Livres
554 972
Membres
600 216

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jim Fergus

Auteur

1 053 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Edith972 2014-01-18T13:21:09+01:00

Biographie

Né en 1950 d'une mère française et d'un père américain, Jim Fergus, chasseur, pêcheur et cuisinier hors pair, est chroniqueur dans de nombreux journaux américains. Il a sillonné seul avec ses chiens le Middle West pendant plusieurs mois, sur les pistes des Cheyennes afin d'écrire ce livre. Mille femmes blanches est son premier roman est a obtenu le prix Femina du premier roman étranger.

Cette épopée fabuleusement romanesque, qui s'inscrit dans la grande saga de l'Ouest américain, a été un événement lors de sa publication aux Etats-Unis. Elle a été encensée par les plus grand écrivains américains, dont Jim Harrison qui a salué " ce roman splendide, puissant et exaltant ". Les droits de ce livre ont été achetés par Hollywood.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
297 lecteurs
Or
418 lecteurs
Argent
291 lecteurs
Bronze
162 lecteurs
Lu aussi
211 lecteurs
Envies
490 lecteurs
En train de lire
44 lecteurs
Pas apprécié
18 lecteurs
PAL
504 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.17/10
Nombre d'évaluations : 408

0 Citations 235 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jim Fergus

Sortie France/Français : 2020-04-14

Sortie Poche France/Français : 2020-07-02

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par _Cendre_ 2021-03-19T15:15:07+01:00
Mille femmes blanches

Il y a plusieurs année, une amie de la famille le lisait et me l'avait présenté sous un jour qui m'avait vraiment donné envie de le découvrir. Seulement j'avais oublié le titre et une grande partie de l'intrigue. Tout ce dont je me souvenais c'est que ça se passait dans les tribus indiennes et que c'était vu d'un point de vue féminin. du coup quand je suis tombé sur le titre « Mille Femmes blanches » il y a quelques mois, après avoir lu la quatrième de couverture, ça a fait tilt et je n'ai pas réfléchi une seconde de plus : hop dans le panier !

Et j'ai eu bien raison ! Ce livre est une pépite.

Je ne suis pas amatrice des romans épistolaire et quand j'ai vu que ça commençait dans ce style là j'ai pris peur mais les lettres sont bien vites abandonnées par l'héroïne (elle ne les enverra jamais, elles lui servent d'exutoire), pour privilégier le mode journal intime. Loin d'être cucul comme l'est parfois ce genre, je suis tombée sous le charme de ce récit et de la manière dont il nous est raconté.

Nous suivons May Dodds, une femme mise dans un asile psychiatrique sans raison valable, au milieu du XIXème siècle aux USA. Pour y échapper, elle s'engage dans un programme gouvernemental : devenir la femme d'un cheyenne et vivre parmi sa tribu suite à la demande de Little Wolf, chef des tribus cheyennes, au président des USA de l'époque. Cette demande extravagante, pour intégrer le peuple indien au peuple blanc, est un fait réel. L'auteur s'en est inspiré pour construire son roman : et si la demande avait été acceptée par le gouvernement américain, comment cela aurait-il fini ?

May Dodds raconte son voyage vers les terres sauvages, les tribulations de ce petit groupe de femmes et leur vie une fois arrivée au camp indien.

J'ai aimé cette découverte des grands espaces ainsi que de faire la connaissance de toutes ces femmes volontaires, chacune pour une raison qui leur est propre. On en aime certaines dès le début, pour d'autres il faut attendre plus longtemps mais au final je me suis attachée à chacune (à part la religieuse pure et dure). Malgré leur réticence, toutes vont finir par tomber amoureuse de leur nouveau peuple. Elles vont toutes laisser tomber peut à peu leurs préjugés, et pour certaines, ce n'était pas gagné. Mais les Chevennes sont patients :)

Les us et coutumes des Cheyenne m'ont vraiment plu et ça me brise le coeur de savoir que ce peuple (ainsi que la plupart des tribus amérindiennes) a été anéanti en grande majorité. Ils nous sont présentés comme un peuple très tolérant et pacifique. Ils vont par exemple accueillir leurs nouvelles femmes blanches comme les leur sans distinction malgré leur « manie » d'européennes assez burlesque au début. On voit qu'ils ne jugent pas et ne considère pas comme inférieurs ceux qui sont différents d'eux. Ils les « adoptent » vraiment. Une belle leçon d'humilité quand on voit ce que les blancs leur ont fait. Cela est très bien transcrit dans le livre et j'ai adoré découvrir, en même temps que May Dodds, ce peuple mystérieux et digne.

Bref, à l'instar de l'héroïne, je suis tombée amoureuse au fur et à mesure de leur mode de vie. En plus l'écriture est fluide et prenante. La narratrice est une femme cultivée et cela se ressent dans ses réflexions, ses analyses et son comportement. Enfin une héroïne que j'aime. Jim Fergus retranscrit très bien ses sentiments sans tomber dans l'excès (pas d'apitoiement de l'héroïne sur son sort qui m'aurait énervée, pas de romantisme ridicule dégoulinant qui m'aurait blasé, etc.). Bref, cela sait rester léger.

Quant à l'histoire, elle est assez simple : il s'agit de la nouvelle vie de ces femmes parmi les Cheyennes. Néanmoins à côté de ça, l'auteur a su glissé des éléments de rebondissement, notamment le changement de position du gouvernement américain vis-à-vis du projet et toutes les conséquences engendrées.

Un livre que je pourrais que conseiller. L'histoire, si elle ne correspond pas à la vérité s'en inspire fortement et nous fait réfléchir sur le génocide des amérindiens. Un roman très agréable à lire, passionnant et touchant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathwenn 2021-03-21T13:16:24+01:00
Mille femmes blanches

Je découvre cet auteur par ce livre,

je l'ai trouvé fort, tellement puissant, au fait d'arriver à m'entrainer si naturellement à cet époque de l'histoire au temps des indiens d’Amérique. J’avoue avoir eu peur de me trouver dans un simple "western" où d'un côté les indiens sont les "méchants" et d' un autre, les blancs des brutes épaisses ... bref ! juste lire une épopée jolie et lisse. eh bien Non ! Un coup de cœur !

Quel joli hommage à ce peuple, les indiens, Jim Fergus a réussi à dépeindre par le truchement d'un fait réel ,un accord consistant à échanger 1000 femmes blanches contre 1000 chevaux indiens afin de permettre au peuple indien une meilleure intégration et acceptation culturelle dans la société blanche pour cohabiter dans la dignité et le respect. Malheureusement nous savons tous, par l'Histoire, que cela n'a été qu'un leurre de la part des blancs. les terres indiennes ont été spoliées, leurs gibiers, les bisons massacrés pour affamer et asservir ce peuple fier et digne et enfin les parquer dans les réserves où ils sont devenus dépendants des blancs pour survivre.

un livre magnifique par ces descriptions superbes de la faune, de la flore, des paysages, des rapports humains et des cultures, même la sonorité de la langue indienne est décrite, une immersion totale au cœur de ce peuple que je connais si peu.

C'est d'une beauté même, en passant par l'objet livre, J. Fergus arrive à rendre à l'essentiel la grandeur de ce peuple, il est générateur d'émotions. Il fait aussi un parallèle avec l'esclavage du peuple noir puisqu'il a mis en scène une femme noire qui a fuit une plantation et à ensuite intégré ce programme et un indien noir, adopté enfant par les indiens.

J.Fergus a une élégance dans son écriture, il ne rentre jamais dans le pathos, il utilise à bon escient la tendresse,comme aussi la rudesse des mots, une justesse des sentiments, pour appuyer cette réflexion à propos du racisme, du choc des cultures, du féminisme, et autres grands thèmes encore d’actualité.

Un beau livre que je vous recommande vivement ! époustouflant !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bob1945 2021-03-27T13:11:38+01:00
Mille femmes blanches

Excellent livre ! Quand on lit le synopsis, on se dit : "Oh mais sont gonflés ces indiens ! Ce sont des sauvages !" Et bien les sauvages dans cette histoire, une fois de plus, c'est l'homme blanc ! Schéma habituel : des promesses ...jamais tenues ! Et au final quelle est la solution : On attaque et on extermine ! Voilà la réponse et ne cherchez pas, les états unis utilisent la même technique depuis 1492...donc cela fait 529 ans que les états unis sont en guerre sans jamais une seule année de paix ! Cela fait réfléchir non?

Synopsis : En 1874, à Washington, le président Grant accepte la proposition incroyable du chef indien Little Wolf : troquer mille femmes blanches contre chevaux et bisons pour favoriser l'intégration du peuple indien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathwenn 2021-04-05T13:35:20+02:00
La Vengeance des mères

Comme le premier opus "mille femmes blanches", " la vengeance des mères " garde la magie de cette magistrale épopée historique.

On y retrouve des portraits de femmes inoubliables, obligées pour survivre, d'être solidaires, complices et dépasser leur terreur dans une culture et un mode de vie diamétralement opposés à ceux qu'elles connaissent déjà.

Encore une fois, ce fut pour moi, un réel plaisir de lecture. Même si j'ai mis un certain temps à m'adapter aux écrits du journal intime de Meggie, en effet elle écrit comme elle parle et vu son manque d'instruction, je butais parfois sur de nombreux passages. Heureusement, les écrits de Molly, sont fluides , beaux ce qui m'a permis d'apprécier tout le livre.

Cette fois encore je vous conseille sincèrement cette fabuleuse lecture !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Nathwenn 2021-04-05T13:53:52+02:00
Les Amazones

Il ne fait aucun doute pour moi, cette trilogie "mille femmes blanches " est une épopée magistrale, elle a pour moteur la magie des cultures, des découvertes historiques, des grands espaces du grand ouest américain, la magie de l'intrigue et de l'émotion.

La psychologie de personnages est finement taillée, je me suis attachée à eux et j'ai eu envie de les voir traverser toutes les adversités, j'ai surtout eu envie de savoir comment J. FERGUS mène le drame dans cette folle aventure de la sombre histoire américaine au 19ème siècle

**les blancs bâtissent leurs forts, leurs maisons, leurs entrepôts, Leurs églises comme autant de remparts peu convaincants devant l'immensité d'une terre qu'ils sont incapables d'aimer, d'un vide qu'ils tentent vainement de combler**

Je taris d'éloges pour cette fresque si dense d'événements politiques et culturels, historiquement dramatiques.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par RedSugar 2021-04-13T17:34:38+02:00
La Vengeance des mères

Un livre qui m'a donné encore plus envie de me plonger dans cette culture, fascinante et si injustement traité.

Une belle histoire un peu bizarre vers la fin qui donne envie se jeter sur la suite. J'ai eu le sentiment d'être parmi eux, vivant avec eux. Et à ce demander qui vivra etc. J'ai même pleurer à un moment trop prise dans les évènements, bien trop touché par le récit. Pauvre Martha.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blandine1 2021-04-28T15:19:17+02:00
La Vengeance des mères

Difficile de détacher le regard de cette fascinante photo de couverture, d'autant plus, qu'aux premières pages, l'auteur révèle qu'elle a été prise en 1878 et que cette jeune femme indienne s'est battue contre la 7e cavalerie.

Ici, ce sont les femmes qui sont à l'honneur. Ces guerrières de toutes origines qui vont venger leurs bébés tués lors du premier roman 'Mille femmes blanches'. Journaux intimes alternés par deux voix. Des anciennes connaissances sont présentes ainsi que de nouvelles recrues. le début est plein d'émotion. Quant à la fin, je me suis demandée si c'était bien le même écrivain. Cette partie racontée par l'éditeur est ennuyeuse au possible avec son histoire de véhicule. Pour l'ensemble, un bel hommage aux tribus indiennes, aux femmes et aux grands espaces.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blandine1 2021-04-28T16:13:54+02:00
Mille femmes blanches

Je l'ai boudé à sa sortie pour cause trop tapageur. Quelle erreur ! 1000 femmes blanches échangées contre mille chevaux. L'héroïne principale est May, enfermée à l'asile pour cause de vie hors mariage avec l'homme à qui elle a donné 2 enfants. Elle se porte volontaire. Nous sommes en 1874 et l'écart est grand avec les sauvages. On verra, pour certains actes, qui est le plus sauvage... Une prose qui met le lecteur en pleine immersion chez le peuple indien et les grands espaces. Que dire de mieux que les mots de Jim Harrison : « ce roman splendide, puissant et exaltant »

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jeanch 2021-05-02T10:33:12+02:00
Mille femmes blanches

Lu deux fois

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lilo0606160616 2021-05-17T16:24:07+02:00
La Vengeance des mères

La Vengeance des mères" est somme toute la suite (qui peut néanmoins être lue indépendamment) du roman "Mille femmes blanches". On retrouve deux personnages emblématiques, les sœurs irlandaises Kelly et une nouvelle recrue Blanche du programme américain FBI, Molly, qui à l'image du premier tome narrent leurs aventures chez les communautés indiennes. Ces dernières immergent le lecteur dans les us et coutumes des tribus tout en prônant les valeurs que le peuple colonisateur tente d'ôter aux autochtones au profit de leur soif de capitalisme.

Bien qu'il soit toujours agréable de plonger dans des faits historiques tout en redécouvrant le peuple indien, j'ai été quelque peu déçue de ce deuxième opus qui ne se démarque pas suffisamment du premier (à mon sens). Malgré des personnages féminins de caractère, il m'a fallu attendre de nombreux chapitres avant de découvrir cette fameuse Vengeance qui s'est avérée moins consistante que ce j'aurai espéré

Afficher en entier

Dédicaces de Jim Fergus
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Le Cherche Midi : 8 livres

Pocket : 6 livres

France Loisirs : 1 livre

St. Martin's Press : 1 livre

Sixtrid : 1 livre

Ed. de Noyelles : 1 livre

À vue d'œil : 1 livre

Lizzie - Univers audio : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array