Livres
472 341
Membres
444 638

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jack Williamson

62 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par manu74 2011-04-15T16:05:53+02:00

Biographie

Jack Williamson est né le 19 avril 1908 à Bisbee, Arizona. II publie son premier texte en 1928 dans Amazing Stories d'Ugo Gernsback — autant dire aux débuts de la science-fiction ! Aujourd'hui considéré comme l'un des grands maîtres de l'Âge d'Or, on lui doit les chefs-d'œuvre incontestables que sont Les Humanoïdes, Plus noir que vous ne pensez ou encore La Légion de l'Espace, premier volet de la présente trilogie et véritable archétype du space opera épique.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
9 lecteurs
Or
55 lecteurs
Argent
22 lecteurs
Bronze
24 lecteurs
Lu aussi
22 lecteurs
Envies
25 lecteurs
En train de lire
2 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
36 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.48/10
Nombre d'évaluations : 21

0 Citations 11 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jack Williamson

Sortie Poche France/Français : 2007-09-27

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par TatchLoup 2011-11-23T16:33:17+01:00
Plus noir que vous ne pensez

Un des meilleurs livres que j'aie jamais lu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lydie66 2012-03-21T10:23:15+01:00
Les humanoïdes

Les relations entre les robots et les hommes ne sont pas faciles. Des robots programmés pour rendre à tout prix les hommes heureux, ce que refuse avec obstination le docteur Forester. Une histoire intéressante bien qu'un peu longue et un peu décevante à la fin parue pour la première fois en 1949.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Daranc 2013-03-20T21:18:52+01:00
L'Étoile sauvage

Une dimension assez vaste de la SF, les étoiles, sont des êtres pensants; certaines dans leur jeunesse se sont battues à grand jets d'énergies mortelles, d'autres ont renoncés à toutes formes de violences, mais qu'en est-il d'une étoile créée par un scientifique, une étoile sauvage et agressive...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par soggoth 2013-05-29T21:24:29+02:00
Plus noir que vous ne pensez

Classique du fantastique.

A mi-chemin du roman noir et du fantastique ce roman est une agréable redécouverte. Certes le procédé ("est-ce que je rêve ou est-ce la réalité ?") a un peu vieilli, mais le parti-pris de l'auteur de ne pas faire le tri des gentils et des méchants est très moderne. C'est plutôt bien écrit et on ne s'ennuie pas. Le mythe des vampires et des loups-garous (entre autres) revisité de façon non manichéenne.

Afficher en entier
Ceux de la Légion, tome 1 : La Légion de l'espace

Un petit roman de Space Opera sympa, pas trop mal écrit. J’aurais préféré que les descriptions soient plus présentes, ou du moins un approfondissement plus poussé de l’univers. C’est surtout ce dernier point que j’ai regretté, car je m’attendais à un roman plus « imposant ».

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blacklily 2014-08-31T15:24:26+02:00
Plus noir que vous ne pensez

Ce livre, je l'ai lu il y a très longtemps, chez mes cousins alors que j'étais en vacances. C'était le premier livre de ce genre que je lisais. Je l'avais tellement aimé, que je l'avais acheté quelques années plus tard. Puis je l'avais prêté, et on ne me l'avait pas rendu. Alors je l'avais racheté. Je l'ai depuis relu périodiquement, et c'est toujours un grand plaisir. Cette histoire est sombre et envoutante. Les personnages sont forts et l'intrigue originale. Spoiler(cliquez pour révéler)C'était mon premier bouquin avec des loups-garous et des sorciersJe le conseille vivement !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Djulaie 2015-09-20T10:55:35+02:00
Plus noir que vous ne pensez

Les mythes du loup garou et de la sorcière revisités, dans une version où se mêle ingénieusement SF, fantastique, et fantasy à des degrés plus ou moins élevés.

L'histoire est très sombre, pas manichéenne pour deux sous et ne baisse jamais d'intensité, avec au contraire une trame dévoilant petit à petit toute son horreur, et nous tenant en halène jusqu'à la dernière page.

Pas commun et vraiment bon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Masa50 2018-06-28T18:43:09+02:00
Histoires de voyages dans le temps

Commençons comme il se doit par une citation de doc dans « retour vers le futur » : « J'entrevois deux possibilités : primo, se trouver nez à nez avec elle-même plus vieille de 30 ans la traumatiserait et elle tomberait dans les pommes ; secundo, cette rencontre créerait un paradoxe temporel dont l'issue engendrerait une réaction en chaîne qui pourrait déchirer le tissu même du continuum espace-temps, provoquant la destruction totale de l'Univers. » Je me glisse à mon insu dans la Dolorean et je me prépare à un voyage au travers de cette anthologie qui m'emmènera du crétacées jusque dans le futur.

Les voyages temporels ont souvent inspiré les auteurs de Herbert Geroge Wells avec « La machine à explorer le temps » à l'excellent « Le grand livre » de Connie Willis. Nous retrouvons du beau monde encore pour cette Grande anthologie de la Science-fiction ayant pour thème les voyages temporels, des récits écrit et parut entre 1947 et 1969. Qui dit voyage dans le temps, dit Poul Anderson, auquel l'éditeur « Le livre de poche » a réuni trois de ces textes. J'avoue que je partais hésitant vers ce recueil de nouvelles, mais fallait bien que je baisse ma PAL. Au programme nous avons 19 nouvelles :

→ Les dominos – Cyril M. Kornbluch

→ Par ici la sortie – Lester Del Rey

→ Le paradoxe perdu – Fredric Brown

→ Les éclaireurs – Donald Malcolm

→ L'enfant trop curieux – Richard Matheson

→ Le jardin du temps – James Graham Ballard

→ Souvenir lointain – Poul Anderson

→ La cure – Henry Kuttner & Catherine L. Moore

→ Le troisième sous-sol – Jack Finney

→ L'homme qui était arrivé trop tôt – Poul Anderson

→ Sombre interlude – Fredric Brown & Mack Reynolds

→ Saison de grand cru – Henry Kuttner & Catherine L. Moore

→ Expérience – Fredric Brown

→ Moi, moi et moi – William Tenn

→ Regard en arrière – Jack Williamson

→ Comment fut découvert Morniel Mathaway – William Tenn

→ La patrouille du temps – Poul Anderson

→ Le temps de la 3ème Avenue – Alfred Bester

→ Vous les zombies – Robert A. Heinlein

« Les dominos » de Cyril M. Kornbluch ouvre le bal avec un texte ni mauvais, ni bon. Nous avons là, juste un homme d'affaire qui est préoccupé par ses actions boursières. Je constate, par la suite, qu'une partie de ces premières nouvelles voient les voyages dans le temps non pas par une machine, mais par la psychologie au moyen de l'hypnose. J'avoue que je n'ai pas apprécié cette approche. Ainsi j'ai lâché en plein cœur de « Souvenir lointain » par Poul Anderson. J'ai remarqué que j'étais aussi réfractaire au style de Henry Kuttner et sa femme Catherine L. Moore. Leur nouvelle intitulé « Saison de grand cru », également la plus longue du recueil, m'a désespéré au point d'abroger ma lecture.

Toutefois, certaines lectures sortent du lot. On notera le style propre à Alfred Bester, tout en finesse. « Expérience » de Fredric Bown résume les voyages dans le temps en trois pages. Mais je suis tombé sous le charme de trois lectures. Imaginons que l'on envoie au temps du Crétacées, un imbécile pour bouger une pierre afin de constater les effets sur le futur. C'est que décrit « Moi, moi et moi » de William Tenn – une véritable merveille. Et puis, le bougre (l'écrivain) récidive avec sa nouvelle « Comment fut découvert Morniel Mathaway ». Pour ce dernier texte, l'auteur nous narre avec beaucoup d'ironie et d'humour un artiste qui n'en pas vraiment un. Mais mon coup de cœur littéraire de cette anthologie revient à… (roulement de tambours)… « Le paradoxe perdu » de Fredric Brown. J'ai rit durant toute l'histoire tant c'était hilarant. Ce fut assurément la meilleure de cette anthologie.

Pas de surprise pour la nouvelle de Robert A. Heinlein – sans saveur rajoutée –, où nous avons une narration classique à la première personne et un amour pour la classe militaire.

J'ai enfin découvert la fameuse « Patrouille du temps » de Poul Anderson. Le début était intéressant et immersif, mais le ton et la suite m'ont donné envie de la finir au plus vite. J'ai encore en mémoire l'excellente nouvelle de Philip Kindred Dick « Projet Argyronète » que l'on peut lire dans plusieurs ouvrages (« L'homme doré », « nouvelles 1953-1963 », « Nouvelles tome 2, 1953-1981 » et « Le roi des elfes »), une sorte d'hommage au récit de Poul Anderson, mais aussi à ses comparses. Dommage qu'elle n'ait pas été retenue pour cette anthologie. Elle méritait sa place.

Alors pourquoi avoir choisi de mettre 3 étoiles ? La réponse est simple. J'ai pris du plaisir que sur les trois nouvelles que j'ai cités. Les autres m'ont laissé soit dans une indifférence, soit dans la désolation. Toutefois, cette anthologie fut construite de manière cohérente avec des styles et des histoires pour tout à chacun.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2018-08-29T09:53:04+02:00
Les humanoïdes

Difficile…

D’un côté, il y a cette idée super intéressante d’un monde où des robots s’occuperait de nous pour que rien ne nous arrive de mauvais, qu’on vive plus longtemps, mais qu’on semble y perdre nos libertés…

Ça ressemble au jeu « tu préfères… ne plus être libre mais protégé ou faire ce que tu veux mais risquer pleins de dangers ? »

Ce propos est super intéressant.

Les personnages sont également assez originaux et bien campés, Forester n’est pas le héros classique, au contraire ; Ironsmith, perpétuellement calme est assez envoûtant ; White, Jane et les autres de la bande (sous-exploités) sont assez charismatiques…

Mais.

D’un autre côté, il y a le fait que ça traîne parfois en longueur…

C’est bien fait, très logiquement construit, mais parfois, on a envie que ça accélère un peu pour passer à l’action suivante.

Il y a aussi toutes ces données scientifiques qui sont sûrement très pertinentes (le truc que voulait Campbell) mais alors qui me sont plutôt passées au-dessus… Deux pages à démontrer le parapsyhisme en fonction de la relation rhodomagnétique et les éléments basés sur le fer, moi, j’ai du mal…

Enfin, il y a cette fin…

Je m’attendais, peut-être (ayant lu que ce livre était un chef-d’œuvre) à plus d’éclat, à quelque chose qui m’aurait coupé le souffle.

Là, j’avoue que je ne sais même pas trop quoi penser au final de ces Humanoïdes et du monde qu’ils proposent…

Probablement voulu par l’auteur puisque la fin questionne, elle ne m’a pas convaincu totalement pour autant.

Un côté mitigé, donc, où les longueurs et la fin pèsent peut-être un peu plus dans la balance et qui font que la lecture fut d’abord prenante avant de devenir pas forcément fastidieuse mais moins agréable…

Afficher en entier
Histoires de voyages dans le temps

Comme tous les recueils de nouvelles, certaines histoires sont biens, d'autres moins et d'autres ne nous intéressent pas. Néanmoins, comme pour toute cette collection, c'est très agréable d'avoir toutes ces nouvelles regroupées autour d'un sujet.

Afficher en entier

Dédicaces de Jack Williamson
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 7 livres

Albin Michel : 6 livres

LGF - Le Livre de Poche : 6 livres

Hachette /Gallimard : 4 livres

J'ai lu : 3 livres

Gallimard : 3 livres

Librairie des Champs-Elysées : 3 livres

Stock : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode