Livres
473 253
Membres
446 899

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Helen Dunmore

27 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par aquarella49 2011-01-17T15:07:23+01:00

Biographie

Née en 1952, Helen Dunmore fut la fière lauréate de l'Orange Prize avec Un hiver enchanté (Autrement, 1996). Tous ses romans ont été traduits en français, la plupart chez Belfond, parmi lesquels : Malgré la douleur (2001 ; Pocket, 2003), La Faim (2003 ; 10/18, 2005), sélectionnée pour le Whitbread et l'Orange Prize, et Les Petits Avions de Mandelstam (2005 ; 10/18, 2007).

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
8 lecteurs
Or
13 lecteurs
Argent
2 lecteurs
Bronze
5 lecteurs
Lu aussi
13 lecteurs
Envies
51 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
10 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.95/10
Nombre d'évaluations : 19

0 Citations 13 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Helen Dunmore

Sortie France/Français : 2017-02-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Chroniques d'Ingo, tome 3 : The deep

Je l'ai lu comme les precedent en anglais, ca m'avais plutot plu, ce tome est egal au precedents.

Afficher en entier
Les Chroniques d'Ingo, tome 2 : The Tide Knot

Comme les deux tomes precedents , je l'ai lu en anglais. Plutot sympa.

Afficher en entier
Les Chroniques d'Ingo, tome 4 : The crossing of Ingo

Comme les trois precedents, je l'ai decouvert en Angleterre et lu sur place (heuresement pour moi car il n'y a ce jour aucune traduction de cet ouvrage). Plutot sympa.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lamonie 2012-11-07T15:32:21+01:00
La maison des orphelins

J'ai été saisi par ce triangle amoureux où dans un cas l'amour n'est pas à contre sens et cela est déchirant. En revanche j'ai été terriblement déçue par la fin car j'aime les fins bien marquées qui ne laissent pas place à notre imagination. Ici, la fin est plus que vague on ne peut que deviner l'avenir des personnages, je trouve cela dommage car j'ai l'impression que l'auteur a bâclé son roman pourtant si prometteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pwachevski 2015-01-09T15:48:23+01:00
La maison des orphelins

C'est pas un mauvais livre, mais j'ai trouvé ça BEAUCOUP trop lent à démarrer (presque 200 pages !) et ça manquait cruellement de rythme. Le texte est plein de banalités et de longueurs qui le rendent pas hyper passionnant. Par exemple, un chapitre entier concerne le couvre-lit en soie de l'arrière-grand-mère d'un des personnages principaux !

L'intrigue est correcte. Je peux pas dire que je sois très emballée, parce que j'ai trouvé que ça manquait d'originalité. Encore un triangle amoureux, comme on en tous déjà trop vu. Néanmoins c'est bien mené, et l'aspect "politique" du récit permet de lui donner du relief.

Mais ce qui m'a surtout plu dans ce livre, c'est le style d'écriture de l'auteur. Je trouve qu'elle écrit de très très bonnes descriptions. Que ce soit dans la façon de construire les personnages, d'exprimer leurs sentiments ou encore de décrire des paysages, elle a, à tout moment, su utiliser les mots justes.

Le livre tire également de l'intérêt de son contexte historique. On est au début du XXième siècle, sur fond de Révolution Russe. On nous explique parfaitement la façon dont le peuple finlandais se divise entre les finlandais-suédois et les finlandais-russes, ainsi que les tensions qui en découlent. Personnellement je ne connaissais pas beaucoup cet aspect de l'histoire et de la culture nordique. Lire ce livre m'a, du coup, vraiment permis d'approfondir le sujet et d'apprendre pleins de choses.

En bref, un livre pas inoubliable, mais tout de même agréable grâce aux superbes descriptions et à l'intelligence du propos.

Afficher en entier
Les Chroniques d'Ingo, tome 1 : Ingo

Ingo, c'est l'histoire de Sapphire et de son frère Conor qui après la disparition de leur père découvrent un monde qui leur était jusque là complètement inconnu.

Alors, que dire sur cette histoire ? Le synopsis est assez tentant et fait planer un peu de mystère autour du père et d'Ingo. Pour ma part, j'ai absolument adoré, pas loin du coup de coeur mais presque. Helen Dunmore a réussi à créer un monde magique, qui effraie parfois mais qui pourtant nous captive et nous pousse à en vouloir plus, à l'instar du personnage principal.

Les personnages, parlons-en. Tout d'abord, je tiens à dire que j'ai été choquée en apprenant que les protagonistes n'avaient que 11 et 13 ans. Tout au long de l'histoire, les pensées de Sapphire me paraissaient assez matures et je ne l'imaginais pas du tout comme une petite fille. A certains moments, elle peut sembler capricieuse (avec Robert notamment) mais est malgré tout très attachante et a un bon fond.

Etant donné que l'histoire est racontée par Sapphire, on ne voit les autres personnages que par ses yeux, mais Conor, Robert et son père, qui a disparu au début, sont pourtant présents et on se laisser aller à les apprécier.

Pour finir, je dirais que si les histoires de sirènes vous font envie, essayez. Le niveau d'anglais n'est pas très compliqué, l'univers est riche (un des meilleurs sur les "sirènes" et le monde sous-marin que j'ai pu lire) et même si il y a beaucoup de choses encore floues, je ne doute pas que l'on en apprendra plus par la suite.

Afficher en entier
Les Chroniques d'Ingo, tome 2 : The Tide Knot

Un très bon tome dans la lignée du premier. On continue d'en apprendre sur le monde d'Ingo, de plus en plus irrésistible, ainsi que sur les liens entre les différents personnages.

Dans ce livre Sapphy m'a parue un peu plus enfantine et bornée. Pourtant, elle continue d'évoluer avec son environnement. C'est avec grand plaisir que je lirai la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2017-07-29T07:59:02+02:00
Trahir

Voici une lecture qui m'a captivée du début à la fin.

Histoire passionnante qui se passe en Russie sous Staline et inspirée du " complot des blouses blanches " , conspiration orchestrée par Staline contre des médecins juifs accusés de vouloir éliminer les dirigeants soviétiques. Beaucoup y perdirent la vie, décédés "d’une crise cardiaque" selon le message transmis à leur famille…. d’autres connurent les camps, tous furent longuement interrogés et torturés dans les cachots de la Loubianka

1952, Andreï, brillant pédiatre, exerce à Leningrad. et vit avec Anna, Ils tentent de se reconstruire après les séquelles dues au terrible siège de la ville.

Arrive à l’hôpital Goria, un jeune malade. Andreï est désigné par ses supérieurs pour le soigner et découvre qu’il est le fils du chef de la police secrète, le terrible Volkov.

Goria souffre d'un cancer des os et devra être amputé. Jamais Volkov n'acceptera le diagnostic.

Quoiqu'il arrive , Andreï sera coupable et donc puni.

Il sera lâché par tous, tout le monde vivant dans un esprit de terreur.

Il est devenu le traitre à la grande Russie.

Il va connaitre l'enfer de la prison de Loubianka ...

Anna,enceinte,devra se battre pour survivre dans ce monde de conspirateurs.

Sur fond de paranoïa, soupçons et délations, le piège se referme petit à petit sur la vie d'Andreï et Anna.

Ce livre se dévore.

L'écriture est rythmée et fluide.

Nous y retrouvons les 2 protagonistes de " la faim " ... livre que je vais m'empresser d'acheter.

Helen Dunmore est décédée au mois de juin peu de temps après la publication de ce livre .

Merci à Jean Christophe Dehaan d'en avoir parlé sur un groupe de lectures .

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2017-10-30T07:53:39+01:00
La Faim

Bonjour les lecteurs

Voici un livre qui nous parle d'un aspect bien méconnu de la 2° guerre mondiale: Le blocus de Leningrad par les Allemands qui débute durant l'hiver glacial de 1941 et durera deux ans et demi .

Des milliers de familles seront prises au piège et ne survivront pas à ce terrible hiver .

Helen Dunmore nous donne une vison des choses du côté russe .

Dans la première partie du roman , l'auteure nous présente une Russie idyllique ou tout n'est que bonheur et beauté .

Mais la guerre est là, proche et le régime de Staline bien présent.

Le père de l'héroïne, hier écrivain et traducteur adulé est devenu infréquentable, sans travail, sans avenir sous le joug de Staline.

C'est la jeune fille qui doit les faire vivre, son petit frère et lui grâce à son travail dans une crèche.

Et puis très vite, les intentions des Allemands se précisent : le führer a décidé d'effacer la ville de Saint Petersbourg de la surface de la terre.

Bientôt , la population de Leningrad devra affronter non seulement les obus, le rude froid de l'hiver russe mais surtout la famine.

Anna va entrer en lutte , en lutte pour survivre.

Ce livre vous prend aux tripes de début à la fin .. nous espérons avec Anna , nous souffrons avec elle. Nous admirons sa rage de vivre.

Helen Dunmore a écrit ,il y a peu de temps , une suite à ce roman.

Dans "Trahir " , nous retrouvons Anna et les autre protagoniste 10 ans après ce terrible hiver ( je vous recommande chaudement ce livre )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evonya 2017-11-13T11:26:41+01:00
La Faim

Le roman d'Helen Dunmore raconte les premiers mois du siège de Léningrad à travers le destin d'une famille: Anna, puéricultrice ou ce qu'il en est dans une crèche, son père écrivain rejeté par le parti, Marina, actrice oubliée par le parti, Kolia le petit frère et Andreï étudiant en médecine qui est tombé amoureux d'Anna. Léningrad fut assiégée et bombardée pendant des mois par les Allemands bien décidés à faire tomber la ville. La période la plus dure se situa entre novembre 1941 et janvier 1942 car le principal magasin de réserves alimentaires fut détruite au tout début du siège; les principaux axes menant à Léningrad furent pris par les Allemands et il ne restait que le lac Ladoga pour assurer le ravitaillement. Mais il fallut attendre des semaines pour la glace soit suffisamment gelée pour permettre le passage des camions transportant de quoi faire survivre (car on ne peut pas dire nourrir) les habitants. Pendant ce temps, un million de personnes sont mortes de faim. Anna et les siens vivent jour après jour un dur combat pour survivre. Toute leur vie se réduit à quelques grammes de pain et à quelques combustibles pour ne pas mourir de froid. le père d'Anna meurt ainsi que Marina. Au mois de mai 1942, Anna, Andreï et Kolia sont en vie, un miracle.

J'ai beaucoup aimé le roman mais le parti pris de ne s'intéresser qu'à ces quelques mois est frustrant. On aurait aimé savoir ce que devenaient ces personnages à la fin du siège qui dura 1000 jours!!

Afficher en entier

Dédicaces de Helen Dunmore
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

HarperTeen : 2 livres

Mercure de France : 2 livres

Autrement : 1 livre

HarperCollins : 1 livre

HarperCollins Children's Books : 1 livre

Belfond : 1 livre

Hammer : 1 livre

Penguin Books Ltd : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array