Livres
472 701
Membres
445 613

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Tous les livres de Gérard Davet

10 notes
46 lecteurs

Un président ne devrait pas dire ça… »Cette phrase, François Hollande nous l’a lâchée, un jour d’exaspération. Il s’agaçait, alors, de voir la presse ausculter de trop près sa relation avec ses femmes, Ségolène, Valérie, Julie…Nous avons passé cinq années dans le sillage du chef de l’État, en sa compagnie, sans conseiller, sans témoin. Juste lui et nous. Avec une double exigence : pas de langue de bois, encore moins de propos « off the record ». C’était la condition impérative. Pas de relecture, non plus, de ses « confessions », évidemment, et le recueil de confidences de ses proches : Manuel Valls, Bernard Cazeneuve, Stéphane Le Foll…L’idée, née en 2011, était d’écrire la suite de Sarko m’a tuer, livre dans lequel nous décrivions un pouvoir sarkozyste flirtant avec la ligne jaune. Hollande avait juré qu’il prendrait le contre-pied de son meilleur ennemi, encore fallaitil le vérifier.Pour cela, nous avons plongé au coeur du pouvoir élyséen, exploré la face cachée de la présidence. Ou plutôt du président. Nous l’avons confronté à ses contradictions, questionné sur sa vie privée, sa politique économique, ses promesses non tenues, sa vision de l’islam, de l’extrême droite, des écologistes, de Macron… Et de Sarkozy bien sûr.Une immersion inédite dans le cerveau d’un homme de pouvoir qui s’est confié avec une franchise parfois déconcertante, revisitant les moments forts d’un quinquennat aux allures de chemin de croix, dont nous révélons les secrets. Ni censure, ni autocensure. Jamais un responsable politique, a fortiori un président de la République, ne s’était livré avec une telle liberté de ton. Plusieurs fois, il nous a dit : « Il se trouve que je suis président… » Comme s’il n’y croyait pas. Le président « normal » a accouché d’une présidence anormale.Il n’aurait pas dû « dire ça » ? Pas sûr.En tout cas, nous, nous devions l’écrire. Ce livre est une affaire d’État. Cinq années passées à traquer la vérité des faits, au coeur du pouvoir suprême. Voici le récit d’une enquête sans concession, d’une confrontation inédite entre deux journalistes d’investigation et un chef d’État, François Hollande. Une étrange relation, émaillée d’agacements réciproques et de fortes tensions. À l’arrivée, des révélations incroyables, des secrets éventés, des déclarations stupéfiantes. Jamais un président de la République n’avait été poussé à se livrer à ce point. Langue de bois proscrite, conseillers restés à la porte, relecture refusée. François Hollande n’aurait pas dû « dire ça » ? En tout cas, nous, nous devions l’écrire. Cet ouvrage, dont le titre reprend une phrase prononcée par F. Hollande au moment où la presse scrutait sa vie privée, est le fruit d'entretiens avec le président de la République. Il met au jour les coulisses du pouvoir, la personnalité du chef de l'Etat, ses contradictions, son point de vue sur les sujets qui ont marqué son quinquennat, son opinion sur N. Sarkozy, etc.

2 lecteurs

Ils ont menti. Ils mentent encore.

Depuis des décennies, ils trompent les juges, manipulent les médias, trahissent les électeurs. Une seule drogue : le pouvoir. Et l argent qui va avec. Ils forment un clan, une poignée d hommes shootés à la politique, à l' affut d un siège, d une élection.

Cette bande, c est celle de l ex-RPR, de Patrick Balkany à Jacques Chirac, de Nicolas Sarkozy à Charles Pasqua. Un homme les a beaucoup fréquentés, aidés parfois. Il en a payé le prix, bon soldat, parfait exécutant des basses uvres dans les Hauts-de-Seine, le bastion, le Fort Knox du mouvement gaulliste. Il connaît leurs secrets les plus inavouables. Cet homme de l ombre, c est Didier Schuller, l ancien conseiller général de Clichy-la-Garenne. Longtemps il s est tu, lui aussi a dupé les juges.

Mais aujourd hui, il parle.

Voici ses confessions, explosives. Il a fallu cinq ans aux auteurs pour recueillir ses déclarations, puis les conforter par des investigations poussées, en France, en Suisse, en République dominicaine ou au Liechtenstein. Et mettre des noms sur la French corruption...

1 lecteurs

180 milliards d’euros, enfouis dans une clef USB.

Huit personnes, dont un juge, un espion, un agent du fisc, décidées à briser l’omerta financière.

Deux enquêteurs du Monde à l’affût d’un scoop mondial :

106 000 comptes cachés chez HSBC, en Suisse, la plus grande fraude fiscale jamais révélée.

Et, bien sûr, une source providentielle.

Voici, enfin, les dessous de l’affaire SwissLeaks.

Les auteurs produisent des documents inédits, issus de cette petite clef USB rouge dont ils ne se séparent jamais.

Elle est loin d’avoir livré tous ses secrets.

Oui, l’affaire n’en est qu’à ses débuts.

co-auteur : Fabrice Lhomme

1 notes
2 lecteurs

Gagner. Tuer. Survivre.

Quand les cannibales se dévorent entre eux, à la fin, il ne reste plus personne. C’est le destin de la droite française, nécrosée.

Tout est vrai, au détail près, dans ce thriller politique haletant : scènes bluffantes, révélations incroyables, dialogues crus.

Mais si nous avions eu accès aux dossiers judiciaires, aux documents inédits, il nous fallait aussi recouper ces informations.

Sarkozy, Hollande, Fillon, Bertrand, Dati, Baroin, Pécresse, Guaino, Bachelot, Solère, Borloo, Debré, Copé, Wauquiez, Guéant, Hortefeux : les acteurs de premier plan se sont mis à table ; devant les juges, parfois, devant nous, souvent.

Et nous avions un atout, un guide, exclusif : c’est Jérôme Lavrilleux, l’affranchi-repenti, le héros maudit. Pour nous, pour vous, il est le Professeur, expert ès coups montés et démontés. Il sait tout. Du quinquennat Sarkozy à l’affaire Bygmalion, en passant par la guerre Copé-Fillon.

Voyage au pays de la haine, tome 1 (2007-2014).

3 notes
10 lecteurs

David Sénat, Aurélie Filippetti, Jean-Hugues Matelly, Jean Charbonniaud, Christine Boutin, Pierre de Bousquet de Florian, Alain Genestar, Jacques Espérandieu, Marc Robert, Yannick Blanc, Isabelle Prévost-Desprez, Yves Bertrand, Claire Thibout, Éric Delzant, Julien Dray, Jean-Pierre Havrin, Gérard Dubois, Valérie Domain, Daniel Bouton, Abderrahmane Dahmane, Didier Porte, Dominique Rossi, Jacques Dupuydauby, Renaud Van Ruymbeke, Patrick Poivre d’Arvor, Patrick Devedjian, Dominique de Villepin.

Pour la première fois, des victimes du sarkozysme parlent. Révélations sur la face cachée du pouvoir en place.

2 lecteurs

Abus de biens sociaux

Trafic d’influence

Faux et usage de faux

Abus de confiance

Escroquerie en bande organisée

Prise illégale d’intérêts

Blanchiment en bande organisée

Favoritisme

Corruption

Détournement de fonds publics

Abus de faiblesse

Comment et pourquoi Nicolas Sarkozy, qui a construit sa carrière sur une image de « Monsieur Propre », se trouve aujourd’hui menacé par onze affaires en cours.

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode