Livres
429 659
Membres
351 520

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jean Ray

199 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par zenpoete60 2016-06-25T10:50:15+02:00

Biographie

Né à Gand le 8 juillet 1887, Raymond Jean Marie de Kremer adopte en 1912, pour certains écrits, le pseudonyme de Jean Ray. Il n’en généralise l’usage qu’à compter de la fin des années 1920. Collaborateur de très nombreux journaux, il a publié, dans tous les genres, quelque 6500 textes au long de sa carrière. De 1932 à 1938 – parallèlement à ses contes et récits – l’écrivain rédige plus d’une centaine de fascicules des aventures de Harry Dickson. A compter de la Deuxième Guerre, il se consacre définitivement au « réalisme panique » dont il est le maître, rencontrant ses premiers très grands succès avec Malpertuis et La cité de l’indicible peur (tous deux en 1943). Il meurt à Gand le 17 septembre 1964. Un vibrant hommage lui est rendu par Les Cahiers de l’Herne en 1980, le plaçant dans la descendance de Hoffmann, Poe et Lovecraft. (Alma Editeur)

Afficher en entier

Livres de Jean Ray

Classement dans les bibliothèques

Diamant
77 ajouts
Or
210 ajouts
Argent
70 ajouts
Bronze
32 ajouts
Lu aussi
108 ajouts
Envies
52 ajouts
Pas apprécié
15 ajouts
PAL
121 ajouts

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.02/10
Nombre d'évaluations : 38

3 Citations 45 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jean Ray

Sortie Poche France/Français : 2018-03-22

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par 0Shaunee 2015-08-25T23:26:34+02:00

Malgré la complexité du texte (du à son ancien temps) et au vocabulaire pointu, j'ai vraiment adoré lire Malpertuis.

Même si c'était une lecture imposée par l'école, ce livre m'a surprit.

Je me suis laissée prendre par l'intrigue!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Casaquy 2015-11-11T15:52:49+01:00

L'écriture de Jean Ray est très agréables et riche en vocabulaire,peut etre un peu désuet,mais enrichissant pour notre culture de la langue française

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-07T15:49:00+01:00

Au début du XIXème siècle, la famille Grestock achètent une petite île sur un lac Ecossais et y construit un beau manoir.

En 1850 la famille ruinée quitte définitivement sa terre pour s'installer à Edinbourg.

Huit ans plus tard, l'ainé des fils Grestock revient sur l'île. Tout est à l'abandon sauf une chambre bien entretenue. Il découvre un lit magnifique avec des traces de sang. Lorsque il touche le sang le baldaquin s'effondre sur le lit. Heureusement Grestock s'est rejeté en arrière car sans cela c'était la mort assurée. Quelques minutes après deux étrangers font irruption dans la chambre ainsi qu'un nain albinos. Ils proposent une somme au jeune homme pour qu'il ne remette plus les pieds dans cet endroit. Il s'agit de l'île du diable.

John pars en Amérique et relate son récit par écrit.

Vers 1925, lors d'une vente de livres ce récit tombe entre les mains d'Harry Dickson.

Une aventure étrange commence où le célèbre détective et son adjoint Tom Wills vont être confrontés à des adeptes du démon Baal.

Cette aventure du "Sherlock Holmes Américain" est comme toutes les aventures écrites par Jean Ray un excellent divertissement. Le récit ne faisant que 90 pages se lit d'une traite. De plus l'atmosphère qui se dégage de ces histoires à un charme un peu désuet mais magique.

J'adore me plonger dans l'univers de Ray.

Adanson Marco.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Adanson 2015-12-07T15:51:58+01:00

Au départ Harry Dickson était le héros d'une série policière allemande sans grand intérêt.

Jean Ray a commencé à traduire ces histoires mais s'est vite lassé. Il a donc (en s'inspirant des couvertures des romans allemands) inventé de nouveaux récits. Il a juste gardé le nom du héros et son titre de Sherlock Holmes américain.

A partir de là, le créateur du fabuleux "Malpertuis", est devenu bien sur après Conan Doyle, l'un des inventeurs de la littérature Fantastico-Policière.

Je ne saurai dire exactement combien d'aventures de Harry Dickson il a écrite (sans doute une centaine, peut être plus).

Pour moi, "la terrible nuit du Zoo" est l'une des meilleures avec "Le lit du diable", "Le vampire aux yeux rouges", "Usines de mort", "Les trois cercles de l'épouvante" et "Les spectres bourreaux". De toute façon rien n'est à jeter et tout est à lire (en plus c'est très court -100 pages-).

"La terrible nuit du zoo", commence par l'histoire d'un gardien qui fait sa ronde dans le pavillon des fauves du zoo de Londres et que l'on retrouve déchiqueté et mutilé. Un magnifique loup blanc est également tué. Harry Dickson et son adjoint Tom Wills se mettent immédiatement sur l'affaire. Ils découvrent les empreintes du Docteur George Huxton qui travaille dans le laboratoire du zoo. Ce dernier disparaît.

A partir de là une enquête commence et un péril surnaturel finit par se faire jour.

C'est un délice. Ce livre comme beaucoup d'enquêtes d'Harry Dickson est impossible à lâcher.

A découvrir ou à redécouvrir. Je le dit rarement mais c'est top.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par sous-le-signe-de-la-lune 2017-07-25T13:02:18+02:00

LE PSAUTIER DE MAYENCE est une courte histoire très puissante avec une plume magnifique qui colle parfaitement à l'ambiance de voyage et de fantastique, qui nous fait voir la mer autrement.

Ce livre est en réalité le récit fait par un marin en train de mourir. Sauvé par un équipage à qui il livre sa dernière aventure, il revient sur certains événements notamment sa rencontre avec le maître d'école, cet homme mystérieux qui lui a proposé une place sur son bateau: Le Psautier de Mayence, en souvenir du livre incunable qui lui a permis de créer un groupe d'hommes prêts à le suivre dans une mer peu explorée et dangereuse.

Je ne vais pas en dire plus mais j'ai beaucoup aimé la fin même si elle apporte plus de questions que de réponses, je m'y attendais et c'est même mieux comme ça.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par drosan 2017-09-12T17:31:38+02:00

Une nouvelle mouture très intéressante surtout au niveau des nouvelles qui sont excellentes (coup de coeur pour "Avec ses yeux", très émouvant).

Comme toujours un joli panorama de critiques des livres récents et comme à chaque parution un énorme et solide dossier sur l'écrivain de ce numéro, Jean Ray.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Mirevosi 2017-12-03T17:54:54+01:00

J'ai découvert récemment qu'il existait un détective aussi fin que Sherlock Holmes... J'ai lu 2 bouquins et j'ai beaucoup apprécié.

La lecture est rapide on est plus sur un format type nouvelle, l'intrigue est prenante.

Lectures à suivre par tout amoureux de Sherlock.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Stephanie-61 2018-02-25T09:55:46+01:00

livre assez difficile à comprendre avec son vocabulaire complexe. j'ai eu du mal à rentrer dans l'histoire et même quand les explications arrivent je suis encore un peu perdue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LilyMoon 2018-04-24T09:33:16+02:00

Un huis-clos (ou presque) fantastique, mythologique, très prenant. On revisite l'horreur à travers des personnages inhumains, mais qui semblent tellement l'être...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Masa50 2018-07-03T17:54:43+02:00

Moins connu que Edgar Allan Poe ou bien encore Howard Phillips Lovecraft, Jean Ray n'a rien à rougir vis-à-vis de ses pairs. Il est surtout célèbre pour sa série de Harry Dickson. C'est tout à fait par hasard que j'ai trouvé cet exemplaire de l'Édition le masque fantastique – une réédition de 1978. On oublie souvent que le livre peut être un objet d'art, le côté collectionneur que je suis, aurait préféré celle de NéO – bien qu'elle soit incomplète, puisqu'il manque la dernière nouvelle « Le formidable secret du pôle » – et son illustration signé par le grandiose Jean-Michel Nicollet.

« Le carrousel des malices » est un recueil de 19 nouvelles :

Dévoiler le texte masqué

Jean Ray reprend les thèmes forts du fantastique avec la mort ou bien encore les fantômes. J'ai beaucoup apprécié les premières nouvelles de ce récit, qui sont davantage tourné vers l'horreur où elle se mêle avec l'humour noir. J'ai parfois souri bêtement sur des phrases anodines, comme dans l'exemple de « La tête de monsieur Ramberger » le bourreau fait une remarque sur le poids de la tête quand il la soupèse une fois tranchée. On y trouve aussi une certaine rythmique dans la construction des phrases avec un langage parfois soutenu, que j'ai bien apprécié.

Malheureusement la suite du recueil, cette noirceur sera abandonnée pour des codes plus basiques du Fantastique.

L'amour que porte Jean Ray pour les mathématiques, lui a donné naissance à deux ou trois nouvelles sur les arithmétiques et la géométrie. Comme c'est une science qui ne fascine guère, j'ai pris moins de plaisir à les lire.

Ce livre se termine sur une nouvelle écrite sous le pseudonyme de John Flanders. le Fantastique laisse place à Science-Fiction. C'est aussi le texte le plus long. J'ai bien aimé, mais j'ai été un peu largué sur la fin.

Quelle belle découverte que livre, cette première incursion dans le monde de Jean Ray. J'ai beaucoup aimé ces histoires burlesques où se côtoie parfois l'humour noir, mais aussi celle qui porte une certaine dose d'horreur. J'ai surtout apprécié ces tournures de phrase. Ce recueil est parfois inégal dans la qualité de ses textes, parfois ardu dans le vocabulaire complexe, mais l'ensemble est de bonne qualité.

Inutile de dire que ce premier voyage dans le monde de Jean Ray, ne sera pas le dernier.

Afficher en entier

Dédicaces de Jean Ray
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

N.E.O. (Nouvelles éditions Oswald) : 24 livres

Librairie des Champs-Elysées : 13 livres

Librio : 10 livres

Marabout : 10 livres

Éditions du Masque : 2 livres

Editions Corps 9 : 2 livres

J'ai lu : 2 livres

Sixaine : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode