Livres
421 044
Membres
337 162

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jean-François Parot

Auteur de 15 livres
ajouté par Pendergast 2018-05-25T07:18:08+02:00

Biographie

Diplomate devenu un écrivain à succès en inventant le personnage de Nicolas Le Floch, fin limier au siècle des Lumières, Jean-François Parot est mort à son domicile de Missillac, aux confins de la Loire-Atlantique et du Morbihan, dans la nuit du 22 au 23 mai à l’âge de 71 ans.

Afficher en entier

Livre de Jean-François Parot

Classement dans les bibliothèques

Diamant
127 ajouts
Or
329 ajouts
Argent
239 ajouts
Bronze
118 ajouts
Lu aussi
174 ajouts
Envies
183 ajouts
PAL
373 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.13/10
Nombre d'évaluations : 76

0 Citations 119 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jean-François Parot

Sortie France/Français : 2017-10-18

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par zarg 2018-02-12T15:07:37+01:00

Un bon polar historique bien documenté. L'enquête se lit bien même si parfois on s'y perd un peu dans la multitude de détails. Nicolas est un personnage sympathique à suivre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Valerie-50 2018-02-12T22:40:51+01:00

Nicolas le Floch, commissaire au Châtelet, proche du roi, rend visite au directeur de la Bibliothèque du roi qui lui demande d’enquêter sur la disparition de l’un de ses conservateurs, Monsieur Halluin. Dans le même temps, la femme de son fils, Lady Charwel, espionne française en Angleterre transmet des informations pour déjouer un complot anglais mais il faudra déchiffrer ses messages.

J’ai plongé avec délice dans la capitale des années 1786, durant l’affaire du collier (procès du cardinal de Rohan) et où la populace commence à dénigrer la royauté et, plus particulièrement, Madame Déficit. L’auteur décrit à merveille l’ambiance de cette époque-là en parsemant son style de mots et tournures de phrases de l’époque. On s’attache aux personnages mais j’ai trouvé le rythme un peu lent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Evonya 2018-02-13T16:37:49+01:00

C’est une relecture qui m’a été inspirée par la dernière aventure de Nicolas Le Floch. Le Prince de Cochinchine m’a donné l’impression que Jean-François Parot avait fait l’essentiel mais sans tout le charme des précédentes aventures de son fringant breton. Et effectivement quand on relit ce tome, on voit la différence.

Nous sommes en 1761 et le jeune Nicolas Le Floch débarque à Paris, avec pour toute richesse une lettre de son parrain- le Marquis de Ranreuil- adressée au lieutenant général de la police de Paris, un dénommé Sartine. Le Floch n’a que sa jeunesse à proposer car il est un fils illégitime, recueilli par un chanoine qui lui a donné son nom. Mais il est plein de bonne volonté et Sartine décide de l’utiliser pour surveiller un commissaire qu’il soupçonne de détournements de fonds et plus grave de détenir des papiers compromettants pour le roi Louis XV. Nicolas s’installe chez le commissaire Lardin pour apprendre son métier et en même temps rester aux aguets au cas où quelque chose de suspect se produirait dans l’entourage de Lardin. Dans cette maison où il s’installe, seule la cuisinière lui porte un peu d’affection. Et puis, une nuit, Lardin disparaît. Sartine charge alors Nicolas de découvrir s’il a disparu ou s’il a été tué, lui donnant toute latitude pour mener son enquête. L’affaire se corse quand on trouve un corps démembré à Montfaucon, quand un certain docteur Descart, parent de Mme Lardin, est retrouvé assassiné. Il faudra tout le flair de Le Floch pour résoudre cette première enquête délicate.

Cette relecture m’a donné autant de plaisir que la première fois et m’a rappelé pourquoi j’aimais cette série. La langue est très belle, les dialogues entre les personnages sont savoureux parce qu’ils sont bien écrits, drôles parfois. Il n’y a pas de vulgarité ou de mots faciles, mais de la fluidité et de l’esprit. Dans cette enquête, on fait connaissance aussi avec des personnages dits secondaires mais qui sont essentiels à l’histoire et à l’évolution du personnage : l’inspecteur Bourdeau, plus âgé et expérimenté que Nicolas mais qui reconnaît en lui des qualités de chef sans compter l’intuition et le courage ; le bourreau Samson qui connaît bien le corps humain et donne de précieuses informations à Nicolas, notamment sur le corps retrouvé à Montafucon ; l’ancien juriste M. de Noblecourt qui offre conseils et gîte notre jeune inspecteur quand il comprendra qu’il ne peut plus rester dans la demeure des Lardin ; la cuisinière Catherine toujours prête à mitonner de bons plats – c’est d’ailleurs une constante dans cette série, nous avons droit à la description de nombreux repas et de plats, les amateurs de bonne cuisine apprécieront, on a parfois l’impression d’en sentir le fumet et d’en ressentir le fondant ! Et je n’oublierai pas Sartine et sa marotte (les perruques) le supérieur de Nicolas Le Floch, autoritaire, exigeant mais bien trop secret parfois aux goûts de notre jeune héros. C’est donc une relecture qui a compensé la déception du dernier tome. Aussi vais-je en lire deux ou trois autres.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Pendergast 2018-04-02T15:06:57+02:00

On retrouve avec plaisir notre commissaire préféré dans une enquête complexe et embrouillée, entre faux-semblants, complots et fausses pistes, Nicolas le Floch aura bien du mal à démêler les fils de cette affaire où la vérité n'est pas forcément celle qu'on croit. Il se retrouvera à plusieurs reprises menacé et tremblera pour ses proches, eux-mêmes dans le collimateur d'ennemis insaisissables..Pendant ce temps, le peuple gronde, excédé et lassé des excès de ces riches qui ne voit plus leur misère, la révolution n'est pas loin, notre héros, partagé entre 2 mondes, se posent beaucoup de questions et pourtant l'heure venu, devra faire son choix...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaa_Npa 2018-05-02T14:04:24+02:00

J'ai beaucoup aimé ce nouveau tome où Nicolas évolue de plus en plus et où il est moins vu comme le "petit nouveau débarquant de sa campagne" puisqu'il prend position jusqu'à tenir tête à Sartine !

Du côté royal on avance aussi, on découvre de plus en plus le roi (positivement) et la reine (je suis plus tranchée à son sujet).

Côté personnel, j'aime bien Aimée d'Arranet, j'attends cependant de voir où tout ceci va mener !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par dinato 2018-05-08T08:54:35+02:00

Il me faut lire le tome 1 de la série, avant de donner mes commentaires.

Au plaisir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nausicaa_Npa 2018-05-10T12:51:55+02:00

Étrangement, j'ai eu un peu plus de mal à rentrer dans le début du récit que d'habitude. Mais, très vite, j'ai retrouvé mon attachement à mes personnages favoris (Le Floch, Noblecourt et Bourdeau).

Ce tome est pour moi l'un des meilleurs (ce qui prouve que ça a du bon parfois de persévérer dans sa lecture) : Le Floch n'est plus un enfant et il sait parfaitement manier les règles de la cours ce qui mène à des scènes absolument géniales, on assiste à des affaire de cours plutôt compliquées et on avance aussi dans la vie personnelle du commissaire.

Bref, ce fut encore un grand moment passé en compagnie de Jean-François Parot : nous sommes au tome 8 et je ne me lasse toujours pas ! J'ai d'ailleurs bien hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2018-05-26T12:46:16+02:00

Je l'ai un peu moins apprécié que le premier, l'ayant trouvé plus long. Mais ça n'en reste pas moins une excellente enquête, complexe et menée intelligement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Paraffine 2018-05-31T18:17:30+02:00

Suivant régulièrement les aventures de Nicolas le Floch, j'ai un peu peiné pour celle-ci. J'apprécie généralement, outre le style de Jean-François Parot, le contexte historique ; soit que la situation de la Cochinchine ait été trop succinctement développée, soit que les multiples attentats aient dilué le suspense, le rythme en a été affecté.

Peut-être devient-on trop exigeant ?

Ou bien justement ce contexte historique pêche-t-il un peu en comparaison avec les livres de Kerr, lus entre temps ; bien sûr c'est injuste, puisque la documentation disponible n'est pas du même acabit...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Isallya 2018-06-04T17:08:58+02:00

Pour le moment, c’est le tome que j’ai préféré. L’enquête est prenante et menée sans presque aucun temps mort et l’introduction d’un petit côté fantastique m’a plu. Et bien sûr, on retrouve avec plaisir Nicolas et tous les autres personnages marquants de la série.

Afficher en entier

On parle de Jean-François Parot ici :

Le Printemps du Livre de Montaigu 2012
2012-03-29T20:39:36+02:00

Dédicaces de Jean-François Parot
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

10/18 : 11 livres

Jean-Claude Lattès : 7 livres

France Loisirs : 4 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode