Livres
524 395
Membres
542 660

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Fuyumi Soryo

Auteur

357 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Alice_Bezarius 2013-02-08T17:27:18+01:00

Biographie

Née le 6 janvier 1959, Fuyumi Soryo est une artiste japonaise qui compte déjà près de 30 ans de carrière. Fille d’un maître de théâtre Nô, elle consacre une bonne partie de ses loisirs, enfant, au dessin de chevaux, sans pour autant se destiner au métier de mangaka. Pour financer ses études de mode, elle participe par hasard à un concours organisé par l’éditeur Shogakukan, pour lequel elle obtiendra les félicitations du jury. Elle fait ensuite ses débuts en avril 1982 avec la publication du shôjo Hidamari no hômonsha.

Avec ses œuvres suivantes, Boyfriend et Mars, elle se taille une solide réputation d’auteur shôjo de qualité, mais se lasse des schémas narratifs centrés quasi exclusivement sur la relation amoureuse et décide de migrer vers le célèbre magazine seinen Morning (Vagabond, Billy Bat, Les Gouttes de Dieu…). Elle y publiera dès 2004 Eternal Sabbath, une série conclue en 8 tomes, avant de se lancer dans l’écriture de Cesare, récit historique centré sur l’une des énigmes de la Renaissance italienne, le célèbre Cesare Borgia.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
754 lecteurs
Or
783 lecteurs
Argent
452 lecteurs
Bronze
241 lecteurs
Lu aussi
563 lecteurs
Envies
235 lecteurs
En train de lire
4 lecteurs
Pas apprécié
21 lecteurs
PAL
139 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.23/10
Nombre d'évaluations : 523

0 Citations 229 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Fuyumi Soryo

Sortie France/Français : 2016-09-21

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Syracuse 2020-02-11T01:09:32+01:00
Cesare, Tome 9

Plus on avance, plus on plonge encore dans les méandres de la politique italienne.

Cesare est de plus en plus intriguant. Chacun des personnages évolue à sa façon.

Du reste, je reste toujours autant impressionnée par la qualité historiographique de cette saga-là... Les pages historiques supplémentaires à la fin de chaque volume sont pleines d'informations très intéressantes et très pertinentes.

Afficher en entier
Marie-Antoinette, la jeunesse d'une reine

Moins foisonnant et moins passionnant que la série Cesare, ce volume centré sur la jeunesse de Marie-Antoinette offre cependant un bon panorama concernant les dessous de Versailles, notamment les rumeurs et les cancans qui foisonnaient dans les couloirs du palais.

L'écriture est moyenne mais frappe bien en faisant ressentir les émotions de la jeune Marie-Antoinette.

J'en retire cependant l'impression de la fameuse légende noire construite autour de la reine après la Révolution. Il faut bien reconnaître que le manga met cependant en avant le fait que Marie-Antoinette et le jeune Dauphin n'aimaient pas l'étiquette de la cour versaillaise.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Syracuse 2020-02-11T14:54:23+01:00
Cesare, Tome 10

Un tome passionnant. Certainement le meilleur de la série à mon goût. On constate fort bien l'évolution de chacun des personnages, en particulier Angelo et Cesare. Cesare est toujours aussi charismatique mais on le voit aussi comme un simple homme parmi d'autres. On le voit aussi beaucoup comme un fin rusé en politique.

Les informations historiques sont toujours aussi pertinentes et très claires, à la portée du profane en histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Syracuse 2020-02-12T02:07:34+01:00
Cesare Tome 11

Un volume un peu plus sombre et qui nous donne des changements de politique à voir. Chacun des personnages se placent et se déplacent sur la scène politique, ce qui les rend encore plus intéressants.

Angelo est moins naïf, plus adulte. Cesare fait aussi montre de son habileté politique... J'ai hâte de savoir la suite.

Comme toujours, il n'y a rien à dire sur les informations historiques apportées à la fin du volume.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyrlight 2020-02-19T22:28:27+01:00
Cesare, Tome 12

https://leslecturesdecyrlight.home.blog/2020/02/19/cesare-t-12-fuyumi-soryo/

Le moment fatidique est arrivé ! Après plusieurs années d’attente, Cesare est de retour, et non avec le moindre des évènements, puisque le conclave tant attendu débute enfin. Giuliano Della Rovere et Rodrigo Borgia avancent leurs derniers pions dans l’espoir de coiffer le trirègne.

Le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il aura fallu prendre son mal en patience pour découvrir ce douzième tome. J’avais même peur d’être déçue, car c’est souvent ce qui se produit après une aussi longue attente, mais fort heureusement, ce n’est pas le cas.

J’aurais tout de même un ou deux reproches à faire à ce volume, mais il s’agit surtout de détails mineurs. Il m’a par exemple semblé percevoir un changement dans le style du dessin, même si je ne saurais dire en quoi. Peut-être était-il un peu plus sombre ou son trait plus épais dans certaines cases.

Ensuite (et c’est surtout la fangirl du personnage qui s’exprime), mais où est Miguel ? J’ai été déçue de ne pas le voir apparaître, hormis brièvement en arrière-plan quand Cesare l’évoque. Sachant qu’il est toujours à Florence, je suis étonnée qu’il n’y ait pas eu une petite scène entre Angelo et lui avant que le jeune homme ne regagne Rome en compagnie de Giovanni.

En parlant de Giovanni, j’ai justement eu l’impression que le petit nouveau du même nom, Giovanni de Gonzague, tendait un peu à remplacer Miguel, ou du moins à jouer son rôle. Même nonchalance, même attitude décontractée en présence de Cesare (la scène où ils sont assis dans l’herbe), et la propension du jeune Borgia à se laisser aller à quelques confidences avec lui.

L’ultime page du manga m’a d’ailleurs rendue un peu perplexe. Même si elle est dans la lignée de certains discours que Cesare a déjà tenus dans les tomes précédents, j’ai trouvé que cette déclaration tombait assez brusquement, d’autant que pour l’heure, il ne semble pas vraiment avoir le pouvoir nécessaire pour accomplir sa volonté, et rien ne prouve que Rodrigo ira dans son sens (actuellement, c’est surtout l’inverse, puisque c’est le fils qui manœuvre pour le compte du père).

La passivité d’Angelo face au retournement de Florence m’a également laissée dubitative. Au contraire de Giovanni, dont je trouve l’hésitation et le malaise parfaitement crédibles, Angelo m’a paru s’incliner trop facilement, lui qui commençait à dévoiler une certaine finesse d’esprit depuis quelques chapitres. Certes, ce n’est pas son rôle de s’élever contre les ordres de Piero de Médicis, mais il aurait tout de même pu tenter de se servir des doutes de Giovanni pour l’inciter à rester fidèle aux Borgia (ou osciller lui aussi de façon plus marquée entre sa loyauté envers Florence et les Médicis, et celle qu’il a promise à Cesare).

Enfin, j’ai trouvé que le début du tome sonnait un peu comme une redite de l’annonce de la mort de Lorenzo, à ceci près que c’est cette fois la nouvelle du décès du pape Innocent VIII qui a été propagée dans les différents états. Je concède néanmoins qu’il s’agit là d’une façon assez simple et pratique de rappeler les forces en présence, ainsi que les différentes positions et ambitions de chacun.

Passons à présent aux points (très) positifs : l’aspect historique. J’avais été surprise d’apprendre, au cours de mes nombreuses recherches sur les Borgia, que Giovanni s’était opposé à l’élection de Rodrigo au trône de Saint-Pierre, étant donné que tout, dans ce manga, portait à croire qu’il était proche de sa famille. Maintenant, au moins, tout s’éclaircit. De même, j’ai été étonnée (mais dans le bon sens) de découvrir le fonctionnement du conclave et des trois noms à proposer. C’était quelque chose que j’ignorais.

En somme, malgré quelques petits détails sans importance majeure, ce manga se maintient dans la lignée de son excellence. Même si, évidemment, je connais déjà l’issue du conclave, j’ai hâte de lire la suite, en espérant qu’elle ne tarde pas autant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Syracuse 2020-03-15T19:40:28+01:00
Cesare, Tome 12

C'est toujours un réel plaisir que de suivre cette saga. Les moments de tensions sont poignants et très vifs à ressentir à la lecture.

En prime, on en apprends beaucoup sur la tenue d'un conclave. Certes, les férus d'histoire connaissent déjà l'issue du conclave mais le suivre sous la plume de Fuyumi Soryo fait bien ressentir les tensions politiques du moment et les aventures de chacun.

Une seule chose à faire : attendre la suite avec une grande impatience !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shizi 2020-04-13T13:58:53+02:00
Cesare, Tome 12

Si vous saviez à quel point je suis heureuse d'avoir enfin pu retrouver Cesare après des années d'absence!!!

C'est toujours aussi incroyable, on ne parlera pas des graphismes ni des différents charactères dont la profondeur n'est plus à démontrer.

Du point de vue historique, j'en appris vraiment pas mal sur la tenue d'un conclave, chose sur laquelle je n'avais aucune connaissance avant, en plus je ne sais pas quel va être le dénouement alors j'ai vraiment hâte d'avoir la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mensonges 2020-04-21T18:46:38+02:00
ES Eternal Sabbath, Tome 1

J’ai bien aimé ce premier tome, un peu savant parfois. Il y a beaucoup de références en neurologie, peut-être un peu trop si ça continue dans les prochains tomes, mais c’est toujours intéressant de s’instruire ^^ Les dessins sont curieux, un peu dérangeants d’une manière à la fois positive et négatifs. Ils rendent les « visions » très réalistes et délirantes, ce qui est plutôt rare dans les mangas quand même. Par contre, ils font vraiment style « vieux manga », alors ça peut peut-être en rebuter quelques-uns. Sinon, il n’y a pas tant d’approfondissement que ça dans les personnages pour l’instant, je ne me suis pas trop attachée à eux. Le concept est original, mais j’attends encore d’en voir plus.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dididoune 2020-08-09T10:55:09+02:00
Cesare, tome 2

Manga extrêmement travaillé mettant en scène Cesare Borgia. La mangaka travaille avec un enseignant universitaire spécialisé dans la littérature et l'histoire italienne. Cela se ressent dans le graphisme. Le décor est travaillé jusque dans le détail. Beaucoup du support pour comprendre la complexité de cette époque.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adnap 2020-09-05T09:30:00+02:00
Cesare, tome 1

J'ai lu ce manga il y a quelque temps maintenant et je dois dire que malgré de jolie dessins je n'ai pas vraiment apprécié l'histoire.

Afficher en entier

Dédicaces de Fuyumi Soryo
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Kodansha : 39 livres

Shogakukan : 23 livres

Panini Manga : 16 livres

Glénat : 12 livres

Ki-Oon : 12 livres

Shôbunkan : 6 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array