Livres
565 300
Membres
618 413

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Frédéric Livyns

Auteur

284 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

L'auteur est né le 02 juin 1970 à Tournai (Belgique).

Il se passionne très tôt pour la littérature fantastique et de science-fiction.

Il s'adonne ensuite à l'écriture dans des registres tels que la poésie, le roman noir ou le fantastique que ce soit sous forme de romans ou de nouvelles.

Passionné de lecture et de métal, il chronique régulièrement pour le site Phenix-Web depuis 2012 et pour Le Suricate Magazine depuis 2013.

Dès 2012, il s'est investi dans les rôles de directeur de collection et/ou d'anthologiste pour les éditions Val Sombre, Lune Ecarlate et L'ivre-Book.

Il a remporté le Prix Masterton dans la catégorie Nouvelles en 2012 avec "Les contes d'Amy", en 2015 avec "Sutures" et en 2018 avec "The dark gates of terror".

Depuis 2017, il écrit des histoires à l'attention des plus petits sous le pseudonyme de Livéric.

Il est également le co-scénariste du court-métrage "the friend" réalisé par Fabien Montagner pour le compte de Cantina Studio.

Il vit actuellement en Belgique avec son épouse et ses enfants.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
55 lecteurs
Or
142 lecteurs
Argent
129 lecteurs
Bronze
86 lecteurs
Lu aussi
59 lecteurs
Envies
314 lecteurs
En train de lire
13 lecteurs
Pas apprécié
9 lecteurs
PAL
234 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.73/10
Nombre d'évaluations : 207

0 Citations 197 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Frédéric Livyns

Sortie France/Français : 2019-11-22

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Coralielg 2021-05-31T14:26:22+02:00
Danse de sang

C’est le premier thriller que j’ai Lu. C’est un genre qui m’a toujours fait peur, mais le résumé m’a beaucoup intriguée. Au final j’ai bien aimé cette lecture, certains passages étaient difficiles à lire mais mon imagination a réussi à ne pas trop s’emballer.

Ici c’est un thriller fantastique, j’ai trouvé que tous les thèmes se mélangeaient bien et étaient bien dosés.

Durant toute la lecture, on ressent l’angoisse de Véronique qui cherche à comprendre ce qui se passe. J’ai été intriguée par l’univers vaudou, je n’y connais absolument rien mais tout est bien expliqué dans le roman. Les évènements s’enchaînent rapidement et nous tiennent en haleine de chapitres en chapitres. Et pour cela, le titre du roman est parfaitement adapté à l’histoire. Je vous laisse en découvrir plus sur ce roman si vous le souhaitez.

La plume de l’auteur est très fluide. C’est ce qui m’a permis d’accrocher facilement à l’histoire. Je ne sais pas encore si je lirai d’autres thrillers mais je suis contente d’avoir commencé par celui là.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alesie292 2021-06-07T19:03:44+02:00
Danse de sang

Les points positifs :

+ Je ne lis pas beaucoup de Thriller Horrifique mais j'ai été séduit par ce roman. Des les premières pages on sait où on va et l'auteur ne prend pas de gants.

+ J'ai bien aimé le côté vaudou même si j'aurai aimé que l'auteur aille encore plus loin sur ce sujet.

+ C'est rapide à lire, il y a de la tensions, de l'action, des meurtres, des tas de meurtres.

Les points negatifs :

- La fin est un peu trop vite expédiée. J'aurai apprécié que ce soit un peu plus grandiose.

- D'ailleurs j'aurai aimé que le livre dure plus longtemps.

- Les dernières lignes m'ont un peu fait levé les yeux au ciel. J'ai eu l'impression que c'était un peu forcé.

Bon thriller. L’histoire est intéressante. Si l'auteur avait été encore plus loin ça aurait pu être génial.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Orly-1 2021-06-17T22:09:04+02:00
Danse de sang

Danse de sang

Frédéric Livyns

Résumé : Veuve depuis peu, Véronique a l’étrange sensation de toujours ressentir la présence de son époux. En cherchant des réponses à ses questions, elle va libérer Moraabo, un démon aussi ancien que le monde lui-même. Elle seule peut mettre fin à cette vague de meurtres cruels qui s’abat sur la ville, mais le temps lui est compté, car, à chaque âme absorbée, le démon devient plus puissant.

Un terrifiant thriller horrifique qui nous plonge dans l’univers du vaudou.

Mon avis :

En lisant ce roman, je suis sortie de mes petites habitudes, et ça fait vraiment du bien. J’ai toujours eu un faible pour les histoires effrayantes, mais voilà bien longtemps que je n’avais rien lu dans cette catégorie. Qui plus est, je partais de zéro niveau connaissance au sujet du vaudou. Et comme j’aime découvrir de nouveaux sujets, j’ai donc entamé cette lecture avec enthousiasme.

Dès les premiers chapitres, l’auteur nous plonge dans un univers relativement intrigant : Véronique, en voyage en Afrique, apprend le décès de son époux. Elle rentre en catastrophe en France, mais encore très envahi par « la présence » de son défunt mari, elle consulte quelqu’un qui pourrait répondre à ses questions. Or, comme dans tous bons romans d’épouvante qui se respectent, tout ne se passe pas comme prévu – je dirai même que ça dérape fortement. Un être maléfique s’échappe pendant le rituel et s’en suit toute une série de meurtres plus affreux les uns que les autres. Consciente de sa responsabilité dans cette catastrophe et des dangers qu’elle et son entourage encourent, Véronique sait aussi qu’elle seule pourra tout arrêter.

Un peu de suspenses, une bonne dose d’horreur et une histoire bien ficelée – vous avez là la recette pour un thriller horrifique plutôt réussi. On sent le travail de recherche de l’auteur autour du vaudou, ce qui rend la lecture plaisante et non pas « too much ». Car c’est le risque avec ce genre de lecture, on peut rapidement tomber dans le « trop », et perdre toute crédibilité. Avec ce roman, ce n’est pas le cas, même s’il n’y a pas grand-chose de rationnel, tout se tient, et on se laisse emporter par l’histoire. Seul point négatif à mon sens : l’intrigue est assez facile à résoudre, ce qui enlève du piment pour le lecteur. Bien qu’on angoisse à chaque page tournée, on se doute assez vite de ce qui peut se passer, et du dénouement possible.

Quoi qu’il en soit, c’est un roman bien mené, bien écrit, qui se lit avec fluidité. Bravo à l’auteur pour son travail, et merci aux éditions évidence pour ce service presse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par GabrielleViszs 2021-06-19T17:01:45+02:00
Danse de sang

Lorsque j'ai vu que Frederic avait un nouveau livre, j'ai sauté dessus, jusqu'à ce que je me rende compte que je l'avais déjà lu il y a quelques années lorsqu'elle était parue combinée à une autre histoire. Il s'agit d'une réédition, mais c'est un bonheur de retomber dans les écrits de Fred. Cela faisait bien trop longtemps que je n'avais pas remis le nez dedans. Il est certain que la couverture est parfaite pour ce récit, avec LA scène cruciale de fin qui a tout à fait cette tête. Alors oui je l'avais lu il y a longtemps et cela avait été un coup de cœur. Il l'est toujours, impossible de lui baisser sa note à ce texte qui est si prenant que je l'ai dévoré une seconde fois.

Bertrand marche tranquillement, un cadeau ente les mains pour sa femme. Il traverse la rue sans regarder et une voiture passe. Sa femme Véronique reçoit un appel d'urgence, elle doit revenir en France suite au décès de son mari. L'incompréhension la tenaille, elle revient d’Afrique de l’Ouest où elle était pour le journal dans lequel elle travaille afin de photographier des cultes, d'une manière générale. Après avoir identifié et enterré son époux, Véronique sent des choses étranges. Les somnifères l'aident à dormir, mais elle n'est pas somnambule et les mots écrits sur le miroir de la salle de bain, ce n'est pas elle qui les a écrit avant d'entrer dans sa douche. Non, il y a une présence proche d'elle et elle veut comprendre sans vouloir y croire. Sa meilleure amie, Myriam va l'aider en lui présentant un ami à elle : Dajan, un homme qui est capable de parler avec les esprits en utilisant le vaudou. Lors de la séance, tout ne va pas se passer comme il le faudrait et c'est à cet instant précis que la vie de Véronique va réellement basculer dans l'horreur.

Si Véronique pensait que la mort de son mari était horrible, la suite va lui démontrer que ce n'était qu'un infime incident sans conséquence. L'auteur décrit les rituels (oui, car il va y en avoir plusieurs dans ce récit) comme si nous y étions : impossible de ne pas voir les lieux et ce qui s'y passe sans ressentir de frissons. Après ce rituel que nous pouvons qualifier de loupé, les morts vont pleuvoir dans d'atroces souffrances. Qu'est-ce qui peut faire que des inconnus et des personnes proches de Véronique décèdent de manière atroce ? Car il faut bien l'admettre, les décès ne font pas dans la dentelle, enfin disons que les entrailles déposées harmonieusement pourraient créer un dessin de dentelle, mais le fait qu'il y ait des morceaux partout étalés, jetés négligemment dans les recoins des pièces sans compter le sang qui tâche, laisse des traces peu jolies, non, il faut oublier définitivement la dentelle. Par contre c'est vraiment bien décrit pour chacun de ces crimes.

Ne voyez pas les meurtres comme gores à souhait, certains sont très softs. Il s'agit plus des découvertes qui le sont. Tomber nez-à-nez avec une jambe, un corps pendu, éviscéré ou encore épluché n'est pas un spectacle des plus sains. Mais il y a bien pire, c'est de voir arriver sans rien pouvoir faire. Fred a toujours eu des idées et des écrits sombres pour les adultes sans tomber dans le trop : trop de sang et pourtant il est dans le titre, trop de méchancetés dans les mots. Oui, c'est un récit sombre et sanglant au vu du nombre des crimes, mais il n'y en a pas tant que cela. Il s'agit plutôt de chercher à comprendre qui est derrière tout cela et pas quoi véritablement. Et ça, c'est un problème, car nul ne voit qui est là, tapis dans l'ombre. Cette même ombre menaçante qui ne cesse de grandir, de prendre un pouvoir de plus en plus impressionnant jusqu'à ce qu'on se dresse devant elle, mais à quel prix ?

Si meurtres, il y a forcément enquête et cette dernière piétine. l’inspecteur Tarsis est à la tête de ces terribles moments. Une seule suspecte qui pourtant ne pouvait pas être partout : Véronique. Impossible pour elle de faire en sorte que certains cadavres soient disposés d'une manière spécifique. Il faut de la force et elle ne peut pas, même sous drogue. (Et non pas de drogue dans ce récit !) Comment faire face aux enjeux qui viennent devant lui, le forçant à choisir entre cette enquête et sa famille. Ce moment d'horreur où Fred appuie là où cela fait mal, très mal. Comment pourrait-il croire qu'il y a du surnaturel là-dessous et surtout du vaudou ? Ce n'est que du folklore, de l'imagination de quelques vieux fous et vieilles folles qui tuent des poulets en criant et bougeant exagérément. Alors, lorsque les événements s'accumulent, les morts s'entassent et que l'esprit est proche de craquer, peut-être que la solution serait de croire en ces hommes et ces femmes qui seraient capables de bannir un mauvais esprit ?

Concernant le vaudou, personnellement je n'y connais que ce que je peux lire dans certains livres, souvent policiers. Ici l'auteur nous donne de nombreuses explications que cette religion pourrait nous appartenir. Cela doit être une sacrée expérience de voir l'une ou l'autre de ces scènes en vrai. J'en ressens encore des frissons même après la lecture de tous ces événements. Le livre débute lentement et s’accélère sans jamais s'arrêter. Au moment où nous croyons qu'il va y avoir un temps calme, perdu ! Il ne faut pas croire les démons de ce types se posent et regardent ce qu'ils ont fait. Ils ont toujours un coup d'avance et ne s'arrête pas à un corps mort, cela peut être un bel emballage pour s'amuser avec et faire peur aux autres. Et cela fonctionne à merveille. Véronique semble ballotée d'un côté et de l'autre, ne sachant plus qui croire qui suivre. Ses croyances sont mises à mal, elle qui est si rationnelle et son amie si ouverte d'esprit, c'est un bel ensemble qui s'ouvre devant nous.

Les personnages suivent les scènes comme les lecteurs, ils subissent sans pouvoir faire demi-tour. Si nous pouvons refermer le livre, il vaut mieux le faire quand il fait jour, car le moindre bruit peut faire sursauter. Et la plus petite araignée risque de mourir dans d'atroces souffrances ! L'auteur a plongé son personnage principal dans un véritable calvaire où il vaut mieux avoir l'esprit ouvert. Véronique est au cœur de ces drames et il lui faudra du courage pour affronter ses pires peurs. L'inspecteur Tarsis va devoir montrer bien plus de courage, des nerfs d'acier (qu'il perd entre deux cris et hurlement de ses collègues), des armes de destructions massives (non, ça il n'en a pas et cela n'aurait servi à rien). Enfin, cet inspecteur va devoir oublier tout ce qu'il connait afin d'appréhender le véritable danger qui rôde de plus en plus près.

En conclusion, vous avez bien compris j'ai eu l'impression de redécouvrir cette histoire et de l'adorer toujours autant. Il s'agit bien d'un thriller avec du suspense, de l'angoisse qui monte en puissance ET horrifique, avec des meurtres, du sang, des visions de bestioles (à moins qu'elles ne soient réellement présentes). Le vaudou est mis à l'honneur dans ce récit, cela donne envie d'en savoir plus sur cette religion. Les personnages ont un vécu difficile, il faut juste leur souhaiter une suite plus heureuse, après le point final. Enfin ça, c'est pour les survivants !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/danse-de-sang-frederic-livyns-a207960554

Afficher en entier
Commentaire ajouté par NicolaK 2021-07-05T20:49:52+02:00
The Dark Gates of Madness

Ce livre était interdit aux moins de 18 ans. Bien entendu, il a fallu que je le lise bien avant.

Du gore en veux-tu, en voilà, de la terreur à tous les étages, les poils qui se dressent. J'ai été servie. 6 nouvelles de folie... je n'invente rien, il est présenté ainsi, et c'est bien le cas. La 4e reflète bien la réalité.

On se prend une grande baffe, et on en redemande.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par readerotter 2021-07-06T09:08:05+02:00
Les Contes d'Amy

J'ai lu ce livre quelques temps après avoir lu "L'obscur" !

J'ai l'impression d'avoir vu plusieurs facettes de l'auteur en lisant ces deux romans!

Pour celui-ci, je n'arrive pas trop trop à me positionner, ce fut une bonne lecture, oui mais.

Mais Amy a un rôle en même temps principal et en même temps secondaire. je m'explique dans un "spoiler" au cas ou ! Spoiler(cliquez pour révéler)Les histoires racontées correspondent à celles écrites par une jeune patiente d'un hôpital psychiatrique désaffecté. Jusque là, c'est chouette. Sauf que dans ces histoires, je n'ai jamais reconnu Amy...

Autrement, les nouvelles sont plus ou moins développées selon les besoins pour la compréhensions, je n'ai rien à redire la dessus.

J'ai eu quelques impressions de longueurs. En effet, j'ai tourné quelques fois les pages afin de voir où se terminait le chapitre.. Après, il se termine dans 2 ou 3 pages, donc cela reste correct.

Au niveau de la plume, rien a en redire. C'est assez simple, fluide !

Donc me voilà un peu mitigée

Afficher en entier
Le Souffle des ténèbres

Je remercie Jennifer ainsi que la maison d'éditions Evidence pour cette lecture, dans le cadre de notre partenariat.

Bryan a vécu un drame qui l'a profondément bouleversé, tout comme Suzy. Ils ont besoin de se ressourcer, de repartir de l'avant sans pour autan faire table rase du passé. Les ancêtres de Bryan vivaient en Bretagne et son grand-père n'a eu de cesse de lui raconter des contes et légendes lorsqu'il était tout petit. Ceux sont ces histoires qui donnent envie à Bryan d'y retourner pour se rapprocher de sa famille. Il n'a jamais vu ses arrières-grands parents en photo et cela le travaille malgré tout. Eux qui on vécu dans cette région si prompte à vous embarquer dans son histoire. Arrivés à Munoz, petit village de caractère dans le Finistère Bryan et Suzy n'ont pas le même avis sur ces lieux. Si Bryan est heureux d'y être afin de découvrir les endroits que son grand-père a pu lui raconter, Suzy a une sensation étrange. Il faut bien avouer que le village dans lequel ils sont n'est pas des plus accueillants.

Petit village où les légendes ont la vie dure, les touristes sont les bienvenus s'ils ne vont pas auprès du château noir qui n'est sur aucune carte d'ailleurs. Ces pierres sombres qui ont un passé où la noirceur de la nuit n'est pas assez foncée. Une légende à propos de ce lieu que les habitants ne veulent plus entendre de peur de réveiller le malin, le mal. Des choses ont déjà été vécu il y a des années, des décennies, des siècles, alors se taire est la solution. Se croire plus malin que ce que les gens croient ne fera que passer de l'autre côté. Mourir deviendra dans ce cas la solution la plus appropriée. Bryan et Suzy sont embarqués dans une histoire qui va les dépasser. Une petite visite en plein cœur du château noir, une chute, un peu de sang et leur vie va prendre un tournant inattendu. Les diverses rencontres avec l'aubergiste Maz, le médecin et surtout le Père Samuel vont les amener à croire en autre chose que le rationnel. J'allais oublier Matthéo qui a lui-même vécu un grave traumatisme dans ce village et revenir pour un crime ne lui plaît pas du tout, mais il n'a pas le choix : il est flic.

Père Samuel, nous débutons avec lui, avec un cauchemar qui semble récurent. Gardien des archives depuis la mort de son père, il vit dans ce village depuis longtemps, avec des souvenirs plus ou moins bons. Son passé le hante, mais d'où viennent tous ces idées noires qui se propagent lorsqu'il dort ? Un passé qui touche tout le monde, pour de nombreuses raisons que l'auteur nous dévoile essentiellement vers la fin. C'est un homme de foi vivant dans une église qui fait aussi peur que de parler du château. Lui est tout aussi impressionnant et il vaut mieux rester dans ses petits papiers. Le couple Bryan et Suzy va devenir la proie de quelque chose de plus gros, plus gros qu'une nuée de gens qui vivent dans ce village et qui ont peur de leurs légendes. Les contes ont tous une part de vérité et c'est de cette part que les peurs les plus profondes s'épanouissent. Cette recherche de sa famille les entraîne sur un chemin où il vaut mieux ne pas ouvrir la porte, ne pas sortir en pleine nuit et surtout courir, vite, très vite pour tenter d'échapper à une perte non négligeable.

Je crois bien que c'est le premier livre de Fred qui ne m'a pas fait sauter de joie ni frissonner comme les autres. Et pourtant j'en ai lu un certain nombre de ses histoires. Je la classerais dans le côté gentillet, par rapport à toutes celles qui sont déjà passées entre mes mains. L'écriture est toujours aussi fluide, pas de doute là-dessus. Mon vrai bémol est le fait que je n'ai pas eu peur un seul instant. Les légendes bretonnes sont comme qui dirait dans ma chair. Ma grand-mère vivait là-bas, j'ai passé plus de 15 ans dans le Morbihan avec toutes sortes de légendes et de contes qui m'ont bercé. Nous parlons de l'Ankou, du Mal en puissance, de ce que des hommes et des femmes croient plus que leur propre vie. Ce coté du village, les regards étranges lorsque des étrangers arrivent sont totalement vrais ! Même entre villages il peut y avoir des tensions de ce type, parce que ce sont des étrangers qui mettent à mal des croyances si profondément ancrées dans leur vie, leur passé et leur avenir.

Tout ce qui arrive est forcément de la faute de ce château caché ! Les pierres noires ont gardé un passé peu reluisant, bien plus que le château de Tiffauges qui a pourtant vu des horreurs sans nom. Le sang a assez coulé et pourtant il y a quelque chose qui vient, quelque chose qui a terriblement faim et qui compte obtenir ce pour quoi il a été appelé. Le danger n'est pas forcément ce qui se cache, mais dans les croyances de chacun qu'elles soient perdue sou non. Le folklore est bien amené, trop léger à mon gout, il faut dire aussi que le livre est court. Je n'aurai pas dis non à plus de descriptions tout au long, surtout sur la fin qui se termine vite. La scène finale est vraiment trop rapide pour moi. Je reste sur ma faim. De nombreux points sont évoqués, comme la fameuse pierre philosophale et tout ce qui va avec : le pouvoir, la puissance absolue, la vie éternelle, mais à quelle condition ?

En conclusion, un récit sur une légende de Bretagne (oui, il y en a beaucoup) dont le côté horrifique est très léger pour des habitués comme moi qui aiment les sensations fortes. Pour ceux qui débutent, il sera parfait pour se mettre en appétit avant de lire d'autres t http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-souffle-des-tenebres-frederic-livyns-a209503392

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CorinneBS 2021-08-09T13:52:04+02:00
Danse de sang

Ce livre est mon premier de l’auteur et je n’ai pas été déçue, loin de là. J’ai découvert un style agréable, des mots qui sonnent juste et qui nous entraînent à la suite des protagonistes.

Véronique est un personnage attachant. On ne peut qu’avoir de l’empathie pour elle, avec ce deuil inattendu qui la frappe. Elle ne croit pas aux esprits, aux manifestations surnaturelles. Pourtant ses certitudes vacillent avec la découverte du message dans sa salle de bain. Et si c’était vrai , si l’esprit de son mari était bien là, avec elle ? Comment réagirions-nous à sa place ?

L’auteur a su trouver les mots pour que le lecteur arrive à se mettre à la place de son héroïne, pour que l’on soit « dans sa tête », à sa place. Dès lors, on la suit avec plaisir, mais aussi avec crainte. On sent une tension qui monte petit à petit, une ambiance anxiogène s’installe et monte crescendo. On se demande si et comment elle va se sortir de là.

Tout pour plaire donc aux amateurs de ce genre d’histoires, avec des meurtres atroces qui s’enchaînent, commis par un démon que l’héroïne libère sans le savoir et qu’elle la seule à pouvoir arrêter…

Les faits s’enchaînent sans temps mort, sans nous laisser le temps de respirer, pauvres lecteurs en apnée que nous sommes. La lecture devient très vite addictive.

Si j’avais une remarque un peu mitigée à faire, ce serait sur la fin que je trouve un peu rapide .Mais là je chipote ! J’ai passé un excellent moment avec ce livre difficile à lâcher une fois commencé.

Ames sensibles s’abstenir !!!!

Je vous souhaite une bonne lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pearl-3 2021-09-01T16:11:13+02:00
Danse de sang

Mon 1er livre de Frederic Livyns et c'est un vrai coup de cœur.

J'ai adoré l'ambiance glauque à souhait sans en faire trop. J'ai aimé les personnages et découvrir toutes ces horreur avec eux. Le scénario est original et bien écrit. Je l'ai dévoré en 24h. Je vais de ce pas découvrir les autres livres de cet auteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MinRinBushi 2021-09-22T08:23:52+02:00
Danse de sang

Véronique est dévastée depuis la mort soudaine de son mari. En plus de ça, elle a l'impression qu'il est toujours auprès d'elle. Lors du rituel effectué par un Hougan pour la mettre en contact avec son défunt mari, tout ne se passe pas comme prévu et l'effroyable se produit. De meurtres violents en horreurs, Véronique devra combattre l'incompréhensible, épaulée par quelques alliés.

Tout d'abord, je remercie Evidence Editions pour ce service presse.

C'est avec un immense plaisir que je retrouve la plume de Frédéric Livyns et que je me plonge dans son nouveau roman.

Un roman aux accents folkloriques du Vaudou, une magie ancestrale.

Dans cette histoire, pas le temps de se reposer. On passe d'actions en apprentissages. Le vaudou nous est expliqué ce qui nous fait voir le travail abattu par l'auteur. Auteur qui nous plonge dans un univers mystique, chargé en adrénaline et pesant.

Ce livre n'est pas pour les âmes sensibles. Il faut avoir le cœur bien accroché pour tenir le coup.

Hormis quelques fautes encore présentes, tout est bien présenté, travaillé et expliqué.

Frédéric Livyns a encore réussi à nous envoûter par son roman. Il a créé une histoire passionnante, angoissante et qui nous fait frissonner.

Quand le fantastique rencontre le monde réel, cela peut devenir dangereux. Quand on joue avec le feu, toutes les précautions sont de mise sinon on se brûle.

D'un côté, nous avons des personnages rationnels et de l'autre les initiés, les pratiquants. Des personnages diamétralement opposés, mais qui finiront par s'unir pour s'en sortir.

​C'est un coup de cœur pour moi. J'ai vraiment adoré cette histoire et l'univers Vaudou.

Lien: https://lamedesmots.weebly.com/epouvante---horreur/danse-de-sang-frederic-livyns

Afficher en entier

Dédicaces de Frédéric Livyns
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Séma Editions : 8 livres

Lune Écarlate Editions : 5 livres

Bragelonne : 4 livres

L'ivre-Book : 3 livres

Editions Sharon Kena : 3 livres

Val Sombre : 2 livres

Editions Lokomodo : 1 livre

Dreampress.com : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array