Livres
447 138
Membres
387 184

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Geneviève Senger

210 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Cathy- 2013-11-26T20:07:29+01:00

Biographie

Née en 1956 à Mulhouse, en plein coeur d’un été brûlant, comme savent si bien brûler les étés alsaciens, Geneviève Senger a passé son enfance sur les berges de l’Ill. Après un baccalauréat littéraire, elle a exercé la profession d’infirmière pendant une dizaine d’années. Puis elle s’est installée au fond de la campagne et du temps, et s’est mise à écrire après une rencontre intime avec la mort.

Elle se consacre aujourd’hui à l’écriture afin d’échapper au bavardage, et surtout, comme elle le dit dans le roman La voix de son maître : « La petite fille aime tellement les livres qu’elle voudrait être dedans. » C’est pourquoi elle est dans tout ce qu’elle écrit.

Elle vit en Alsace, mais en réalité elle habite les mots. Quand elle n’écrit pas, elle marche, en montagne, elle se baigne, dans les lacs de montagne, dans la mer, dans l’océan, dans les eaux thermales.

Elle a quatre enfants (deux filles, deux garçons), un petit-fils qui s’appelle Esteban, des amis fidèles. Elle n’a ni carnet d’adresses, ni relations mondaines. Elle a écrit une trentaine de romans pour la jeunesse.

Elle est persuadée qu’écrire c’est donner, se donner, se livrer corps et âme. Cela demande beaucoup d’amour. Mais l’amour a toujours le dernier mot. Elle se rend volontiers dans les écoles et dans les bibliothèques. D’ailleurs, quand elle pénètre dans une cour d’école ou dans un hall de bibliothèque, elle se sent chez elle. Et puis, elle n’en revient pas elle-même : depuis quelques temps, elle aime aussi parler ! Et elle adore qu’on l’écoute !

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.68/10
Nombre d'évaluations : 52

0 Citations 41 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Geneviève Senger

Sortie France/Français : 2019-02-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Cin_Dy 2014-07-26T12:35:04+02:00
L'île du premier amour

Autant j'aimais bien les coeur grenadine, autant celui ci ... Je l'ai quand même lu car c'est très rapide à lire mais je me suis carrément ennuyé !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ivalnur 2014-09-07T15:24:40+02:00
Meurtre au lycée

Sans être sensationnel, ce polar jeunesse reste agréable à lire. Tout simplement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par amaya09 2015-03-08T15:38:48+01:00
L'île du premier amour

Un livre pas super , c'est un livre que je lis pour passer le temps

Afficher en entier
Commentaire ajouté par elise-marie 2015-10-22T11:59:37+02:00
Dis-moi qui tu aimes

Un roman très facile à lire qui s'adresse au filles qui n'aiment pas trop lire ou qui ne lise pas beaucoup car il est court et va droit au but .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hcdahlem 2015-11-29T11:54:33+01:00
La Dynastie des Weber

Dans son nouveau roman, un pavé de plus de 800 pages, Geneviève Senger a choisi de retracer sur près d’un siècle la vie d’une famille d’industriels du textile en Alsace. Disons d’emblée que c’est une belle réussite et que l’on prend beaucoup de plaisir à suivre la dynastie Weber sur près d’un siècle dans l’une des régions de France qui aura sans doute connu le plus de bouleversements depuis 1870. C’est du reste à ce moment que commence le récit, à la veille du mariage de Louise Heim avec Lazare Weber. L’union de la fille d’un industriel du textile avec un ambitieux polytechnicien, n’est pas uniquement un mariage d’intérêt mais une sorte de mariage de substitution. Lazare était en effet amoureux de la sœur de Louise, Lucile. Cette dernière a choisi de fuir à la Nouvelle Orléans avec un Américain, négociant en coton, rompant par la même occasion ses fiançailles et ses liens avec sa famille. Pour ne pas perdre la face, les parents respectifs choisissent d’ « offrir » la sœur de Lucile à l’amoureux transi.

À prendre au pied de la lettre la définition du mot dynastie, « suite de personnes célèbres de la même famille exerçant les mêmes activités » on sent dès ce premier accroc à ce qui pourrait être l‘histoire officielle d’une réussite industrielle que les non-dits et les secrets de famille vont donner matière à de nombreux rebondissements et que dans ce récit les femmes vont jouer un rôle au moins aussi important que les capitaines d’industrie. Quand elles ne sont pas le trait d’union entre les deux mondes, à l’image de la quête du fil d’or qui va pousser Lazare à investir et à engager un ingénieur chimiste pour retrouver la chevelure flamboyante de la belle Lucile. Un fil d’or qui va servir en quelque sorte de fil rouge, si je puis dire. Et comme si les ambitions des uns et les amours des autres ne suffisaient pas à nous offrir un riche terreau romanesque, l’Histoire – celle avec un grand H – va s’en mêler.

En 1871 l’Allemagne annexe la région, amputée du Territoire de Belfort. Entre les partisans du nouveau régime et ceux qui entendent reconquérir la « province perdue », on ne va tarder à trouver de nouveaux motifs de conflit. Pour faire fructifier ses affaires sur la Terre de l’Empire allemand (Reichsland), il faut bien trouver une entente avec le régime. Toutefois, la différence entre compromis et compromission n’est pas toujours très évidente. Et que dire des déchirements qui résulteront du déclenchement de la Grande Guerre. Sur les hauteurs du Hartmannswillerkopf – l’une des crêtes ayant donné lieu à de très durs combats, Geneviève Senger imagine une scène extraordinaire, quand deux soldats de la famille se retrouvent nez à nez au sortir d’une tranchée. Jamais l’expression frères ennemis n’aura aussi bien porté son nom.

Quand l'Alsace réintègre la République française en 1919, il faut écrire une nouvelle page et littéralement tout reconstruire. Sans oublier les nouvelles aspirations du monde ouvrier avec lesquelles il va bien falloir se confronter et qui, là encore, opposeront au sein de la famille les tenants du progrès social et ceux qui préfèrent la ligne dure.

Parfaitement documenté, le récit peut là encore s’appuyer sur les mouvements politiques et sociaux qui ont marqué l’Alsace jusqu’à l’annexion par l'Allemagne nazie. Et nous voilà reparti pour une période troublée, durant laquelle il faudra à nouveau choisir son camp. Pour la dynastie Weber, dont les différentes branches familiales sont installées aux Etats-Unis, en Alsace et en Suisse ainsi qu’Allemagne, on imagine les déchirements et les cas de conscience que l’auteur nous fait partager avec beaucoup de finesse. Entre les ligne sont comprend aussi comment se forge le caractère des Alsaciens : leur histoire houleuse leur permet aujourd’hui encore de jouir de certains particularismes locaux.

La dernière partie du livre, toujours à l’image de la période décrite, marque un nouvel élan. On va vers les trente glorieuses et vers l’émancipation de la femme…

J’ajouterai un plaisir égoïste à cette lecture. Mon histoire familiale est également partagée entre la France et l’Allemagne et je suis aujourd’hui installée sur cette colline du Rebberg à Mulhouse où l’auteur a imaginé le berceau de sa dynastie. De ma fenêtre quand reviennent les beaux jours, je peux quasiment humer l’odeur des cosmos qui ont donné leur nom à la propriété des Weber. Aussi, je ne saurai que vous inviter à vous promener dans mon quartier !

https://collectiondelivres.wordpress.com/2015/11/28/la-dynastie-des-weber/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Missnefer 2016-06-21T19:17:20+02:00
Les jumeaux du Val d'amour

Pour comprendre et apprécier cette histoire il faut avant tout s'imprégner de l'ambiance et du contexte historique, l'après guerre, la "re-annexion" de l' Alsace à la France, du pouvoir de l'église, de la foi des hommes à cette époque, parce que la religion est omniprésente dans ce roman.

A partir de là toute cette sombre histoire qui tourne autour de l'abandon, des secrets, du pouvoir, de la stigmatisation des jeunes femmes coupables de relation hors mariage prend tout son sens.

Très vite , l'auteure fait allusion aux secrets de leur naissance ,juste de quoi nous titiller nous faire prendre à l'hameçon et une fois et bien nous sommes cuits. Très rapidement l'auteure s'attache par l'intermédiaire de la petite Émilie et ses prédictions, à nous faire découvrir les jumeaux Adam et Gaspard, le yin et le yang , l'ange et le diable , c'est ce qu'on nous prédit.

Mais malheureusement après un début prometteur alors que Geneviève Senger nous brosse le tableau idyllique d'un petit village enfoui sous la neige dans une ambiance cotonneuse que l'on ne peut qu'associer à Noel ,qu'elle nous présente toute la tribu de cette petite commune dans laquelle les catégories sociales sont bien marquées , le maire comte de Wigen depuis toujours , le curé et ses "bonnes soeurs" avec en tête Mère Marie Albane , la boulangère,le forgeron,le maitre d'école.... les petits paysans qui triment sur morceau de terre et la famille d'adoption Lisele et Antonin (bien trop de personnages de fait) et n'oublions pas Mr Lalique, maitre verrier ..je suis déjà perdue en cours de route et je m'ennuie...

je m'ennuie parce que je m'attendais à ce que cette histoire tourne essentiellement autour de ces jumeaux ,autour de cette dualité, et rivalité. Mais non , nous nous trouvons à suivre l'histoire de tout un village , de l'affreux Jean Wigen, et des autres membres de sa famille de Mr Lalique (patron d'une très célèbre usine que tout le monde connait de nos jours) et j'ai beau admettre que certaines interactions avec les personnages secondaires sont importants ,je suis restée sur ma faim car tout et rien n'est vraiment développé et suivi à mon goût.

Il y avait de quoi faire ,cependant bien que que l'auteure glisse des mots particulièrement Alsaciens (gastronomie et paysage), que l'entreprise Lalique à Wigen a réellement existé, je ne suis pas parvenue à m'imprégner de l'ambiance.

J'ai suivi Gaspard , petit chanteur de la croix de bois, promu à un avenir ecclésiastique à une époque , ou entrer en religion était un métier. Et si j'ai apprécié la référence à cette chorale mondialement connue qui a réellement existé, je n'ai pu cerner la personnalité de Gaspard, certes l'auteur le rend peu sympathique ,mais j'étais déçue , de part les prédictions d' Emilie , de son comportement relationnel odieux aux idéaux égoïstes , l'on pouvait s'attendre à quelques coups d'éclats mais non, bien au contraire, pas du tout en adéquation avec l'évolution du personnage,

Quant à Adam le "jumeau" personnage des plus insignifiants possible, il va ,disons, assez bien tirer son épingle du jeu, si l'on peut dire. Mais que sait on de lui ? Il aime dessiner et n'est pas très brillant à l'école mais encore ?

Que dire de l'aventure de Juliette , la fille d'Antonin et Lisele, les parents adoptifs de nos jumeaux ? Et bien encore une fois, un dénouement tellement improbable que s'en était presque risible!

A mon sens cette intrigue cours sur beaucoup trop d'années et de fait tous les personnages de cette aventure sont à mon gout trop superficiellement traités, personnalités effleurées, alors qu'elles auraient pu être bien plus intéressantes Et de fait je n'ai éprouvé aucune empathie pour aucun des personnages même pas pour Adam et parvenue au bout de l'histoire ,je suis restée totalement scotchée par ce dénouement qui ne correspondait pas du tout à mes attentes Je reste donc assez déçue par cette lecture, je remercie néanmoins NetGalley et les éditions Calmann-Levy qui m'ont permis jusqu'à ce jour de faire de belles lectures, et ressentir beaucoup d'émotions, à vrai dire le résumé était assez prometteur mais pour moi la mayonnaise n'a pas pris du tout.

Peut être qu'après la lecture d'un livre témoignage fort comme Si c'est une femme ais-je eu du mal à m'accommoder d'une lecture somme toute assez légère.

Néanmoins , cette saga familiale de terroir plaira très certainement à certains. Et comme je le dis toujours, il pourra réserver une belle surprise à quel qu'autre lecteur

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kisa96 2017-05-30T21:38:46+02:00
La Dynastie des Weber

Je ne sais pas si c'est parce que j'ai déjà lu beaucoup de livre retraçant l'histoire d'une famille entre le XIXe et XXIe siècle mais ce livre a été très à lire. Pas de suspense, les personnages restent des personnages, l'auteur ne nous fait pas rentrer dans l'histoire de chacun. A part peut-être au début où les jours se font très long. Dès qu'on change de génération, le temps passe vite : 3 ans plus tard, 10 ans plus tard.

Bref, j'en ai lu des bien meilleurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BloodyLalie 2017-06-15T21:28:58+02:00
Meurtre au lycée

Laura est vraiment dérangée... Un personnage qui ne m'a pas vraiment plu, contrairement à l'histoire. C'est un livre à la portée de tous, facile et rapide à lire. Mais par compte,Spoiler(cliquez pour révéler)la fin avec le prof de philo est vraiment capillotractée...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bebi 2017-06-30T11:21:56+02:00
Le Roman d'Elsa

Elsa a des idées révolutionnaires pour son temps. Elle veut être médecin, mais ce n’est pas bien vu dans les bonnes familles. Faisant fi de ce que l’on peut dire, elle décide de faire des études de médecine.

Heureusement pour elle, elle est fiancée à un homme compréhensif, qui lui promet un mariage blanc en échange de ses études de médecine.

Mais c’est loin d’être facile d’être accepté par ses pairs quand on est une femme…

Ce roman est un tableau des débuts des femmes médecins en France. A travers Elsa, on peut retracer les difficultés qu’on put rencontrer les femmes de cette époque, qui voulait changer les choses.

J’ai été absorbée par ma lecture, de la première à la dernière page. Le personnage d’Elsa est magnifique : Belle, avec une tête bien pleine, et de la volonté à revendre. Elle ne recule devant rien pour arriver à ses fins. Ni la fatigue, ni la peur, ni le dégoût n’arriveront à la freiner dans ses objectifs. Je suis admirative. L’auteur a réussi à créer un personnage féminin tout à fait comme je les aime.

Il y a aussi l’aspect familial qui est intéressant. Un père autoritaire, des sœurs mariées et certaines malheureuses, une belle-famille qui cache de nombreux secrets, et un mari au passé douloureux. L’ensemble crée une toile haute en couleurs qui propulse Elsa dans une vie vraiment hors du commun.

Vous ajoutez à cela quelques documentations sur la médecine de l’époque, et vous obtenez un roman très intéressant.

Points attribués : 9/10

Afficher en entier
L'enfant de la Cerisaie

Roman régional. L'histoire d'une famille après la seconde guerre mondiale. Suspense et intringues garantis. Addictif

Afficher en entier

Dédicaces de Geneviève Senger
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Calmann-Lévy : 6 livres

Lito : 4 livres

Rageot : 3 livres

Bayard Jeunesse : 3 livres

Oskar Editions : 2 livres

France Loisirs : 2 livres

Presses de la Cité : 2 livres

Pocket jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode