Livres
443 204
Membres
378 312

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jean-Luc Istin

872 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par neikoshin 2011-06-13T12:03:58+02:00

Biographie

95e membre de l'Ordre des dragons, Jean-Luc Istin est né à Pontivy au sein d'un pays renommé pour ses légendes, la Bretagne.

Sa première rencontre officielle avec un être fantastique a lieu à l'âge de 3 ans, une nuit de lune montante, lorsqu'une fée des baies traverse inopinément sa chambre avant de disparaître dans les bois alentours. De cette rencontre, il tire un désir créatif constamment inassouvi. Longtemps étouffé par une dame lutin des pins, cet esprit créatif va exploser, sous la bienveillance de sa muse bien aimée, lors de la naissance de son premier enfant.

Dès lors, Jean-Luc Istin se lance à corps perdu dans la bande dessinée et participe à des titres tels que les Contes du Korrigan ou encore Merlin.

C'est ainsi qu'il a l'idée de créer une collection qui narrera les histoires dont il a couramment la vision depuis qu'il s'est à nouveau installé en Bretagne. Il nomme cette collection Soleil Celtic.

Il écrit alors le Grimoire de Féerie, les Druides, Le Sang du Dragon, le Seigneur d'Ombre, Lancelot et dessine Les Brumes d'Asceltis. En parallèle, pour ses enfants, il reprend les Aventures de Tom Sawyer.

Puis, il est rattrapé par le passé, lorsque le 94e membre occulte de l'ordre des dragons lui rend visite et lui conseille de créer une collection de thriller ésotérique. Il lui suggère de la nommer " Secrets du Vatican ". Jean-Luc Istin écrit alors Le Cinquième Évangile et l'Ordre des Dragons (aventures faisant référence au passé de la loge secrète). Et L'histoire ne fait que commencer...

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.67/10
Nombre d'évaluations : 269

0 Citations 307 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jean-Luc Istin

Sortie France/Français : 2019-01-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Les brumes d'Asceltis, Tome 3 : Le roi Akorenn

La quête se poursuit et on commence à en apprendre un peu plus sur la prophétie. Le graphisme reste superbe malgré le changement de coloriste.

Afficher en entier
Les brumes d'Asceltis, Tome 4 : En terre Scente

Une belle fin pour ce premier cycle avec un combat épique, seul bémol, le dessin semble parfois un peu bâclé par rapport aux tomes précédents mais qui tout de même bien !

Afficher en entier
Le sang du dragon, Tome 12 : Une autre voie

Un douzième tome qui se finit en apothéose ! Il permet de clore un cycle, bien sûr, mais ouvre aussi de potentielles nouvelles perspectives, très alléchantes.

Il y a de l'émerveillement dans ce tome (beauté des paysages) ; de l'émotion, aussi.

Une très bonne série pour les amateurs de pirates, de magie, et les fans de grandes aventures.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ajcerise 2018-12-09T19:41:23+01:00
Elfes, Tome 21 : Renaissance

Un tome très bien fait et très intéressant :)

Le graphisme est toujours superbe et une fois de plus on se languit du prochain tome !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2018-12-16T09:58:44+01:00
Elfes, Tome 21 : Renaissance

Le Rouge et le Noir ? Non, juste le Rouge qui est devenu Noir et que l’on va tenter de faire redevenir Rouge, et nous ne parlons pas de couleur politique, je vous assure.

Lanawyn, l’Elfe Bleue a promis de transformer deux Elfes Noirs en Rouges, afin de faire renaître ce peuple assassiné.

Ces deux machines à tuer qui ont reçu leur formation dans la terrible citadelle de Slurce appartenaient au peuple des Elfes Rouges auparavant.

Pour ceux ou celles qui ne le sauraient pas, on ne nait pas Elfe Noir, mais on le devient… Une mutation intervient et directement ceux de la citadelle le savent et viennent vous quérir.

N’allez pas croire que tout le monde a envie de voir renaître le peuple des Rouges… Lanawyn va avoir fort à faire, aidée de ses guerriers bleus et tout dévoués afin de déjouer les tentatives de meurtres sur leur personnes.

N’allez pas croire non plus que nos deux Elfes Noirs sont les meilleurs potes du monde ! Lea’yn semble haïr Feda’yn et ce dernier n’est pas très copain non plus avec son homologue féminine. Ça risque d’être difficile d’en faire les nouveaux concepteurs de leur ancienne race…

Le chemin vers la renaissance sera semé d’embûches, donc (sinon, c’est trop facile), de pièges, d’attaques, de traitrise, de sabotage et, cerise sur le gâteau, nos Elfes vont embarquer un Orcs bien connu, Turuk ! Oui, le sexy Turuk est de la partie aussi et là, j’ai fait la danse de la joie.

Si la fantasy n’a rien inventé, empruntant comme les autres genres à notre monde, elle ne se prive pas non plus d’emprunter à des films ou autres œuvres bien connues.

J’ai vu un mur immense pour empêcher des choses d’entrer (GOT), j’ai vu un mage qui avait tout d’un Gandalf, j’ai assisté à une bataille de 10 contre 300, dans le style de celle du Gouffre de Helm (LOTR), une espèce de Hulk en version moins sympa (Marvel), une Compagnie Noire (Glen Cook) et les habituels génocides familiers de notre Monde réel.

Une fois de plus, les dessins sont à la hauteur de leur ambition, donnant des paysages féériques, même sur l’eau et le scénariste n’étant pas un manchot, il nous propose du très bon au niveau de l’aventure et du challenge à relever par les Elfes Bleus.

Comme ce n’est pas un imbécile, il nous propose un méchant charismatique, un autre mystérieux, ainsi que des Elfes Noirs au passé aussi sombre que leur âmes, eux qui se sont rendus coupable de choses horribles qui vont à l’encontre de tout.

Deux Elfes qui, avant de pardonner à l’autre, devront se pardonner à eux-mêmes et s’allier au lieu de se haïr.

Un récit haletant, bourré de fuite afin de ne pas se faire tuer par la Compagnie Noire, de combats pour sauver sa peau, quelque soit sa couleur, de questionnement pour savoir qui ne veut pas de la renaissance des Rouges et qui a ordonné leur massacre.

Du boulot pour Lanawyn, le tout sous l’égide d’un grand Mage qui va devoir, lui aussi, tout donner afin d’arriver à remplir sa mission. Non, personne ne va se la couler douce dans ces pages.

Une fois de plus des dessins magnifiques et un scénario servi au petit poil !

Afficher en entier
Elfes, tome 1 : Le Crystal des Elfes Bleus

Côté artistique, rien à dire! Les dessins sont absolument superbes et détaillés. Au niveau de l'histoire par contre j'ai trouvé l'intrigue légère. L'histoire se déroule très rapidement. J'aurais aimé plus de détails quant au déroulement des évènements. De plus, le déroulement de l'histoire est ultra prévisible.

Afficher en entier
Le sang du dragon, Tome 11 : Tu es ma chair

J'ai eu un peu de mal à m'y remettre mais une fois revenue dans l'univers et surtout dans l'histoire j'ai pu pleinement apprécier ce tome.

L'histoire est bien menée et les rebondissements se succèdent jusqu'à la scène finale grandiose mais qui cache peut être quelque chose... En tout cas ça me titille.

Les auteurs continuent de nous présenter Lilith et son passé avec des flashback mêlés à l'intrigue... C'est bien fait, fluide et très clair. On ne s'y perd pas.

J'ai bien aimé ce tome donc et je vais de ce pas lire le suivant.

Afficher en entier
Le sang du dragon, Tome 12 : Une autre voie

La fin d'un arc avec beaucoup de surprises...et quelques deceptions même si l'intrigue et l'évolution du personnage de Mériadec les justifient. J'aime bien d'ailleurs ce long processus de changement que les auteurs ont initié et auquel ils se tiennent. Cela rend le récit moins rigide et plus réaliste et j'aime beaucoup.

D'ailleurs l'intrigue se fonde davantage sur la psychologie des personnages que sur l'action et c'est tant mieux, ça cadre avec la "vieillesse" de Mériadec.

La fin du tome nous indique que ce n'est pas la fin et qu'on aura droit à un autre arc de cette histoire. J'ai hâte de voir où les auteurs vont nous emmener cette fois.

Afficher en entier
Les maîtres inquisiteurs, tome 3 : Nikolaï

Nikolaï, c’est LE type qu’il faut inviter à vos barbecues estivaux !

Perdez plus votre temps à faire des tipis de petits bois, à arroser le tout d’essence ou à mettre des cubes inflammables pour faire prendre votre feu : Nikolaï se chargera d’allumer le feu sous vos petites saucisses !

Johnny devait penser à lui lorsqu’il chantait ♫ Allumer le feu, alluuuuu-mmmmer le feu ♪

Trêve de plaisanterie, on n’est pas dans la merde : le fleuve Ygdryl s’est tari, les chemins du pèlerinage vers la source sont blindés de croyant, certains peuples voyageant avec les reliques sacrées et un Inné vient de signaler à Nikolaï, Maître Inquisiteur de son état, qu’un cadavre était pris dans les glaces, un peu plus haut.

Voilà une enquête plus que délicate pour Nikolaï… En plus de devoir jouer à Sherlock Holmes version « pouvoirs magiques », il va devoir éviter que les peuples gardiens des 3 artefacts du Dragon Bleu ne s’entretuent, trouver celui qui tue les gardiens de ces reliques sacrées et le tout, sans la vue !

Et oui, Nikolaï, tel Shiryû du Dragon (Saint-Seya), a renoncé à ses yeux afin d’accroître son pouvoir.

Niveau enquête, j’ai eu du bon, je n’ai rien vu venir ! En ce qui concerne le suspense, j’ai été servie car la tension entre les différents protagonistes était palpable et la haine était dans leurs yeux.

Sachant que tous ont des vieilles rancunes non soldées, on se demande qui aurait intérêt à déclencher un conflit entre ces peuples… La NRA ? Sans doute ! Mais qui aurait intérêt à ce que le fleuve ne coule plus ? Un fabriquant de bouteilles d’eau ? Non, on est plus loin que ça.

L’auteur, Jean-Luc Istin, frappe toujours là où ça fait mal et reprend toujours un tas de choses de notre monde, qu’il met à la sauce des mondes fantasy, tout en restant pertinent, caustique et en mettant le doigt là où il faut le mettre.

J’ai trouvé intéressant de mettre, face aux croyants, un Inquisiteur athée, un homme qui ne croit qu’à la magie car il sait qu’elle régit toutes choses dans son monde. Nikolaï, sous ses airs de frère Cadfael version cheveux longs, a plus d’un tour dans son sac et sait être diplomate afin d’éviter l’embrasement entre certains.

Le final est excellent et l’auteur a réussi à me surprendre une nouvelle fois, le bougre.

Une enquête difficile, des meurtres à la pelle, une fleuve tari, la magie qui faiblit, un complot, des riches qui deviennent de plus en plus riches au détriment des pauvres et un Inquisiteur qui va devoir ouvrir l’œil, et le bon, même s’il est aveugle.

Nikolaï, un Maître Inquisiteur qui a les cheveux longs mais pas les idées courtes !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MayaLily 2018-12-30T22:48:07+01:00
Elfes, tome 11 : Kastennroc

J'ai dévoré ce tome (sans mauvais jeu de mot)! Dans les premiers tome, on nous présente les peuples, et quelques personnages principaux pour poser le cadre de l'intrigue, et on arrive à ce tome, où les peuples commencent à se réunir pour vaincre un ennemi commun. Une superbe série de BD, vraiment je ne m'en lasse pas! Pour un premier pas dans le monde des BD, je ne regrette absolument pas! Hâte de lire la suite, ainsi que les autres séries sur les Nains et les Orks!

Afficher en entier

Dédicaces de Jean-Luc Istin
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Soleil Productions : 118 livres

Vents d’Ouest : 3 livres

Nucléa² : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode