Livres
472 781
Membres
445 777

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hervé Guibert

95 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par camillel54 2010-09-14T07:53:37+02:00

Biographie

Journaliste, romancier et photographe, Hervé Guibert fut l'un des proches de Michel Foucault, Isabelle Adjani, Miquel Barceló et Sophie Calle. Passionné de photographie, il sera critique pour le journal Le Monde pendant huit ans. Il a réalisé des entretiens avec de nombreux artistes. Hervé Guibert est issu d’une famille de la classe moyenne d’après guerre. Son père est inspecteur vétérinaire et sa mère ne travaille pas. Il a une demi-sœur, Dominique, plus âgée que lui. Ses grand-tantes, Suzanne et Louise, tiennent une place importante dans son univers familial. Après une enfance parisienne (XIVème arrondissement de Paris), il poursuit des études secondaires à La Rochelle. Il fait alors partie d’une troupe de théâtre : la Comédie de La Rochelle et du Centre Ouest. Il revient à Paris en 1973, échoue au concours d'entrée de l’Idhec. Il fut un proche du photographe Hans Georg Berger rencontré en 1978 et séjourna dans sa résidence de l’Ile d’Elbe. Il a été pensionnaire de la Villa Médicis entre 1987 et 1989, en même temps qu'Eugène Savitzkaya et Mathieu Lindon. Ce séjour inspira son roman L'Incognito. Il collabora avec des personnalités du monde du spectacle comme Zouc et s’intéressa aussi au théâtre. Il dédia à son ami Thierry Jouno, directeur du centre socio-culturel des sourds à Vincennes, la pièce intitulée Vole mon dragon. En 1990, il révèle sa séropositivité dans son roman À l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie - qui le fera connaître par ailleurs à un public bien plus important. Ce roman sera le premier d'une trilogie, composée également du Protocole compassionnel et de l'Homme au chapeau rouge. Dans ces derniers ouvrages, il décrit de façon quotidienne l'avancée de sa maladie. Il réalise un travail artistique acharné sur le SIDA qui inlassablement lui retire ses forces, notamment au travers de photographies de son corps et d'un film, La Pudeur ou l'Impudeur qu'il réalisa avec la productrice Pascale Breugnot quelques semaines avant sa mort, et diffusé à la télévision le 30 janvier 1992. Presque aveugle à cause de la maladie, il tente de mettre fin à ses jours la veille de ses 36 ans. Il meurt 14 jours plus tard, le 27 décembre 1991. Il est enterré à Rio nell'Elba près de l'ermitage de Santa Catarina (rive occidentale de l'Ile d'Elbe).

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
12 lecteurs
Or
32 lecteurs
Argent
30 lecteurs
Bronze
20 lecteurs
Lu aussi
49 lecteurs
Envies
68 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
5 lecteurs
PAL
17 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.37/10
Nombre d'évaluations : 24

1 Citations 18 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Hervé Guibert

Sortie Poche France/Français : 2013-04-19

Les derniers commentaires sur ses livres

A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie

Triste histoire d'un triste fléau: le SIDA

Afficher en entier
Cytomégalovirus : journal d'hospitalisation

Un très beau témoignage, un journal d'hospitalisation, les mots d'un homme face à la maladie et à la mort inéluctable.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pheallys 2013-06-20T23:33:23+02:00
Fou de Vincent

C'est un livre à la fois sale et beau, où l'amour se transforme à toutes les pages : une passion dévastatrice et masochiste peut devenir amour pur, haine ou désir cruel selon les jours. Le lecteur doit reconstituer l'histoire à partir des fragments que nous donne l'auteur, réflexions fugaces, récits de soirée ratées, souvenirs de voyages.

La puissance des sentiments, la description frappante des scènes ainsi que l'écriture absolument magnifique font de ce livre un chef d'oeuvre à lire et à relire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par pheallys 2014-12-12T09:49:46+01:00
Des Aveugles

'Des aveugles' m'a surprise et déroutée. Les bouts de roman ne m'ont pas semblé "coller" exactement les uns avec les autres, comme une sorte de patchwork. Pourtant, ces différents moments et récits forme une histoire très riche. Quant à l'atmosphère, entre description minutieuse et réaliste, et fantasmagorie, on ne sait pas bien sur quel pied danser ...

C'est dubitative que j'ai refermé ce roman étrange, mais plus j'y repense, plus il me trouble et plus j'y réfléchis.

Afficher en entier
A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie

Alors ? Qu'ai-je pensé de ce livre ?...

...Rien.

Oui, rien, c'est exactement le mot. Je pense que je ne l'aurais absolument pas lu de moi-même, ça c'est sûr. Il était tellement...différent que tout ce que j'ai l'habitude de lire...Enfin, c'est bine de changer de temps en temps, mais là... Please.

Le concept du livre, c'est l'auteur, Hervé Guibert, qui raconte sa maladie, le sida. En fait, je ne suis pas capable de centrer exactement le sujet du récit. Dans un premier temps, c'est la maladie d'un certain Muzil (en réalité Michel Foucault) qui est relatée, puis ensuite, c'est la sienne.

Le livre est totalement déstructuré, il n'y a, selon moi, aucune notion d'avant-après. J’avais l'impression que l'auteur nous envoyait ses souvenirs (au nombre de 100, exactement) dans la tête au petit bonheur la chance. Je ne savais pas retracer la chronologie du texte. Cela faisait un peu pagaille, si j'ose dire. J'ai refermé le livre avec un immense soulagement, parce que j'ai un peu de mal avec les récits sans queue ni tête...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Clieuterpe 2015-02-17T14:41:42+01:00
Mon valet et moi

Un récit bouleversant et dérangeant.

A vrai dire, le texte m'a surtout bousculée parce que je m'étais imaginé, avant de l'entamer, une toute autre histoire à partir de la quatrième de couverture.

L'écriture d'Hervé Guibert fait mouche, comme toujours : précise, peut-être excessivement, mais d'une efficacité inégalable.

Un livre qu'on n'oublie pas.

Afficher en entier
A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie

Un témoignage sur le SIDA mais le style de l'auteur est un peu particulier, ce qui enlève des notes à l'appréciation du thème.

Afficher en entier
A l'ami qui ne m'a pas sauvé la vie

Il est difficile d'écrire un commentaire objectif sur cette "autofiction" tant son sujet est délicat.

Le Sida, sa perception par son entourage, peur de la mort, déchéance physique, espoir déçu de traitements miraculeux, goût pour la vie paradoxalement exacerbé.

C'est un livre triste, mais très instructif.

Afficher en entier
Cytomégalovirus : journal d'hospitalisation

Un vrai journal d'hospitalisation. Un récit pesant, haché où transparait la souffrance, le malaise et les questions existentielles. Hervé Guibert y met toute son énergie pour ne pas baisser les bras et croire que tout est encore possible.

Parfois au fil des pages, une marque de tendresse, un sourire complice ou un trait d'humour. Mais l'ensemble reste profondément douloureux.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par rachichi 2018-11-11T16:03:06+01:00
Le Protocole compassionnel

Hervé Guibert présente une oeuvre riche en témoignage, un journal relatant son état maladif et sa mort prochaine, mais empreint d'une aura de voyage, d'observations, de fantasmes et d'une finale qui apporte une touche de vie.

Afficher en entier

Dédicaces de Hervé Guibert
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 18 livres

Les Editions de Minuit : 6 livres

Seuil : 3 livres

LGF - Le Livre de Poche : 1 livre

J. Bertoin : 1 livre

Points : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode