Livres
458 494
Membres
411 936

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Glen Cook

549 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par bombassou 2010-01-07T21:29:05+01:00

Biographie

Né en 1944 à New-York, Etats-Unis. Il a grandi au nord de la Californie et a fait ses études en psychologie dans l'Université du Missouri. Il a commencé à écrire quelques nouvelles au collège puis pris part dans la rédaction du journal de son lycée mais a cessé d'écrire lors de ses études à l'université et dans l'US Navy, ou il y passera quelques années.

Il a réellement commencé sa carrière d'écrivain en 1970 (son premier travail d'écriture rémunéré). Il travaille alors dans une usine d'assemblage de General Motors dans laquelle il va rester plus de trente ans. Selon Glenn Cook lui-même, il aurait écrit nombre de ses livres durant son travail. Il se passionne pour l'histoire militaire et la philatélie. Il a récemment pris sa retraite et vis désormais à Saint Louis (Missouri).

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
908 lecteurs
Or
984 lecteurs
Argent
502 lecteurs
Bronze
264 lecteurs
Lu aussi
254 lecteurs
Envies
725 lecteurs
En train de lire
44 lecteurs
Pas apprécié
29 lecteurs
PAL
829 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.11/10
Nombre d'évaluations : 119

0 Citations 135 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Glen Cook

Sortie Poche France/Français : 2016-09-07

Les derniers commentaires sur ses livres

La Compagnie noire, Tome 8 : Elle est les ténèbres (I)

Cela n'a pus aucun intérêt à la longue c'est toujours pareil !!! please stop !!!!

Afficher en entier
La Compagnie noire, Tome 9 : Elle est les ténèbres (II)

J'ai quelques pages et j'ai renoncé...cette série géniale au début sombre dans la répétition et les reçucées !!!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marie-Sophie 2018-11-27T22:50:49+01:00
La Compagnie noire, Tome 1

J'ai adoré l'univers et l'histoire mais j'ai eu plusieurs fois du mal avec la façon de Toubib de les raconter. On arrive en plein milieu de son écrit, il n'explique que très rarement ce qu'il voit ou fait (ce qui est normal, puisque il écrit pour les générations futures de son propre univers, dont nous ne faisons pas partie), mais cela reste fascinant. J'ai également eu du mal avec les "séparations" entre les différents paragraphes et chapitres. Je m'explique, il y a parfois des trous de plusieurs semaines, parfois de quelques heures seulement mais cela n'est jamais explicitement dit. Il faut aussi arriver à s'y retrouver non seulement avec tous les personnages mais également avec tous les lieux. Tout cela m'a quelque fois empêché de bien comprendre ce qu'il se passait, et les implications.

Cette technique d'écriture mise à part, le récit est incroyable. On entre dans un univers assez dark, avec des personnages pas toujours sympas mais on s'attache à la Compagnie très rapidement. On essaye de deviner nous aussi de quel côté est le "bien" et le "mal", pour ne jamais arriver à une conclusion en tout cas pour ma part.

J'ai accroché dès les premières pages et je vais essayer de me procurer le 2è tome !

Afficher en entier
Garrett, détective privé, Tome 1 : La belle aux bleus d'argent

Une texte plaisant à lire, une galerie de personnages haut en couleur et une immersion rapide par le biais d'une narration à la première personne.

Afficher en entier
Les annales de la compagnie noire l'integrale 1

Une saga de fantasy qui a énormément de potentiel. La Compagnie noire est une troupe de mercenaires sans foi ni loi, qui vend ses services au plus offrant. On trouve toutefois des étincelles d'humanité et même eux sont obligés de prendre part au conflit opposant la Dame, la Rose Blanche et le Dominateur.

Comme toute saga du même genre, le début de la lecture est un peu laborieux : beaucoup de personnages, de créatures, de magie, de lieux... mais après c'est un vrai plaisir.

Afficher en entier
La Compagnie noire, Tome 6 : La Pointe d'argent

Comme à mon habitude je me suis lancé dans cette histoire sans avoir lu le résumé au préalable. J'ai donc été tout d'abord surpris de la chronologie du récit, nous ramenant deux tomes précédent, narrant les évènements se déroulant dans le Nord, alors que Toubib et Madame marchent vers le Sud.

Nous retrouvons alors des personnages que nous avions laissé après la grande bataille des Tumulus, qui avaient permis de mettre à mal le Dominateur. Quel plaisir, alors, de retrouver Casier, Corbeau ou encore Chérie et Silence. L'écriture reste la même que dans les précédents tomes, alternant les carnets de notes à la première personne (cette fois sous la plume - très caustique - de Casier) et les descriptions à la troisième personne.

La lecture est toujours aussi agréable, et la tension est bien réelle. On se rend vite compte du chaos dans lequel sont laissés les territoires du Nord et la catastrophe vers laquelle ils se dirigent.

Les personnages sont toujours aussi intéressants et de plus en plus torturés. On sent que les années passées et les évènements vécus ont laissés des cicatrices profondes.

Une lecture que j'ai adoré et qui me donne très envie de continuer cette série au plus tôt !

Afficher en entier
La Compagnie noire, Tome 7 : Saisons funestes

Un tome franchement déroutant où, outre le fait de changer encore une fois d'annaliste, on ne sait pas trop bien où on se situe dans la chronologie des événements avant d'avoir pas mal avancé dans l'histoire. La Compagnie commençait franchement à me manquer et c'est peut-être ce qui fait que j'ai été plus indulgente avec ce tome que la plupart des lecteurs d'après les commentaires que j'ai pu lire par-ci par-là.

J'ai bien aimé le style de Murgen qui nous permet d'entrevoir Toubib et Madame sous un jour différent que lorsqu'ils étaient eux-mêmes analystes. C'était d'ailleurs un des personnages que j'avais préféré dans les livres du Sud donc j'étais plutôt contente de le retrouver sous un angle plus intime.

En ce qui me concerne, ce tome a parfaitement rempli son office : je l'ai lu d'une traite et je n'ai eu qu'envie de me jeter sur la suite une fois atteint le dernier chapitre.

Afficher en entier
La Compagnie noire, Tome 8 : Elle est les ténèbres (I)

Même si l'on peut ressentir par moment une sensation d’essoufflement, c'est une série que je continue à lire avec grand plaisir. J'aime beaucoup les personnages (alors qu'on pourrait penser qu'ils n'ont pas grand chose d'attachant) et le point de vue de Murgen permet d'en découvrir certains sous un angle radicalement différent, de combler des manques et de rétablir certaines "vérités". J'aime également beaucoup la descriptions des combats et les retournements de situations dus à des plans de batailles ou à des intrigues que même le lecteur ignore puisque l'annaliste n'en a pas forcément connaissance. Ce tome ayant été scindé en deux à sa sortie en français, je vais en profiter pour faire une petite lecture dans un tout autre registre avant de vite retourner dévorer la suite de ce dernier arc consacré à la pierre scintillante.

Afficher en entier
La Compagnie noire, Tome 10 : L'eau dort (I)

La saga de la Compagnie Noire continue avec un nouvel annaliste. C’est une constante, depuis des siècles, les faits et gestes de cette armée de mercenaires sont consignés dans des annales. Pourtant, après avoir combattu sur l’ensemble du monde connu, la Compagnie est désormais à la recherche de son origine. Une quête qui cache de nombreuses zones d’ombres et de multiples dangers.

A ce jour, l’annaliste se nomme Roupille. Les quelques derniers membres de la Compagnie noire se cachent à Taglios et sont traqués par les troupes régulières. Leur espoir est de trouver une solution pour délivrer le gros de la troupe emprisonnée au-delà de la Pierre scintillante. Volesprit règne, en sous main, sur le royaume et cherche à réduire à néant toute trace de rébellion. Pourtant, ces quelques individus déterminés provoquent le pouvoir en place et inscrivent, chaque jour, sur les murs de la cité : L’eau dort.

Il y a toujours un temps d’adaptation dans la lecture des annales de la Compagnie noire. En effet, Glen Cook change son style de narration quand l’annaliste est différent. Normal, me direz-vous, mais cela oblige le lecteur à revoir ses repères. Malgré des longueurs, certes nécessaires, on avance dans ce nouvel opus, moins flamboyant que certains épisodes précédents. Espérons que le souffle épique revienne.

Afficher en entier
La Compagnie noire, Tome 7 : Saisons funestes

Toujours aussi emballé par cette saga ! Ce tome 7 aura pourtant, au premier abord, réussi à me perdre. On suit le personnage de Murgen, porte-étendard de la Compagnie Noire, promu analyste suite à la disparition de Toubib. On se retrouve donc à suivre des aventures se déroulant au même moment que le tome précédent. Mais Murgen est touché par un mal mystérieux lui faisant faire des bonds dans le temps, perdant souvent connaissance pour lui faire revivre des moments de son passé, dans les mois suivant la "mort" de Toubib.

Ce mal nous permet donc de suivre Murgen également "au temps présent", à la suite du Tome 6, alors qu'une partie de la Compagnie Noire s'est regroupée, et que l'enfant de Toubib et Madame a été enlevée. On voit l'évolution de nos différents personnages d'un œil nouveau et donc d'un point de vue très intéressant.

Afficher en entier

Dédicaces de Glen Cook
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Atalante : 32 livres

J'ai lu : 23 livres

Night shade books : 6 livres

Tor Books : 4 livres

Ace Books : 2 livres

ActuSF : 1 livre

Subterranean Press : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode