Livres
443 363
Membres
378 742

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Graham Swift

41 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par ge-choux 2010-11-20T11:38:19+01:00

Biographie

Graham Swift est un écrivain britannique né le 4 Mai 1959 à Londres. Certaines de ses oeuvres ont été adaptées en films comme Last Orders ou encore Waterland.

Last Orders a d'ailleurs était le co-vainqueur du Booker Prize en 1996.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.53/10
Nombre d'évaluations : 15

0 Citations 11 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Graham Swift

Sortie France/Français : 2019-01-03

Les derniers commentaires sur ses livres

J'aimerais tellement que tu sois là

Sur le conseil de ma libraire j'ai acheté ce livre. C'est un très beau livre, bien écrit, très profond pour ces réflexions philosophiques. Pour moi, l'histoire est un peu triste, mais heureusement elle finit bien. ouf.

Afficher en entier
J'aimerais tellement que tu sois là

J'ai eu beaucoup de mal à rentrer dans l'histoire... Au départ, le genre de narration était difficile à comprendre. Entre mélange de dialogue, de pensées, d'histoires différentes à chaque ligne. Des formulations au départ complexes et difficilement assimilables. C'était un véritable bourbier dont il était dur de s'en dépêtrer. Et puis, miracle, au bout de 200 pages, une fois que l'on a compris le mode de narration et que l'action rentre enfin en jeu, on ne décroche plus. L'histoire devient passionnante, le suspens haletant et pleine de mystères! Une histoire de famille extraordinaire qui va voler en éclats suite à l'annonce de la mort de Tom. Tout petit Tom. Une histoire qui narre la vie d'un couple fait de silences, de non-dits, de frustrations, de peurs. Cet événement va chambouler Jack et le remettre en question, le pousser dans ses extrêmes face à une Ellie sans cœur et presque tyrannique. Je le conseille vraiment même s'il est difficile aux abords de rentrer dans le bouquin!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par juju7402 2017-01-19T10:01:19+01:00
Le Dimanche des mères

J'ai beaucoup aimé l'histoire courte de Jane, bonne au sein d'une famille de la bourgeoisie anglaise au début du XXème siècle. Le roman se concentre sur une journée particulière, un dimanche de mars 1924, jour de repos pour les bonnes, jour où Jane va retrouver Paul, homme dont elle est l'objet sexuel.

Hormis quelques passages volontairement crus qui dénotent avec le style d'écriture, ce roman est une réussite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par heleniah 2017-01-22T20:11:14+01:00
Le Dimanche des mères

Angleterre, le 30 mars 1924, dimanche des mères. Les aristocrates qui ont encore des domestiques donnent congé à ceux-ci pour qu’ils aillent rendre visite à leur mère. Mais Jane est orpheline et en profite plutôt pour rejoindre son amant, le fils de la famille voisine. Après l’amour, Paul se prépare pour rejoindre la fiancée qu’il doit épouser une quinzaine de jours plus tard. Jane reste dans la maison déserte prenant son temps durant cette journée de repos, transgression de son corps nu dans des pièces réservés aux nobles qui ne l’imagineraient jamais.

Ce roman se déroule donc sur une journée, prenant paresseusement son temps comme les personnages au sortir du lit. Mais cette journée va changer la vie de Jane de plusieurs manières, ainsi qu’elle aimerait y faire référence dans les interviews qu’elle donne des années plus tard.

Même si je me suis laissée portée par l’écriture, que je me suis vue dans cette demeure ensoleillée (on pense immédiatement à Downton Abbey), je n’ai pas réussi à me sentir plus touchée que ça par cette histoire. Les réflexions à la fin du roman sont intéressantes, en réalité j’aurais pu adorer ce roman, mais ça n’a pas pris avec moi. Je reste donc un peu ma faim, reconnaissant la plume de l’auteur, sans avoir pu y goûter véritablement.

Vous l’avez lu ? qu’en avez-vous pensé ? vous avez lu d’autres romans de cet auteur ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Marshoo 2017-04-26T13:06:05+02:00
Le Dimanche des mères

Ce roman est pour moi un véritable coup de coeur.

Il est bien écrit, intéressant, beau, réel, etc... Une fois commencé je n'ai plus pu le lâcher.

Une réflexion sur l'écriture, avec cette touche des années 20... Magnifique.

Au début, j'avais du mal à anticiper la suite. Mais, bribes par bribes on sort de ce rêve éveillé que vit Jane pour "tomber" assez crûment d'ailleurs, dans la vie réelle.

Rapide, efficace, c'est pour moi une réussite. Je conseille hardiment !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LadyRomance 2017-05-10T14:30:43+02:00
Le Dimanche des mères

Le dimanche des mères est un court roman de 140 pages qui raconte la journée particulière du dimanche 30 mars 1924 que va vivre Jane Fairchild, une bonne de 22 ans en Angleterre. Le jour des mères signifie la journée de congé durant laquelle les domestiques vont visiter leur mère sauf que Jane est orpheline et prévoit de lire un roman dans le jardin. En effet, elle a reçu une instruction avant d'être employée par les Niven qui ont une certaine considération pour elle. Ce jour-là, elle est invitée par Paul Sheringham son voisin et amant depuis 7 ans, un jeune homme de bonne famille, à venir le rejoindre dans sa maison désertée par les domestiques et ses parents partis déjeuner avec les Niven pour fêter son mariage qui doit avoir lieu dans quinze jours.

Ce roman est l'illustration d'une période durant laquelle la place qu'on occupe dans la société selon les différences de classes sociales résistait encore à un certain déclin. C'est un événement incongru qui en soulève toute l'ironie, à savoir les quelques heures que passent Jane et Paul dans la chambre de ce dernier alors qu'il doit retrouver ensuite sa fiancée, celle-là même qui doit devenir son épouse dans deux semaines. C'est aussi cette image se révélant forte de Jane qui, une fois son amant parti, se promène nue dans les pièces de la maison et qui montre la vacuité de la bienséance et des convenances relatives à toute une époque qui s'essouffle face une réalité, celle de l'évolution de la société réduisant le gouffre entre les classes sociales mais que l'on préfère encore ignorer.

Mon avis sur ce court roman est mitigé car si j'ai trouvé plusieurs choses intéressantes, j'ai été déçue qu'elles tournent court et ne soient pas approfondies. Beaucoup d'idées semblaient très bonnes mais je n'ai pas apprécié beaucoup le style que j'ai trouvé inutilement trop intello pour ensuite ne pas faire mouche outre mesure. Ayant plutôt l'impression que l'auteur s'écoutait parler, je n'ai pas apprécié toutes ces répétitions et le caractère quasi obsessionnel que cela prenait parfois.

J'aurais préféré une sensualité plus délicate et subtile avec une évocation de l'évolution de la société plus contrastée et plus pertinente. Néanmoins, le roman interpelle et ne laisse pas indifférent même si je n'ai pas été totalement séduite, il est vrai.

www.ladyromance.over-blog.com

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Emma32 2017-05-25T21:56:10+02:00
Le Dimanche des mères

En quelques heures de lecture impatientes et avides, j'ai vécu à travers les yeux de Jane, la journée la plus marquante et la plus enthousiaste de mes plaisirs littéraires.

Ce jour-là est celui du 30 mars 1924. Les vieilles familles aristocrates anglaises dont les fils ont été décimés par la guerre, accordent à leurs domestiques un jour de repos pour aller visiter leur famille au loin.

Pour Jane, orpheline placée chez les Niven, ce jour-là est un jour vacant où les heures, les minutes et les secondes s'échappent du cadran de l'horloge, loin du rituel quotidien et des besognes. Un moment volé au temps pour lire ou rejoindre son amant qu'elle connaît depuis 7 ans, James Sheringham, le dernier fils d'une famille amie des Niven.

Mais ce 30 mars 1924 n'est décidément pas ordinaire de par son exceptionnelle chaleur qui inonde le livre d'un flot de lumière et par l'intensité des évènements qui bouleversent la jeune femme, Jane. Comme si cette journée ne voulait pas mourir.

L'écriture radieuse et très élégante de l'auteur nous invite à entrer dans cet espace-temps, l'espace intemporel de la fiction qui nous fait douter de ce que nous vivons « Y avait-il jamais eu un jour comme celui-ci ? Pourrait-il jamais y en avoir un autre semblable ? » .

Une seule journée peut accomplir une vie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armide 2017-06-13T22:00:29+02:00
Le Dimanche des mères

Un roman qui parvient à être long malgré son petit nombre de pages... ce qui le sauve c'est le propos qui est intéressant mais cela reste globalement une petite deception.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evonya 2017-11-05T18:05:04+01:00
Le Dimanche des mères

Beau roman évoquant le destin d'une jeune femme qui aurait dû rester bonne. Ecriture magnifique. Un roman à découvrir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pujols 2018-02-06T19:25:39+01:00
Le Dimanche des mères

Un livre bien agréable à lire, mais avec le recul, je retiendrai peu. Dommage, car l'écriture bien fluide et bien traduite m'avait fait passer un bon moment.

Afficher en entier

On parle de Graham Swift ici :

Dédicaces de Graham Swift
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 9 livres

Robert Laffont : 1 livre

Picador : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode