Livres
439 221
Membres
368 563

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Guillaume Lenoir

21 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Guillaume_Lenoir 2017-04-23T21:31:45+02:00
de

Biographie

Guillaume Lenoir a suivi des études en Histoire de l'art et en Histoire. Grand passionné de civilisations antiques, il aime faire revivre des figures et des événements du passé. Il a écrit plusieurs articles traitant de femmes méconnues ou controversées de l'Histoire. La Marquise aux poisons, paru chez Evidence Editions, met en lumière l'une de ces femmes au dont la postérité a gardé en tête l'image d'un monstre criminel. Il retrace ainsi le parcours mouvementé de Marie-Madeleine de Brinvilliers, qui marqua d'un voile noir le règne de Louis XIV.

Son autre domaine de prédiléction est le Fantastique, qui lui permet de laisser libre cours à son imagination.

Mais peu importe le contexte, l'important pour lui est de mettre en avant des personnages ambigus, qui reflètent bien les aléas et la complexité de la nature humaine. Ces derniers sont souvent confrontés à des événements qu'ils ne maîtrisent pas, mettant en avant leur force et leur courage. Mais aussi et surtout, leurs faiblesses et leur impuissance.

Son second roman, Hartland- Les Portes de l'Enfer, propose un univers plus contemporain et change de registre. Il met en avant une petite bourgade perdue au fin-fond des États-Unis, au début des années 1980, en proie aux forces du mal.

www.guillaume-lenoir-auteur.com

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.67/10
Nombre d'évaluations : 12

0 Citations 16 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Guillaume Lenoir

Sortie France/Français : 2017-12-20

Les derniers commentaires sur ses livres

Hartland, tome 1 : Les Portes de l'Enfer

Un bon roman qui fait voyager dans le temps. On y reconnaît une Amérique devenue familière via les livres et les films. On y retrouve un panel de personnages attachants et hauts en couleur, des mystères levés les uns après les autres et un final sanglant. J’ai passé un excellent moment. Je recommande chaudement l’aventure.

Afficher en entier
La Marquise aux poisons

Vidéo de présentation du roman https://youtu.be/4rMa7cgQWIQ

Afficher en entier
Hartland, tome 1 : Les Portes de l'Enfer

http://saginlibrio.over-blog.com/2017/12/hartland-tome-1-les-portes-de-l-enfer-de-guillaume-lenoir.html

Je remercie Evidence Editions pour m’avoir fait confiance dans la lecture de ce roman horrifique.

Dès le début de ce roman, j’ai ressenti une certaine angoisse : l’auteur nous plante cette ville Hartland, dans le début des années 80, sous une atmosphère caniculaire, dérangeante. Comme les habitants, elle nous colle à la peau, s’infiltre désagréablement en inspirant, la poussière s’incrustant dans les poumons.

Un nouveau révérend arrive, fraichement nommé dans la petite ville, Thomas Garett, mais certains ne se sentent pas à l’aise avec lui sans pour autant en expliquer la raison. Helen Fairbanks ira même jusqu’à penser voir quelque chose qui le suit dans son ombre... avec des yeux rouges...

D’un autre côté, nous faisant connaissance avec Linnéa, jeune fille qui prend en charge son jeune frère ado et dont la maman est hospitalisée pour dépression sévère. Elle vivote comme serveuse dans un bowling, à milles lieues des rêves qu’elle a pu faire à l’université. D’emblée, l’auteur nous la rend sympathique : elle a subit son lot de misère mais essaie de faire au mieux. Sa rencontre avec un ancien copain d’université va coïncider avec la survenue de phénomènes étranges dans la campagne environnante.

Rarement, tout au long de cette lecture, l’auteur nous laisse 5mn pour respirer. Le temps de nous présenter les divers personnages que déjà il se passe des choses peu communes. Les frissons affleureront plusieurs fois pour aller crescendo vers l’horreur. La tension voulue s’allège quelque peu lors des passages de Linnéa à l’hôpital où elle y rencontrera cette petite fille, Mary, bien spéciale. Mais leurs visions communes leur permettront de faire front ensemble dans cette ville vouée aux enfers !

La plume de l’auteur est frappante, elle reste inquiétante au bon moment, et maîtrisée pour l’apothéose horrifique finale. Je n’ai pas eu de mal à m’imaginer ces scènes sanglantes, ces abominations difformes. Mais pour en arriver là, le rythme de cette histoire est respecté, sursautant, me crispant.

Alors Guillaume, je suivrai tes écrits avec plaisir, j’ai vécu quelques temps à Hartland, mais j’ai bien envie de connaitre la suite. La fin de ce tome 1 ne se finit pas sur un cliffhanger. Une partie de cette histoire est terminée, mais on sent bien qu’une autre va poindre, en lien avec ces évènements.

Alors merci Guillaume pour ce moment de lecture versant dans l'horreur !

Enjoy !

Afficher en entier
Hartland, tome 1 : Les Portes de l'Enfer

Juillet 1982. Une chaleur insoutenable règne sur Hartland, perturbant ses habitants.

Ça n’est pas pour arranger le caractère de Marc Miller, qui se laisse aller à sa misanthropie coutumière. Lorsqu’il rencontre le révérend Garrett, ce nouveau venu ne lui dit rien qui vaille. La ville n’a pas l’habitude de recevoir des visiteurs. Miller préfère retourner boire sa bière plutôt que de faire la conversation, mais une mauvaise impression subsiste. Le maire Fairbank, lui, est sous le charme. Ce qui n’est pas le cas de sa femme, qui frôle le malaise en présence du révérend.

La ville commence à s’agiter au son des rumeurs et des doutes… Thomas Garrett envoûte, Thomas Garrett effraie, Thomas Garrett divise. Convaincus du bien-fondé des inquiétudes des uns et des autres, Linnea et Nathan, parfois distraits pas leurs sentiments naissants, décident de mener leur propre enquête… à leurs risques et périls.

Parce qu’il est pas tout clair, le Père Garrett!

Il pourrait même être très dangereux, vous ne tarderez pas à le découvrir. Lors de son premier office, Helen Fairbank aperçoit l’ombre du diable – rien que ça – flotter au-dessus de lui. Mais c’est d’abord l’ambiance qui vous mettra mal à l’aise, étouffante, collante, assommante. Hartland est un roman d’épouvante à l’ancienne, qui réunit de très bons ingrédients du genre. Si on envisage assez facilement le déroulement des événements, on ignore comment du point A, on arrivera au point B. Le sinistre homme d’église qui pactise avec le mal et fait les frais de ses vils desseins, ce n’est pas nouveau, mais ça fonctionne toujours. Je n’étais pas surprise d’apprendre que Guillaume Lenoir avait étudié l’Histoire, sa fiction est richement construite.

À la fin de ce premier tome (ou un peu plus tôt pour les moins chanceux d’entre eux), on quitte les personnages à regret, avec une mention spéciale à monsieur Miller, attachant de bougonnerie.

Un roman sans temps morts, qui laisse présager une suite réjouissante.

Afficher en entier
Hartland, tome 1 : Les Portes de l'Enfer

J'ai tellement adoré ce livre.

On sent l'intrigue très rapidement, on s'attache à certains personnages comme Linnea mais encore la petite Mary.

Beaucoup d'intrigues, de suspense et d'angoisse. On se met rapidement dans la peau des personnages,on s'imagine les scènes dans les moindres détails.

Un livre très très bien écrit et qui est tout simplement fascinant.

Vraiment jadoore. Un grand bravo à l'écrivainmais aussi un grand MERCI pour avoir écrit un si excellent livre.

Afficher en entier
Hartland, tome 1 : Les Portes de l'Enfer

La couverture est jolie. On y voit une silhouette féminine au premier plan. Impossible de discerner ses traits. maison (église presbytérienne ?). La maison est ce qui frappe le plus : imposante, claire. Son aspect tordu par l'effet de l'image distille une certain malaise. J'aime beaucoup cette couverture !

Le résumé plante le décor et pique ma curiosité. je ne suis pas spécialement fan des romans d'horreur ou des histoires de possession démoniaque, mais j'avoue que ce résumé m'intrigue. En fait, il me donne envie d'en savoir plus. De découvrir ce que va donner cette collaboration entre la jeune serveuse et le journaliste.

Le concept n'est pas novateur en soi : une ville sous pression démoniaque, un révérend qui s'allie au mal etc. Non, en effet. Et pourtant, j'ai été conquise par ce récit. Je crois que ce sont les mots de l'auteur qui ont réussi ce tour de force de m'emporter. Le vocabulaire est riche dans sa simplicité pour faire passer les sensations. J'ai littéralement étouffé, suffoqué tant sous la chaleur que sous les émotions à la lecture de ce roman. L'atmosphère s’intensifie au fil des pages. On se laisse porter par le rythme grandissant de l'angoisse. J'adore !

Les personnages sont taillés à vif. Chacun porte sa croix. Mes préférés sont Linnéa et Nathan. La première est une jeune femme sympathique qui doit subvenir aux besoins de son frère et de sa mère qui est hospitalisée. Nathan, journaliste cherche enfin le scoop qui lui manque et il va se retrouver servi. J'ai beaucoup aimé aussi Mary, cette petite fille aux pouvoirs extraordinaires et Helen, une femme et une mère tourmentée.

Hartland, une ville où il ne fait pas bon vivre...

Voilà bien une ville dans laquelle je n'irais pas surtout après cette lecture !

Petite bourgade dans laquelle les apparences sont trompeuses. Le chômage, les adolescents en mal de vivre, la suspicion, les désirs refoulés, voilà la terrain idéal pour que la mal voit le jour. Le présent et le passé s'entremêlent dans un canevas funeste dont on ne sort pas indemne Pour ma part, j'en redemande !

Je recommande cette excellente lecture !

Coup de cœur pour ma part.

https://chroniquesdesmondes.wixsite.com/monsite/hartland-t1

Afficher en entier
Hartland, tome 1 : Les Portes de l'Enfer

Superbe récit mêlant le drame à une finesse d'écriture et un tact désarmant.

Lu en quelques jours, ce livre révèle une très bonne imagination et un merveilleux esprit. Une très bonne intrigue basée sur différents personnages dans une seule ville qui au final se réunira en un seul et grand mystère.

Je conseille ce livre pour ceux qui n'ont pas peur des cauchemars et des monstres.

J'attends désormais avec une très grande impatience la sortie du deuxième tome afin de savoir ce qu'il s'est passé ensuite pour les personnages.

Je le recommande fortement à ceux et celles qui ont envie de frissonner.

Belle découverte et de plus dédicacée par l'auteur,tombée par hasard. Toutes mes félicitations pour ce très beau romans

Afficher en entier
Hartland, tome 1 : Les Portes de l'Enfer

Histoire de sorcellerie sympa avec des personnages attachants où le suspens monte trop lentement à mon goût. Les premières pièces du puzzle se mettent en place après quelques dizaines de pages. Pas rébarbatif, l’ensemble est bien écrit et d’une lecture agréable. Je me demande ce que nous réservera la suite, elle retrouvera peut-être la licorne…

Afficher en entier
Le meurtre était (presque) parfait !

Je remercie Jennifer ainsi que la maison d'éditions Evidence pour ce service presse. J'aime beaucoup la couverture qui donne le ton de ce que nous pouvons trouver dans ce recueil.

Dix auteurs, dix nouvelles composent ce recueil.

« 1 - Moonlight Sonata - Guillaume Lenoir

2 - Aussi insidieux qu’un cobra - Amélie Hanser

3 - Jugement - A.R. Morency

4 - Pour Elysia - Annabelle Blangier

5 - Le coup de l’escalier - Jérôme Bertin

6 - Un jeune homme si bien - Véronique Charrière

7 - Faux-semblants - Marc Legrand

8 - Fourberies Assassines - Véronique Rivat

9 - L’un tue, l’autre meurt, le reste s’amuse - Anne-Laure Guillaumat

10 - Mirages Meurtriers - Josepha Bassoni »

J'avais déjà lu Véronique Rivat, que j'avais apprécié, mais c'est surtout une découverte pour les autres. Le crime se doit d'être "PRESQUE" parfait, car nous le savons bien grâce à Columbo : le crime parfait n'existe pas. Il y a toujours un détail qui fait que le coupable est toujours retrouvé d'une manière ou d'une autre. Comme dans tout livre qui retient plusieurs nouvelles, il y a forcément celles que l'on aime beaucoup beaucoup et les autres un peu moins, voire pas trop. Mais ce qui regroupe ces auteurs ceux sont les mots qui nous décrivent LE meurtre de leur histoire. Prémédité depuis la veille ou depuis six mois, l'envie de sang, (oui du sang, du sannnnnnnng, hum je m'égare) l'envie de faire souffrir ou de ne plus souffrir, de se venger, chacun de ces crimes est détaillé. L'époque n'est pas toujours la même, nous pouvons nous retrouvons en plein contemporain, ou au contraire retourner dans un passé où les femmes ne sont pas super bien vues, pourtant elles enquêtent !

Comme il y a 10 nouvelles, je vais faire un très court résumé avec un avis succinct pour chacune.

1 - Moonlight Sonata - Guillaume Lenoir

Elle fait partie de mes préférées ! Elizabeth se languit de la ville. Obligée de vivre dans le manoir avec un mari malade, elle longe souvent les remparts. Ce dernier est souvent en retrait dans son laboratoire, même s'il aimerait qu'elle puisse manger avec lui plus souvent. Hors, il se trame quelque chose, il doit mourir. Avec le concours de Elizabeth, le meurtrier se voit contraint d'aller plus vite dans ses projets.

Ce que j'ai aimé dans cette histoire, c'est la description de l'époque. En plus, j'ai beaucoup aimé les personnages. Pour une nouvelle je me suis attachée aux personnages et cela, ça vaut de l'or. Évidemment il y a la surprise du final. Je m'attendais à quelque chose mais pas à cela. Un beau final qui m'a fait ouvrir les yeux.

2 - Aussi insidieux qu’un cobra - Amélie Hanser

Un noble est retrouvé mort dans son lit, les portes fermées avec un cobra mort à ses pieds. (Un peu la chambre jaune, non ?) Une enquêtrice arrive pour déterminer comment cela est possible !

Une époque que j'aime beaucoup avec une intrigue et une femme qui cherche la petite bête. Le seul hic ? La résolution du crime. Je pense être passée à côté des indices car je n'ai pas compris comment elle a pu trouver qui a fait quoi et surtout comment.

3 - Jugement - A.R. Morency

Lors d'une séance de "spiritisme", un des hommes qui participe à cette réunion meurt sans que quiconque n'ai rien vu.

Cette nouvelle m'a fait rire. J'avoue que ce n'est pas la seule où j'ai ris en imaginant les têtes des participants. Ici, les hommes ne comprennent rien à ce qui s'est passé. J'ai adorer lire comment tout cela a bien pu se passer devant leurs yeux sans qu'ils ne voient leur ami se faire tuer au couteau, s'il vous plait ! Un oscar à l'invitée qui est douée en tant que voyante !

4 - Pour Elysia - Annabelle Blangier

Ma préférée !!! Oui, je suis une sadique en puissance, j'aime les tortueuses et celle-ci l'est. Lucas est parti de chez lui depuis trois ans. Sa nièce a été tuée par un (ou une) psychopathe. Elle a été retrouvé dans le parc de la même ville. Il revient parce que sa soeur se remarie. Bien entendu, Elysia est toujours dans les pensées de tous et toutes. Son père Paul, l'ancien beau-frère de Lucas ne cesse de chercher car il est persuadé que les policiers n'ont pas trouvé l'assassin.

La tension monte au fur et à mesure que l'histoire avance. Les personnages sont crédibles et font mal au cœur. L'auteur décrit les lieux avec précision et nous laisse avec un sentiment de frustration jusqu'à ce que l'on comprenne un geste. Et oh bon sang !!!!!! Bref je ne peux en dire plus, mais c'est la première de mon top !

5 - Le coup de l’escalier - Jérôme Bertin

Alors j'ai bien ri une fois de plus avec celle-ci. Quand je vous dis que je suis sadique, je rigole du malheur des autres. Yannick doit beaucoup d'argent. Il joue beaucoup trop et ne peux pas rembourser ses dettes de jeu. Soit il trouve l'argent, soit il perd un genou. Et où j'ai trouvé drôle ? Déjà le type qui le menace froidement est d'un cliché, mais cela fonctionne très bien ! Et puis le crime prémédité la veille est formidable. sans compter la chute finale. Il faut toujours se méfier d'un escalier qui semble dormir.

6 - Un jeune homme si bien - Véronique Charrière

Un jeune homme retrouvé mort dans l'une des pièces de chez ses parents. Il pratiquait les sports de combat. Pas de traces de luttes. Pas de preuves tangibles. Son corps a été autopsié et rien de rien. Un mystère qu'il faut résoudre, car cela ne peut pas resté impuni. Pour cette nouvelle, je n'ai pas réussi à entrer dedans, pourtant l'écriture est belle. Probablement parce que la façon dont il est mort était plus qu'implicite et le fait que tout se mélange sur la fin m'a perdue.

7 - Faux-semblants - Marc Legrand

Elle fait partie de mon top des préférées également. Anthony a prémédité son crime. Il lui faut une femme, il lui faut faire en sorte que tout soit logique. Lorsqu'enfin il arrive a aboutir à ce but fixé (on n'oublie pas qu'il tue une femme hein) il ne semble pas inquiété. Mais c'est sans compter sur la fourberie et l'ombre qui traîne dans les parages.

Une histoire qui m'a beaucoup plu tant par le cynisme du personnage principal que par le récit en lui-même. La façon dont l'auteur a décrit ce qu'il doit faire, ce qu'il ne doit pas faire, ce qu'il doit montrer et faire croire... Je dis que cet auteur-là, il faut le surveiller : il prépare un mauvais coup !

8 - Fourberies Assassines - Véronique Rivat

Lorsque Julia rentre afin de préparer l'anniversaire de son époux mais qu'il est là, non promis elle en va pas le tuer. Elle se débrouille pour que son ami l'appelle et l'envoi loin afin de tout mettre en place. Seul hic ? Au moment de revenir, il n'y a plus personne, la voiture de Rodolphe par dans le décor. Aurait-il trop bu ?

Une enquête qui montre que les flics sont vraiment de gros boulets, mdr.

9 - L’un tue, l’autre meurt, le reste s’amuse - Anne-Laure Guillaumat

Voilà, c'est bien résumé, pas vrai ? C'est ce que pense Sam, un personnage qui aurait pu être une lionne a une autre époque de sa vie. Lorsqu'elle reçoit une invitation à tuer, cela m'a fait penser au cluedo que nous faisons en colo (et qui change tous les ans bien entendu). J'ai beaucoup aimé la fascination qu'à Sam pour ses congénères, et donc les descriptions qui vont avec. Une belle chute qui se voyait venir de loin mais c'est drôle de lire ce qui se passe.

10 - Mirages Meurtriers - Josepha Bassoni »

Massacres dans un train. Un wagon entier vient de voir mourir tous ses occupants. Ce n'est pas le début, mais le retour d'un tueur qui est vicieux. Le boucher est de retour, mais comment a-t-il fait ? Un tueur qui est doué et qui n'a peur de rien, un flic qui n'hésite pas à mentir à la presse pour le faire réagir. Je n'ai malheureusement pas accroché avec cette nouvelle. Je l'ai lu sans ressentir la moindre émotion envers les personnages.

En conclusion, dix nouvelles différentes qui traitent toutes de meurtres. Qu'il y ait une ou plusieurs victimes, les enquêtes sont menées de manière diverses. Une bonne lecture dans l'ensemble, une très bonne pour certaines nouvelles. Je sais que je garde sous le coude certains noms d'auteurs, histoire de découvrir d'autres livres d'eux. N'empêche il faut bien réfléchir pour que le crime soit parfait... Affaire à suivre !

http://chroniqueslivresques.eklablog.com/le-meurtre-etait-presque-parfait-collectif-d-auteurs-evidence-a147628430

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EStone 2018-08-15T22:20:18+02:00
La Marquise aux poisons

Très émue par l'histoire de cette femme. Merci à l'auteur pour ce très bon livre !

Afficher en entier

Dédicaces de Guillaume Lenoir
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Evidence Editions : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode