Livres
421 503
Membres
338 055

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Hope Tiefenbrunner

Auteur de 7 livres
ajouté par Hope-Tiefenbrunner 2015-09-25T20:42:06+02:00

Biographie

Bien qu’elle soit de formation scientifique, Hope Tiefenbrunner a toujours accordé une place importante à l’écriture. Si la romance est, et a toujours été, son plat préféré, elle aime l'assaisonner d'une pointe d’humour, d’un zeste d'érotisme, d’un soupçon de modernité, le tout servi par des personnages généralement forts en bouche.

Son blog: http://www.baran-tiefenbrunner.com/

Sa page facebook: https://www.facebook.com/ValeryKBaranHopeTiefenbrunner

Compte twitter : https://twitter.com/ValeryKB_HopeT

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
21 ajouts
Or
47 ajouts
Argent
51 ajouts
Bronze
35 ajouts
Lu aussi
22 ajouts
Envies
108 ajouts
PAL
77 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.84/10
Nombre d'évaluations : 55

0 Citations 44 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Hope Tiefenbrunner

Sortie France/Français : 2018-07-11

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Velandra 2018-03-16T20:24:55+01:00

Une histoire tout simplement magique, je suis tombée amoureuse de cet univers, de cette planète, de ces personnages hétéroclites et tellement, complémentaires.

J'y ai découvert des êtres passionnants tel que le tendre et sarcastique Adrien, le beau et (très) persévérant Dalek, le fidèle et gentil Gorgeoye, l'adorable Ourlo et tout les Lexariens qu'ils soient de naissance ou d'adoption.

C'est une histoire captivante et, passé les deux premiers chapitres, il est impossible de la lâcher. Vivement la sortie du tome deux pour enfin retrouver cet univers unique !

La suite des aventures d'Adrien promet d'être épique.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par benerogue 2018-03-19T09:41:49+01:00

Acheté à Livres Paris et dévoré en une journée !

Ce livre ne m'attirait pas des masses, mais j'ai pu rencontrer l'auteur et parler avec elle et elle m'a convaincu. Et une seule chose à dire, j'ai eu bien raison de l'écouter !

On découvre un nouvel univers, remplis de nouvelles planètes, de races et de coutumes. Adrien, un terrien se retrouve plongé là-dedans à cause de pseudos-pouvoir qu'il posséderait. On découvre ce monde en même temps que lui, et on peut dire qu'il nous fait bien rire. Adrien manie en effet le sarcasme à la perfection ! En face, on a Dalek, tellement sur de lui, et sexy.

Et les personnages secondaires sont tout aussi fascinant !

En résumé, un univers bien développé et expliqué par l'auteur, des personnages fascinants et attachants, et une écriture fluide : un roman génial que je conseille à 100% !

(Il me tarde déjà le tome 2 ^^)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MeggYch0u 2018-03-20T20:32:12+01:00

J'ai eu la chance d'avoir pu lire quelques extrait lors d'un salon du fantastique, et impossible de ne pas le prendre au salon du livre !

Je l'ai lu d'un traite, c'est une histoire vraiment captivante. L'auteur nous emmène dans un monde complètement dément et c'est justement ce petit côté nouveaux qui m'a beaucoup plus. Quant aux personnages, ce sont tout les deux des personnes vraiment haute en couleur. On ne sait jamais si en tournant la page on vas pleurer de rire ou grimacer !

Je suis vraiment pressé de lire le tome 2 car la fin présage encore de nombreuses aventures pour nos héros !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lianne80 2018-03-30T11:56:14+02:00

http://delivreenlivres.blogspot.fr/2018/03/malchance-et-objets-magiques-tome-1-la.html

Si vous cherchez une petite lecture détente et feel-good, sans prétention mais distrayante, vous être tombé sur le bon livre. Par contre si vous attendez plus de profondeur, passez votre chemin. Ça n'en a pas moins été une bonne lecture sur le moment car je l'ai lu lors d'un petit moment de déprime et qu'elle a sur me faire sourire.

Adrien est une jeune homme un peu déboussolé. Il a toujours eu de la malchance dans tout ce qu'il entreprenait. Mais un jour deux étrangers sont arrivés et lui ont révélé qu'il possédait la magie ...

Embarqué sur la planète Lexar il va devoir trouver l’objet qui va lui permettre d'utiliser celle ci à son potentiel le plus fort.

Seulement voila, ça fait des semaines qu'il tourne dans la rotonde, sans le moindre résultat. Et en plus on est obligé de sortir sa magie de force à chaque fois qu'il teste un objet, ce qui est très douloureux pour lui et très désagréable. Alors il n'en peut plus, désespéré de sa nouvelle malchance il est prêt à abandonner - une première dans la rotonde depuis sa création.

Mais une rencontre fortuite va tout bouleverser ...

Au tout début on est vraiment mis dans l'intrigue tout de suite. J'avoue que c'était un peu surprenant ce départ, je ne comprenais pas tout, j'étais perdue. Mais petit à petit les éléments arrivent et on fini assez rapidement par avoir une vision d'ensemble de la situation.

On découvre un monde très varié, plein d'espèces, de façons de vivre et de coutumes différentes. C'est vrai que ce coté m'a un peu rappelé Men in Black, mais version plus fantasy. Au final c'est un univers vraiment très coloré qui se retrouve sur la planète Lexar qui va être leur base pour l'apprentissage de la magie et de leur objet associé.

Adrien est un personnage malchanceux, mais ça ne l’empêche pas d'avoir de l'humour. Même si c'est un humour très sarcastique et un peu noir. Je dois dire que j'ai bien apprécié de le découvrir, même lorsqu'il devient râleur et braqué.

La romance est un peu rapide pour moi niveau physique, enfin pour l'instant les deux protagonistes ne font que se découvrir, ce n'est pas vraiment un coup de foudre et ils n'arrêtent pas de se disputer mais ça ne les empêchent pas de ne pas pouvoir se lâcher. Ils ont encore un long chemin avant de former un couple épanoui.

Le point que j'aurais aimé plus développé est le coté combat contre les démons. En fait pour moi il nous manque des explications et surtout un but sur cette partie la. Ou du moins si il y en avait eu ça aurait été mieux. Pour l'instant on sait juste qu'ils les combattent, mais niveau background c'est un peu zéro pointé, on ne sait pas ou, ni pourquoi, ni dans quel but. Rien ne nous est révélé.

Du coup même si j'ai vraiment apprécié ma lecture qui est survenu au bon moment ou j'avais vraiment envie d'une lecture légère qui me fasse sourire, et que du coup j'ai passé un bon moment, j'avoue que pour l'instant je manque d'un peu de motivation pour aller chercher la suite. Ou alors il va falloir que j'attende de me retrouver à nouveau dans la situation d'avoir besoin d'une lecture feel-good.

15/20

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ilfioredelmale 2018-04-17T13:07:24+02:00

Un tome plutôt pas mal, se voulant amusant et léger, faisant pouffer parfois.

Du genre magique avec un brin d'originalité, ce livre peut plaire, il y a de nombreuses descriptions contenant des détails sur les lieux et la vie des personnages, sur l'histoire des objets et des villes d'où viennent les Talents, mais je n'ai pas su être absorbée par l'histoire. Je l'ai lu, en trois heures, mais j'ai pas mal levé au ciel à cause du comportement contradictoire d'Adrien et de Dalek après leurs rencontres. Ces deux là se crêpent le chignon une page sur deux puis font des galipettes une page sur deux aussi. C'est le côté "impossible de se contrôler et d'être cohérent" qui m'a épuisé. J'ai bien compris le concept de force contre laquelle on ne peut lutter mais il faut aimer ou pas.

Dans mon cas, c'est plutôt mitigé. Et puis, il ne se passe quasiment rien dans le tome, certes introductif, mais c'est très/trop linéaire.

Je lirai peut-être le tome 2.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ParadisDLivres 2018-04-24T14:36:28+02:00

Lien de mon avis ici ⇢ https://wp.me/p5AuT9-3Vr

Un univers que j’ai déjà eu l’occasion de lire et que j‘apprécie beaucoup pour son côté délirant et sa petite touche d’excentricité. Du coup, j’ai été curieuse de savoir si j’allais retrouver cela dans sa nouvelle série. Et bien je suis heureuse de vous confirmer que ce fut effectivement le cas !

Avant de continuer, je me dois d’être honnête avec vous. Étant une saga Fantasy, au début de votre lecture il y aura beaucoup d’informations et de descriptions. Chose qui est normale puisqu’il s’agit d’un nouvel univers. Du coup, vous risquez d’être légèrement perdus. Mais je vous rassure de suite, cela ne durera pas longtemps. Très vite tout deviendra beaucoup plus net, les choses se mettront en place et vous pourrez aisément vous plonger dans Lexar…

Un monde fort intéressant. Une planète où sont formés des Talents qui devront dans un premier temps découvrir quel objet corresponde à leur talent. Et dans un deuxième temps, ils devront apprendre à maîtriser leur pouvoir associé à leur objet. Ensuite selon leur talent, certains d’entre eux devront suivre un entraînement intense dans le but de combattre d’horribles créatures démoniaques. Et c’est dans ce décor haut en couleur que nous allons faire connaissance avec un phénoménal duo.

Deux forts caractères que tout oppose et qui vont faire des étincelles. Ces deux-là vont merveilleusement titiller vos nerfs. L’un est un Terrien qui ne sait pas comment gérer son pouvoir. Un énergumène au franc parler et à l’humour sarcastique qui a un don inné pour tomber dans des situations catastrophiques. L’autre est un Candénésien qui a toujours su qu’il était différent. Un arrogant Alpha dans toute sa splendeur. Malgré cette indéniable alchimie et ce lien spécial entre eux, ils ont beaucoup de mal à s’entendre. Et pourtant suite à un concours de circonstance, ils vont devoir rester ensemble le temps qu’il faudra pour trouver une solution à leur problème…

Que dire des autres personnages ? Ils sont assez nombreux. Des Talents, apprentis et confirmés. Des Luxariens. Mais certains d’entre eux sortent du lot et ont leur importance. Comme les amis de notre arrogant Talent, le seul ami de notre malchanceux Talent ou encore des énigmatiques Luxariens.

En bref… Hope Tiefenbrunner nous offre là une série bien originale et fort sympathique. Un premier opus qui pose les bases et les intrigues à venir et qui annonce une suite palpitante. Si vous cherchez une délicieuse et pétillante lecture dans un monde magique, ce livre est fait pour vous…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Donnola 2018-05-02T11:02:07+02:00

J'ai découvert avec un certain plaisir ce premier roman. Dès le début j'ai apprécié Adrien et son sale caractère bien humain. Il est drôle et touchant. Il a clairement pas un parcours facile sur Lexar... Dalek est tout son contraire. Et forcément ça provoque des étincelles. Pas toujours pour le meilleur. Mais c'est ce qui rend le couple très drôle.

J'ai cependant ressentit énormément de longueurs dans les descriptions qui n'étaient pas toujours utiles à mon sens... puisque j'en ai même passé certaines à la lecture et que ça n'a pas entaché ma compréhension.

Pour autant j'ai vraiment apprécié ce moment avec Adrien et Dalek et j'ai hâte de découvrir la suite de leur histoire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jiro-Reru 2018-05-03T00:01:55+02:00

Je me suis franchement amusée !

La plume de Hope est un étrange mélange entre le familier et le raffiné, ce qui donne un style unique et plutôt déjanté, idéal pour les aventures d'Adrien et Dalek !

L'univers est original et intriguant, les décors bien décrits, et s'il est encore un peu difficile de savoir où l'auteur va nous emmener dans le 2e tome, on ne s'ennuie pas une seconde dans celui là !

Il me tarde de découvrir la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moridiin 2018-05-30T12:56:36+02:00

Mitigée. J'ai bien aimé l'univers, avec les objets magiques et les différentes races mais j'ai trouvé l'écriture trop familière et Adrien m'a littéralement épuisée avec toutes ses râleries.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilylelfe 2018-05-31T16:50:47+02:00

Tout d’abord je remercie infiniment Juno Publishing pour ce nouveau partenariat qui m’a permis de découvrir un petit bijou signé Hope Tiefenbrunner.

J’ai découvert l’autrice à travers son tout dernier roman, La Rotonde aux Objets, et j’ai flashé sur son style d’écriture, aussi, quand j’ai vu chez Juno cette duologie signée de son nom, forcément, je me suis penchée sur le résumé. Et ce résumé prometteur et intriguant m’ayant mise en bouche, c’est avec joie que j’ai entamé cet ouvrage.

Je me suis donc plongée dans l’histoire de Dorian et des cousins Kohaku, Jin et Ryôma, avec un immense plaisir. Je dois pourtant avouer que je suis mitigée concernant ce premier tome. Mais ne vous y trompez pas, je me suis régalée, et j’ai vraiment accroché avec la plume de Hope, son univers, l’ambiance du livre et les personnages. On va juste dire qu’il me manque un petit quelque chose pour en faire un coup de cœur, ce qui n’en fait pas moins une excellente lecture.

Pour tout dire, j’ai beaucoup réfléchi à ce que je pourrais « reprocher » à ce roman, et j’ai du mal à vraiment trouver. Je vais tenter de développer les points qui l’ont empêché d’être un vrai coup de cœur, mais aussi, bien sûr, définir ce qui a fait pour moi de ce livre un incontournable.

Ça ne vous intéresse très certainement pas, cependant je précise que je suis très fatiguée en ce moment, ce qui a influé je pense en partie sur ma lecture. Je dis cela parce que cela faisait bien longtemps que je n’avais pas mis aussi longtemps à lire un livre, ce qui m’a énormément surprise parce qu’à chaque fois que j’étais plongée dedans, je me suis tellement régalée que j’avais du mal à le lâcher. Cependant, les chapitres sont très, très longs, ce qui fait qu’ils ne sont pas facilement accessibles quand on n’a pas beaucoup de temps, ce qui m’a souvent fait repousser ma lecture. Cela à mon avis a également un peu nui au dynamisme. Pourtant, le style est extrêmement fluide, et à chaque reprise de lecture, je n’avais juste pas envie de m’arrêter à la fin d’un chapitre (mais en commencer un nouveau était souvent compliqué vu la taille de ceux-ci). Ce livre est également un gros volume, ce qui explique naturellement également le temps de lecture, bien sûr.

En parlant de dynamisme, ce livre n’en manque clairement pas. S’il aborde le thème, principalement, de la danse, j’ai trouvé la façon de l’autrice d’aborder son récit très théâtral. Avec cette impression de passer de scène en scène, avec un cadre, des personnages, une vie joyeuse et animée propre au théâtre, et des moments plus solitaires, plus dramatiques. C’est très bien mené, et les atmosphères se posent et s’enchainent à merveille.

Ces ambiances sont magnifiques et très précises. Parfois un peu trop de détails viennent ralentir le récit, mais ces détails ont le mérite de poser des scènes d’un réalisme foudroyant. J’ai adoré les scènes qui se déroulent au Millenium et nous décrivent la vie des membres de la troupe. C’est joyeux, c’est vivant, c’est envolé et léger, on y découvre la proximité des danseurs et autres membres du staff, on y suit leurs pensées, parfois aussi leurs conflits, souvent puériles, mais de temps en temps plus sérieux. Mystères, cachotteries, amitié et joie de vivre nous transportent dans l’univers de la scène avec brio et nous donnent en général le sourire.

Parfois, dans ces passages, il y a trop de personnages, ce qui fait qu’on ne suit plus toujours qui est qui, mais en même temps, je ne critique pas vraiment ce fait car cela nous montre un peu plus en profondeur la fourmilière grouillante de vie et de monde qu’est le Millenium. On en a parfois la tête qui tourne ! C’est dense et léger à la fois, pétillant comme des bulles de ce champagne que l’on sert lors des soirées, et qui, dans ce monde de la prohibition, est pourtant interdit. Mais ici, pas de tabous, pas d’interdits, tout est permis, la vie est plus simple, plus colorée… mais aussi plus complexe. Parce que derrière la désinvolture des membres du Millenium se cache l’ombre de la mafia, des Kohaku, véritables maîtres du lieu.

J’ai adoré aussi les passages très intimistes dans la demeure des Kohaku, où Jin, Ryôma et Dorian vont s’apprivoiser et se découvrir. Le contraste avec les passages exaltés du Millenium est frappant, mais très bien amené. On balance entre périodes de grande agitation enthousiaste et une ambiance intime, feutrée mais non moins intense…

Dans tout cela, on suit le point de vue de nombreux personnages. C’est là une petite critique personnelle que je ferais à l’œuvre, pour moi qui préfère rester centrée sur des personnages principaux sauf quand le récit nécessite éventuellement un autre point de vue, il y a parfois eu trop de changements de points de vue ici. On est dans un récit omniscient, ce que je trouve un peu dommage au niveau de l’intrigue complexe et remplie de tension qui se met en place. À suivre les points de vue des différents protagonistes, parfois très antagonistes, parfois on en sait « trop ». Mais c’est très personnel, je sais que beaucoup de lecteurs, au final, préfèrent ce point de vue omniscient, à mes yeux cela permet moins d’entrer en contact avec des personnages privilégiés.

En parlant de personnages, j’ai énormément accroché avec bon nombre d’entre eux. Avant de m’attarder sur les principaux, je citerais Louise et son immense joie de vivre, John et son caractère de cochon, Satomi et ses mystères, Tanhiwa et son immense appétit pour les femmes (mais il est toujours galant, et loyal envers ses maîtres, en prime).

Parlons à présent plus sérieusement. Je veux dire par là, parlons de Jin et Ryôma. Les cousins Kohaku. J’ai adoré leur immense présence et leur prestance incroyable, leur courtoisie unique, tout autant que leur férocité, généralement dissimulée derrière leurs bonnes manières. Les cousins Kohaku sont par excellence des « anti-héros », du moins, dans ce premier tome. Ce sont, comme dirait Dorian, des « méchants », d’une certaine manière. Certes, on ne les perçoit pas sous cet angle, parce qu’ils se montrent agréables et attentionnés envers ceux qu’ils protègent, doux, tendres et passionnés avec Dorian, et que l’on sait que, de bien des façons, « ils n’ont pas le choix ». N’empêche qu’ils sont à la tête d’un immense empire mafieux sans la moindre pitié pour ses ennemis. Ils se sont sali les mains si souvent qu’on ne pourrait les compter, de manière directe ou indirecte. Ils ont un pouvoir immense, et ne supportent pas qu’on leur marche dessus, aussi sont-ils capables d’une immense cruauté.

On sait tout cela, oui, on le sait, tout comme on apprend à connaitre peu à peu leurs grands défauts, la violence et la colère de Ryôma, la cruauté dont Jin peut faire preuve si on le contrarie trop, leur manque de compassion envers leurs ennemis et toutes les magouilles dans lesquelles ils trempent de fait, cependant on ne peut que les apprécier. En suivant le déroulement de leurs pensées, on découvre deux hommes qui ont autrefois été dépassés par une vie bien trop difficile à porter pour de si jeunes épaules, deux hommes qui ont failli être brisés par la vie et qui, l’un grâce à l’autre, l’un avec l’autre, ont su faire front, conserver leur empire, et mieux encore, l’améliorer afin que leurs décisions soient plus justes (même s’ils restent des hors-la-loi dangereux et féroces).

Mais Jin et Ryôma sont deux êtres passionnés et passionnants auxquels on s’attache très vite, et dont on suit le point de vue avec toujours énormément de plaisir. Leur amour mutuel, si fort, si profond et si incommensurable est extrêmement touchant, et même si l’autrice insiste par le point de vue d’autres personnages sur le côté « incestueux » (puisqu’ils sont cousins), moi je ne l’ai pas perçu comme cela (et puis bon, cousins ce n’est pas comme frères ;-) ). J’ai perçu leur amour comme étant pur, juste et beau, et tellement puissant et inaltérable qu’à mes yeux c’est plutôt un exemple, et une vraie base pour ces deux personnages qui ont trop subi les coups du destin. L’un près de l’autre, ils sont à la fois solides, calmes et presque invulnérables, même s’ils sont pourtant la véritable faiblesse l’un de l’autre.

J’ai adoré la passion dont fait preuve Ryôma, son immense tendresse si débordante, également. C’est un personnage très entier, très émotif, jeune et trop enthousiaste, parfois drôle, aussi, et désinvolte à ses heures, dont le caractère me parle énormément. J’ai adoré le contraste créé par la personnalité de Jin, si calme, si paisible, presque froid tant il est assuré et posé, si sérieux, également. Un vrai chef de clan, qui possède une âme d’acier, dirait-on. Cependant, lorsqu’il est réellement contrarié, il est rempli d’une véritable férocité qui, utilisée à bon escient, a donné lieu à mes yeux à la scène la plus explosive de tout le roman.

Et puis, au milieu de cet océan d’amour et de passion mutuelle, il y a Dorian. Dorian, le danseur séduisant qui d’abord attire les deux cousins, avant de les rendre accros, presque fous, en tout cas bien décidés à le posséder. Eux qui ont toujours refusé de se partager avec d’autres, eux qui se vouent un amour infini s’ouvrent en chœur à la beauté et à l’insolence un poil sauvage de ce jeune homme si sensuel. Et ce fleuve de désir et d’intérêt qu’ils éprouvent pour lui est bel et bien réciproque.

Mais Dorian est un personnage complexe qui va nous donner énormément de fil à retordre au cours de ce premier opus et parfois, sincèrement, on a envie de le secouer et de lui dire de regarder la réalité en face, d’arrêter la machine, d’arrêter la folie qui le dévore et le rend presque fou, de vivre, de vivre intensément, parce que l’amour qui le meut et le possède est bien la plus belle des émotions de l’univers…

Dorian, ah, Dorian… Je n’ai pas su comment le gérer tout du long de ce récit. On l’aime, Dorian, on l’aime tellement, lui et son caractère tumultueux, difficile, obstiné, lui et sa fougue passionnée, pour la danse, pour ce qu’il entreprend, pour les deux cousins qu’il apprend à aimer, lui et son humour parfois en total décalage avec cet homme tendu et nerveux qu’il sait être aussi… Dorian est insaisissable. Il y a eu des moments où j’en venais presque à le détester de n’être pas capable de renoncer à ses plans, de vouloir aller au bout de son but si ridicule au vu de la situation, d’être cet homme colérique et vengeur capable de s’en prendre aux mauvaises personnes… Et puis à d’autres, la majorité d’entre eux, on s’attache incroyablement à lui, et on se plait à suivre son point de vue dynamique, rempli d’émotions et de questionnements sans fin…

Vous pouvez l’imaginer, forcément, entre Dorian, Jin et Ryôma, le cocktail sera explosif, et l’histoire pleine de remous et de rebondissements sans fin. La fin est un beau feu d’artifice aussi inattendu qu’émouvant, que j’ai énormément aimé, et qui m’a évidemment donné envie de débuter aussi sec le second volume de cette belle histoire. Et de replonger derechef dans cette ambiance années 30 qui est purement magique.

Une histoire à découvrir, entre émotions, intrigue, lyrisme et érotisme, un récit rempli de peps, de douceur et de violence, un mélange incroyable qui ne peut laisser indifférent et que j’ai réellement savouré.

Aurélie, pour le blog d'Amabooksaddict http://amabooksaddict.blogspot.com/2018/05/chronique-jeux-de-scene-1-hope.html

Afficher en entier

Dédicaces de Hope Tiefenbrunner
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

MxM Bookmark : 4 livres

Harlequin : 1 livre

Juno Publishing : 1 livre

HQN : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode