Livres
421 730
Membres
338 637

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

J. D. Salinger

Auteur de 8 livres
ajouté par panda 2009-11-21T16:48:10+01:00

Biographie

Jerome David Salinger est un écrivain américain, né le 1er janvier 1919 à New York. Il commence à se faire connaître en 1948 avec des nouvelles parues dans le New Yorker, mais il est surtout célèbre pour son roman L'Attrape-cœurs (titre original : The Catcher in the Rye). Traitant de l'adolescence et du passage à l'âge adulte, ce roman, devenu un classique du genre, connaît une popularité importante depuis sa publication en 1951. L'un des thèmes majeurs de Salinger est l'étude des esprits agiles et puissants de jeunes hommes perturbés et du pouvoir rédempteur des enfants dans la vie de tels hommes.

Salinger est également connu pour sa vie de reclus. Il n'a pas fait une seule apparition publique, donné une seule entrevue ou publié un seul écrit depuis quarante ans.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
305 ajouts
Or
419 ajouts
Argent
343 ajouts
Bronze
326 ajouts
Lu aussi
469 ajouts
Envies
932 ajouts
En train de lire
70 ajouts
Pas apprécié
170 ajouts
PAL
524 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.37/10
Nombre d'évaluations : 410

5 Citations 254 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de J. D. Salinger

Sortie Poche France/Français : 2010-03-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par ManonPstrummer 2018-03-31T13:49:51+02:00

Ce n'est pas l'histoire, ni les évènements, ni les personnages qui font que ce livre est attachant. Non, ce qui fait la beauté de ce livre, c'est l'écriture, c'est le choix des mots, la formulation des phrases, qui ont bercé l'adolescente de 15 ans que j'étais et qui, 10 ans plus tard, me re-bercent encore. L'adolescence, c'est tout un remou de questionnements, de peurs, de joies, de nouvelles expériences, de maladresse et d'aventure...et tout. J'ai aimé ce livre, parce que je l'ai trouvé véritable, j'ai aimé les mots, leur agencement. Alors oui, ce ne sera pas le livre qui vous tiendra en haleine, mais cela pourrait bien être un des livres qui vous touchera intimement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Calimero33 2018-04-02T10:30:51+02:00

Frustrants, intrigants, répugnants, extraordinaires, ces personnages ont tout pour plaire. Mais avec une certaines perversité, l'auteur coupe l'histoire de façon abrupte. La surprise de la chute réside alors dans le fait qu'il n'y a pas de chute.

Chaque nouvelle est une réflexion sur l'absurdité de la vie. Où plaçons nous l'importance, que ferions nous pour atteindre nos buts, etc. Mais tout cela est en vérité noyé dans une absurdité sans pareil qui prend sa source dans le fait que les Hommes s'en contentent.

Recueil qui frustre et qui ainsi, porte à prendre du recul sur nos propres actions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elerinna2 2018-04-09T12:13:05+02:00

Ce livre a été une décéption. Je me suis ennuyée du début à la fin.Il est court et pourtant j'avais l'impression de lire un pavé.

Il ne se passe rien, Holden est un personnage insupportable, on ne comprend pas vraiment pourquoi il s'arrête là et tenait tant à nous parler de ces quelques jours.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mayoune 2018-04-13T20:21:05+02:00

Excellent. On s'attache, malgré nous, au personnage de Holden. Son monologue intérieur, ses questionnements, nous rappelle un peu nous-même, les hésitations de l'adolescence. L'écriture est magnifique (surtout en version originale) et donne un goût particulier aux déambulations de Holden.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par jauke 2018-05-01T16:27:15+02:00

Un très bon roman de personnage. Un style un peu trop libre (langage d'adolescent décalé, original, poétique et mélancolique) pour l'époque : l 'Amérique des années 50. L'auteur montre une vision de l'amitié et d'humanité.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chaimelire 2018-06-04T12:49:05+02:00

J'ai vraiment été déçue par ce livre qui me tentait énormément. Je ne l'ai même pas terminé je vous dis... Je n'arrive vraiment pas à rentrer dedans, l'intrigue est pas addictante, on s'ennuit . Voilà après c'est mon avis, je ne veux corrompre personne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Kmydaukho 2018-06-05T14:38:56+02:00

J’ai bien eu du mal à me mettre dans le livre et dans l´intrigue. Je trouve ça long et ennuyant, je n’ai même pas réussis à le terminer.

De plus, on dirait qu’il écrit comme il parle. Et ça m’a déranger ...

les « et tout » à tout bout de champ... je comprends pas l’interet

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cleonomatobel 2018-06-18T22:45:26+02:00

La première nouvelle de ce recueil surpasse toutes les autres. En regardant les commentaires, je m'aperçois qu'elle ne plaît pas beaucoup, à cause de sa chute pour le moins inattendue. C'est vrai que c'est une nouvelle très spéciale. Mais elle m'a absolument bouleversée. Je ne saurais pas dire pourquoi, mais elle m'a fait un effet énorme. C'était comme si on m'avait lâché une pierre sur la tête. Ou tiré une balle dans la tempe. Je suis restée sidérée une dizaine de minutes, sans bouger, sans comprendre. Cette nouvelle m'a fait un gros choc. Je n'ai jamais lu, et ne lirai sans doute jamais, une nouvelle aussi puissante.

Les autres nouvelles du recueil, pourtant très belles, ne font pas le poids.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par misssbrown 2018-06-25T09:49:11+02:00

Bien que ce livre se place dans les œuvres majeures de la culture américaine, dont une large communauté voue un culte quasi iconique, voire religieux à cet objet, telle une bible trônant sur sa table de chevet, je n'ai hélas, pas été emballé par les tourments et la déroute de Holden, le personnage central de ce roman.

Anti-héros dépressif et en rupture, dont on va suivre les errances durant quelques jours suite à une fugue, nous livrant ses états d'âme et ses humeurs changeantes, au fil de ses rencontres.

Le style y est pour beaucoup, dans la façon dont j'ai pu appréhender ou percevoir cette histoire; l'usage d'un langage familier et argotique alourdi parfois le récit, de même que l'auteur nous entraîne malgré nous dans cette fuite, en usant de l'emploi répété du "Vous", créant ainsi une complicité induite avec le lecteur, une sorte d'intimité amicale, qui peut être dérangeante.

Le mal être de Holden suscite des émotions et attire notre empathie certes, mais j'ai eu beaucoup de mal à être contemplative de ses excès, de ses mensonges, de ses contradictions, et être actrice passive de sa perdition.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tommyvercetti 2018-07-14T17:26:26+02:00

Je l'ai relu, et j'ai été surpris de l'apprécier peut-être même plus que la première fois.

Parmis mes livres préférés, il y a trois dimensions, ceux qui me bouleversent, ceux qui me transportent, ceux en qui je me lis. Celui-ci me bouleverse, et je m'y lis dedans.

Bien sûr, pas littéralement. Le livre date de 45, il décrit un monde daté, mais la force de son histoire est les yeux de Holden, à travers lesquels on suit sa vision de la vie et des adultes. Car c'est bien de quoi il s'agit ; Holden, plus enfant mais pas encore adulte, va constater le monde, les gens, et par le mépris des autres va se rendre compte (plus ou moins) qu'il est perdu.

Il y a toujours une chose qui revient, c'est ce regard en arrière sur un monde qu'il a quitté, mais qu'il chérit comme un paradis, un Eden de l'enfance dans lequel il ne supporte pas qu'un élément souillé du monde adulte se trouve. Pour lui, le monde n'a de beauté, d'intérêt, d'importance, que dans cette dimension, dans sa sœur, dans l'enfance, dans la beauté et l'innocence. Pour le reste, il n'y a que des adultes méprisants, qui ne le considèrent pas comme un des leurs ; il est rejeté des deux mondes. On lui propose une prostituée, mais on ne lui sert pas d'alcool. Des situations très dures sont décrites, peut-être pas vécues aussi durement pas Holden, mais quand on prend deux minutes pour y penser... c'est très violent, et ça enrage. On ressent de l'empathie pour lui, on enrage parfois, alors que lui, plus détaché, agit contre, mais dans un contexte qui ne l'a pas amené à se détacher complètement de ses conditionnements et de ses peurs sécuritaires. Alors il rêve d'ailleurs, d'autrement.

La scène de fin, avant l'épilogue, est magnifique. Elle conclue parfaitement le tableau, et le titre est très bien choisi, même si la traduction prend des libertés. Le symbolisme est présent, et on le comprend lorsqu'il explique ce qu'il aimerait, et que tout devient clair.

Bon, par contre la traduction française date, et c'est sûrement ce qui explique que l'argot utilisé, en plus du fait qu'il est une traduction littérale parfois, rend le récit parfois ridicule. Ça et le franglais, "bicause" et autres choses. Je ne sais pas si les jeunes français disaient ça, avant.

Afficher en entier

Dédicaces de J. D. Salinger
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Robert Laffont : 5 livres

LGF - Le Livre de Poche : 4 livres

Pocket : 1 livre

Penguin Books Ltd : 1 livre

Little, Brown and Company : 1 livre

Pocket jeunesse : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode