Livres
475 904
Membres
454 315

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Frederic Soulier

52 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Laetii 2016-10-15T23:01:49+02:00
de

Biographie

Frédéric Soulier est né à Cognac en 1976. Tombé dans un fût d'eau-de-vie quand il était petit, il n'a depuis plus besoin de boire d'alcool pour en ressentir les effets (il continue toutefois à en boire). Lecteur compulsif, il est l'auteur de quatre romans. Un polar noir, "Retour à la cité des monstres" ; une satire sociale, "Epilogue" ; un roman se déroulant dans un univers médiéval-fantastique, "Les versets du Dernier Soupir", premier tome du cycle du Ténébriarque ; et "Le cri sauvage de l'âme", un pamphlet mâtiné de polar.

Son actualité peut être suivie en visitant son blog : http://aspirant-auteur.over-blog.com

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
15 lecteurs
Or
53 lecteurs
Argent
34 lecteurs
Bronze
10 lecteurs
Lu aussi
9 lecteurs
Envies
26 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
4 lecteurs
PAL
38 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.82/10
Nombre d'évaluations : 85

0 Citations 74 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Frederic Soulier

Sortie Poche France/Français : 2018-03-17

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par annick69 2019-02-14T13:14:22+01:00
Galeries

Récit noir et grattant… ha ha elle va pas bien la fille! Oui je confirme, mais bon, lisez le et on en reparle. N'ayant pas lu le résumé je me lance dans Galeries les yeux fermés, je sais par avance que je vais trouver un texte d'une belle qualité. Ce que je ne savais pas c'est que j'allais me retrouver dans un sous-marin avec une quarantaine d'hommes. Donc pour ne rien révéler juste quelques mots, promiscuité, oppression, guerre, un zeste d'humour noir et voilà une nouvelle tout à fait excellente comme tout ce que j'ai déjà lu de l'auteur. Bon je ne peux rien dire sur la couverture (une fois encore) bleue encore qu'elle aurait pu être verte foncée, mais ça ce sont mes histoires de couleur, rien à voir avec l'intérieur du livre. Je vous pose un petit extrait.

- « Nous infusions donc dans notre crasse et des émotions viriles. Nous régressions un peu plus chaque jour, notre vocabulaire se délitait, nos manières s'avilissaient. Jetez quarante-huit hommes dans un ventre de ferraille, laissez-les bouillir dans cette marmite de tôle rivetée, et vous en ferez bien vite des bêtes... moins que des bêtes... »

J'en suis aujourd'hui à la onzième nouvelle du même auteur et il m'en reste quelques-unes dans ma liseuse.

Afficher en entier
Eau de spleen: une fragrance

Nouvelle surprenante, on se laisse emporter par l'histoire de Benoît sans tomber dans le mélo. La fin.... je vous laisse la découvrir . Que dire, hormis : magnifiquement diabolique

Du grand Frédéric Soulier, qui vous emmène, à nouveau, là où vous ne vous y attendez pas.

Vous vous croyez parti dans un joli "conte de fée" des temps modernes avant de réaliser que vous avez à nouveau été magnifiquement et diaboliquement manipulé par l'auteur.....

Belle écriture moderne, dynamique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ktyice 2019-02-19T14:39:51+01:00
La chambre de lactation

Je dirais : Spécial !!

En effet, c'est particulier, vraiment. J'ai bien aimé.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par petitemimi 2019-02-26T15:49:37+01:00
La chambre de lactation

Cette lecture est pour un public averti et si vous n’avez pas trop peur de faire des cauchemars.

Si vous avez faim pendant votre lecture, et que vous souhaitez grignoter en même temps, c’est une mauvaise idée !

Luigi et Martial ont décidé de cambrioler un manoir. La dame est veuve et très riche. La victime parfaite. Un bon moyen de se faire de l’argent facile.

Cependant, une fois rentré dans ce grand manoir, ils vont vites découvrir qu’ils sont frappés à la mauvaise porte. La veuve a plus d’un tour dans son sac, ou dans son congélateur…

C’est une histoire très malsaine et les descriptions peuvent être dérangeantes et dégoûtantes à souhait ! Ce qui est intéressant dans ce huit clos de l’horreur c’est qu’on s’interroge beaucoup sur le destin tragique des cambrioleurs. Que sont-ils capables de subir pour rester en vie ?

Une histoire de séquestration à vomir à souhait ! Cette histoire bien sympathique se lit très vite et on est vite curieux de savoir comment cela va se terminer…

Etes-vous assez courageux (ou dérangé ^^ ) pour rentrer dans la chambre de lactation ?

Afficher en entier
La chambre de lactation

Trop morbide et glauque

Un roman d’horreur plus qu’un thriller je n’ai pas du tous accroché. Très mal écrit beaucoup trop de narrations avec des fautes de ponctuations. Dans ce roman seul le langage assez cru est supportable et quelques pointes d’humour noir. Une histoire beaucoup trop violente a la limite du supportable que je déconseille surtout au moins de 18 ans

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Do 2019-04-19T23:16:12+02:00
Les goules

Une nouvelle plus teintée de horreur que de fantastique. Horreur qui a bel et bien existé ! même si celui décrit n’est pas des plus connus. F. Soulier a réussi encore une fois à m’attraper dans son filet de narration... il m’a fallu un petit moment pour m’en extraire, tant ses mots résonnent encore dans ma tête... comme les derniers cris de « goule »

Afficher en entier
Jingle apocalypse: Lila-Lilalou

Commencer une nouvelle de cet auteur est toujours pour moi une grande aventure, je ne sais jamais où je vais mettre les pieds, enfin les yeux en l'occurrence. Récit noir ou non, émotion ou pas, rire ou larme, lanceur d'alerte, réalité anticipée… Sachant que je ne lis pas les résumés c'est la surprise à chaque fois.

Ici, il nous fait l'inventaire de notre surconsommation, des produits de grandes marques que chacun reconnaîtra sûrement et utilise ou non. J'avoue ne pas être fan des marques mais je consomme c'est certain et trop sûrement aussi. C'est là, dans cette nouvelle qui doit nous choquer, nous faire rebondir, sinon le but ne serait pas atteint, que le personnage de Jules nous arrive dans sa jolie voiture, avec ses jolies chaussures, sa jolie montre, enfin ce qu'il se fait de mieux… Ce personnage hautain et sans empathie qui se fera prendre à son propre jeu… mais… à vous d'aller jeter un œil à cette histoire. Et moi je dis, pourquoi pas !

Au début :

- "Nous sommes une trentaine d'hommes, de femmes et d'enfants entassés dans cette cave humide. Je ne connais aucun d'entre eux."

Une écriture toujours directe, sans fioriture, il n'y en n'a pas besoin. Un style qui percute et doit nous faire réfléchir. Après plusieurs lectures de nouvelles de cet auteur, pour moi il n'a plus rien à prouver c'est un plaisir à chaque fois. Voilà un peu plus d'une cinquantaine de pages que je recommande vivement.

Afficher en entier
Pétrichor: L'odeur de la terre mouillée

http://enquetedesaveurs.fr/petrichor-lodeur-de-terre-mouillee-frederic-soulier

J’aime bien le format novella, j’en écris moi-même. Mais pour le coup, je crois que ça aurait mérité plus de pages pour une meilleure immersion. Le rythme est d’abord très lent, on implante les personnages avec quantités d’anecdotes, pas toujours utiles. Une novella ne peut se permettre d’induire des scènes anodines, elle va droit au but, sans fioritures, avec le nécessaire pour en faire une bonne histoire.

Oui mais voilà, les idées ont beau être là, il y a pas mal d’incohérences… Attention je vais spoiler et choquer. Mais vous le savez déjà, cette histoire se destine à un public averti.

Lorsque Corinne arrive chez ses parents, elle trouve bizarre que sa mère prépare autant à manger, car après tout ils ne sont que deux. Cet indice doublé de la disparition soudaine de sa cadette, de Martial qui appelle son papy papa puis son dégoût quand son père la touche… Justement je rebondis dessus. À la fin, elle avoue qu’elle n’avait jamais imaginé que ses parents fassent ce genre de choses, alors pourquoi ce dégoût ?

Point le plus illogique : sa sœur séquestrée a composé un petit poème dans son sous-sol. Pourquoi les parents l’auraient exposé à la vue de tous, surtout avec un tel contenu ?

Pourquoi conserver les fœtus morts de sa fille dans un frigo ? C’est plutôt les mères instables qui font cela, pas les grands-parents.

Si Hugo a un comportement à l’école qui laisse à désirer, elle n’attendrait pas autant d’années avant de le signaler, foi de Maman qui vit avec un enfant TDAH.

L’horreur ne me gêne pas, mais pour le coup, j’ai trouvé que ce n’était pas justifié. Très capillotracté sur toute la ligne. J’ai eu le sentiment que l’auteur voulait placer toutes ses idées, mais que le scénario lui échappait. Et c’est dommage parce que le vocabulaire est là, la plume est assez bonne, ça se lit très vite.

Bref, déçue, un roman aurait été plus appréciable, avec une profondeur psychologique plus poussée. Parce que bon, la tricophagie, j’ai trouvé ça intéressant, mais au final on ne sait rien. Pas plus que les origines de leurs déviances.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par annick69 2019-07-31T11:02:23+02:00
Bêtes et méchants

Retour ambiguë pour ces nouvelles, j'ai découvert quelques auteurs, ce qui fut intéressant, j'en connaissais déjà quelques-uns de par leurs écrits. J'ai eu envie à plusieurs reprises de tordre le coup aux personnages d’où le titre très approprié du recueil. Certains textes m'ont fait rire, d'autres m'ont touchée, un : "ha mais c'est dégueu…" et aussi réfléchir… 14 auteurs mais bien 15 noms dans le descriptifs! Et oui la préface bien sûr. j'aurais dû noter à chaque nouvelles qui je lisais car je me suis sentie un peu perdue par moment. Mais bon qu'importe, maintenant je ne saurais dire si j'ai beaucoup aimé, un peu ou pas beaucoup, je peux simplement dire que j'ai été attirée par les noms des auteurs cités et ce qu'ils avaient à dire sur ce thème. Que l'écriture de chacun est différente et intéressante, que la curiosité l'a emporté et que je me suis bien amusée à lire ces nouvelles. Voilà pour ces textes acidulés, touchants, grinçants, déjantés, acérés, colorés, humoristiques, tordus, tranchants, rythmés, explosifs, lumineux, pointus et caustiques…

Afficher en entier
Les régressions de Richard Bachman, épisode 1: Kurt Cobain n'est pas mort

Et le 100ème avis de l'année revient à : Frédéric Soulier pour "Les régressions de Richard Bachman (1) Kurt Cobain n'est pas mort…

Allez savoir pourquoi lorsque j'ai lu ce nom (qui était l'auteur compositeur guitariste de Nirvana) j'ai fait l'amalgame avec Korben Dallas du 5ème élément! (le film avec Bruce Willis). Je crois que, à force de lire des textes complètement déjantés, je le deviens complètement. Enfin bref, l'environnement de ce récit est quand même aussi du style science-fiction, fantastique, fantasy, on touche ici au temps et à la civilisation d'aujourd'hui. Et c'est avec Subrahman Chopra que Bachman va avoir affaire.

- "Subrahman Chopra ferma la porte de chez lui à double tour. Ses quelques connaissances ne devaient pas venir le déranger. Rien ni personne ne devait entraver la marche de la science. La probabilité était faible. Il n'avait plus du tout de famille, hormis quelques parents éloignés, et les rares amis qu'il s'était faits en 76 ans étaient presque tous morts ou à l'autre bout de l'Inde. Il avait consacré l'essentiel de son existence à sa quête, sans trop savoir au début en quoi elle consistait. Elle ne s'était concrétisée que dans les quinze dernières années."

Allez donc voir le résumé pour en savoir plus si vous le souhaitez. L'auteur nous propose un premier récit pour cette série avec des références à plusieurs romans de Richard Bachman (qui ne le connait pas?!), les noms des personnages sont plus ou moins stylisés mais pour ceux qui connaissent on s'y retrouve sans problème. Sachant qu'il y aura plusieurs épisodes je m'attendais à cette fin et heureusement j'ai le second… et je viens de voir que le troisième est sorti en juillet. L'écriture de l'auteur n'est plus à prouver pour moi, ses histoires, peu importe le genre, sont toujours un régal. Et cerise sur le gâteau à tout petit prix ridicule. A suivre bien sûr…

Afficher en entier

Dédicaces de Frederic Soulier
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Amazon Publishing : 10 livres

Kindle Edition : 8 livres

Amazon Media EU S.à r.l. : 1 livre

Independently published : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array