Livres
482 967
Membres
470 077

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Grégory Da Rosa

51 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par chapouille 2018-10-24T16:37:25+02:00
de

Biographie

Vivant à Montpellier, âgé de 26 ans, Grégory Da Rosa est passionné d’Histoire médiévale et de littérature de l’imaginaire, c’est tout naturellement qu’il a souhaité confronter et marier ces deux thèmes à force égales, dans ce premier tome d’une trilogie. Des œuvres monumentales l’ont influencé comme la gouaille et la désinvolture de Gagner la Guerre de Jean-Philippe Jaworski, l’intrigue policière du Nom de la rose d’Umberto Eco et le vocable élégamment vieilli des romans de Pierre Naudin.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
12 lecteurs
Or
33 lecteurs
Argent
18 lecteurs
Bronze
9 lecteurs
Lu aussi
14 lecteurs
Envies
92 lecteurs
En train de lire
4 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
64 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.9/10
Nombre d'évaluations : 41

0 Citations 23 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Grégory Da Rosa

Sortie France/Français : 2019-06-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Nacera-Aanor 2018-11-06T14:53:14+01:00
Sénéchal, Tome 3

J'attendais le troisième tome de cette trilogie addictive au tournant. Je n'ai absolument pas été déçue. Difficile de donner un avis sans spoiler. L'écriture est tout aussi bonne que les deux premiers tomes, et l'intrigue est haletante. On sait que la conclusion approche, les révélations tombent au compte-goutte, pour un final en apothéose.

Et, une nouvelle fois, l'auteur nous offre une description architecturale (ou presque) de la Chapelle-Inverse absolument merveilleuse.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cyril-Sche-Sulken 2019-01-13T20:49:54+01:00
Sénéchal, Tome 3

En tant que dernière pierre de l'édifice, j'avais hâte de me lancer dans la lecture de ce troisième tome de Sénéchal, troisième tome que j'ai bien trop tardé à entamer.

La plume de Grégory Da Rosa est toujours aussi belle - non, elle l'est plus encore, on sent que l'expérience des deux précédents opus est là et n'a pas cessé de mûrir !

Nous retrouvons donc avec un plaisir sans doute un peu malsain le personnage de Philippe Gardeval. Celui-ci gagne encore en profondeur, et l'auteur se plaît à nous mener à travers les chemins tortueux de son esprit. Notre sénéchal s'assombrit et se refroidit, soumis à des épreuves toujours plus dures. L'intrigue se développe, les nœuds se dénouent. Certaines questions ne trouvent pas de réponse, et, personnellement, ne pas tout savoir est quelque chose que j'apprécie tout particulièrement, comme une frustration ludique.

Il y a deux fins dans ce tome : la fin du siège, celle que l'on attend depuis que les armées de Lysander et de Démosthène ont pointé le bout de leurs lances, et la fin de la saga Sénéchal. La première fin se termine par une scène d'apothéose d'une richesse narrative savoureuse. Quant à la seconde fin, impossible d'en parler sans révéler d'élément qu'il vaudrait mieux garder secret ; toutefois, le seul reproche que je pourrais faire la concerne : je l'ai trouvée trop rapide, trop peu détaillée. Mais cela n'a en rien gâché ma lecture. Merci, Philippe, pour ces... 960 pages à te suivre !

Du haut d'une tour de Lysimaque, je scrute maintenant l'horizon pour voir quelle suite nous réserve l'auteur de cette fabuleuse trilogie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Eilia 2019-01-31T21:39:40+01:00
Sénéchal, Tome 1

Plus qu'un roman d'action, nous sommes ici dans une histoire très axée sur la psychologie du narrateur : le Sénéchal. Porte d'entrée du système sociale et des habitudes à la cour, le récit commence au pire moment pour lui: le siège par un ennemi.

Du coup, de par l'ambiance plutôt médiévale, l'auteur a fait le pari d'écrire dans un langage de cour, plutôt soutenu. Pour moi, ça m'a empêché pendant un bon moment de rentrer dans l'histoire.

Néanmoins, des scènes d'actions sont présentes de manière suffisantes et assez bien écrites pour harponner le lecteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Choupaille 2019-06-20T20:44:46+02:00
Sénéchal, Tome 1

Chronique complète : https://la-choupaille-lit.blogspot.com/2019/06/senechal-de-gregory-da-rosa-tomes-1-3.html

A travers ses mémoires le Sénéchal Gardeval nous envoie à la goule quantité de répliques mémorables et de punchlines purement épiques: ça vole en tous sens alors qu'un vent d’alliances, de mésententes et de trahison souffle sur une Lysimaque assiégée et divisée, et tel un Cluedo géant c’est à Philippe Gardeval de mener l’enquête et débusquer le félon. Un peu lourd par moments, mais que de plaisir à parcourir cette saga bourrée de charisme !

Attention toutefois à bien jauger la bête avant de vous y lancer, sinon ce sera la ruade : le style de Da Rosa ne plaira pas à tout le monde. Moi en revanche, j'ai été conquise !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par triskeliga 2019-07-21T09:41:17+02:00
Sénéchal, Tome 1

Une belle plume et un pari risqué de l'auteur qui a pris des chemins bien différents de ceux que l'on a l'habitude d'arpenter avec un personnage clé, le Sénéchal, qui se trouve ma foi bien loin des stéréotypes, pas vraiment courageux, emplit de rancoeur de ne pas avoir été anobli par le Roi , son ami d'enfance, dans une cour ou le paraître à toute son importance.

La ville est assiégée par des forces puissantes et les traîtres sont aussi à l'intérieur et cherchent par tous les moyens à trucider le Roi, conclusion l'action ne se passe pas sur les créneaux mais bien dans le château et la basse ville ou l'on croise dans ce dernier endroit la misère du peuple qui essaye seulement de survivre et ces passages sont vraiment bien retranscrits .

Le choix du langage est original aussi avec un genre vieux français et des mots anciens que je ne connaissais pas tous d'ailleurs.

Je n'ai pas réussi à rentrer dans l'histoire ni apprécier les persos et j'en suis la première désolée mais ne vous arrêtez pas à mon sentiment vu les bons avis sur cette série, je suis simplement tombée à côté, ça arrive parfois...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par CharlineVega 2019-09-04T15:17:56+02:00
Sénéchal, Tome 1

Depuis quelques temps, je me suis remise à lire tout les jours, et je ne regrette pas ! Plein de belles découvertes, et beaucoup grâce aux Imaginales ! Là encore, bonne pioche ! Super livre, super ambiance, j'ai adoré l'écriture et les personnages, lire ce journal du Sénéchal était passionnant, le roi m'a fait souvent rire, même si parfois j'ai eu un peu de mal avec le vocabulaire. En tout cas, je vais lire la suite, c'est certains ! Nouvel auteur à suivre...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2019-09-11T18:19:45+02:00
Sénéchal, Tome 3

Un dernier tome qui tient ses promesses, avec quelques éléments qui se confirment et d'autres complètement inattendus. Les masques tombent et le(s) traître(s) se révèlent enfin. Quant à la situation de Lysimaque, on va enfin connaître l'issue du siège. A la dimension fantasy, impeccable et efficace dans une veine très politique, s'ajoute un regard sur l'Histoire et comment elle s'écrit et s'impose.

https://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.com/2019/09/alors-que-le-spectacle-commence-que-le.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mcd30 2019-09-12T08:44:56+02:00
Sénéchal, Tome 1

C'est irrévérencieux et novateur. Un livre hors-norme par son originalité, déstabilisant et intemporel. Nous sommes loin des clichés.

Les héros, le roi Edouard le sixième et le Sénéchal Philippe Gardeval sont loins d'être d'impulsifs jeunes hommes prompt à en découdre. Ils ont conscience de la gravité de la situation, Lysimaque est assiégée et malgré les portes fermées, nul n'est en sécurité des ennemis sont à l'intérieur. le moindre geste, la moindre parole et les soupçons jaillissent, chacun est traître potentiel.

J'aime beaucoup Philippe Gardeval qui se remet toujours en question et reste lucide : p. 142, Et si le roi de Castlewing disait vrai ? Si nous étions, nous, d'immondes mécréants trônant sur un artefact du malin ? C'est un héros à la croisée de Mattias Tannhauser (La Religion) et de Gui de Clairbois ( le bourbier D Azincourt) des hommes qui ne se font pas d'illusion, reste fidèles à leur loyauté et mène leur mission jusqu'au bout quoiqu'il leur en coûte.

L'histoire se situe dans un monde médiéval dont Grégory DA ROSA possède toutes les clefs : la héraldique, les costumes, le langage. Il nous crée un univers avec ses chants, ses contes, ses proverbes et un langage parfois fleuri mais pas désagréable. Quelques pointes d'humour agrémente le tout qui ne sont pas sans me rappeler le donjon de Naheulbeuk à certains moments.

Gregory DA ROSA nous a concocté un livre de fantasy surprenant qui dénonce les travers des hommes par le biais d'une intrigue qui nous tient en haleine et lui permet de faire découvrir d'autres façons de penser. Il consacre quelques pages magnifiques à l'écriture et au lecteur auxquelles j'ai été très sensible en tant que lectrice.

C'est un premier livre et j'espère qu'il y en aura beaucoup d'autres. Comme vous l'avez deviné je vais lire la suite de cette trilogie avec un immense plaisir.Je tiens surtout à remercier l'auteur de son magnifique cadeau qui est devenu un coup de cœur. Et j'en profite pour vous signaler un livre avec une couverture soignée. Lisez-le, chacun peut y trouver son bonheur car il y a plusieurs niveaux de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mcd30 2019-09-12T10:34:28+02:00
Sénéchal, Tome 2

Et me voici de retour à Lysimaque, la ville fleurie où je retrouve Philippe Gardeval. Rien ne va plus pour le Sénéchal son amitié avec Edouard se délite, tout se retourne contre lui et sa vie de famille perturbe sa fonction.

C'est plus violent, plus sombre, les sorties dans la ville avec un peuple affolé, ignorant, victime de rumeurs sont palpitantes. Tout en cherchant les félons et à éviter une guerre, Philippe va se retrouver confronté à ce qui pourrait bien devenir un troisième ennemi, les femmes si discrètes jusqu'à maintenant, viennent mettre leur grain de sel dans les affaires de l'état et l'une d'elle Esther de Haplen ne le ménage guère. P. 193 _ de vous à moi,Philippe, vous êtes bien piètre bretteur, et votre charisme, hélas, ne vous permettrait pas de diriger le moindre bataillon. Votre caboche est faite de tout un tas de raisonnements, d'hésitations, d'émotions, mais jamais, ô grand jamais, d'actions ni de vaillance. Nous en apprenons plus sur Philippe qui est un personnage sensible et sympathique mais il a ses défauts comme tout un chacun.

Gregory Da Rosa continue à nous raconter des histoires qui nous font passer du chaud au froid, du blanc au noir, du solide au liquide : c'est un maître de la manipulation. Nous nous retrouvons à l'instar de Philippe complètement perdus et chamboulés.

Après une première bataille gagnée, nos héros vont arroser leur victoire et Philippe va se retrouver dans une situation fort délicate. Comment va-t-il s'en sortir ?

Il est des auteurs qui savent communiquer leur passion, Grégory Da Rosa en fait partie. Sénéchal II est tout autant soigné que le premier tome, j'ai adoré.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mcd30 2019-09-12T10:48:09+02:00
Sénéchal, Tome 3

Car jamais on ne vit Coq porter fourrure,

Le piège est bien fermé, et la mort future.

Jamais on ne vit Renard porter plumage.

Que viennent morsures ! Morts sûres ! Carnage !

C'est un feu d'artifice ! Un bouquet final pétillant, pétaradant, explosif, on en voit trente six chandelles. Une histoire édifiante qui donne à réfléchir. Tous les personnages sont de retour, à part ceux déjà occis dans les tomes précédents. Lysimaque va vivre des heures bien sombres où le vrai et le faux seront bien difficiles à démêler. J'ai tremblé avec et pour Philippe, j'ai partagé ses indignations, ses chagrins, ses colères et ses craintes. Gardeval a une propension à se fourrer dans des pétrins inextricables. Grégory Da Rosa a réuni toutes les conditions pour nous donner un troisième tome mémorable avec un final édifiant, stupéfiant digne d'un Game of throne : il y a de la magie, des combats, des intrigues, des rebondissements et un dénouement qui m'a laissée pantoise.

Un grand merci à Grégory Da Rosa qui m'a offert cette magnifique trilogie qui me permets d'écrire ma deux-centième critique. Je comprends qu'il soit comparé à Jean-Philippe Jaworski . C'est un tout jeune talent fort prometteur doté d'une incroyable imagination.

Bien trop d'histoires se narrent,

Sur un renard qui prenait trop la plume...

Afficher en entier

Dédicaces de Grégory Da Rosa
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Mnémos : 5 livres

Folio : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array