Livres
506 659
Membres
515 032

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Gianluca Maconi

416 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Classement dans les bibliothèques

Diamant
114 lecteurs
Or
329 lecteurs
Argent
189 lecteurs
Bronze
72 lecteurs
Lu aussi
135 lecteurs
Envies
172 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
80 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.63/10
Nombre d'évaluations : 248

0 Citations 69 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Gianluca Maconi

Sortie France/Français : 2019-09-04

Les derniers commentaires sur ses livres

Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains

Des dessins magnifiques avec un jeu d’ombre et de lumière très bien exécuté.

L’histoire a une belle morale et on ne s’ennuie pas.

Afficher en entier
Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains

Une très belle histoire. Je trouve que cette bd possède une profondeur. Les dessins et les couleurs sont très bien.

Afficher en entier
Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains

Le dessin de ces ouvrages me font toujours voyager par leur beauté. Si l'histoire est toujours aussi vive en aventure on n'est pas déçu de trouver de la fraternité mais aussi de l'amour. Je reste cependant toujours en déroute quant à l’histoire et sa compréhension qui se fait en milieu de parcours. Si je devais donner une mauvais point à l'ouvrage ce serait pour la typographie de l'ouvrage qui peut parfois rendre la lecture difficile.

Afficher en entier
Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains

L'objet est toujours aussi beau, l'histoire toujours aussi bien.

Afficher en entier
Elfes, tome 7 : Le Crystal des Elfes sylvains

Après une pause de... hum... quatre ans et demi, j'ai décidé de reprendre la lecture de cette saga passionnante. J'avoue que c'est la sortie de la saga dérivée Orcs & Gobelins en 2017 qui m'a finalement donné envie de replonger dedans (que voulez-vous, j'ai toujours adoré l'humour spécial de l'ork nécromancien Nerrom...^^).

Bref, ce tome se déroule 32 ans après les événements du tome 2. On retrouve le roi Elian, le frère de la défunte princesse Llali, et la reine des elfes sylvains Eliseii, la mère d'Yfass. Malgré leur victoire sur les Orks, elfes et feljs ont été obligés de trouver refuge dans la forêt suite aux assauts des rois des archipels. La cité d'Eysine a été entièrement détruite et ne subsistent plus que deux tours ainsi que l'arbre né du cadavre d'Yfass. Les Sylvains, après ce désastre, ont décidé de renouer avec leur ancienne tradition de former des druides humains. Et ce, malgré la haine tenace et l'opposition farouche de Solyss, le fils du maître de chasse.

Malheureusement, la reconquête qu'elfes et feljs viennent de lancer est contrecarrée par l'attaque surprise de mercenaires yrlanais, stipendiés par les rois des archipels !

Le tome 2 faisait parti de mes préférés de la 1ère saison, et si la lecture de sa suite est plaisante, j'en sors finalement un peu déçue : j'ai l'impression que cette quête est un peu une redite du tome 1 ; elle m'a semblé par moment un peu brouillonne ; et les dessins m'ont moins convaincue cette fois-ci (j'ai plusieurs fois confondu Solyss avec un autre elfe lors de la réunion des Sages). Par contre, j'ai adoré découvrir qui se cachait derrière le loup. Et le statut de gros bâtards des Sages est ici confirmé. Vivivi...

Afficher en entier
Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains

Je publie des chroniques littéraires sur lavisqteam.fr et celle de cette BD est présente au lien suivant : http://www.lavisqteam.fr/?p=43503

J'ai mis la note de : 19/20

Mon avis : Le second tome des aventures des Elfes nous plonge dans la patrie des elfes sylvains, ces êtres liés aux forêts et à tous ses habitants minuscules ou volants. L’atmosphère mystique est très bien retranscrite, rappelant celle des druides ou des divinités de la mythologie celtique, et les différentes teintes de verts illuminent la majorité des pages. Les elfes sylvains sont finalement les elfes que l’on a l’habitude de croiser dans les romans ou films de fantaisie. Yfass, l’un des personnages principaux, ressemble énormément à Legolas, par exemple, un des elfes du Seigneur des Anneaux, avec de longs cheveux blancs, un arc et une cape ténébreuse.

L’intrigue principale rappelle également un des enjeux peu originaux que l’on peut retrouver dans des récits associant ces créatures féeriques : comment faire pour que les humains et les elfes sylvains s’allient à nouveau et pour qu’ils cessent de se haïr pour des raisons ancestrales et oubliées ? Leur caractère ne nous étonne pas vraiment, tout comme leur culture et leurs habitudes, au contraire des elfes bleus du précédent opus qui intriguaient davantage. Cela ne déprécie pas du tout ce second épisode dont l’histoire magique captive tout du long.

Malgré un départ qui semble peu innovant, l’auteur Nicolas Jarry (qui a écrit Le crépuscule des dieux notamment, dont la critique est présente sur ce site) nous embarque dans une histoire prenante qui nous fait voyager et qui fait du bien, même si la fin n’est pas spécialement heureuse. Les dialogues et les textes sont poétiques, ainsi que les images dont les couleurs vives et flamboyantes colorent des dessins magnifiques de Gianluca Maconi, aux traits soignés. Les planches naviguent entre les beaux verts forestiers des elfes sylvains, et le marron et noir des scènes des Hommes qui se préparent au combat. Ces différences marquent la frontière entre deux mondes ennemis et le lecteur sera amené naturellement à davantage apprécier les elfes que les Hommes. Cependant, quelques rebondissements parmi les sylvains vont changer la donne et semer le trouble.

En effet, ce tome met en scène d’autres accroches captivantes, grâce au personnage de Llali, la fille humaine du roi d’Eysine. A travers son regard naïf sur la vie, on découvre le monde des elfes sylvains et le monde des Hommes de bien jolies manières, avec un optimisme peu forcé. Les paroles de la jeune fille, bien que comportant un côté bisounours, restent crédibles et contrastent avec la noirceur de tous les autres rôles, ce qui n’est pas plus mal. C’est également grâce à Llali que le lecteur est conduit à arpenter le passé de cet univers, un autre temps où les elfes et Hommes partageaient leur savoir magique comme politique.

Alors poursuivie par des orcs, la jeune humaine se découvre des pouvoirs spéciaux et la seconde intrigue principale va tourner autour de cela. Yfass, impressionné par des facultés qu’il pensait disparues et inaccessibles aux humains, va essayer de convaincre les siens afin que Llali ait une éducation particulière pour que les sens de la nature et la magie sacrée n’aient plus de secret pour elle. L’honneur des sylvains, comme le titre l’indique, compliquera les négociations et la résolution des conflits qui meurtrissent le peuple d’Eysine.

Amour, acceptation, partage, compréhension… Yfass et Llali sont chaleureux et attachants, peut-être un peu stéréotypés, mais tout de même réalistes et assez développés. Yfass est le héros meurtri, quelque peu perdu, qui cherche à s’impliquer pour une bonne cause et, Llali est une jeune femme aux idéaux utopistes qui croit en un avenir meilleur pour tous. Leurs personnalités s’accordent à merveille. Il n’y a pas d’histoire d’amour gnian-gnian, ni de moralité bateau. Le scénario est bien construit et rythmé tout du long pour que l’on ne s’ennuie pas.

Le parti pris de la construction des premières pages est intéressant. Quelques retours en arrière nous permettent de mieux comprendre comment les personnages principaux se sont rencontrés, sans que cela ne perturbe l’écoulement de l’histoire. On plonge ainsi directement dans l’action dès les cases de départ et les questions que le lecteur se pose sont rapidement résolues. Les thèmes avancés dans ce tome sont complexes bien qu’ils ne soient pas traités en profondeur et qu’ils soient abordés trop rapidement, formule du concept de la série oblige. Le tome deux des Elfes, moins étonnant sur la construction des personnages que le tome précédent, laisse tout de même de belles impressions, grâce à des planches sublimement colorées, nous emportant dans une atmosphère féerique époustouflante, grâce à des personnages attachants, et plusieurs intrigues captivantes dont les fins sont satisfaisantes et joliment mises en scène.

La série Elfes promet des suites passionnantes !

Afficher en entier
Elfes, Tome 12 : La Reine des Sylvains

Ce tome prend place après les tomes 7 et 11.

Dans le tome 7, la reine Elissei, transformée en espèce de monstre à sève volant, avait été obligée de s'exiler au sein de la forêt car elle avait transgressé les lois de son peuple en utilisant la magie du crystal vert et en invoquant les golems pour vaincre les mercenaires yrlanais.

Azewën, le patriarche d'une puissante famille d'elfes sylvains, avait tenté de tuer la reine qu'il considérait désormais comme une sorcière. Ce tome commence quand deux membres de ce clan échappés au massacre, un elfe et sa fille, font une halte au cœur des gorges volcaniques du Margh, au sud de la forêt de Duhann, épuisés par leur fuite. Le père meurt et la petite fille, Sibyl, est recueillie par une bande d'Orks dont le chef, après avoir renoncé à la becqueter, a décidé d'en faire cadeau à sa femme, déprimée par le départ de leur fils aîné sur le continent. Rebaptisée Ora, la petite "delfe" est élevée comme une ork jusqu'à devenir leur meilleure guerrière. Bien qu'elle soit éduquée à la dure, elle est sincèrement aimée et farouchement protégée par ses parents, ses oncles et ses frères orks. La présence de ces Orks apporte une note complètement rafraîchissante tant leur humour est irrésistible ! La famille adoptive de Sibyl est en plus extrêmement attachante et laisse espérer qu'une alliance soit possible avec les Elfes et les humains pour contrecarrer la menace "pesteuse".

Quatorze années se sont passées et Ora, ayant choisi comme vœu de guerrier de retrouver et tuer les assassins de son père biologique, quitte son clan pour se rendre en forêt de Duhann. Mais, avec ses manières et son odeur d'Ork, pourra-t-elle approcher et duper son ancien peuple ?

Entre temps, l'arc narratif des Sylvains a été rattrapé par celui des Goules, dont l'une finit par accoster sur l'île dans un bateau à la dérive, contaminant les habitants et semant le désespoir.

Si j'ai été complètement happée par les 2/3 de la BD, je dois dire que j'ai été un peu moins convaincue par la bataille finale qui ressemblait un peu à celle du tome 7. Mais dans l'ensemble, ce tome 12 est un excellent cru... (j'ai hâte de retrouver d'autres orks dans les prochains opus... vivivi)

Afficher en entier
Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains

L'histoire est captivante.

Afficher en entier
Elfes, Tome 2 : L'Honneur des Elfes sylvains

Des dessins magnifiques, un scénario qui tient la route, et un univers sublime. C'est captivant, les pages s'enchaînent très vite, et j'ai même versé ma petite larme à la fin, bref c'est définitivement à lire.

Afficher en entier
Elfes, tome 7 : Le Crystal des Elfes sylvains

Un tome dans la lignée des précédents, l'intrigue est intéressante, les dessins magnifiques (même si j'ai du mal à comprendre comment la reine qui était blonde dans le tome 2 est subitement devenue rousse, mais bon c'est une autre histoire) et on se sent rapidement plongé dans l'histoire.

Afficher en entier

Dédicaces de Gianluca Maconi
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Soleil : 9 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array