Livres
461 592
Membres
418 112

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hédi Kaddour

29 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Wyndon 2018-03-13T19:07:08+01:00

Biographie

Hédi Kaddour, professeur agrégé des lettres à l'Ecole normale supérieure de Fontenay/Saint-Cloud. Il est l'auteur d'un livre d'essais sur la poésie. L'Emotion impossible (éditions Le Temps qu'il fait). Il a également publié deux recueils de poèmes aux éditions Gallimard : La Fin des vendanges et Jamais une ombre simple.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 lecteurs
Or
6 lecteurs
Argent
9 lecteurs
Bronze
3 lecteurs
Lu aussi
8 lecteurs
Envies
7 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
12 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 5.75/10
Nombre d'évaluations : 4

0 Citations 7 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Hédi Kaddour

Sortie France/Français : 2015-08-20

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2015-05-14T21:19:14+02:00
Savoir-vivre

Un peu frustré par la brièveté du roman. L'originalité du sujet aurait, à mon goût, mérité plus de développements, car l'histoire est fascinante et passionnante et ce destin, tout sauf ordinaire. Après Waltenberg, voilà la confirmation d'un auteur talentueux !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Phael 2015-09-11T12:23:11+02:00
Les Prépondérants

Un mélange de cultures et de populations en Afrique du Nord (Colons Américains-Arabes), une traversée de l'Europe au début des années 20, lutte des classe, montée du fascisme...

Superbe roman, véritable fresque de l'immédiate après guerre (1ère)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pilyen 2015-10-11T21:57:20+02:00
Les Prépondérants

Le projet est ambitieux, généreux. Le résultat m'a paru moins convaincant. J'ai eu l'impression d'avoir devant moi un plateau entier de ses pâtisseries orientales, appétissantes, attirantes par leurs couleurs, leur miel mais dont la trop grande richesse calorique rend les fins de repas un peu lourdes. Les personnages et la situation ne sont au final que le prétexte à une succession de longues anecdotes, parfois trop délayées qui, sans être inintéressantes, alourdissent l'intrigue qui n'avance guère. Le roman ne s'intéresse pas vraiment à ses hommes et femmes dont les quelques tourments, tournent un peu à vide à cause d'une caractérisation un peu basique. Les récits adjacents ne les éclairent pas vraiment, les rendant même encore plus distants.

Malgré une belle écriture ample et qui coule comme du miel sur une montagne de gâteries sucrées, " Les prépondérants" ne m'a pas convaincu. J'y ai senti un désir fervent de mêler les cultures en mixant des anecdotes aussi bien orientales qu' Hollywoodiennes. Seulement, c'est peut être comme dans notre société, le mélange ne prend pas bien.... Et c'est bien dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hcdahlem 2016-02-09T17:44:57+01:00
Les Prépondérants

La lecture des Prépondérants m’a beaucoup fait penser aux pâtisseries orientales qu’un ami tunisien nous offrait régulièrement. Parfumées, sucrées et si bonnes que nous en mangions jusqu’à l’indigestion. Le roman est de cette veine, à la fois très riche et très addictif, à condition de ne pas avoir peur de l’indigestion. Car le récit fourmille d’histoires centrées sur une tranche bien particulière de l’histoire. Nous sommes au sortir de la Grande Guerre, au moment où se redessine la carte du monde et où s’annoncent d’une part les mouvements de libération et d’autre part les nouveaux cataclysmes.

Ce roman-monde, comme le définit l’auteur, est découpé en trois parties. La première, intitulée «Le choc», est située au début des années 1920. Puis vient «Le grand voyage», qui se déroule de l’hiver 1922 au printemps 1923, et la troisième, titrée «Un an après», nous conduit en juin 1924.

Le choc dont il est question au début du livre, c’est celui que provoque l’arrivée d’une équipe de tournage américaine à Nahbès, cette ville imaginaire d’Afrique du Nord. Jusque là les rôles semblaient bien définis entre les «gentils colonisateurs» venus apporter prospérité et développement, civilisation et sécurité et les «gentils autochtones» prêts à accepter l’aide de ces blancs et à travailler pour eux, voire avec eux. C’est du moins l’opinion dominante au club des «Prépondérants», qui rassemble les plus aisés des colons et les autochtones. Seulement voilà, Hollywood-sur-Nahbès, c’est un peu le chien fou dans le jeu de quilles. Les belles règles établies jusque là vont voler en éclats. Les dollars et les «les rires et les cris trop libres de ces femmes d’outre-Atlantique» vont déstabiliser les Français avant de contaminer les Nord-Africains.

Les grands thèmes que sont le colonialisme et le droit à l’autodétermination, la place de la femme dans la société et notamment dans la société arabe, la montée des périls et la notion de progrès, y compris sur le plan politique son tici incarnés par une galerie de personnages particulièrement bien campés.

La première à entrer en scène est Rania, fille de Si Mabrouk, un grand bourgeois de la capitale. Cultivée, grande lectrice et curieuse de tout, elle entend s’émanciper des traditions séculaires. « Rania s’intéressait beaucoup à ce que faisait Kathryn, elle demandait à Gabrielle s’il était vrai que les Américaines avaient autant d’amants que leurs maris avaient de maîtresses. »

Face à elle, il y a Raouf, également fils de notable, qui va se chercher un avenir dans un nationalisme qui donnerait sa chance à tous. Même si cet engagement est avant tout rhétorique, car il lui faut d’abord conquérir le cœur de la belle actrice Kathryn Bishop. Du côté des progressistes on ajoutera Ganthier, un ancien officier, qui imagine un empire colonial de cent millions d’habitants, mais où chacun aurait les mêmes droits.

Une position qui hérisse la majorité des Prépondérants qui voient d’un très mauvais œil ce souffle de liberté, attachés qu’ils sont au respect des traditions et des valeurs : « Pagnon, Doly, Laganier, une demi-douzaine d’officiers, autant de fonctionnaires, beaucoup de colons, ainsi que des commerçants et artisans. »

La belle idée de l’auteur est de confronter à l’occasion d’un grand voyage – la seconde partie de l’ouvrage – quelques idées développées à Nahbès avec la réalité du terrain. Quand, par exemple, le groupe se rend en Allemagne en passant par l’Alsace et découvre à quoi peut ressembler un territoire dont l’occupant s’est retiré. Mais aussi combien le sentiment de revanche peut se développer auprès d’un peuple qui vit dans la misère et doit s’acquitter de réparations exorbitantes. Une époque charnière qui va annoncer les grands bouleversements à venir.

Rendons enfin à Hédi Kaddour une autre grande qualité, celle d’enrober ses pâtisseries d’un sucre fin, d’observations et d’anecdotes qui viennent enrichir la récit. L’histoire du stock d’huile ou de la chamelle en chaleur ou encore l’anecdote de la machine à écrire sans accents récupérée par l’administration française pour n’en citer que quelques vous amuseront autant que la description des tournages. Un régal !

http://urlz.fr/347V

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Joyeux-Drille 2016-08-07T18:55:21+02:00
Les Prépondérants

Une réflexion profonde et parfois teintée de burlesque sur l'impérialisme. La France y est une puissance coloniale finissante, tandis que l'Amérique, à travers le cinéma, annonce son règne. Mais, Hédi Kaddour ne s'arrête pas là et élargit la question de l'émancipation des peuples à celle de la femme. Une belle galerie de personnages, l'impression que l'harmonie peut se faire malgré les différences. Mais... Car il y a toujours un mais...

http://appuyezsurlatouchelecture.blogspot.fr/2016/08/limperialisme-est-une-pieuvre-on-ne.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Patounet52 2018-07-15T07:17:29+02:00
Les Prépondérants

Un livre qui ne restera pas dans ma playliste ! La thématique est excellente mais que l'histoire est longue !!!!

Afficher en entier

Dédicaces de Hédi Kaddour
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 4 livres

Folio : 2 livres

Seuil : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode