Livres
450 846
Membres
395 721

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jean M. Auel

Etats-Unis Né(e) le 1936-02-18 ( 83 ans )
2 044 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

Biographie

Jean M. Auel (née Jean Marie Untinen, le 18 février 1936 à Chicago, Illinois, États-Unis) est une femme écrivain américaine plus connue sous son nom marital. Elle est célèbre pour avoir écrit une série de romans de fiction préhistorique se déroulant en Europe et mettant en scène des hommes de Cro-Magnon et des hommes de Néandertal : Les Enfants de la Terre. Ses livres se sont vendus à plus de 45 millions d'exemplaires dans le monde.

D'ascendance finlandaise, Jean M. Untinen est la seconde fille de cinq enfants de Neil Solomon Untinen, un peintre en bâtiment, et de Martha Wirtanen. À l'âge de 18 ans, elle se marie avec Ray Bernard Auel. Vers 25 ans, elle a déjà cinq enfants : RaeAnn, Karen, Lenore, Kendall et Marshall.

Elle étudie à l'université de Portland, la Portland State University, et, devient à cette époque, membre de Mensa, une organisation destinée aux personnes ayant un quotient intellectuel élevé. Elle travaille aussi pendant sa jeunesse (1965-1976) à Tektronix. Elle obtient un Master en Administration des Affaires en 1976 à l'Université de Portland et reçoit quelques diplômes honoraires de l'Université du Maine et du Mount Vernon College pour femmes.

Après avoir finalisé son étape universitaire, à l'âge de 40 ans, elle commence la recherche sur la Préhistoire pour écrire son premier roman, un livre situé à l'Âge de Glace. C'est pour augmenter sa connaissance sur cette époque qu'elle décide d'apprendre les méthodes préhistoriques pour construire un refuge de glace, faire du feu, tanner le cuir et tailler le silex pour faire des outils.

Le premier livre de la saga, Le clan de l'Ours des cavernes, publié en 1980, rencontre un succès formidable. Les autres volumes de la saga s'intitulent : La Vallée des Chevaux, Les Chasseurs de mammouths, Le Grand Voyage, Les Refuges de Pierre et Le pays des grottes sacrées.

Après le succès de son premier livre, Auel a l'opportunité de voyager sur des sites préhistoriques dont elle avait parlé dans son roman et de contacter les meilleurs experts sur lesquels elle avait appuyé ses études. Elle voyage dans la plupart des pays d'Europe, de la France à l'Ukraine.

La dernière destination de l'écrivain est la Péninsule Ibérique, où elle fait en 2010 des recherches sur les derniers Néandertaliens qui ont habité la Péninsule il y a 25 000 ans.

Le dernier tome de la série, Le pays des grottes sacrées a été publié le 29 mars 2011.

Source : Wikipédia

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.29/10
Nombre d'évaluations : 392

0 Citations 589 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jean M. Auel

Sortie France/Français : 2012-02-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Enfants de la Terre, Tome 1 : Le Clan de l'Ours des Cavernes

j'ai lu une partie de cette série. Je ne sais pas si l'histoire racontée correspond à la réalité pré-historique, j'en doute car on a peu d'éléments concrets et d'écrits datant de cette période. En tous cas c'est passionnant, romanesque, épique, plein de rebondissements, et très addictif. j'ai adoré lire ces livres, on ne s'ennuie pas une seule seconde. les héros sont attachants, et on suit leur périple avec plaisir.

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 3 : Les Chasseurs de mammouths

Encore une fois j'ai vraiment adoré suivre les aventures d'Ayla et de ces hommes de la préhistoire en général. J'ai cependant trouvé ce 3ème tome un peu moins bon que les deux premiers.

Ma lecture a été assez inégale, des passages vraiment prenant, puis des plus ennuyant, pour revenir à des chapitres plus palpitants etc. J'ai été par moment assez perdue avec tous les personnages, leur noms parfois proches, j'avais du mal a m'y retrouver.

Autant les longueurs dans le tome 1 et 2 ne m'ont pas dérangé, autant ici ce fut parfois un peu pénible. Ayla est en tout point parfaite, intelligente, inventive, un peu trop peut-être (?) cet aspect ne m'a pas plus dérangé que ça. Par contre elle qui est si douée, notamment pour déchiffrer les non-dits, les "paroles du corps" je l'ai trouvé tellement gourde et idiote de ne pas plus clairement comprendre certaines situations, ça m'a vraiment agacée, surtout que ça tournait trops en rond, durant tout le bouquin, c'est beaucoup trop long !

Dommage que les histoires de coeurs ont trop pris le dessus sur l'aventure pure et dure, je n'ai pas du tout été convaincue par le triangle amoureux.

Heureusement on y retrouve tout ce que j'ai aimé dans les précédents volumes: de l'aventure, des découvertes, des descriptions sur les moeurs et coutumes, ... j'ai vraiment apprécié les découvertes d'autres peuples et surtout les questions sur la tolérance de l'autre malgré sa différence que cela apporte, j'ai trouvé cela plutôt bien mené, avec un évènement qui a failli m'arracher une larme vers la fin du livre, un moment très poignant Spoiler(cliquez pour révéler)(Pauvre petit Rydag :( ).

J'ai aussi particulièrement aimé les moments avec les animaux, les prémices de la domestication.

Un livre qui m'a quand même plu, qui aurait gagné à être plus court pour éviter de tourner autour du pot, mais qui me donne envie de lire la suite, en espérant que celle-ci soit de la même trempe des volumes précédents.

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 1 : Le Clan de l'Ours des Cavernes

J'ai lu cette saga jusqu'au tome 5 (deuxième partie) je ne sais combien de fois... Pourtant elle est bien loin de mes styles habituels de lecture!

Dans ce premier tome, on est dans la première étape de la vie d'Ayla, une homo sapiens avec des australopithèques. Ils n'étaient pas destinés à se mélanger, mais pourtant... Même si les codes et les règles de vie sont très loin de ceux des homo sapiens, l'amour et la bonté permettent à Ayla de s'intégrer. J'ai bien évidemment détesté Broud, mais c'est le seul personnage qui n'avait presque aucune once de bonté en lui.

C'est en tout cas le début d'une quête à mon sens pour Ayla qui cherchera sa place. On est vraiment bien plongé dans l'histoire, les scènes sont très bien décrites. C'est un très bon premier tome que je trouve à part des suivants.

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 2 : La Vallée des chevaux

J'ai lu cette saga jusqu'au tome 5 (deuxième partie) je ne sais combien de fois... Pourtant elle est bien loin de mes styles habituels de lecture!

Ce tome-ci est à mon sens celui qui a le plus de longueurs, avec beaucoup beaucoup de descriptions. J'avoue que lors de mes nombreuses relectures de la saga, je saute quelques passages dans ce tome-ci.

On y rencontre dans celui-ci Jondalar et son frère Tonolan qui entreprennent un voyage loin de leurs terres d'origine.

J'ai beaucoup aimé Tonolan. Par contre, j'ai trouvé Jondalar dans ce tome trop têtu et parfois agaçant.

Ayla de son côté essaie de survivre malgré sa solitude. Elle est vraiment décrite comme quelqu'un de parfait (intelligente, forte, belle, attentionnée, dégourdie, elle apprend tout très vite). Elle est peut-être parfois un peu trop lisse, un peu trop "molle". J'ai tellement aimé quand elle se lie d'amitié avec les animaux. Je sais que cette histoire n'est que fiction, mais ça me fait rêver de savoir que c'est probablement comme ça que les humains ont tissé leurs premiers liens avec nos amis les bêtes !

Encore une fois, les descriptions sont très justes et incroyables, j'ai adoré découvrir les différents peuples et les relations qui se tissaient entre les différents personnages.

C'est -pour moi- une saga à lire absolument.

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 3 : Les Chasseurs de mammouths

J'ai lu cette saga jusqu'au tome 5 (deuxième partie) je ne sais combien de fois... Pourtant elle est bien loin de mes styles habituels de lecture!

Ce tome-ci est peut-être mon préféré de la saga.

Ici aussi on retrouve un Jondalar têtu et agaçant. Quant à Ayla, toujours aussi parfaite et toujours aussi "soumise", même si c'est du à son éducation avec le clan.

J'ai adoré découvrir de nouveaux personnages qui sont tous très attachants. Cette rencontre avec les mamutoï est juste trop bien. Les histoires personnelles de chacun sont super. J'aime Loup d'amour.

Ranec est peut être celui que j'aime le moins (et non, ce n'est ni Frozie ni Crebec!), parce que je l'ai trouvé un peu "oppressant". Mais au moins il a permis à nos deux héros d'arrêter de se comporter comme des débiles.

C'est à regret à la fin du tome que je quitte certains personnages (je ne dis pas lesquels pour ne pas trop spoiler): vous me manquerez!

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 4 - Première partie : Le Grand voyage

J'ai lu cette saga jusqu'au tome 5 (deuxième partie) je ne sais combien de fois... Pourtant elle est bien loin de mes styles habituels de lecture!

On entre avec ce tome dans le vrai voyage de Jondalar et Ayla. Et ça dure deux tomes, alors faut s'accrocher!

Les rencontres avec certaines tribus sont passionnantes, les périodes de voyages le point moins. J'avoue que je les lis avec moins d'assiduité que lors de ma première lecture quand je décide de me replonger dans les aventure de Jondalar et Ayla, et je me concentre plus quand il y a des rencontres humaines.

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 4 - Deuxième partie : Le Retour d'Ayla

J'ai lu cette saga jusqu'au tome 5 (deuxième partie) je ne sais combien de fois... Pourtant elle est bien loin de mes styles habituels de lecture!

Ce tome-ci et le tome d'avant sont pour moi les moins palpitants. Mais c'est vrai que celui-ci en particulier est un peu en-dessous des autres, parce qu'il ne s'y passe concrètement pas beaucoup de choses. Il y a beaucoup beaucoup de passages qui se consacrent au voyage en lui-même. Ce qui est quand même assez réaliste, parce qu'ils ne peuvent pas rencontrer des peuples à chaque coin de montagne. Mais bon, c'est moins palpitant, clairement.

On a quand même un bon petit coup de Flip et de suspens à un moment donné. D'ailleurs ça me surprend à chaque fois je me fais la réflexion avec l'histoire des louves que je trouvais ça dingue qu'à "l'époque", ils ne savaient comment on concevait les enfants (alors qu'évidemment c'est pas si évident que ça ^^). Je m'étais déjà fait la réflexion plusieurs fois depuis le premier tome. Mais comme par hasard, Ayla (un peu trop parfaite à mon gout) est la seule à se douter de comment ça se passe réellement. Ouais, c'est un petit point peut être inintéressant, mais je me souviens que ça m'avait marqué dans mes lectures. Tout comme d'ailleurs le rapport à la spiritualité. Entre ce tome et celui des mamutoï, j'ai trouvé ça hyper intéressant. Ca sort bien évidemment de l'esprit de l'auteur puisque rien ne peut nous indiquer aujourd'hui quelles étaient les croyances des hommes de la Préhistoire.

Ce tome m'a plus fait me poser des questions sur les modes de vie et les croyances de nos ancêtres.

Et puis c'est la fin d'une étape, Jondalar va enfin (peut-être) rentrer chez lui !

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 5 - Première partie : Les Refuges de pierre

J'ai lu cette saga jusqu'au tome 5 (deuxième partie) je ne sais combien de fois... Pourtant elle est bien loin de mes styles habituels de lecture!

Ici, Jondalar est enfin de retour chez lui, en faisant une première étape chez les Lanzadonii, nouvelle "tribu" fondée par son père.

Pour moi il y. a différents tournant dans cette saga : le 1er tome consacré uniquement à Ayla et sa cohabitation avec le Clan, le 2ème tome avant la rencontre d'Ayla et Jondalar, puis le voyage du 3ème à la deuxième partie du 4e tome. Ici, on est de nouveau à un tournant: Jondalar rentre chez lui. Il doit annoncer la mort de son frère et faire accepter Ayla, qui ne cachera pas ses origines.

Heureusement qu'Ayla est exceptionnelle à plusieurs niveaux, qu'elle a des dons dans de multiples domaines, ce qui l'aidera à se faire accepter, mais ça créera également du désir, du ressentiment et de la jalousie.

J'ai adoré suivre cette partie-là de l'histoire d'Ayla et de Jondalar.

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 5 - Deuxième partie : Les Refuges de pierres

J'ai lu cette saga jusqu'au tome 5 (deuxième partie) je ne sais combien de fois... Pourtant elle est bien loin de mes styles habituels de lecture!

C'est ici que se sont toujours achevé mes lectures, parce que j'ignorais avant il y a quelques mois qu'il y avait eu une suite ^^

Je trouvais quand même que ce tome concluait bien l'histoire...

Donc pour ma défense, j'ai vu que le 6 avait été édité 9 ans après le 5, n'étant pas sur booknode avant et la fin du 5 paraissant la fin de la saga, je ne m'étais absolument pas renseignée sur l'existence d'une suite potentielle.

Dans ce tome, il y a encore plus d'ésotérisme. J'aime le fait qu'on laisse entendre qu'Ayla a des pouvoirs.

Il y a beaucoup de passages descriptifs, comme dans les autres tomes, mais ça m'a moins dérangée que dans le 2 notamment.

C'est avec appréhension que je vais lire la suite, parce que j'ai peur de ces longueurs et parce que depuis des années j'étais satisfaite de ce que je pensais être la fin !

Afficher en entier
Les Enfants de la Terre, Tome 1 : Le Clan de l'Ours des Cavernes

Ce roman s’ouvre sur un tremblement de terre, à la suite duquel une fillette Cro-Magnon d’environ cinq ans est séparée de ses parents et une tribu Neandertal perd son habitat, leur caverne s’étant effondrée. C’est ainsi que l’enfant va se retrouver sur le chemin du Clan de l’Ours des Cavernes. Recueillie par la guérisseuse du clan, Ayla va devoir apprendre à se conformer à un nouveau mode de vie. Mais la fillette est différente, et si Izia la guérisseuse et Creb le sorcier la considèrent comme leur fille, cette différence va lui attirer l’animosité de Broud, le fils du chef.

Si certain.e.s lecteur.rice.s trouvent la mise en train un peu longuette, ce n’est pas mon cas. Il faut du temps à Ayla pour assimiler les nouvelles règles à suivre, pour découvrir les mœurs de ce peuple, comme il en faut au lecteur pour découvrir la complexité de cette société d’un autre temps. Le lecteur, tout comme Ayla, fait l’apprentissage de tout cela, et je trouve que c’est vraiment très bien fait. Nous sommes des sapiens, comme Ayla, et les explications données par l’autrice sur les us et coutumes du clan me paraissent parfaitement justifiées, même si cela crée un temps « mort » dans le récit. Chaque apprentissage demande du temps et cela permet par la suite de totalement être immergé dans la vie du clan, comme l’est Ayla.

Ayla incarne la différence, par son physique, sa manière de pensée. Elle rit, pleure. Creb lui-même se rend compte de la supériorité de l’enfant quand il réalise qu’elle comprend des choses que lui-même n’arrive pas à comprendre ou à exprimer, n’ayant pas les mots, les pensées abstraites pour cela. Il se rend compte de ses propres limites. Tout ceci annonce une évolution. Et comme nous le savons, Neandertal a cédé la place à Homo Sapiens, bien que nous ne connaissions pas les raisons de cette extinction. Auel propose quelques pistes possibles en mettant en balance les différences des deux espèces. Le fait qu’Ayla fasse en sorte de toujours s’adapter, alors que les membres du clan sont très réfractaires au changement, très attachés à leurs croyances, est l’une de ces pistes. Comment survivre si l’on se s’adapte pas, que l’on n’évolue pas avec son environnement?

En plaçant son intrigue à la Préhistoire, Jean M. Auel, très bien documentée sur la période, y transpose des thèmes qui restent très actuels, tels que la place de la femme dans la société, la peur de l’autre, de la différence, les violences conjugales. Avec le personnage d’Ayla, indépendante, intelligente, l’autrice fait également passer un message féministe dans son récit. Une lecture vraiment intéressante, aux personnages à la psychologie soignée. Un vrai régal!

Afficher en entier

On parle de Jean M. Auel ici :

Dédicaces de Jean M. Auel
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 21 livres

France Loisirs : 10 livres

Presses de la Cité : 10 livres

Omnibus : 3 livres

Presses pocket : 2 livres

Hodder & Stoughton : 2 livres

J'ai lu : 1 livre

Balland : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode