editions Anne Carrière.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
53 lecteurs
Or
194 lecteurs
Argent
257 lecteurs
Bronze
176 lecteurs
Lu aussi
274 lecteurs
Envies
217 lecteurs
En train de lire
34 lecteurs
Pas apprécié
18 lecteurs
PAL
383 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.99/10
Nombre d'évaluations : 341

0 Citations 251 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de François D'Épenoux

Sortie Poche France/Français : 2020-11-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par deslivresetmaude 2021-01-23T10:26:39+01:00
Les désossés

Ma série de chronique ayant pour thème commun l’inacceptable, l’inenvisageable voire l’inavouable, entamée avec Les corps conjugaux de Sophie de Baere, poursuivie avec Les inséparables de Julie Cohen et Sur la plage de Chesil de IanMcEwan, prend fin avec Les désossés de François d’Épenoux.

En 2 lignes

Une famille, riche, un chalet en montage, la tempête de neige du siècle, voire du millénaire!

Vous l’aurez compris un long, très long, moment d’enfermement dans ce chalet.

Ce que j’en pense

Je n’ai pas le souvenir d’avoir lu beaucoup de huis-clos, je ne suis pas très attirée par ce genre que ce soit sous forme littéraire ou même visuelle (film, série, etc…). Ça peut vite devenir laborieux de suivre un huis-clos, ce que j’appréhende c’est le moment craquage où tout le monde finit par se crier dessus, je trouve ça trop facile ce « dérapage engueulade », ce vu et revu est devenu trop banal, on y a droit à chaque fois.

Je pense par exemple à Le Prénom? J’ai vu le film adapté de la pièce de théâtre du même nom, eh bien ça aurait pu être sympa, il y a de beaux échanges, des quiproquos, jusqu’au pétage de plombs où tout vol, enfin surtout le couscous de mémoire, et tout le monde finit par se crier dessus.

Bon, il ne faut pas non plus en faire une généralité, je me souviens de ce film avec Sigourney Weaver, La jeune fille et la mort, un huis-clos terrible entrecoupé de séquences sur le passé de la protagoniste qui ne sont pas pour autant des respirations. Je l’ai vu il y a longtemps, mais il m’a laissé un souvenir très marquant.

En y réfléchissant cela me fait même apparaître une certaine crainte vis-à-vis de ce genre. Hum…, une petite peur de l’enfermement?

Malgré tout, l’accroche du livre me plaisait bien, j’ai tenté.

L’auteur nous plonge au cœur d’une famille, riche, ça a son importance, ça justifie entre autres le chalet privée à la montage. Mais comme toute famille, riche ou non, elle a ses problèmes, certes qui peuvent nous paraître un peu plus futile, ça sera la petite pointe de légèreté de cette histoire pas tellement drôle!

La lecture est fluide, il n’y a pas beaucoup de personnages, le roman n’est pas très long, juste ce qu’il faut. C’est sûr que le même phénomène climatique vécu dans un hôtel ou une résidence touristique n’aurai pas eu la même ampleur, mais là on serait parti dans un récit trop dense, imaginez autant de personnages, de péripéties et rebondissements que dans la série Lost, on ne s’en sortirai pas. Ce n’est pas la cas ici et tant mieux.

Revenons au chalet et à cette famille qui l’occupe. Il y a le père, plus présent dans ses affaires qu’avec sa famille? Sa femme, alcoolique notoire, pour oublier? Leur fille, déconnectée de la réalité? Le futur gendre, on le déteste avant même que ça commence. Et deux employés de maison, la cuisinière, nouvelle venue et le fidèle homme à tout faire. Chacun avec ses névroses et son passif.

L’histoire, n’est pas écrite sur un rythme effréné, ça laisse le temps de découvrir ces cinq personnages, le temps de les apprécier ou non. Et surtout laisse du temps à l’imaginaire, imaginaire qui tend à devenir certitude, avant confirmation de ce que l’on redoutait. C’est ce qui fait le « plus » de cette lecture, ce rythme nous accorde du temps à la réflexion.

Que ferions nous dans de pareilles circonstances? Quelles sont nos limites familiales, individuelles, humaines? Jusqu’où serions nous prêts à aller, que serions-nous prêts à faire, à accepter pour notre propre survie?…

Le mot de Maude

A lire bien au chaud à la maison.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juliebch 2021-01-24T10:40:21+01:00
13 à table ! 2021

Comme toujours, assez inégal ! Mais c'est aussi le but de ce genre de recueil car il en faut bien pour tout le monde. Je ne sais pas si c'est le thème en question (premier amour) mais je n'ai pas dévoré les nouvelles comme j'ai pu le faire les années précédentes.

Ma préférée est celle de Franck Thilliez mais j'ai aussi beaucoup aimé celles de Agnès Martin-Lugand et Romain Puertolas ainsi que Eric Giacometti et Jacques Ravenne (en fait j'en ai aimé pas mal ^^).

Les autres étaient sympa à lire mais je n'ai pas du tout aimé et compris celle de Veronique Ovaldé !

A l'année prochaine pour la nouvelle édition :D

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marmotte-s 2021-01-24T14:57:23+01:00
13 à table ! 2021

Tous les ans, j'achète ce livre au profit des Restau du Coeur. C'est toujours un réel plaisir de faire une bonne action et en même temps une grande joie de retrouver des auteurs que je connaissais et aussi une façon de découvrir l'univers d'auteurs que je ne connaissais pas. Ce livre reste un recueil de nouvelles agréable à lire et comme chaque année, certaines sont plus intéressantes que d'autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par PowLeen 2021-01-26T09:43:35+01:00
13 à table ! 2021

J'aime beaucoup cette "série", je l'achète très régulièrement. J'aime beaucoup découvrir les différentes variations autour d'un même thème.

On retrouve différents auteurs qui s'approprient quelque chose et qui en font tous quelque chose de différent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChrisRA 2021-01-28T20:02:31+01:00
13 à table ! 2021

Comme chaque année, j'achète ce livre par solidarité et pour découvrir ces histoires courtes. C'est un panaché de différents styles d'écriture sur le même thème. Cette année, mon coup de cœur, c'est "Une belle vie avec Charlie" de Jean-Paul Dubois. A vous de choisir le vôtre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2021-02-01T13:33:06+01:00
13 à table ! 2021

Comme chaque année depuis 7 ans j'essaie de contribuer aux resto du cœur par divers moyens dont l'achat du livre écrit par un collectif d'auteurs. Certains sont présents depuis le début et pour d'autres, qui passent au fil des années, ce sont des découvertes par leur nouvelle.

Le thème 2021 : 7 ans, en amour c'est, dit-on, une étape et le premier que nous vivons restera cher à notre cœur, en général…

Que de sentiments et d'émotions diverses en lisant ces 15 nouvelles. Pour certaines je ne retiendrais rien. Pour une en particulier - Jean-Paul Dubois - je l'a garderai en mémoire et comme par hasard ce n'est pas de l'amour entre humain, je ne connaissais pas du tout l'auteur… Celle de mon auteur fétiche - Franck Thilliez - est particulière comme son auteur et bien sûr atypique ; celle-ci aussi je l'ai beaucoup aimé ; Hannah et Natan sont les personnages de cette nouvelle et comme vous le voyez ça commence par un palindrome avec une histoire loin d'être banale.

Voilà encore un recueil de passé, j'espérais au tout début et de tout cœur que ces actes bénévoles se réduiraient avec le temps, mais j'ai comme la désagréable impression que ce n'est pas fini, loin de là, et que cela empire!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alyssa2410 2021-02-04T16:26:49+01:00
13 à table ! 2021

Pour cette septième année consécutive, le rendez-vous littéraire incontournable de la fin d'année "13 à table!" impose le premier amour comme thème de ses nouvelles. L'ensemble des auteurs nous propose ainsi diverses histoires aussi variées que le thème le laisse présager. Si pour certain le premier amour est synonyme de coup de coeur dés l'enfance, il peut s'avérer être plus destructeur à l'adolescence et enfin prendre son véritable sens d'amour à l'âge adulte que se soit d'ordre sexuel, de coup de foudre, de l'histoire d'une rencontre ou encore l'occasion de se souvenir de son passé. Tantôt drôles, tantôt belles et parfois pas toujours claires, on retrouve toute sorte de tonalités comme autant de sens au premier amour puisqu'il n'est pas seulement d'ordre humain: les animaux et le matériel ont aussi leur déclaration d'amour. (Et on n'oublie pas qu'en achetant ce recueil de nouvelles qui permet de retrouver ses auteurs fétiches et d'en découvrir d'autres, on soutient les Restos du Coeur puisque l'on permet de distribuer 4 repas et que l'intégralité des bénéfices de cet ouvrage sont reversés à l'association).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CorinneBS 2021-02-27T18:32:52+01:00
13 à table ! 2021

Différents univers, des adultes, des enfants, certaines nouvelles glissant vers le policier ou ayant un côté plus fantastique. Des amours qui se finissent bien, ou pas. Il y en a un peu pour tous les goûts.

J’avoue que le thème de cette année n’est pas vraiment ma tasse de thé. Mais j’ai passé un bon moment dans l’ensemble, même si je n’ai pas vraiment accroché à certaines nouvelles.

C’est un des seuls livres que j’achète systématiquement chaque année, sans savoir de quoi il va être question. Parce que le plus important ici, ce n’est pas le livre en lui-même mais les 4 repas distribués qu’il représente. Les histoires sont la cerise sur le gâteau.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par VictorineS 2021-03-10T11:15:23+01:00
13 à table ! 2018

Les nouvelles sont très biens, j’ai bien apprécié ce recueil.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chapitres 2021-03-20T13:06:24+01:00
13 à table ! 2021

Le thème cette année : Premier amour. Et je dirais que les auteurs ne sont pas inspirés par le thème ! Sur les 15 auteurs, il n'y a pas plus de 5 auteurs qui s'en sortent correctement. Les auteurs sur la fin du livre. C'est un peu léger, ils remontent à eux seuls le niveau.

La nouvelle de Chattam est à l'image de ce qu'il écrit en ce moment : pas terrible. Je ne parle même pas de la nouvelle de 2 pages qui n'a ni queue ni tête de Véronique Ovaldé.

Un peu déçue de ce recueil cette année.

Afficher en entier

Dédicaces de François D'Épenoux
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 12 livres

Anne Carrière : 9 livres

LGF - Le Livre de Poche : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array