Livres
458 905
Membres
412 819

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jo Walton

205 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Miney 2014-07-08T11:56:09+02:00

Biographie

Née le 1er décembre 1964 à Aberdare au pays de Galles, Jo Walton vit depuis 2002 au Canada avec son mari et son fils. Elle est l’auteure d’une dizaine de romans remarqués. Bien que son roman « Tooth and Claw », inédit en français, ait reçu le World Fantasy Award en 2004, il lui a fallu attendre la parution de « Morwenna » pour rencontrer le succès qu’elle méritait.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
30 lecteurs
Or
56 lecteurs
Argent
43 lecteurs
Bronze
41 lecteurs
Lu aussi
37 lecteurs
Envies
200 lecteurs
En train de lire
4 lecteurs
Pas apprécié
21 lecteurs
PAL
103 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.54/10
Nombre d'évaluations : 68

32 Citations 61 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jo Walton

Sortie Poche France/Français : 2017-09-21

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par evans 2018-10-25T12:17:34+02:00
Morwenna

Mon avis est assez mitigé sur le livre. j'ai découvert le livre parce qu'il avait gagné le prix Nebula, l'un des prix les plus prestigieux de fantasy, j'avais vu qu'il y avait de bonnes critiques donc je me suis dit que j'allais aimer...

L'idée est intéressante mais c'est pas assez poussé, certains personnages sont à peine survolé. Mais le gros défaut du livre est qu'il ne se passe rien. Ce livre est plutôt un hommage à la fantasy d'autrefois. d'ailleurs le livre se passe en 1979 et l'héroïne a 15 ans. en 1979 l'auteur avait aussi 15 ans. et la fin arrive comme un cheveu dans la soupe. j'en ressors avec l'impression qu'il ne s'est rien passé

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alliael 2018-11-12T10:21:51+01:00
Les Griffes et les crocs

À l'époque victorienne, il suffisait peut-être d'insinuer quelques critiques à demi-mot pour être féministe et révolutionnaire, mais les temps ont changé et il aurait sans doute fallu faire évoluer les codes du genre plutôt que de les reprendre fidèlement.

On se retrouve ainsi à lire les aventures d'un groupe de dragon dans une société hypersexiste (comme la nôtre sauf qu'en plus les femelles sont biologiquement inférieures aux mâles) et cruelle (on y mange les malades et les faibles), sans qu'aucun ne conteste jamais cet état de fait si ce n'est du bout du doigt. Et c'est là que se niche tout le problème de ce soi-disant second degré, jamais on ne comprend si l'auteure cautionne ou décrit les ignominies qu'elle nous offre à lire en permanence. Du début à la fin, le lecteur est confronté à des remarques sexistes, des viols et des actes barbares sans que jamais on ne lui offre l'égard de s'en échapper ou que cela ne serve à autre chose qu'une légère remise en question des héros, qui finiront de toute façon par accepter cet état de fait.

Alors on pourrait penser que bien sûr c'est impossible de cautionner autant de violence et de sexisme, hélas en plus de l'univers, la trame et l'écriture en sont aussi parsemés et de cela n'aide guère à comprendre les intentions réelles de l'auteure, qui plus d'une fois préfère emprunter des sentiers narratifs conventionnels que de se rebeller contre son propre univers abominable, obligeant alors le lecteur à la suivre dans cet enfer des dragons.

En conclusion, l'intention était peut-être bonne, mais la réalisation ne l'est pas. L'univers est compliqué à imaginer et insupportable à lire (sauf si vous aimez les viols et les bébés démembrés). La trame est aussi banale qu'elle est sexiste (heureusement que toutes ces dragonnes avaient des mâles violents pour les sauver). Le tout dans une tentative de second degré, soit inexistante, soit mal maîtrisée.

Afficher en entier
Le Subtil changement, tome 2 : Hamlet au paradis

J'ai beaucoup apprécié l'inspecteur Carmichel qui pour moi est un beau personnage avec des valeurs mais soumis au chantage de ses supérieurs à cause de son homosexualité.

L'auteur dresse un portrait de la société anglaise est assez féroce.

L'histoire est contée à deux voix : celle de Viola Lark (aristocrate qui a coupé les ponts avec sa famille et est devenue comédienne) et celle de l'inspecteur Carmichel.

Afficher en entier
Le Subtil changement, tome 3 : Une demi-couronne

L'auteur a construit son histoire, en alternant les chapitres, en donnant la parole à Elvira, la pupille de Carmichael, d'une part, et en racontant les faits et gestes de ce dernier, d'autre part.

Elvira se retrouve entraînée, malgré elle, dans des jeux de pouvoir qui la dépassent complètement. Tout ceci à la suite d'une sortie avec son amie et son prétendant (que l'on découvre être extrémiste) dans une manifestation qui a mal tourné.

Pour la sortir de là, Carmichael va risquer sa situation, sa vie et pas seulement la sienne. Arrêté, son ami Jack, préfèrera se suicider que de le trahir.

Finalement, la trilogie se termine sur une note d'optimisme pour l'Angleterre. La Reine ayant été informée du complot du duc de Windsor et des agissements de Normanby, les fait arrêter et annonce que des élections vont avoir lieu. De plus, les Juifs seront relâchés et plus poursuivis. Mais, que peut faire l'Angleterre face à l'Allemagne et aux autres pays occupés par les Nazis ou complices de ces derniers, la Russie ayant été anéantie ?

Le seul bémol est que nous savons pas ce que vont devenir Elvira et son oncle.

Au travers de ces trois tomes, j'ai passé un excellent moment.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par cathi2 2018-11-21T18:21:13+01:00
Morwenna

https://monmondedepapier.wordpress.com/2018/11/13/morwenna/

Le résumé ne donne pas envie, le roman regorge de moment passionnant, incroyables.

Nous suivons Morwenna, une jeune adolescente qui a survécu face à de terrible évènements mystérieux et part vivre avec son père, qu’elle ne connaissait jusqu’alors pas. C’est elle la narratrice de ce roman tranche de vie écrit sous forme de journal intime et c’est aussi pour cela que tout est aussi mystérieux. En effet, elle n’éprouve pas le besoin de reparler de ce qu’elle sait déjà et l’histoire avance ainsi, avec des éléments du passé qui reviennent de temps à autre.

Ce roman est assurément un roman d’apprentissage, on suit Morwenna dans sa reconstruction après la mort de sa sœur jumelle, et c’est magnifique de la voir grandir et s’épanouir.

Ce roman est une pépite à découvrir à la fois pour les lecteurs, qui ne manqueront pas de se reconnaitre en Morwenna, mais aussi pour les moins grands lecteurs qui voudraient découvrir le monde de la fantasy et de la science-fiction. C’est un livre qui ne peut que donner envie de lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Wonderbooks 2018-12-28T10:34:43+01:00
Morwenna

Je ressors assez mitigée de cette lecture. J'ai vu que ce livre avait reçu plein de prix de Fantasy donc je me suis dit qu'il valait probablement le détour.

Le livre se présente comme un journal intime avec des jours. Et, pour vous le dire franchement, il ne se passe quasiment rien. J'ai trouvé que l'aspect féerique n'était pas assez développés.

Pareil pour les personnages ! Ils manquent cruellement de profondeur. Je me suis un peu attaché à Morwenna.

La fin est un peu brouillonne, en queue de poisson.

Bref, l'idée de base était intéressante mais cela n'a pas été une excellente lecture pour moi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par book-princess 2018-12-28T20:47:47+01:00
Les Griffes et les crocs

Un roman dont la lecture me laisse mitigée. Les premières pages sont déroutantes, mais passé la difficulté du début, on comprend comment marche le monde du livre : des dragons vivant en société civilisée et cultivée. Cette partie, l'imaginaire de l'auteur, avec les codes qui vont avec (les titres des dragons, leur histoire, religion...), je l'ai beaucoup aimée ; je me suis laissée prendre au jeu des dragonelles et Dignes. Un concept original et plutôt rafraîchissant.

Mais, et c'est là que le bât blesse, en dehors de ce monde de fantasy, le scénario en lui-même est assez plat et fade. Ce roman reprend les codes de l'époque victorienne, mais il manque un petit quelque chose. Honnêtement, l'histoire est un peu banale : une famille qui doit lutter après la mort d'un père, des rebondissements dans les mariages à la Amour gloire & beauté et un final tout-est-bien-qui-finit-bien aucunement surprenant. Si les protagonistes n'étaient pas des dragons mais des humains évoluant dans notre monde, je n'aurai pas eu plus d'attentes, mais là, j'espérais quelque chose de plus approfondi.

J'ai tout de même apprécié cette lecture, c'est très bien écrit, cohérent et de qualité, je pense, mais je suis vraiment restée sur ma faim.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cricol 2018-12-30T21:07:08+01:00
Mes vrais enfants

J'ai emprunté ce livre sans grande conviction. Et je le regrette...j'aurais du l'acheter. Wouaw wouaw wouaw coup de coeur surprise. J'ai pleuré comme une madeleine. J'ai adoré ce livre. Les 2 vies m'ont ému. Je vais l'acheter c'est sûr.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Yapafe 2019-01-19T15:39:24+01:00
Morwenna

Un très bon livre qui donne vraiment envie de la sf ! En effet, l'héroïne fait sans cesse référence aux grands classiques de la science-fiction, principalement des années 70 et 80.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Irene-Adler 2019-02-16T16:22:45+01:00
Morwenna

Morwenna n'est pas ce que l'on peut appeler un page-turner que l'on ne peut reposer tant qu'on ne l'a pas terminé.

Ce n'est pas non plus un roman où l'on dévore 200 pages d'un coup, mais plus un roman où l'on picore des pages, se laissant même aller à en lire un autre livre durant sa lecture.

Non pas qu'il n'est pas intéressant ou que l'on s'ennuie durant sa lecture, non, que du contraire, on le lit avec plaisir.

Malgré le fait que l'intrigue soit inexistante et qu'il ne se passe pas grand-chose… hormis quelques rencontres avec des fées.

Ben malgré ça, j'ai passé un bon moment de lecture, pas impérissable, mais agréable.

Gardez à l'esprit que c'est un roman dont il faut prendre le temps de s'imprégner des personnages, des atmosphères, des légendes, des non-dits, des secrets de famille et surtout, ne vous attendez pas à avoir des retournements de situations ou des événements de folie.

Nous sommes en train de lire le journal intime de Morwenna, jeune fille de 15 ans qui a un lien privilégié avec les fées, qui les voit, leur parle. Une jeune fille renfermée depuis le décès de sa jumelle, une jeune fille qui a bien du mal à s'intégrer dans sa nouvelle école.

Morwenna adore la lecture, et plus particulièrement la SF. C'est une véritable serial-lectrice, une cannibale lectrice, car elle en lit plus que moi…

L'auteure, en faisant de son personnage principal une férue de littérature SF, a sans doute eu peur qu'on ne la prenne pas au sérieux, et de ce fait, elle nous balance des tonnes de références littéraires, par l'entremise de Morwenna qui nous donnera tous les titres de ses lectures.

Ça ne m'a pas trop dérangée durant ma lecture, mais je suis d'accord avec ma collègue Babeliotte (Boudicca) qui trouve que citer toute les lectures de Morwenna, c'est exagéré.

Ça va, on a tout de suite compris que l'auteure connaissait son sujet, contrairement à d'autres qui font de leur héroïne des étudiantes en littératures et qui sont en fait des quiches (et pas des fatales).

Le personnage de Morwenna est complexe, difficile à cerner, au départ, et je pensais même que ses références à la magie et aux fées n'étaient que des élucubrations de son esprit pour justifier le comportement des adultes envers elle.

C'est un personnage touchant, comme bon nombre de personnes qui gravitent autour d'elle. Des portraits tout en finesse, réalistes, réussis.

Les choses que j'ai le plus appréciées, ce sont ses réflexions sur la lecture, sur les livres, sur sa compréhension du monde et des gens.

Elle est très mature pour une jeune fille de 15 ans et, tout comme moi, elle ne se trouve pas dans le groupe des filles populaires à l'école, passe plus de temps à lire qu'à avoir des contacts sociaux avec les autres étudiantes… qui, disons-le de suite, sont des pétasses crétines débiles. Ça valait pour les filles de ma classe aussi !

Anybref, ce n'est pas un roman que l'on dévore en bouffant les pages, il ne se passe rien de révolutionnant, ça se lit avec plaisir, mais je pense que d'ici quelques temps, il ne me restera pas grand-chose comme souvenirs marquants de cette lecture.

Pas de regrets de l'avoir lu ! C'est déjà ça.

Afficher en entier

Dédicaces de Jo Walton
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Denoël : 7 livres

Tor Books : 3 livres

Gallimard : 3 livres

France Loisirs : 1 livre

ActuSF : 1 livre

Folio : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode