Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Commentaires sur ses livres

Iléana Métivier

Afficher les commentaires les plus récents
Afficher les commentaires les plus populaires (défaut)
Par Emilie-136 le 8 Février 2019 Editer
Emilie-136
J'ai été très heureuse d'avoir pu découvrir ce recueil, ces 17 nouvelles et ces nombreuses plumes. C'est une très belle cause !
Toutes ces histoires, qui sont présentes dans ce recueil, ont plusieurs buts et sont réalistes.
Je me suis retrouvée confronter à la réalité de la vie, de la rue. Les auteurs nous font découvrir plusieurs formes de harcèlement.
Dans l'ensemble, les nouvelles sont : touchantes, dures, fortes, mais au plus juste. C'est la vérité vraie, sans artifices. C'est des textes forts, des expériences auxquelles on a tous et toutes un jour dû faire face.
On se rend compte aussi que l'on peut être autant victime que bourreau.
Est-ce qu'ils nous arrivent de nous moquer des personnes que nous rencontrons ?
Certaines histoires n'étaient pas faciles à lire. Tout ça m'a beaucoup fait réfléchir aux comportements que nous pouvons avoir dans notre vie de tous les jours.
Est-ce que nous aussi nous continuons à passer notre chemin lorsque nous sommes témoins d'un harcèlement ?
Ne pas s'arrêter et fermer les yeux, est-ce la bonne attitude à avoir ?
Extrait de la nouvelle « Baume au cœur » : Nous ne sommes pas fait pour regarder l'agression d'un être vivant. Nous sommes faits pour nous entraider.
Ce recueil est là pour éveiller les consciences, nous faire voir qu'une attitude qu'on pourrait en temps normal qualifier de « banale » est en vérité un harcèlement. Que ça soit « une agression verbale ou physique », « se moquer de quelqu'un », « faire une remarque déplacée sur autrui »... C'est du harcèlement !
Pour la personne qui le fait ça peut sembler « inoffensif », mais pour la personne qui le subie, cela peut être « destructeur ».
Rejeter quelqu'un parce qu'il est « différent », parce qu'il « aime une personne du même sexe », ce n'est pas la bonne attitude à avoir.
Dans notre quotidien, on voit de plus en plus des actes de ce type et nous devons nous battre contre ça.
Dans l'adversité, nous devons être solidaires et ne pas baisser les yeux vers le sol.
Cette phrase dans le texte d'Iléana Métivier est juste parfaite : « À plusieurs, on est plus fort ».
Je peux vous dire que dès la première nouvelle, j'ai été chamboulée et jusqu'à la dernière ligne, j'ai eu le cœur serré.
J'ai beaucoup aimé la nouvelle « Baume au cœur », j'ai adoré « Affamé », j'ai été très touchée par, « C'était une mauvaise mère ». « Une fille pour un soir » est une nouvelle très prenante et montre à quel point les préjugés sont présents. Ce n'est pas parce qu'une fille porte une jupe ou un tricot avec un décolleté que ça fait d'elle une allumeuse. Ce n'est pas non plus une invitation pour se faire peloter. Une femme n'est pas un morceau de viande !
« Quatre fois maudit-e » est un texte très fort. Puis, enfin, la dernière « Ninja » est très dure.
Toutes apportent une pierre à l’édifice et nous montre à quoi et à qui nous pouvons être confrontés.
Je vous conseille vivement de découvrir ce roman !
Par ileanamaboitedepandore le 31 Décembre 2018 Editer
ileanamaboitedepandore
Une fille pour un soir de Sam Castel

Une idée d’expérience à faire pour les hommes ! Vous tenez là votre prochain déguisement. ;-)



Table ronde d’Élie Crapson

Une de mes nouvelles favorites du recueil. Une très belle plume, des microrécits poignants et une chute parfaite.



Tous solidaires de Charlotte Blanchard

Une nouvelle bien écrite qui traite à la fois des préjugés et du harcèlement.



No smile de Matilda Milliau

Une histoire de la vie quotidienne racontée avec brio et émotions.



Je n’ai pas passé une bonne semaine de Fanny Méplomb

Un jour, un point de vue, une situation de harcèlement de rue mise en scène. Une jolie plume pour raconter tout ça !



Comédie réussie de Natalia Vikhalevsky

Si l’histoire commence bien, la suite m’a quelque peu surprise !



En colère de S. N. Lemoing

Une scène de harcèlement de rue trop courante, narrée avec soin grâce à une jolie écriture.



Une journée banale de Laura Pierre-Joseph

Une nouvelle à deux voix, pour deux journées bien différentes. Un troisième point de vue vient s’ajouter et éclaire judicieusement l’histoire.



Le bar de l’angoisse de Joëlle Laurencin

Une angoisse bien présente, mais je n’ai pas tout saisi de l’enchainement des évènements finaux.



Entrez dans la ronde de Guillaume Marin

Une autre de mes nouvelles préférées, qui invite le lecteur à se remettre en question. De simples situations brillamment décrites sans jugement.



Même pas peur d’Alexandra Estiot

Une magnifique nouvelle, tout en force. Un regard sans filtre sur une vie bien entamée et des interrogations posées avec colère et tristesse.



Affamé de Laetitia Mahy

Un début de nouvelle très prometteur, avec des émotions présentes. J’ai un peu moins accroché avec la fin.



Panique de Carine Petit

Une fois de plus, une situation devenue quotidienne dans le harcèlement de rue, mais très, très bien racontée.



C’était une mauvaise mère de DeathCodeValid

Une chute bouleversante et une belle découverte au niveau du style littéraire.



Quatre fois maudit-e d’Élie Bouët

Mon coup de cœur de ce recueil. Une plume saisissante, un texte (un témoignage) poignant.



Ninja de Marlie Miller

Pour finir sur une touche de self-defense !

Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/nouvelles/des-auteurs-autoedites-se-mobilisent-contre-le-harcelement-de-rue.html#Ekc48eLCWFyFwfx6.99
Par Ichmagbuecher le 9 Mars 2019 Editer
Ichmagbuecher
J'ai accroché dès le premier chapitre à cette histoire. Un chapitre d'introduction qui explique rapidement et clairement le projet. On sait tout de suite le but et on attend avec impatience la rencontre des adolescents. Au départ, on ne connait que très peu leurs histoires personnelles, juste le minimum, comme les éducateurs. En effet, Gino et Sandrine ont décidé de ne pas lire les dossiers de leurs protégés pour ne pas partir avec des a priori. Ils sont tous vraiment différents les uns des autres et on craint un peu les clashs qui risquent d'éclater entre eux. Pour autant, l'entente est également là, même si ça leur prend du temps. Au début, ils tâtent le terrain, ils essaient d'en savoir un peu plus les uns sur les autres. Pour Nina, c'est visible tout de suite, au contraire Esteban garde tout pour lui. Des amitiés se forment, par forcément celles qu'on aurait crues au départ.

Le roman se déroule sur une année, période de temps où l'évolution des personnages est flagrante d'un bout à l'autre du livre, mais se fait progressivement. Les "problèmes" des jeunes sont diversifiés et couvrent pas mal de choses, le résultat étant un mal être intérieur. L'auteure s'est bien renseignée et maîtrise ses personnages d'un point de vue psychologique. Ce qui m'a énormément plu dans ce livre, c'est que les éducateurs sont bien sûr présents pour les aider et les soutenir, mais les jeunes avancent aussi et surtout par eux-mêmes et également entre eux. Ils n'en sont pas conscients, mais les adultes passent aussi à côté de certaines choses, ils ne peuvent pas tout voir et les ado ne veulent pas tout dévoiler. De plus, on est témoin aussi des difficultés rencontrées par les éducateurs. Pour mener à bien ce projet, ils ont renoncé à un an de leur vie privée, ce n'est pas évident.

J'ai dévoré ce livre en deux soirées. C'est addictif, j'étais pressée de voir leurs progrès. La narration est à la première personne du singulier et tout le monde y passe. Le changement de narrateur rend le récit très dynamique. L'écriture est adaptée aux personnages : le langage est plus familier quand les jeunes s'expriment. A la fin, j'étais triste de les quitter, mais ravie qu'ils se sentent mieux dans leur peau. Ce livre véhicule des valeurs et beaucoup d'émotions (positives et négatives). Il dénonce également les failles du système de l'Aide Sociale à l'Enfance.

C'était une très bonne lecture avec des passages un peu durs. On s'attache aux personnages et on comprend bien sûr que tout le monde a droit à une seconde chance.
A propos du livre :
Seconde Chance
Seconde Chance
Par stellae le 21 Février 2019 Editer
stellae
Etant co-créatrice du recueil, je ne vais pas mettre de note.
Par contre, je peux dire que nous avons sélectionné ces nouvelles car elles étaient les meilleures, que chacune apportait un regard différent sur le harcèlement. Nous voulions aussi que de nombreux points soient abordés que ce soit du harcèlement à cause de la tenue, de la situation, que ce soit une agression violente ou "légère", une insulte. Parce que justement, le harcèlement dans les lieux publics existe sous diverses formes.
Et au niveau des plumes, des auteurs.rices, nous voulions aussi laisser s'exprimer des profils très divers.
Ce recueil rassemble donc des nouvelles de genres variés, aux tons variés et dénoncent des situations variées. A vous de trouver votre ou vos préférées ;)
Par ajc2ht le 7 Janvier 2019 Editer
ajc2ht
Ce que je demande à un livre, c'est soit de m'éduquer, soit de me distraire. S'il parvient à faire les deux, comme "L’Éveil", d'Ileana Métivier, c'est encore mieux.
"L’Éveil" est un ouvrage qui allie la romance à un véritable manifeste pour le respect de la planète, de l'être humain et de la vie en général.
Aëlle, jeune femme engagée dans la mouvance altermondialiste, doit remplacer sa mère pour s'occuper du linge de la famille de Sloann. Pour ce jeune homme, dont le "glorieux" avenir est tout tracé, cette rencontre, de débat en débat, met le feu aux poudres d'une vie placée sous le signe du désespoir et du cynisme.
C'est tout le thème de cette œuvre généreuse : la recherche du bonheur.
Pour Aëlle, élevée dans le respect de ce qu'elle est et qui a appris à respecter son environnement, ce bonheur ne peut être recherché au détriment d'autrui - autrui étant compris dans une acception d'universalité.
Pour Sloann, "gosse de riche" tellement seul au sein d'une famille déchirée, les idées d'Aëlle sont gentiment utopiques et il commence par les réfuter avec un cynisme condescendant.
La relation entre les deux personnages commence donc par se construire sur un modèle conflictuel.
Mais Sloann est un jeune homme curieux, à l'esprit assez ouvert pour vérifier ce que lui apprend la fille de sa bonne. Quant à Aëlle, c'est une jeune femme bienveillante, capable de recul sur elle-même. Cette relation va leur permettre d'évoluer l'un et l'autre... jusqu'à l’Éveil.
Simple et dynamique, l'écriture d'Iléana Métivier apporte toute la fraîcheur nécessaire à ce roman qui parle de la fin de l'adolescence, de deux jeunes adultes en construction. Évidemment, en fonction de son expérience, on sera plus ou moins d'accord avec certaines réactions excessives de cette période de la vie. Il faut parfois être patient et se souvenir de ce que nous étions à cet âge... J'ai eu envie de parler d'histoires de paille et de poutre à Aëlle, tellement persuadée d'avoir raison sur tout... C'est bien une ado, tiens !
Il n'en demeure pas moins que j'ai aussi appris des choses. Sensible au thème abordé, je connaissais la plupart des références exposées par l'auteur. La plupart, pas toutes. "L’Éveil" m'a donc également permis d'approfondir certains sujets, pour mon plus grand profit.
En bref, sous prétexte de romance, Iléana Métivier nous fait passer des messages profonds qui devraient tomber entre toutes les mains. A lire et à relire.
A propos du livre :
L'Éveil
L'Éveil
Par stellae le 21 Décembre 2018 Editer
stellae
Un immense merci à Deathcodevalid, une des autrices du recueil, pour ses sublimes photos ♥

Plus d'infos ici : https://www.facebook.com/recueilharcelementderue/posts/374880409935040
Par Honnola le 25 Octobre 2018 Editer
Honnola
« Un roman bienveillant rempli d’espoir pour donner une seconde chance à des adolescents meurtris par la vie.»

Seconde chance nous entraîne dans un foyer pas comme les autres pour adolescents de dix-sept ans. Sandrine et Gino deux éducateurs se lancent dans un projet de donner une seconde chance à cinq adolescents dans une ferme en Ardèche. Entre travaux manuels, entretiens, tensions et doutes, ce groupe va apprendre à vivre ensemble.

C’est avec beaucoup de plaisir que j’ai retrouvé l’écriture d’Iléana Métivier. J’ai retrouvé sa douceur et sa bienveillance dans ce roman. Elle nous décrit précisément ce que la vie en foyer est. Ce roman se caractérise par du feel-good, je dirais que j’ai trouvé ce roman à la fois léger et dur. Tantôt dur quand on s’imagine que ce qu’ont vécu les adolescents, tantôt léger quand des moments de bonheur s’immiscent dans le quotidien bien rempli de nos protagonistes.

Le passé de ces cinq adolescents est fait de douleurs. Ils vont avoir du mal à faire confiance à l’autre. C’est avec fermeté, bienveillance et écoute que nos deux éducateurs vont guider ces adolescents. L’alternance des personnages permet de vivre différemment cette aventure : chaque personnage partage un moment du quotidien. Parfois de manière formelle, quand Sandrine et Gino s’entretiennent avec un des jeunes. Parfois sous forme d’une journal comme le fait l’une des adolescentes. Ce procédé permet de mieux comprendre chaque personnage et de s’immiscer un peu plus dans leur vie. On apprends à les connaître, à les comprendre et à vivre un petit moment avec eux. Un message d’espoir est porté dans ce roman et nous montre que parfois avec beaucoup d’efforts, de l’aide on peut parvenir à avoir une seconde chance et à devenir meilleur.

Comme vous l’aurez compris, ce roman m’a éclairé sur ce qu’est la vie en foyer. Le tout est porté par la douceur de la plume de l’auteure. Je vous conseille ce roman si vous souhaitez vous immerger dans la vie de cinq adolescents dans un foyer pas comme les autres.

https://unehistoirede.wordpress.com/2018/10/25/seconde-chance-dileana-metivier/
A propos du livre :
Seconde Chance
Seconde Chance
Par Honnola le 19 Juillet 2018 Editer
Honnola
La rencontre entre deux mondes totalement opposés fait quelques étincelles.

Aëlle est une jeune fille très éclairée qui a un avis très tranché sur différents sujets. Elle respire la vie et le naturel. Elle cherche à mieux vivre avec ses convictions et n’hésite pas à descendre dans la rue pour exprimer son mécontentement. Quand elle va débouler dans la vie de Sloann, elle va faire voler en éclat toutes ses convictions.

Sloann vit dans une famille aisée, son avenir est tout tracé, il prendra la suite de son père. Il a une vision de la vie différente d’Aëlle qui jure par la pédagogie Montesorri, le permaraichage (un système d’agriculture plus sain) et tant d’autres choses.

Le double narrateur nous permet d’alterner le point de vue des deux personnages. J’ai trouvé que le choix était judicieux en choisissant un point de vue interne pour Aëlle et sous la forme d’un journal intime pour Sloann. Ce choix permet de prendre du recul quand c’est Sloann qui nous parle tandis qu’Aëlle apparaît plus vive.

Tout n’est pas simple entre nos deux personnages et c’est ce que j’ai aimé. Ils se heurtent, réfléchissent et s’enrichissent l’un de l’autre. J’ai apprécié cette facette de leur personnalité, ils sont capables de prendre du recul sur ce qui est dit. Certains romans vous font ressentir les sentiments d’un premier vrai amour, ici c’est le cas. Cela faisait longtemps que mon coeur n’avait pas autant tambouriné à mes oreilles. Cette histoire se vit, on vit avec eux, leurs pensées, leurs doutes, leurs volonté d’être meilleur.

Très vite, j’ai été happé par l’écriture d’Iléana Métivier qui parvient à nous offrir une vision différente de la société où l’éducation permettrait de vraiment épanouir les futurs adultes, où on pourra être auto-suffisant que ce soit en nourriture, eau ou électricité. Elle parvient aussi à nous attiser notre curiosité et à voir la vie sous un prisme différent avec une vision différente de notre propre consommation, mais aussi de nous voir nous-même. En effet, elle nous parle de nos réactions en fonction de nos blessures, je ne connaissais pas du tout cette théorie. A travers Aëlle, on découvre tout ce monde qui s’offre à nous. Ces arguments tiennent la route et nous fait prendre conscience du monde qui nous entoure mais aussi de nous-même. Quoiqu’il en soit ce roman nous interroge sur nos propres choix et nous fait réfléchir.

En somme, des personnages entiers qui vont vous toucher et vous donneront à réfléchir.

https://unehistoirede.wordpress.com/2018/07/19/leveil-dileana-metivier/
A propos du livre :
L'Éveil
L'Éveil
Par jarnetmelanie le 16 Juillet 2018 Editer
jarnetmelanie
Amour toujours.

Une maison abandonnée. À l'intérieur, une jeune femme y retrouve les traces laissées par son amour perdu.

Iléana Métivier fait incontestablement partie de ces auteurs qui réussissent à vous toucher en quelques mots à peine.
Cette nouvelle est plutôt courte et pourtant elle nous fait vivre un tourbillon d'émotions intenses.

À travers ses mots elle nous fait ressentir tout l'amour que se portait cette femme et celui qu'elle a perdu.

Bien loin d'être mièvre ou mélodramatique , ce texte recèle au contraire d'émotions sincères et poignantes.

On a aucun mal à se mettre à la place de cette femme qui a perdu un être si cher à son cœur.
On ne peut qu'être touchés face à sa détresse et son besoin de revenir dans un endroit si cher pour eux.

Cette maison abandonnée fût en quelque sorte leur refuge , leur lieu exutoire où il pouvait exprimer leurs émotions sur les murs comme d'autres le font toujours.
Ces mots laissés sur ces murs sont les traces de moments vécus , de souvenirs , d'émotions intenses .
Ils sont le témoin d'un passé aujourd'hui révolu mais qui continue de vivre dans le cœur de cette jeune femme.

Ce lieu si chargé d'histoire pour elle pourrait peut être être aussi le lieu de la renaissance, d'un nouvel élan , d'une nouvelle étape de sa vie , l'espoir de futurs moments heureux.

J'ai aimé cette nouvelle car elle dégage une sincérité émotionnelle qui m'a touchée.
Ce mélange d'amour, de souffrance et de nostalgie laisse aussi la place à un possible espoir .

La vie est faite de moments très douloureux mais elle a aussi de belles choses à nous offrir.
A propos du livre :
La maison abandonnée
La maison abandonnée
Par Leona-1 le 8 Juillet 2018 Editer
Leona-1
La clé de ce roman repose sur l’empathie du lecteur vis-à-vis des personnages. Très crédibles, bien structurés et hauts en couleur, ils semblent plus vrais que nature. À force d’avoir envie de savoir la suite, je ne me suis pas rendu compte que je le dévorais, tant sa lecture est addictive.

Malgré la tentation, l’auteure ne cède pas au pathos. Elle tire parti des situations et du parler des ados pour parsemer ses chapitres d’humour et de répliques cinglantes. Explosion de rire garantie !

Même si un projet comme celui-ci ne risque pas de voir le jour en France, Iléana a le mérite de pointer les faiblesses d’un système éprouvé, qui a besoin d’un sérieux coup de jeune.

Sandrine et Gino arriveront-ils à tenir leur pari ? Pour le savoir, le mieux est encore de le lire !

Chronique complète :
https://biblideleona.wordpress.com/2017/10/12/litterature-francaise-seconde-chance-par-ileana-metivier/
A propos du livre :
Seconde Chance
Seconde Chance
Par viedefun le 18 Mai 2018 Editer
viedefun
J’ai vraiment passé un moment très fort de lecture avec L’Eveil, qui porte bien son nom, même si personnellement, j’étais déjà consciente de tous les enjeux décrits dans ce livre concernant le sort de notre futur à tous. L’auteure Iléana Métivier parvient à faire partager ses idées avec des arguments imparables, à travers les paroles prononcées par son héroïne, Aëlle, une jeune lycéenne révoltée contre le système toujours plus absurde dans lequel nous vivons. Ses discussions avec Sloann, un jeune homme riche destiné à une carrière d’élite, sont enrichissantes et prouvent que n’importe qui peut changer d’idées et ouvrir les yeux même si cela conduit à certains choix et donc, à des renoncements. Certes le sujet d’origine de révolte évoqué au début du livre, qui va mener nos deux héros à se rencontrer, est pour le moment « inventé » (à savoir des manifestations contre la privatisation de l’Education Nationale) mais la manière dont cela est géré par l'Etat, les forces de l’ordre et la presse fait écho à ce que nous vivons actuellement en France ou ailleurs dans le monde...L’auteure nous fournit énormément d’arguments en faveur d’un éveil des consciences grâce à des mots clé (ex : constante macabre, permaculture, bulle spéculative, Monsanto…) et des références à des films documentaires ou des auteurs de livres. Quand Aëlle conseille telle ou telle lecture à Sloann, c’est aussi l’auteure qui nous conseille, à nous lecteurs, de jeter un coup d’œil sur les références citées et c’est vraiment une très bonne idée de sa part. Plus qu’une romance, ce livre est une œuvre interactive et inspirante qui nous laisse le choix, à nous lecteurs, de faire nos propres recherches, nos propres cheminements si l’on a été touché par le récit et si l’on partage ses idées de changement de la société. Quant à la romance entre Sloann et Aëlle, elle est aussi très belle et très touchante, même si elle est semée d’embuches car évidemment, ce n’est pas facile pour notre héros de remettre en cause son éducation bourgeoise et élitiste imposée par son père autoritaire. Cette lecture a été un très gros coup de cœur pour moi, je vous la recommande évidemment à 100 % !!!

Ma note : 19/20

Mon avis complet sur : http://lespassionsdeviedefun.blogspot.fr/2018/05/leveil.html
A propos du livre :
L'Éveil
L'Éveil
Par Ichmagbuecher le 17 Mai 2018 Editer
Ichmagbuecher
Aëlle remplace sa mère à son boulot de femme de ménage chez une famille richissime (d'argent, pas d'amour, malheureusement) et rencontre le fils aîné dès son premier jour. Ils ont le même âge et la conversation s'engage facilement, notamment sur le système éducatif français, puisque Aëlle revient d'une manifestation en mauvais état.

A chaque rencontre donc, Aëlle et Sloann discutent de nombreux sujets différents, qui recouvrent les principaux domaines de la vie : l'éducation, l'économie, le bien-être et j'en passe. Au début, ce sont plus des débats que des discussions car les deux adolescents ont des avis opposés. De plus, au début, je trouvais Aëlle très mademoiselle-je-sais-tout, ce dont Sloann l'a d'ailleurs accusée également. C'était peut-être dans le ton, quoi qu'il en soit, c'est un fait que au final, Sloann adhère à beaucoup de choses qu'elle raconte, et j'ai un peu l'impression que tout ce qu'elle dit est correct, tout ce qu'il pense est faux. D'un autre côté, on ne peut nier que ces idées à lui sont loin d'être écologiques et n'œuvre pas pour le bien de l'humanité …, ce qui lui vient de son père qui n'en a cure, seuls l'argent et la puissance comptent. A se demander s'il est capable d'éprouver la moindre once d'amour. Aëlle est une fille simple, en symbiose avec la nature, elle lutte pour une vie meilleure, pas seulement pour elle, mais pour tout le monde. Elle agit à son niveau et même si ce n'est pas grand chose, ce n'est pas rien non plus. Sloann remet en question tout ce qu'il a appris et c'est dur pour lui, car toute sa vie repose dessus. Mais son cerveau ne peut plus s'arrêter de cogiter.

J'ai vraiment apprécié ces deux personnages, Sloann peut-être un peu plus. Il évolue beaucoup au fil des pages, alors qu'Aëlle, pas vraiment. Mais elle l'aide, elle est présente pour lui s'il a besoin. Dans les personnages secondaires, Nédji est … comment dire, très direct, il dit ce qu'il pense. Sa relation amicale avec notre héroïne (tout à fait ordinaire, cela dit) est solide et intéressante, bien mise en valeur. Au contraire, la relation entre Sloann et son meilleur ami n'est pas assez exploitée, j'aurais aimé qu'il discute plus avec lui, avoir son point de vue de gosse de riche (oh le préjugé ! Mais après tout je le connais pas assez). En revanche, l'évolution de la relation entre Sloann et sa mère prend un tournant inattendu, mais bienvenu, un peu de douceur, ça ne peut pas faire de mal. Et quelques larmes non plus, j'ai adoré les passages où Sloann se montre vulnérable. C'est pas très sympa pour lui, mais comme ça Aëlle peut le réconforter et en plus ça contribue à sa révélation.

Le récit alterne entre les deux protagonistes, c'est vraiment agréable à lire. Les propos et principes d'Aëlle poussent non seulement son interlocuteur (Sloann) mais aussi le lecteur à réfléchir. Si Sloann découvre bien le milieu de son amie, l'inverse est moins vrai, en tous cas pas de façon assez directe. L'intrigue est bien menée, même si je trouve que ça fait trop de séparation/réconciliation.

Bref, un roman intéressant avec des personnages attachants, bien écrit et qui aborde des points cruciaux de la marche du monde en ce XXIème siècle.
A propos du livre :
L'Éveil
L'Éveil
Par Mellyandra le 28 Janvier 2018 Editer
Mellyandra
Et voilà, je vous l’avais promis, j’ai mis un peu plus de temps que prévu pour le lire, mais je peux vous le dire, c’est une vraie tuerie !!!!

C’est une histoire qui change et qui fait évoluer, qui prépare le mental et nous offre une véritable bouffée d’air frais.

Tout dans ce livre est accrocheur, en partant de la romance pour ensuite se diriger vers l’éveil de son Être et oser appliquer ce qui nous donne envie au risque de devoir affronter sa famille ou ses amis.

C’est un livre qui n’y va pas de main morte, autant du côté politique que du côté écologique et il nous permet de comprendre certaines choses importantes. Le grand plus de ce livre, ce sont toutes ces références pour appliquer l’éveil à nous-même et croire en un avenir meilleur.

J’aime les questions soulevées et les idées proposées pour les résoudre. Car on nous parle tout le temps du problème écologique sans vraiment donner de solutions et surtout de comment les appliquer dans notre quotidien.

Il y a tellement de choses à dire sur cet ouvrage que je ne peux que vous le recommander. Mon personnage préféré c’est Sloann, ce jeune homme qui pense être le mieux informé et qui lentement change face aux arguments apportés. Je me suis parfois reconnue dans son scepticisme et sa vision sur le monde et on peut dire qu’Aëlle a fait du bon travail, car j’ai moi-même évolué intérieurement osant m’affronter.

En bref, l’écriture d’Iléana est toujours aussi fluide et attirante, elle nous porte et nous ouvre les portes d’un monde meilleur, à lire absolument, c’est une expérience fabuleuse !


Read more at http://ma-boite-de-pandore.e-monsite.com/pages/chroniques/developpement-personnel/l-eveil.html#MetGjmt3jg4hVJoY.99
A propos du livre :
L'Éveil
L'Éveil
Par leslecturesdEsmeralda le 23 Janvier 2018 Editer
leslecturesdEsmeralda
L'avis d'Esméralda :

Mon dernier article était consacré à mon dernier coup de cœur 2017 et aujourd’hui je vous parle de mon tout premier coup de cœur 2018 ! J’ai d’abord découvert l’univers de Iléana Métivier avec sa nouvelle » la maison abandonnée » (voir lien à la fin de l’article). Son talent s’est confirmé avec « Seconde chance » édité aux éditions Guinet (voir lien à la fin de l’article). Une auteure avec un sens inné à l’observation et l’écriture sincère qui m’a émue plus que de raisons. Je persiste à dire que Métivier est une auteure qu’il faut suivre et j’espère que son talent sera reconnu à sa juste valeur !

« L’éveil » est l’histoire rocambolesque de deux lycéens qui appartiennent à deux mondes bien distincts. Aëlle est une jeune fille dont sa vision du monde est bien définie : altermondialiste, elle défend un mode de vie bénéfique à la protection de la Terre et une certaine philosophie. Sloann est quant à lui, fils d’un très grand dirigeant d’une entreprise agroalimentaire. Destiné à reprendre le flambeau et être bien présent dans les hautes sphères politiques, sa vie et sa carrière sont tracées depuis bien longtemps par un père autoritaire. Quand leur deux mondes se rencontrent des étincelles en jaillissent ! Le mépris éprouvé envers l’un ou l’autre, va vite se transformer à un débat houleux et surtout extrêmement intéressant.

« L’éveil » est un manifeste intéressant d’une vision précise du monde dans lequel nous vivons. Via un argumentaire très pointilleux, Aëlle expose son point de vue à Sloann. D’abord résistant à cet exposé, il se laisse porter petit à petit par les mots censés de Aëlle. Il faut dire que cette dernière a les idées bien placé et son dialogue éveil petit à petit la curiosité de Sloann. Aëlle énoncé différents points :

L’éducation : notamment en dénonçant le système national en le comparant aux écoles Montessori ;
Le poids familial dans nos réactions, nos comportements, nos désirs et dans la projection de soi dans le futur ;
Notre mode de consommation qui influence d’une manière néfaste les pays les moins riches (sous développés) : exploitation des ressources de la terre, exploitation humaine, dégradation de la flore et la faune, la surconsommation…
Notre habitation : exposition d’un autre moyen d’habitation responsable et en adéquation du respect de l’environnement : permaculture, toilette sèche, énergie renouvelable, système d’autosuffisance et de traitement de l’eau…
La capacité à écouter soi même et ressentir le bien être ;
et bien d’autres points.

L’argumentaire ne tombe pas dans l’excès ni la redondance, au fil des pages les explications se développent et d’autres points viennent élargir ses idées. L’auteure offre un récit apolitique, ce qui est totalement bienvenue !

Ce roman est surtout axé sur la communication entre les protagonistes : tel qu’un match de ping-pong, les discussions sont alimentés pas une verbe explosive.

Je suis totalement séduite pas ce roman. Les quelques 600 pages n’ont absolument rien enlevé à l’addiction que j’ai pu éprouvée. J’en suis même a regretté qu’il ne soit pas plus long. L’auteur m’a plongée dans un monde que je soupçonnais mais dont je n’avais pas en ma possession les tenants et les aboutissements. Il a su toucher une corde sensible et m’a éveillée à voir les choses différemment et à me projeter dans des projets à ma portée de mains ( je pense notamment à la permaculture et pourquoi pas aux énergies renouvelables ou aux fonctionnements des écoles Monstessori).

« L’éveil » est un condensé de philosophie, de notions de bien être, de notions d’environnement, et le tout saupoudré d’une romance magnifique ! Il n’y a rien de prétentieux ou de science infuse dans ce roman. Il ouvre simplement le débat sur tous les points ci dessus, il n’influence nullement le libre arbitre et vous laisse seul, juge d’apprécier ou non les faits énoncés.

« L’éveil » est un véritable coup de cœur ! Roman que je ne pourrais en aucun cas oublier : les thèmes abordés et les personnages en font un de ces livres qu’on ne peut absolument pas passer à côté ! Curiosité et ouverture d’esprit n’ont jamais pris autant de sens !
A propos du livre :
L'Éveil
L'Éveil
Par Meuraie le 22 Janvier 2018 Editer
Meuraie
Cette lecture ne laisse pas indifférent, il m’a d’ailleurs été difficile d’écrire cet avis, ne sachant pas trop comment en parler.

C’est un roman à la croisée du roman et du documentaire de développement personnel. On suit Aëlle et Sloann, 2 ados que tout oppose et qui, sûrement, n’aurait jamais dû échanger. Leur rencontre va pourtant changer la vie de chacun et nous permettre de nous requestionner sur notre vie, nos choix, nos priorités, nos valeurs…

J’admire les connaissances d’Iléana Métivier et sa capacité à les partager. Elle nous parle de notions complexes, mais on arrive à comprendre l’essence du concept. Cela m’a motivé à approfondir la question. Le pouvoir du temps présent m’a été offert il y a quelques temps et cela m’a motivé à le commencer… Je verrai où cela me mènera car ce n’est pas une lecture facile.

Concernant la partie roman, j’ai beaucoup aimé. Les personnages semblent un peu caricaturés, mais finalement tellement vrai.

La suite sur :
https://leslecturesdemeuraie.wordpress.com/2018/01/19/leveil-ileana-metivier/
A propos du livre :
L'Éveil
L'Éveil
  • aller en page :
  • 1
  • 2