Livres
613 140
Membres
710 387

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

J. D. Salinger

Auteur

2 695 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par panda 2009-11-21T16:48:10+01:00

Biographie

Jerome David Salinger est un écrivain américain, né le 1er janvier 1919 à New York. Il commence à se faire connaître en 1948 avec des nouvelles parues dans le New Yorker, mais il est surtout célèbre pour son roman L'Attrape-cœurs (titre original : The Catcher in the Rye). Traitant de l'adolescence et du passage à l'âge adulte, ce roman, devenu un classique du genre, connaît une popularité importante depuis sa publication en 1951. L'un des thèmes majeurs de Salinger est l'étude des esprits agiles et puissants de jeunes hommes perturbés et du pouvoir rédempteur des enfants dans la vie de tels hommes.

Salinger est également connu pour sa vie de reclus. Il n'a pas fait une seule apparition publique, donné une seule entrevue ou publié un seul écrit depuis quarante ans.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
413 lecteurs
Or
528 lecteurs
Argent
445 lecteurs
Bronze
421 lecteurs
Lu aussi
654 lecteurs
Envies
1 230 lecteurs
En train de lire
107 lecteurs
Pas apprécié
227 lecteurs
PAL
761 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.15/10
Nombre d'évaluations : 614

5 Citations 316 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de J. D. Salinger

Sortie Poche France/Français : 2010-03-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Alexblacksoul 2022-06-05T18:18:37+02:00
L'Attrape-cœurs

Juste impossible de résumé ce livre ! Un ami me l’a prêté et m’a dit qu’il ne me prêterait plus de manga tant que je l’aurai pas fini ! Du coup je l’ai lu … comment ne pas le remercier pour ça ? Juste cette histoire … magnifique ! Salinger est un génie ! Comment vous dire que si j’ai un fils je l’appellerai holden ! Je m’identifie à lui même en ayant rien en commun ! Spoiler(cliquez pour révéler) selon moi Holden est juste un garçon dégoûté par le monde des adultes et qui veut protéger les enfants du monde adulte qu’il considère un peu comme corrompu ! Rien que son métier de rêve être attrape coeur est d’empêcher les enfants de tomber d’une falaise ( falaise métaphore de l’âge adulte ) ! Holden est une sorte de peter pan ! J’ai envie de pleurer à chaque fois que je le lis ! Magnifique 😢

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Tandarica 2022-06-15T07:00:08+02:00
Nine Stories

Un recueil de 9 nouvelles donc :

1) A Perfect Day for Bananafish : Pendant que sa compagne est au téléphone, Seymour discute avec Sybil, une petite fille sur les « poissons-banane » pour lesquels c'est un jour parfait. Puis, il se tire une balle dans la tête.

2) Uncle Wiggily in Connecticut : Eloise reçoit Mary Jane chez elle. Elles parlent un peu avec sa fille, Ramona, puis se retrouvent embarquées dans une beuverie nostalgique, à l'issue de laquelle elle demanda à Mary Jane : « I was a nice girl, wasn't I ?».

3) Just Before the War with the Eskimos : Ginnie suit Selena jusque chez elle pour qu'elle lui rembourse les frais de taxi qu'elle a consenti afin qu'elles retournent à la maison après le tennis. Elle entre et l'attend en discutant avec son frère. À l'issue de la discussion, elle renonce à l'argent et lui demande si elle peut repasser.

4) The Laughing Man : Un animateur (the Chief) des Comanches raconte une histoire aux enfants. le héros meurt lors d'un dernier épisode, qui coïncide avec une rupture sentimentale du chef.

5) Down at the Dinghy : Sandra et Mrs. Snell discutent et Sandra est inquiète. Lionel, le fils de la famille révèle à Boo Boo la mère, que Sandra lui a dit qu'il était un « youpin ».

6) For Esmé, with Love and Squalor : Un militaire rencontre en Angleterre Esmé, une adolescente, qui lui demande de lui écrire une nouvelle avec « Squalor ». Il écrit celle-ci avec la lettre d' Esmé quelques jours après leur rencontre.

7) Pretty Mouth and Green My Eyes : Un mari jaloux, jeune, appelle, pour savoir où est sa femme, son ami (?) âgé, qui est avec elle sans doute post coïtum. Ils discutent beaucoup, puis le premier rappelle pour dire qu'elle est rentrée.

8) De Daumier-Smith's Blue Period : Un jeune homme se fait embaucher dans une école d'art bidon en se faisant passer pour un ami de Picasso. Il voit les dessins splendides d'une religieuse, à qui son supérieur interdit les cours après sa lettre passionnée ; elle est sans doute une grande artiste en devenir. Suite à une épiphanie, celui-ci décide de la laisser suivre son destin.

9) Teddy : Teddy est un adolescent surdoué et qu'on dit extralucide. En croisière, il discute là-dessus avec un enseignant, qui, après la discussion, près d'une piscine, entend le cri d'une petite fille. On suppose que Teddy a tué sa petite soeur, ou l'inverse, « contoversial ending ». Ce personnage illuminé est profondément inquiétant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MyWorldThatOfTheBooks 2022-08-15T12:40:31+02:00
L'Attrape-cœurs

Très bon roman qui relate les aventures d’un adolescent un peu perdu, qui a un avis bien tranché sur le monde des adultes dans lequel il n’aime que très peu de choses. Il souhaite faire attrape-cœurs, un métier hors du commun qui a pour but d’aider les plus jeunes et de les protéger face à ce monde d’adultes qu’il n’affectionne pas beaucoup.

Roman de haute qualité, son caractère de littérature classique américaine est bien mérité ! A lire pour les plus jeunes et les plus âgés.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mathyllde 2022-08-18T21:32:18+02:00
L'Attrape-cœurs

Un peu long mais divertissant.

Je ne suis pas sûre de le relire parce que j'ai vraiment eu du mal à rentrer dans l'histoire mais une fois dedans c'était sympa.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginie-229 2022-08-30T07:36:18+02:00
L'Attrape-cœurs

Je viens de lire 40 pages et j'arrête. Ce livre m'ennuie profondément. Le style est lourd et il ne se passe absolument rien. Chapitre 1, le protagoniste nous parle directement pour nous dire qu'il lui ait arrivé quelque chose. Chapitre 2, il parle à son professeur d'histoire et... il ne passe rien. Chapitre 3, il parle à son voisin et... il ne se passe rien. Chapitre 4, il parle à son collocataire et... il ne se passe rien. On va passer en revue tous les gens qu'il connaît comme ça ? J'ai bien compris que c'était sencé être l'histoire d'une fugue, mais ça démarre trop poussivement pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Barbe-Bleue 2022-09-06T10:11:06+02:00
L'Attrape-cœurs

J’ai abordé ce roman avec quelques à priori — qui n’en a pas — qui se sont avérés erronés. J’imaginais que cette œuvre pouvait se révéler difficile et ennuyeuse. C’est sans doute pour cette raison que je ne l’avais jamais lue auparavant.

Dès les premières lignes, le style m’a surpris. Le récit se présente comme un dialogue intérieur, une suite d’idées qui sont couchées aussitôt sur le papier. À tout instant, Holden peut sauter d’un sujet à un autre. Il nous raconte, chronologiquement, son histoire à la suite de son renvoi de son lycée et y incorpore des événements survenus dans son passé (sur ses camarades, sa famille, des professeurs…). La seule matière scolaire où le narrateur obtient de bonnes notes est l’anglais. Cependant, ses réflexions n’utilisent qu’un vocabulaire assez basique parsemé de termes familiers ou argotiques. Des tics du langage surgissent souvent comme « Ça m’a tué » ou « je vous jure ». La palme revient à « et tout » — exemple : « Sa porte était ouverte mais j’ai quand même frappé, juste par politesse et tout. » — prononcé plus de 300 fois dans le roman ! Sa manière de s’exprimer colle à l’adolescence et à une certaine immaturité. L’ensemble se lit facilement — avec fluidité — et m’a, parfois, amusé.

Je m’attendais aussi à ce que « L’Attrape-cœurs » soit plus transgressif. Je ne sais pas d’où je tenais l’idée que les drogues dures jouaient un rôle important dans l’intrigue. Certes, Holden boit de l’alcool et fume comme un pompier, mais il se limite à cela.

Holden se contredit souvent. Il dit qu’il ne supporte pas Ackley, interne dans une chambre mitoyenne de la sienne, mais lorsqu’il s’apprête à sortir en ville avec un de ses copains, il propose à ce même Ackley de les accompagner. Il déteste le cinéma (le verbe détester revient 42 fois dans le roman), mais, pour tuer le temps à New York, il assiste à une séance. Holden se laisse guider par ses émotions et ses impulsions : son départ précipité de son école, le don de 10 $ aux religieuses alors qu’il n’a plus beaucoup d’argent. Son mal-être est souvent perceptible : il renonce à téléphoner, car il n’est pas en forme, ses nombreux mensonges (Mrs Morrow dans le train ou les trois femmes de Seattle dans la boîte de nuit), ses crises de pleurs… Malgré ses défauts et l’envie parfois de le gifler, l’adolescent demeure attachant. C’est d’autant plus difficile de le voir délirer comme avec sa cabane dans l’Ouest américain et d’assister à sa lente descente vers un avenir compromis.

J’aimerais bien avoir l’avis d’autres lecteurs à propos du geste de M. Antolini (sa main dans les cheveux d’Holden). Pour moi, je vois un mentor attaché à un de ses anciens élèves. J’irais même un peu plus loin. L’âge de sa femme lui laisse visiblement peu de chance d’avoir des enfants. Il pourrait, à la limite, considérer Holden comme son propre fils.

Cette œuvre ne rejoindra pas celles que je préfère, mais je ne regrette pas de l’avoir enfin découverte grâce à la lecture du mois (septembre 2022). À ce propos, une petite citation issue de ce roman : « Même les mecs qui appartiennent au foutu Club du Livre du Mois se lâchent pas. »

---

Note supplémentaire :

J. D. Salinger a écrit une nouvelle (« The Ocean Full of Bowling Balls ») qui raconte la mort d’Allie, le frère d’Holden. Elle ne sera publiable qu’en 2060 (volonté de l’auteur). Le seul exemplaire du texte est cependant consultable à la bibliothèque de l’université de Princeton aux USA.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par BooksFan-ny 2022-09-06T11:20:38+02:00
L'Attrape-cœurs

En lecture commune du mois de septembre (sur Booknode), sur le thème de l'apprentissage, j'ai choisi parmi les trois propositions "L'attrape-cœurs" de J.D. Salinger que j'avais envie de lire depuis très très longtemps. Malheureusement, je ne fais pas partie des nombreux lecteurs qui font éloge de ce roman dit culte. J'étais pourtant persuadée que ça me plairait, au vu des superbes critiques que je vois passer de temps en temps, mais aussi par le genre (roman d'apprentissage) et les thèmes abordés (adolescence, fugue, quête de soi). En plus de ne pas correspondre à ce que j'attends d'un récit initiatique, j'ai trouvé le personnage principal horripilant.

Holden Caulfield est un jeune garçon de 16/17 ans qui vient encore une fois d'être renvoyé de son école. C'est bientôt les vacances de Noël, il doit rentrer mercredi chez lui, à New York, et appréhende la réaction de ses parents quand ils apprendront la nouvelle. Nous sommes samedi soir, Holden décide de partir quelques jours plus tôt et d'errer dans les rues de New York en attendant le jour fatidique.

La narration étant à la première personne, j'ai été directement projetée dans la tête de cet ado qui a eu vite fait de m'agacer. Au plus près de ses réflexions et pensées (souvent immatures et digressives), de ses idées (quelque peu misogynes et homophobes) et de ses ressentis (pas toujours adaptés aux circonstances du moment), ça a été un calvaire que de suivre ce gamin antipathique dans son cheminement intérieur. Il n'aime rien, ne supporte rien ni personne, trouve toujours à critiquer. Il est hypocrite (il a des copains qu'il juge sans arrêt, il n'aime pas le cinéma et y va quand même, etc), menteur, toujours dans la critique et le jugement (sur les filles, les garçons qui ne sont pas comme lui, les "pédés", sur les apparences physiques de tout le monde en général, etc). Étant un ado, il est également très centré sur sa petite personne. Les seules personnes qu'il aime pour de vrai sont son frère Allie et sa petite sœur Phoebe. Il a certes des circonstances atténuantes (le décès de son frère quelque temps plus tôt l'a bien évidemment remué et il a réagi comme il a pu) mais impossible pour moi d'apprécier ce personnage qui n'évolue pas d'un pouce, qui reste le même jusqu'à la fin.

L'auteur nous offre pourtant une dimension psychologique non négligeable. Le personnage de Holden est sacrément bien creusé, ce dernier parlant beaucoup de lui, partageant tous ses ressentiments et réflexions. C'est donc bien dommage qu'il soit si détestable.

Holden "écrivant" comme il pense, il emploie un langage très spontané, familier, pas toujours bien formulé, plutôt immature également (bien que mûrement réfléchi). En cela, ça correspond bien au personnage et je n'ai donc rien à y redire, si ce n'est que les répétions deviennent néanmoins un peu barbantes ("ça me tue/ça m'a tué", "je veux dire", "tous azimuts", "sans blague", ou encore son fameux "ouah").

Quant à l'intrigue, si on peut parler d'intrigue ici, c'est globalement plat. Quelles que soient les rencontres qu'il fait (bonnes ou mauvaises), quels que soient les lieux où il se trouve, Holden ne se remet jamais en question. On n'avance donc pas et on reste au point mort jusqu'à la fin. Il aurait été intéressant qu'on puisse le voir évoluer, grandir un minimim.

Nous n'avons également aucune description (ou très peu) des lieux et décors, à l'inverse des descriptions physiques des divers personnages. Là encore, je trouve dommage de ne pas avoir pu me le représenter dans les différents endroits par lesquels il est passé.

Quand un roman est dit d'apprentissage, je m'attends à ce que le ou la jeune protagoniste apprenne avant tout des choses (sur la vie en général, ce qui est assez large...), ce qui fait cruellement défaut ici. Holden Caulfield étant en plus très antipathique, je ressors donc de ma lecture bien déçue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ririnou 2022-09-08T19:51:37+02:00
L'Attrape-cœurs

J'ai beaucoup aimé ce livre ! J'ai trouvé Holden attachant ; même s'il est quelquefois exaspérant, irrespectueux ou illogique, c'est justement le propre des adolescents et je trouve que Salinger réussit bien à représenter un personnage ado tourmenté. On voit bien qu'il est perdu dans ses émotions, qui a l'impression de tout détester, de se sentir à part, d'être désespéré... C'est typiquement le genre de phase adolescente que tout le monde peut traverser, et j'ai apprécié cette représentation.

Alors oui, Holden a des pensées mysogines et homophobes, ça fait partie des aspects que je n'ai pas aimé dans ce livre. Je comprends bien qu'il a été écrit à une autre époque, ça n'en reste pas moins très désagréable à lire...

Un aspect que j'ai en revanche beaucoup aimé, c'est certaines remarques de Holden tellement agacées et insensées que j'ai rigolé plusieurs fois au cours du livre ; par exemple : "Je vous jure, si j'étais un pianiste ou un acteur ou quoi et que tous ces abrutis me trouvent du tonnerre j'en serais malade. [...] Si j'étais pianiste je jouerais enfermé dans un placard.". C'est un commentaire tellement ridicule et gratuit, magique !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Midine 2022-09-10T09:14:35+02:00
L'Attrape-cœurs

Après des années dans ma pile à lire, je le sors enfin à l'occasion d'une lecture commune (merci Booknode) mais ce fut malheureusement une déception.

Le livre se lit vite, il est écrit comme si Holden nous parlait, le rendant assez accessible tout en nous faisant rentrer dans le personnage, mais cela ne nous épargne pas ses innombrables tics de langage. Mais je n'ai pas réussi à apprécier Holden car si je comprends que c'est un adolescent mal dans sa peau, il n'en reste pas moins détestable par sa façon de juger tout le monde sans jamais se remettre en question, et ce tout le long du livre qui ne marque aucune évolution du personnage, fidèle à lui-même.

Je remercie quand même la LC de m'avoir fait découvrir ce classique, même si la lecture fut rude.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par alex361 2022-09-16T16:13:07+02:00
L'Attrape-cœurs

Je vais faire mon rabat-joie, lâcher un peu de sel sur ce prétendu joyau.

Mais il faut en parler .. Ce n'est pas un chef d'oeuvre, même pas un hors d'oeuvre, pas même un apéricube, c'est dire .. C'est simplement un géronte qui veut s'acheter une seconde jeunesse en se créant un personnage "jeuns". Durant tout le livre le lecteur est obligé de supporter les réflexions stupides d'adolescent boutonneux qui ne sait parler qu'avec des mots soit disants branchés (rendant le texte insupportable puisqu'il n'y a que du faux semblant), se lancer dans des observations douteuses et j'en passe, puisque ma mémoire m'a fait la grâce d'oublier une bonne partie de cette poubelle.

Le seul personnage que l'on voit dans ce livre, c'est Salinger qui n'en finit plus de lâcher des flatulences verbales, pour caricaturer en vieil aigri qu'il est , les adolescents qu'il voit comme des êtres décérébrés et libidineux.

Afficher en entier

Dédicaces de J. D. Salinger
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Robert Laffont : 6 livres

LGF - Le Livre de Poche : 4 livres

The Devault-Graves Agency : 1 livre

Train Bridge Recluse : 1 livre

Pocket : 1 livre

Pocket jeunesse : 1 livre

Little, Brown and Company : 1 livre

Penguin Books Ltd : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode