Livres
464 169
Membres
424 547

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

James P. Blaylock

63 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Aude 2010-09-28T16:56:43+02:00

Biographie

James Paul Blaylock, né le 20 septembre 1950 est un écrivain américain de science-fiction. Avec Tim Powers et K.W. Jeter, il est à l'origine du steampunk.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
5 lecteurs
Or
22 lecteurs
Argent
18 lecteurs
Bronze
12 lecteurs
Lu aussi
22 lecteurs
Envies
132 lecteurs
En train de lire
4 lecteurs
Pas apprécié
8 lecteurs
PAL
105 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.7/10
Nombre d'évaluations : 19

0 Citations 13 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de James P. Blaylock

Sortie France/Français : 2017-02-15

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Hillja 2016-05-04T19:15:53+02:00
Homunculus

Un livre alambiqué, embrouillé, habité par une floppée de personnages qu'il est difficile de distinguer tant les descriptions physiques et psychologiques manquent (seuls les vilains de l'histoire sont reconnaissables : ils sont moches et méchants (aouch !)). Les cent premières pages présentent un récit indigeste car non structuré, et la quête même du « héros » (dont le nom m'échappe) est si nébuleuse qu'il faut attendre la seconde moitié du roman pour la comprendre (enfin... la deviner).

Fort heureusement, il y est question de zombies ; et les zombies, c'est mon truc. En tout cas, ça l'était jusqu'à cette lecture-ci. Rien n'est effrayant ni fabuleux dans le livre de Blaylock, et surtout pas les morts-vivants, plus pantins que dangereux revenants. Les quelques passages amusants le sont car d'un grotesque mauvais ; il ne se dégage aucune émotion, aucun intérêt de ces trois cents — longues — pages. La couverture de Bragelonne est jolie, c'est déjà ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Barbarusx 2016-05-17T09:49:15+02:00
Homunculus

Il faut vraiment aimé le genre steampunk et le style de l'auteur pour accrocher au livre. A un public avertis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Owenna 2016-06-24T15:48:08+02:00
Homunculus

L'univers Steampunk est vraiment étrange mais ô combien fascinant ! Et cet ouvrage nous le démontre une fois de plus!

J'ai eu un peu de mal à entrer dans l'histoire au début car on avance dans une sorte de brouillard avec une multitude de personnages. Mais une fois que l'on a compris qui est qui, ce livre est un régal.

On progresse toujours dans un brouillard, mais on peut faire des hypothèses sur ce qui va se passer par la suite, et ça donne une ambiance très sombre et très mystérieuse que j'ai beaucoup apprécié.

Car oui l'ambiance est très lugubre, le roman se passe en grande partie la nuit où des méfaits tels queSpoiler(cliquez pour révéler)la résurrection de personnes se passent dans des endroits assez glauques en compagnie de personnages assez glauques.

Le seul bémol, est, au vue du nombreux assez conséquent de personnages, on n'a pas le temps de connaître à tous leur histoires en profondeur. Pour les membres du club Trismégiste un peu, mais pas pour le bossu et son sous-fifre, et c'est un peu dommage. Mais de ce fait, le mystère autour d'eux s'épaissit.

Et le schéma est le même pour Birdlip, on ne sait rien de lui....

En bref, ce livre est un tissu de mystères que l'on s'efforce de résoudre tout au long de ses 300 pages(qui nous perd parfois) tout en suivant le périple de tous ses personnages dans un Londres très lugubre qui est tant apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Edaura 2016-10-24T14:09:56+02:00
Homunculus

Un roman haletant dans un univers atypique mais néanmoins familier.

Avec ce livre nous nous retrouvons plongés dans un Londres brumeux et inquiétant avec une flopée de personnages mystérieux et de cadavres dégoûtants. Entre un dirigeable volant partit il y a quinze ans, une créature possédant le droit de vie et de mort, une émeraude: héritage mystique... nos protagonistes vont passer leur temps à courir à droite et à gauche.

En parlant de protagonistes, il est intéressant de souligner leur multitude. Je dois avouer que je me suis vite perdue au début entre tous ces noms et toutes ces caractéristiques. Mais au fur et à mesure de la lecture on apprivoise ces hommes et ces femmes, on apprends à les connaître, à les appréhender. Même si je regrette que l'auteur ne se soit pas plus attardé sur leurs psychologies respectives.

Ensuite le roman est à débuter avec patience car les 100 premières pages sont très lentes et il faut vraiment lire chaque ligne. Ces premières pages sont axées sur la mise en place des personnages, de l'atmosphère, de l'intrigue. Elles ne sont donc pas très palpitantes et, ajoutées aux descriptions multiples des personnages, elles sont très fouillies.

L'histoire est très originale. L'idée d'une créature capable de vie et de mort n'est pas née hier mais ici, c'est tournée d'une telle manière qu'on y croit et qu'on est vraiment happés.

L'ambiance également est très prenante. L'univers steampunk est très particulier et très addictif. Cette odeur d'acier, de mécanique, de chimie... couplée au mystère et au côté "brumeux". C'est à la fois angoissant et très entraînant.

Conclusion: un bon roman un peu fouilli au début mais qui reste cohérent de A à Z. A découvrir sans tarder.

Afficher en entier
Oriel, Tome 2 : Le nain qui disparaissait

Mon avis :

Dans les romans de l’imaginaire, la fantasy est certainement l’un des genres les plus démonstratifs de ce domaine, et James P. Blaylock l’un de ses meilleurs représentants. Philip K. Dick, lui-même, peu de temps avant sa mort, a salué le monde créé par cet auteur ; on ne peut rêver meilleure référence !

Si son univers reprend les éléments traditionnels de la fantasy, avec ses elfes, ses nains, ses gobelins et autres sorciers des deux bords, il est plus proche de celui de Terry Pratchett que de celui de Tolkien. Ici, pas de grandes quêtes universelles, mais une aventure singulière qui verra bien sûr le héros combattre contre le mal, mais sans que l’enjeu en devienne le point d’orgue. Blaylock laisse libre cours à sa fantaisie et à son humour et nous entraîne sur des chemins peuplés de personnages aussi improbables que surprenants. Il nous décrit un monde riche et coloré où la frontière avec l’absurde n’est pas loin, mais malgré toutes les bizarreries qu’on est amené à rencontrer, son monde et les principaux protagonistes nous semblent parfois bien familier, comme un voisin un peu farfelu que l’on croiserait parfois sans jamais savoir vraiment ce qui nous le rend étrange. Le choix des noms employés pour désigner les objets ou les gens n’y est sans doute pas pour rien : bien que l’histoire se déroule dans un univers différent du nôtre, on y retrouve, par la façon dont les choses sont nommées, les repères de notre réalité. Cela crée une espèce de connivence entre ce monde magique et le nôtre qui nous le rend immédiatement accessible.

Le nain qui disparaissait est une véritable aventure, épique, avec ses moments dramatiques, mais racontée sur un mode toujours joyeux. Une lecture qui ne pose certes pas de questions fondamentales, mais cette histoire enjouée, souvent drôle, est un vrai moment de plaisir décuplé par mille inventions toutes plus savoureuses les unes que les autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Bernard 2018-07-23T09:08:35+02:00
Le Dernier Denier

Je ne m'attendais pas du tout à ça... c'est plus une farce qu'autre chose.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Acaniel 2018-10-29T21:21:10+01:00
Homunculus

Une aventure steampunk qui nous sème dans la confusion…

Homunculus est un roman steampunk qui profite de sa réédition réalisée chez Bragelonne. Sa couverture et son apparence dorée en font un objet aussi beau que décoration. Mais s’agissant d’un roman, le plus important devrait se situer dans le contenu. Malheureusement pour moi, la beauté de l’ouvrage n’est en rien comparable à ce qui allait m’attendre lors de cette lecture…

https://www.acaniel.fr/homunculus-de-james-p-blaylock/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vincenzo 2019-01-27T21:02:54+01:00
Homunculus

Une grosse déception. Histoire brouillonne, personnages insipides et pas du tout attachants, un Londres Victorien sans attrait... tout ce que je ne m'attendais pas à trouver dans un roman de Blaylock !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Vincenzo 2019-01-27T21:05:01+01:00
La Machine de Lord Kelvin

Les situations sont ainsi très farfelues et cassent beaucoup l'immersion du lecteur en recherche d'un roman steampunk scientifiquement plus tenu. C'est d'autant plus dommage que l'ambiance est prometteuse, et le rythme excellent. Les personnages un poil trop forcés et comiques, demeurent agréables et le tout est soutenu par un humour qui alterne entre la dérision et le loufoque.

Afficher en entier
La Machine de Lord Kelvin

J’ai eu beaucoup de mal à rentrer dans ce livre. Si j’ai beaucoup aimé l’univers dans lequel l’histoire évoluait, j’ai pris beaucoup trop de temps à atteindre le cœur de logis l’histoire.

J’ai cependant beaucoup apprécié les personnages de St Ives et Hasbro, ainsi que les 5 derniers chapitres..

Afficher en entier

Dédicaces de James P. Blaylock
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Bragelonne : 8 livres

J'ai lu : 5 livres

Milady : 5 livres

Payot : 1 livre

Denoël : 1 livre

Rivages : 1 livre

Ace Books : 1 livre

Greenwillow Books : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode