Livres
475 373
Membres
453 108

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hervé Gagnon

737 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Ronin 2014-09-27T15:31:33+02:00

Biographie

Né à Chicoutimi en 1963, Hervé Gagnon détient un baccalauréat, une maîtrise et un doctorat en histoire, de même qu’une maîtrise en muséologie. Spécialiste de la muséologie historique, il travaille depuis 1989 dans le domaine de la gestion et de la mise en valeur de la culture et du patrimoine, en plus d’avoir rédigé quelques manuels scolaires.

Depuis 2000, il a signé seize romans jeunesse, dont plusieurs ont été primés. Il aime créer des récits bien ficelés qui en appellent à l’intelligence du lecteur. Depuis quelques années, il se concentre particulièrement sur le roman historique, dans lequel il se plaît à injecter une touche d’ésotérisme et de fantastique, tout cela sur fond de tension. 

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
424 lecteurs
Or
577 lecteurs
Argent
421 lecteurs
Bronze
270 lecteurs
Lu aussi
303 lecteurs
Envies
937 lecteurs
En train de lire
43 lecteurs
Pas apprécié
53 lecteurs
PAL
879 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.95/10
Nombre d'évaluations : 361

0 Citations 187 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Hervé Gagnon

Sortie Poche France/Français : 2019-06-06

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Alahelo 2019-06-07T12:08:32+02:00
Demonica

Gros coup de cœur pour moi aussi. Si vous êtes adepte de l'horreur dans son essence la plus pure... foncez !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par myri425 2019-07-01T21:53:50+02:00
Cap-aux-esprits

Roman qui m'a donné une belle frousse. Très intéressant pour les jeunes en quêtes d'un roman d'épouvante. J'ai aimé!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nf23 2019-07-22T19:18:01+02:00
Malefica, Tome 1 : La Voie du livre

Un premier tome sublime bien que violent dans les descriptions. J'avais déjà adoré la quadrilogie "Damné", et cette fois-ci, malgré une époque plus tardive, l'auteur nous embarque dans un monde rude et cruel au gré d'une écriture d'un excellent niveau et d'une richesse de vocabulaire au-delà de mes attentes. Les 3 personnages principaux sont juste sublimes et je me dépêche de les rejoindre dans le second tome pour suivre leurs aventures

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nf23 2019-07-28T13:40:46+02:00
Malefica, Tome 2 : La voie royale

Une suite à la hauteur du premier tome. Un récit toujours aussi prenant malgré la cruauté due à l'époque, une écriture de qualité et facile la lire, des personnages magnifiques et d'autres bien moins sympathiques, autant de bons ingrédients pour passer un superbe moment

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Maliciaa 2019-08-01T02:28:40+02:00
La Légende de Jack

C'est un livre que j'ai énormément apprécié. J'ai surtout aimer le fait qu'on suive plusieurs point de vue qui au final se rejoignent, la complexité de l'enquette et les 2 gros rebondissement qui arrivent vraiment a la fin et pas au millieu du livre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nf23 2019-08-04T10:44:50+02:00
Malefica, Tome 3 : La Voie du sang

Un tome qui met fin à la superbe saga Malefica. Une très belle trilogie, des personnages principaux magnifiques et courageux, de l'action, mais aussi des personnages écœurants, des complots, des traîtrises, des scène d'horreur... Je recommande absolument ! Pour autant, Damné a ma préférence...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kisa 2019-10-06T19:04:36+02:00
Vérité, tome 1 : Les sages de Sion

Une nouvelle saga, suite de Damné. En 1939, un homme est désigné par Dieu pour reprendre la quête de Gondemart de Rossal et protéger la Vérité, avec de nouveaux ennemis, les Nazis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-10-13T19:00:48+02:00
La Légende de Jack

Deux personnages me font relever la tête, tel un chien qui vient de flairer la piste d’un gigot : Sherlock Holmes et Jack The Ripper.

L’un appartenant à la fiction et l’autre à la réalité. L’un redressant des torts, se trouvant du bon côté de la loi et l’autre un criminel. Cherchez pas à comprendre.

Donc, un roman intitulé « Jack » ne pouvait que me faire dresser la tête, même dans une fiction et ma PAL étant ce qu’elle est, ce roman y a pris la poussière.

Si on commence assez doucement dans l’histoire, c’est pour une bonne cause, il faut placer les décors, les protagonistes, les faire bouger devant nos yeux, faire en sorte que l’on s’y attache, que l’on se pose des questions, que l’on suppute, que l’on tremble un peu, que notre nez se plisse devant la barbarie des assassinats…

Joseph Laflamme m’a bien plu, sa frangine aussi. Ils sont humains, réalistes, tirent le diable par la queue et Joseph va vider la sienne chez une prostituée et en est amoureux. L’imbécile heureux qui pense qu’il va la sortir de ce milieu alors qu’il a du mal à joindre les deux bouts (si je puis me permettre) financièrement.

À un moment donné, le roman est devenu addictif, on nageait en plein mystère, on avait des meurtres sordides, des flics qui ne faisaient pas leur boulot, un Joseph enquêtant lui-même, des personnages énigmatiques, l’ombre de ces pauvres francs-maçons sur qui planait encore les soupçons…

Bref, j’ai à fond dedans, bien plongée dans ce roman qui me décrivait si bien le Montréal de 18991, qui me donnait quelques atmosphères intéressantes, qui utilisaient des personnages qui me plaisait et qui ne donnait pas trop de révélations mais laissait planer un doute comme j’aime.

Certaines tirades des personnages piquaient juste où il le fallait, égratignant les financiers, les politiciens, le clergé.

Arrivé au final, à la révélation ultime du pourquoi des crimes, patatras, la cassage de gueule total car l’auteur n’a rien trouvé de mieux que nous ressortir une des théories à la con de Stephen Knight, celle que l’on retrouve dans le film « Meurtres par décret », à quelques détails près.

Non, pitié, pas cette théorie là que les ripperologues sont les premiers à dire qu’elle est à oublier puisque juridiquement impossible.

Ce genre d’accident (on va éviter de spolier, seuls les initiés comprendront) n’aurait jamais pu monter dessus ! La monarchie anglaise est rigide, guindée, olé-olé aussi, mais il y a des règles juridiques qui protègent et on n’y déroge pas. De plus, si la reine n’a pas consenti à la chose, alors quéquette, zéro droits !

De plus, étant donné que l’auteur inclus Martha Tabram, assassinée le 7 août 1888, cela nous donne un délai de trois longs mois pour éliminer ce qui doit être éliminé… Ça fait long, non ? Ça donne surtout le temps aux personnes misent dans le secret de foutre le camp, de se planquer et surtout, de se méfier.

J’avais déjà tiqué pour l’assassinat de Mary Jane Kelly qui, d’après le récit, semble se dérouler dans une chambre au premier étage, sur un couloir possédant plusieurs chambrées… Heu, nous sommes dans une fiction, certes, mais pourquoi changer la topologie des lieux ?

MJK avait une personne qui vivait au-dessus de chez elle (qui l’entendit chanter, même), mais sa porte donnait sur la rue, elle vivait au rez-de-chaussée (on entrait au N°13, Miller’s Court par un passage entre le 26 et le 27, Dorset Street) et la porte était fermée lorsque Thomas Bowyer fut envoyé chercher les loyers qu’elle devait à son proprio, John MacCarthy.

Le carreau était cassé et Thomas glissa un œil pour voir… Ce qu’il vit le fit sans doute blêmir puisqu’il alla chercher le proprio qui vint constater lui-même les dires du garçon.

Purée, c’est râlant ! Voilà un roman qui m’avait bien embarqué, qui me plaisait, malgré les libertés prises avec la disposition des lieux de chez MJK et bardaf, la catastrophe finale qui m’a fait gémir de douleur, de frustration car peu réaliste puisque juridiquement non avenue.

Nous sommes dans un roman, dans de la fiction, je l’admets, mais autant où je passerai les test ADN réalisés en 30 secondes par les Experts de tous poils (non réaliste), autant je coince sur l’irréalisme de cette théorie.

Et maintenant, les Romains vont s’empoigner car je suis face à une impasse pour la cotation du roman : il est bon, j’ai passé un bon moment mais l’explication finale a tout foutu en l’air. Mais elle sera une théorie tout à fait acceptable pour ceux ou celles qui n’ont pas ou peu de connaissance sur Jack The Ripper.

Comme je ne suis pas rancunière, fin du mois, je me ferai le tome 2 des enquêtes de Joseph Laflamme avec Jeremiah !

Afficher en entier
Jeremiah : une enquête de Joseph Laflamme

Autant où le final du tome précédent (La légende de Jack) ne m’avait pas plu car tout à fait impossible (et improbable), autant où celui-ci m’a enchanté.

Par où commencer ?

L’atmosphère de Montréal sous la neige avait de quoi donner des frissons car l’auteur a fait ce qu’il fallait pour bien nous faire comprendre que ça caillait dehors et que nous serions mieux à le lire sous un plaid chaud…

Les personnages ont évolué, socialement (un peu) et je les ai trouvé plus étoffés, plus intéressants que dans le premier tome où c’était Joseph qui était le plus mis en avant et il m’avait parfois exaspéré.

Ici, nous avons un quatuor pour enquêter et ce sont de véritables aventures dignes d’Indiana Jones – les nazis et les pièges en moins – qu’ils vont vivre, courant partout pour résoudre une enquête aux relents ésotériques et franc-maçonniques.

Pas de temps morts, juste le temps d’avaler une tasse de thé chaude, un verre (ou plus) de gin et hop, c’est repartit pour un tour ! On chasse l’énigme, on se fait suivre, les suiveurs sont suivis aussi et les mystères planent sur ce qui a été caché et qui ne doit pas être retrouvés, sauf par des gens bien comme il faut.

Les meurtres sont sanglants, dégueulasses, horribles, racistes, bourrés de détails qu’on ne lit pas habituellement lorsque nous sommes face à un pendu. Réalisme, quand tu nous tiens… Que les âmes sensibles évitent ces passages si elles mangent….

Anybref, c’est envolé, très chasse à l’énigme insoluble mais avec quatre cerveaux qui réfléchissent, ça va tout de suite mieux.

Le côté Historique me semble correct, mais je ne sais pas grand-chose sur l’assassinat de Lincoln, hormis ce que Wiki en dit et pour le reste, si c’est de la fiction, elle a tout de la réalité et vu qu’elle dépasse souvent la fiction, cela ne m’étonnerait qu’à moitié que ce genre de chose n’ait pas été prévue.

Ce tome 2 me réconcilie avec les enquêtes de Joseph Laflamme car j’ai passé un agréable moment de lecture et je n’ai pas vu le temps passer et c’est un peu bête que je me suis aperçue que j’arrivais à la fin… Oh, déjà ??

Le final, lui, m’a laissé un sourire de plaisir sur la face. Un sourire cynique qui fait du bien car tel est pris qui croyait prendre. Mhouhahahaha.

Un LC de plus avec Bianca et elle est réussie des deux côtés. Nous avons apprécié les personnages et je ne dis pas non à une nouvelle enquête à leur côté, si elle est de cette même qualité. Merci à Bianca de m’avoir soumis ce roman car je n’y serais jamais venue après ma lecture du premier tome.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par kisa 2019-11-03T12:04:56+01:00
Vérité, tome 2 : La terre promise

Un très bon tome 2 avec beaucoup de suspens

Afficher en entier

On parle de Hervé Gagnon ici :

Dédicaces de Hervé Gagnon
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Hugo Roman : 15 livres

Éditions Hurtubise : 14 livres

France Loisirs : 10 livres

Libre expression : 8 livres

Pocket : 6 livres

Michel Lafon : 3 livres

10/18 : 2 livres

Vents d’Ouest : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array