Livres
521 023
Membres
537 081

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jack Vance

517 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par lelette1610 2019-03-21T09:35:19+01:00

Biographie

Jack Vance (1916-2013), est l’un des écrivains de SF les plus importants, auteur de chefs-d’oeuvre comme Le Cycle de Tschaï ou Lyonesse. Avec Space Opéra, il nous propose un roman de SF dont il a le secret. En véritable magicien de l’imaginaire, il y combine ses ingrédients préférés : truculence et ironie douce-amère, imagination débordante, balade dans des mondes étonnants qui abritent des populations aux étranges coutumes, tout ceci pour notre plus grand plaisir.

source : éditions Mnémos - Hélios poche

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
355 lecteurs
Or
755 lecteurs
Argent
444 lecteurs
Bronze
331 lecteurs
Lu aussi
263 lecteurs
Envies
465 lecteurs
En train de lire
16 lecteurs
Pas apprécié
26 lecteurs
PAL
608 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.53/10
Nombre d'évaluations : 427

1 Citations 157 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jack Vance

Sortie France/Français : 2020-09-23

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Fnitter 2020-02-15T17:33:56+01:00
Les Langages de Pao

Trois petites heures de lecture pour ce court roman de la fin des années 50. Parlons-en.

Pao est une planète pacifique. Trop peut être. Incapable de se défendre contre des envahisseurs et autres profiteurs. Suite à un coup d'état, Bustamonte monte sur le trône et Béran, l'héritier légitime à peine âgé de neuf ans, trouve refuge chez Palafox, sur une planète « scientifique ». Mais l'usurpateur doit faire face à des problèmes autant internes qu'externes et fait appel à Palafox. La solution ? Créer de nouveaux langages au sein de groupes de Paonnais pour les inciter à la guerre, au commerce et à la technologie. Et pendant ce temps, Béran, s'instruit et rêve de reprendre les rênes...

Là où certains auteurs auraient pu nous faire un roman de 600 pages et plus, Vance nous en livre à peine 200. Avec cet inconvénient d'un background survolé, de personnages caricaturaux et d'une intrigue trop vite expédiée.

De plus, où sont les paysages grandioses, les descriptions chères à Vance, le dépaysement ?

Cela étant, l'intérêt principal de ce livre est l'idée que le langage façonne le comportement des populations. L'auteur reste suffisamment dans le flou pour qu'on y croit et l'histoire contée, qui si elle reste très survolée et naïve, n'est pas dépourvue d'intérêt dans le cadre d'une lecture purement récréative.

On glissera doucement, encore une fois sur la place des femmes, réduites à des marchandises à fonction procréative, mais attention, pas forcées, sous contrat...:-)

Si au moins l'auteur donnait dans le trash (encore qu'à l'époque était-ce seulement possible ?)... Mais non... ça vieillit mal tout cela, ça vieillit mal... C'est qu'il va finir par m'énerver ce Vance...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par al61 2020-03-08T13:32:41+01:00
Wyst : Alastor 1716

Jack Vance est un conteur dont le désir va vers l'exotisme, il aime raconter des histoires de personnages étonnant dans des lieux nouveaux et des cultures différentes.Ce roman dernier d'une trilogie est dans cette droite ligne avec en plus un scénario présentant aventures et complots .Pas le meilleur de de l'auteur mais un texte de bonne facture agréable à lire.

Afficher en entier
Cycle de Tschaï, tome 1 : Le Chasch

J'ai commencé ce roman en ayant la volonté de découvrir un peu ce qu'était la "vraie" SF, et j'avais vu que Jack Vance constituait un peu une référence. Je dois avouer que j'ai été un peu décontenancée par cette lecture assez rude. Il faut comprendre que dès la première page les seules connaissances du héros connaissent un bien triste destin qui est réglé en une phrase chacune ! C'est assez soudain, et il faut avouer qu'il y a quand même pas mal de sang, de détails macabres dans ce roman, qui m'ont un peu surprise car je ne m'y attendais pas du tout. Le style d'écriture est assez pauvre, simple et sans fioritures (lesquelles ne m'auraient pas déplues !), il n'y a vraiment rien eu d'accrocheur dans ce roman pour moi, à savoir que le concept même sur lequel est basé ce cycle (les humains étant asservis d'une horrible façon par des extraterrestres) ne m'a pas intéressée. Bien sûr on remarque tout de suite un gros travail de l'auteur dans son élaboration de l'univers, des planètes, leur histoire, la conception des races, et une certaine création anthropologique, mais je n'y ai rien trouvé de plaisant : les extraterrestres sont tous laids, mauvais, et méchants, les humains quant à eux sont stupides de croire aux balivernes qui leur sont contées par leurs tortionnaires depuis des milliers d'années, et personne ne veut croire à la version du héros.

Venons-en à Reith justement, je n'ai pas grand chose à dire sur lui, il ne m'a ni plu ni déplu, le seul point positif peut-être à la fin son intervention sur Pela. Quant aux femmes elles n'ont pas le beau rôle, reléguées à une place subalterne, la seule qui soit un personnage récurrent est la Fleur de Cath qui est certes belle mais stupide et vaniteuse. Donc bon je veux bien que les mentalités soient un peu différente d'aujourd'hui dans les années 1960 mais c'est tout de même assez agaçant à lire.

Enfin, tout compte fait je me suis retrouvée à poursuivre ma lecture, car malgré moi j'avais envie de découvrir ce qui arrivait au héros. Il est vrai que le rythme est peut-être la seule chose qui soit intéressante : on ne s'ennuie pas vraiment car le héros vit beaucoup d'aventures qui sont d'ailleurs relativement rapides et ne laisse pas le temps à l'ennui de s'installer. Mais bon je ne lirais pas la suite de cette série.

Afficher en entier
Le Cycle de Lyonesse, tome 1 : Le Jardin de Suldrun

Un très bon premier tome pour cette trilogie de fantasy :

L'histoire se déroule dans les Isles Anciennes, qui se composent par exemple de terres disparues tel Ys ou Avalon. Sur ces Isles, divers Rois sont en conflit de pouvoir, et également en conflit contre les Skas (un peuple proche des vikings). Ils sont également soumis aux aléas de la magie et aux farces des fées, falloys et autres hafelins.

Le Roi Casmir et la Reine Sollace de Lyonesse ont une fille, Suldrun, qu'ils délaissent dès sa naissance en raison de son sexe. Ils préfèrent accorder toute leur attention au prince Cassandre qui nait peu après elle. Suldrun grandit donc éduquée par sa nourrice, la vieille Ehirme, qui lui parle de magie et de légendes féériques. Quand ses parents décident de faire d'elle une princesse digne de ce nom, qui pourra leur procurer un mariage avantageux, Suldrun se révèle solitaire et rêveuse. Elle préfère passer son temps seule dans son fabuleux jardin plutôt que dans des fêtes somptueuses.

Un jardin que sa mère, convertie au christianisme, veut transformer en chapelle.

Le jardin de Suldrun est son refuge, puis devient prison Spoiler(cliquez pour révéler)(le jour où elle refuse d'épouser le parti proposé par son père) et jardin d'Eden Spoiler(cliquez pour révéler)(quand le Prince Aillas du Troicinet s'y échoue et qu'ils tombent amoureux). Ensemble, ils conçoivent un fils, Dhrun. Mais quand le roi Casmir apprend la vérité, il jette Aillas dans un puits. Suldrun en meurt de chagrin. Dhrun, envoyé dès sa naissance chez Ehirme, est échangé par les fées contre une changelin (Madouc). Aillas parvient à sortir de son puits et part à la recherche de Dhrun. Celui-ci, élevé par les fées, a grandi très vite : au bout d'un an, il en a 9 et part de par le monde. Il rencontre une jeune fille qui deviendra son amie et c'est ensemble, après maintes aventures, que son père les retrouve. Entretemps, Aillas a été esclave chez les Skas. Il rentre chez lui et devient roi, mettant au jour la trahison de son cousin qui l'avait poussé du bateau sur lequel il voyageait tous deux. Il tue en même temps un magicien source de nombreux mots, notamment ceux de son ami Shrimrod.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Chris-64 2020-03-16T07:54:08+01:00
Méchant Garçon

Comment dire que ce livre ne m'a pas laissé de marbre... je ne connaissais pas cet écrivain mais j'avoue que la 4ème de couverture m'a donné envie de lire ce livre, je n'ai vraiment pas été déçue. Vous avez envie d'un bon thriller ? je vous invite à le découvrir. Je n'avais réellement aucune idée de comment cette tragédie allait bien se terminer, je me suis attachée aux personnages, j'avais vraiment l'impression d'être dans ce livre. C'est une sensation que je n'avais jamais ressentie jusqu'à présent. J'ai A-DO-RE !!!

Afficher en entier
Le Cycle de Lyonesse, tome 2 : La Perle verte

J'ai un peu moins apprécié ce tome 2 car il y est beaucoup question de batailles et de stratégies, de conquêtes... Mes passages préférés restent ceux qui ont trait à la magie !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Zelina 2020-04-05T08:18:44+02:00
Le Cycle de Lyonesse, tome 3 : Madouc

Mon tome préféré du cycle ! A la fois drôle, magique et plein de rebondissements.

La princesse Madouc, changelin, accumule les bêtises puis part à la recherche de son parage pour rencontrer sa mère-fée et tenter de découvrir l'identité de son père...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MuddyWatersRocks 2020-05-11T17:51:16+02:00
Magnus Ridolph

Magnus Ridolph, c'est Jeeves sans Wooster.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dagon6975 2020-06-11T20:33:04+02:00
La Planète géante

Livre décevant comparé aux merveilleux romans que cet auteur a pu écrire. Scénario convenu, sans grande originalité. Le seul point fort est qu’il est court.

Afficher en entier
Les Chroniques de Cadwal, tome 1 : La station d'Araminta

J'ai discuté lecture avec un collègue, qui, quand il a su que je lisais peu de SF et ne savait pas trop quoi lire pour débuter sur le sujet, m'a prêté ce livre en me jurant que c'était une pépite.

Au final, j'ai trouvé le rythme vraiment en dents de scie. Glawen est un personnage vraiment intéressant, d'une sobre et discrète intelligence, mais si j'ai été prise dans le feu de l'action de ses enquêtes, je me suis franchement ennuyée dans les entre-deux pendant lesquels il conte fleurette.

Le style de l'auteur ne m'a aussi pas plus emballée que ça. Au départ, j'ai pourtant vraiment aimé et je me suis fait la réflexion qu'on aurait cru entendre un conteur, avec un choix de mots vraiment pesés et une délicieuse rondeur en bouche. Pour autant, par la suite, si j'ai retrouvé ce style délicat dans certaines descriptions, j'ai trouvé que ça rendait les discussions très ampoulées (d'autant plus quand les personnages font assaut d'amabilités).

Bref, un avis mitigé pour ma part. Je ne suis pas sûre de me laisser tenter par la suite ...

Afficher en entier

On parle de Jack Vance ici :

Guide de l'âge d'or : les maîtres
2017-02-18T18:35:11+01:00

Dédicaces de Jack Vance
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 71 livres

J'ai lu : 52 livres

Le Bélial' : 13 livres

Gallimard : 12 livres

LGF - Le Livre de Poche : 10 livres

Denoël : 8 livres

Opta : 5 livres

Presses pocket : 4 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array