Livres
447 061
Membres
387 013

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jodi Taylor

51 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par jukebox_fr 2018-06-29T18:10:18+02:00

Biographie

Jodi Taylor est une romancière anglaise de style fantasy et de romance historique.

Elle est née dans le sud ouest de l'Angleterre, à Bristol et vit actuellement dans le Gloucestershire.

Son premier livre des chroniques de St Mary (Just One Damned Thing After Another) est autopublié, puis racheté par Accent press qui édite aussi les suivants.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.36/10
Nombre d'évaluations : 23

0 Citations 19 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jodi Taylor

Sortie France/Français : 2019-02-14

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Chroniques de St Mary, Tome 2 : A symphony of echoes

Voyage, voyages

Max et Kal partent dans le Londres victorine pour traquer Jack l'Éventreur mais ce voyage dans le temps ne sera pas sans conséquences.

Quel bonheur de retrouver Max !

Il y a quelques mois j'ai eu le plaisir de lire le premier tome de cette saga "Un monde après l'autre ". J'avais passé un très bon moment grâce à cette lecture et j'étais impatiente d'en découvrir la suite.

Et force est de constater que cette suite tient largement ses promesses.

Dès les premières pages on est dans le bain. Max et Kal viennent de faire un bond dans le temps direction le Whitechapel de 1888. Pour sa dernière mission Kal souhaite partir en quête de Jack l'Éventreur. Malheureusement pour elles rien ne va se passer comme prévu et leur retour va s'en retrouver impacté.

Et ce n'est que le début des aventures mouvementées qui attendent Max.

Et que dire si ce n'est que ce deuxième tome est encore meilleur que le premier . J'ai passé un excellent moment de lecture , entre passé, présent et futur.

Cette lecture est formidable dépaysant . On voyage à travers le temps et les époques pour découvrir les méandres de l'histoire.

Ce roman nous donne l'impression d'être au coeur de l'Histoire, de ne plus être un simple spectateur du temps qui passe mais l'un de ses acteurs. C'est très plaisant de voir les choses d'une manière différente, de voir comment un simple petit événement pourrait tout bouleverser.

Il suffit parfois d'un rien pour changer le cours de l'Histoire.

Plus le temps avance et plus j'apprécie Max, elle est intelligente, maligne, assez impétueuse. Elle va de l'avant même quand les difficultés surgissent , elle se bat pour aller au bout de sa mission. Et c'est un trait de caractère que j'apprécie grandement.

Je peux d'ores et déjà vous dire que j'ai hâte de la retrouver pour vous jusqu'où ses aventures vont la mener .

Un deuxième tome savoureux, très passionnant, preuve s'il en est je l'ai dévoré en à peine une soirée.

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 1 : Un monde après l'autre

J'ai eu la chance d'être sélectionnée par Babelio pour recevoir le tome 2 des Chroniques de St Mary. Et HC Editions a fait le choix d'envoyé aux lecteurs les deux premiers tomes de cette série. Donc je les remercie infiniment pour cet envoi.

Autant dire que j'ai passé un très bon moment avec le premier tome et que j'ai hâte de lire le deuxième.

L'histoire débute avec un entretien d'embauche. Madelaine Maxwell, historienne, va être contactée par une ancienne prof pour venir travailler à l'institut St Mary. Sauf qu'en entrant dans l'institut, Max se rend compte que l'ambiance est très différente de tout ce qu'elle a déjà pu voir. Elle apprend alors que l'institut a développé un systèmes de capsules permettant le voyage dans le temps. Mais, alors qu'elle est surexcitée à l'idée de voyager dans le temps, elle va se rendre compte que des luttes internes pourraient bien faire vaciller l'équilibre de l'institut.

J'ai beaucoup aimé ce roman pour plusieurs raisons. La première c'est à cause de Max. Elle est juste géniale ! C'est une historienne mais elle est marrante, pleine d'entrain et surtout elle croit aux valeurs qu'on lui enseigne. C'est ce qui la pousse à se battre. Mais elle est aussi comme une gamine quand on lui propose une mission tellement gigantesque. Mais elle est solidaire avant tout et j'ai vraiment apprécié ce personnage.

Plus encore, l'auteure nous offre donc un univers totalement délirant. Comme le dit si bien la quatrième de couv' du deuxième tome : à mi chemin entre Doctor Who et Harry Potter. Et ce premier tome permet de poser les bases de manière claire. C'est le sens de la formation que suivent Max et ses amis. L'auteure nous présente tous les tenants et aboutissants de son univers, incluant des conséquences parfois facheuses pour nos historiens. Et ce voyage dans le temps n'est clairement pas un joujou gratuit.

C'est vraiment difficile de parler de ce roman parce qu'il est très complexe à expliquer. Mais je ne m'attendais pas du tout à cela quand je l'ai débuté. Je pensais qu'il serait beaucoup plus jeunesse alors qu'en fait, il est carrément plus adulte et mature. Et il pousse à quelques réflexions donc cela fait vraiment plaisir.

Le style est vraiment sympa à lire, pas trop travaillé mais pas trop simple non plus. Les chapitres sont peut être un peu long à mon goût mais permettent à l'histoire de vraiment prendre son temps. Et l'intrigue est plutôt sympa, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde.

En bref, un roman déroutant à découvrir, mais carrément sympa et avec lequel j'ai passé un bon moment.

>> https://meliegrey.blogspot.com/2018/11/les-chroniques-de-st-mary-tome-1-un.html

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 2 : A symphony of echoes

Après avoir eu la chance de lire le premier tome, j'étais curieuse de découvrir le deuxième. Et autant dire que j'ai vraiment apprécié cette lecture.

L'histoire reprend pour nos historiens. Et pour fêter le dernier saut de Kal, elle a fait le choix de partir à l'époque de Jack l'Eventreur, et d'emmener Max avec elle. Sauf que tout ne se passe pas comme prévu, loin de là. Mais l'ennemi est toujours présent, et saute dans le temps avec beaucoup de facilité. N'hésitant pas à kidnapper d'autres personnes, ou à s'essayer à changer l'histoire. Nos équipes de St Mary doivent donc se battre pour limiter les effets de ce que Ronan peut déclencher. Et c'est loin d'être de tout repos pour eux.

Arrivée à ce deuxième tome, je remarque une chose qui est un peu perturbante. J'ai l'impression que tout l'histoire a été écrite d'une traite et qu'elle a ensuite été découpée en tomes. Du coup, je cherche la cohérence de celui ci... Autant le premier pouvait s'expliquer, notamment parce qu'il fallait poser un univers assez dingue, autant dans celui ci j'aurais aimé une intrigue vraiment plus liée. J'ai plutôt eu l'impression de lire une série d'intrigue à la suite, sans vraiment de rapport les unes avec les autres et c'est un peu frustrant.

Pour le reste, j'ai pris beaucoup de plaisir à visiter les différentes périodes avec nos personnages. On découvre un peu ce qu'il se passe mais à chaque fois très rapidement, ce qui est une nouvelle fois frustrant. Mais je n'ai clairement pas eu le temps de m'ennuyer au fil des pages, j'ai dévoré le roman pour voir ce qui allait encore arriver. Parce qu'il est clair qu'à St Mary, c'est le foutoir tout le temps et donc c'est assez marrant de les voir en apparence aussi désorganisé alors qu'ils sont quand même des champions.

Mention spéciale aux premières pages, qui détaillent les personnages apparaissant au fil du roman, les petites annotations m'ont beaucoup fait rire.

Pour ce qui est de Max, puisqu'elle est le personnage ligne rouge de l'histoire, elle m'a beaucoup plu. Elle a encore énormément de travail à faire sur elle même, mais elle est habitée par la passion de l'histoire (et du thé ^^) et je trouve qu'elle gère plutôt bien. Même s'il est clair qu'elle a eu une vie difficile et qu'elle la fuit le plus possible. Je me suis énormément attachée à elle, et c'est un personnage que j'adore. Elle dit ce qu'elle pense, agit comme elle le veut et du coup elle a cette petite touche très amusante qui me plait beaucoup.

Comme je l'ai dit, j'ai quand même quelques points de frustration dans ma lecture, mais dans l'ensemble, cela reste une histoire vraiment sympa, qui se lit bien. Après, la science fiction n'est clairement pas un genre que je lis habituellement ^^ Mais je prends plaisir à découvrir cette série et j'espère que j'aurais l'occasion de lire la suite quand elle paraîtra.

Quant au style de l'auteure, il reste un style que j'apprécie, plein de descriptions avec des dialogues mordants.

En bref, j'ai passé un bon moment malgré quelques frustrations.

>> https://meliegrey.blogspot.com/2018/11/les-chroniques-de-st-mary-tome-2-dechos.html

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 1 : Un monde après l'autre

J’ai dévoré ce premier tome, il y a tout un tas de petits points négatifs mais tellement insignifiants par rapport à l’écriture très humour british et à l’action originale et passionnante.

Alors oui, les diverses rebondissements sont tous plus gros les uns que les autres, les situations les plus compliquées se résolvent d’un coup vite et facilement, oui pleins de passages sont too much mais mais mais mais... On s’en fou tellement, le but n’est absolument pas d’être crédible mais juste palpitant et passionnant! L’écriture est fluide et les pages défilent vitesse grand V sans temps mort et sans qu’on ai le temps de s’ennuyer. Pleins de sous-entendus qui mettent en tension, l’auteure nous révèle la mort prochaine de tel personnage, ou un malheur à venir mais sans aucun détails donc on passe ensuite 50 pages à attendre la cata et à se ronger les ongles d’impatience!!! Derrière les rebondissements « de base » une plus grande intrigue se tisse progressivement... La façon de traiter et d’aborder le voyage dans le temps est très intéressante et originale, en tous cas je ne l’avais jamais vu exploité ainsi. Fana d’histoire dans ma jeunesse j’ai adoré retourner me plonger dans des cours d’histoire au fur et à mesure de la lecture!

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 1 : Un monde après l'autre

https://leslecturesdelietcyrlight.blogspot.com/2018/11/les-chroniques-de-st-mary-t1-un-monde.html

Ce premier tome des Chroniques de St-Mary, Un monde après l’autre, met en scène une héroïne du nom de Maxwell, qui se familiarise progressivement avec cet étrange établissement où de dangereux voyages dans le temps constituent le quotidien des historiens dont elle fait elle-même partie.

Je remercie les éditions HC pour m’avoir offert les deux premiers tomes de cette intrigante saga, ainsi que Babelio pour avoir permis ce partenariat. C’est avec curiosité que je me suis plongée dans ce roman, et on peut dire que je n’ai pas été déçue.

L’univers est très burlesque et présente des situations toutes plus saugrenues les unes que les autres. Si elles ne sont pas forcément très réalistes, elles prêtent toujours à sourire, et l’humour si particulier de cette œuvre est assurément son point fort.

Les personnages sont également très sympathiques, quoiqu’un poil manichéens. Au début, on se perd un peu parmi ce joyeux petit monde, et il faut régulièrement se référer à la page de présentation, mais au bout d’un moment, on finit par se familiariser avec presque tout le monde.

La vie des employés de St-Mary est particulièrement agréable à suivre, mais, parce qu’il y a un mais, les voyages dans le temps sont moins réussis dans l’ensemble, alors qu’ils sont présentés comme l’élément principal de l’histoire. Amateurs de cohérence, autant vous le dire, passez votre chemin.

D’entrée de jeu, on nous présente une Histoire personnifiée, qui se corrige d’elle-même en n’hésitant pas pour cela à éliminer tous les grains de sable (comprendre les historiens) qui parasitent ses rouages. Max en fait d’ailleurs le frais, échappant de peu à une mort certaine lors de sa première aventure dans le passé, mais cela ne se répète pas par la suite.

Lors de l’épisode de l’hôpital en feu, Kal et elle secourent les blessés, les aident à se mettre à l’abri... N’est-ce pas modifier le cours du temps que de sauver des gens qui seraient peut-être morts autrement ? Ou sauver des parchemins des flammes qui dévorent la bibliothèque d’Alexandrie et permettre leur découverte dans le futur, alors qu’ils auraient dû être détruits ?

Quant à Max, elle reconnaît certes elle-même qu’elle n’est pas très maligne, mais même quand quelque chose lui paraît suspect, elle ne cherche pas plus loin et laisse les évènements suivre leur cours, alors que c’est parfois gros comme le nez au milieu de la figure.

Quand la situation et la direction se renversent à St-Mary, pourquoi est-ce que personne ou presque ne fait rien ? Pourquoi la sécurité se soumet-elle aux ordres de la personne la plus détestée de l’établissement, alors qu’il aurait suffi d’un rien pour l’évincer ?

Enfin, dernier petit bémol : le temps. En milieu de livre, on apprend que cinq années se sont écoulées, mais on ne les a absolument pas vues passer, ni même ressenties. À la vue de la vitesse à laquelle les incidents et les accidents s’enchaînent à St-Mary, c’est à se demander comment il a pu s’écouler une demi-décennie sans qu’il ne se passe rien susceptible d’être évoqué.

Comme dit plus haut, j’ai beaucoup apprécié ma lecture, les idées sont très sympathiques et l’originalité est au rendez-vous, mais la cohérence globale est vraiment le gros point faible de cette histoire, et nuit considérablement à sa qualité. Dommage.

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 2 : A symphony of echoes

https://leslecturesdelietcyrlight.blogspot.com/2018/11/les-chroniques-de-st-mary-t2-decho-en.html

D’écho en échos est le second tome des Chroniques de St Mary. On retrouve à l’institut Max, désormais chef de sa propre équipe, ainsi que Farrell, Peterson, Guthrie et d’autres visages familiers qui vont enchaîner les péripéties, notamment en Écosse, sous le règne de Marie Stuart.

Alors... Par où commencer ? Il y a tellement à dire que c’est difficile de trouver un point de départ. Peut-être celui-ci, justement : il se passe énormément de choses, dans ce roman, et certaines sont parfois si confuses qu’il faut attendre une explication ultérieure pour leur donner un sens.

La « dispute » entre Max et le chef Farrell, notamment. J’ai relu la scène deux fois, sans la comprendre davantage. J’avais l’impression qu’il manquait quelque chose, je ne saisissais pas comment un simple phrase avait pu rendre Maxwell à ce point hystérique, et même une fois ce pan de l’intrigue résolu, je le trouve relativement mal amené.

À cause de ce rythme très soutenu, où l’on bondit d’une péripétie à l’autre, on n’a pas le temps de s’attacher aux nouveaux personnages. S’ils étaient déjà très nombreux dans le premier tome, on finissait par s’habituer à eux, à leur caractère et à les différencier. Ici, ce n’est pas le cas. Hormis David et Pinkie dans le futur, aucun ne se démarque vraiment. Ils sont pour la majeure partie des noms qui surviennent à un moment ou à un autre de l’histoire.

L’humour loufoque est toujours au rendez-vous, peut-être même un peu trop, car j’ai eu un sentiment de démesure qui n’était pas présent lors de la lecture d’Un monde après l’autre. Tout est exagéré, et même si j’ai conscience qu’il s’agit de la patte de la saga, cela m’a semblé aller trop loin, par moments.

Le fil rouge, lancé dès la fin du tome précédent (à savoir pourquoi la mauvaise reine a été exécutée dans la pièce de Shakespeare), se traîne un peu. Au lieu de se concentrer dessus, alors que cela semble être une interrogation capitale, l’histoire s’éparpille. Alors certes, elle se ressert ensuite autour de ce même point, mais la résolution de l’énigme tarde à survenir, comme s’il fallait vraiment laisser le temps à tout le reste de se dérouler. (Par exemple, personne n’a eu l’idée de chercher l’évènement divergent entre l’Histoire et la pièce pendant le séjour de Maxwell dans le futur ?)

En conclusion, je dirais que j’ai moins apprécié ce second tome que le premier. Là où Un monde après l’autre n’était pas toujours très cohérent, D’écho en échos suit un rythme effréné parfois difficile à suivre, où tous les éléments de l’intrigue s’enchaînent trop vite. Il y a toujours du bon, notamment l’originalité de la saga qu’on ne peut que louer, mais elle serait nettement meilleure sans les défauts qui l’entachent.

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 1 : Un monde après l'autre

Je dois avouer que je ne savais pas trop à quoi m'attendre en achetant ce livre. Mais au final, la magie à opérer et j'ai été agréablement surprise par l'histoire, les personnages et l'univers. Maxwell m'épate et j'apprécie son caractère. Plus je tournais les pages et plus je devenais accroc. Ce livre à vraiment tout plaire, le style, et surtout l'humour british(que j'adore). De bon point, qui me donne envie de continuer la suite.

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 2 : A symphony of echoes

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/12/10/decho-en-echos-jodi-taylor/

Comme j’étais contente d’avoir D’écho en échos sous la main quand j’ai eu terminé D’un monde à l’autre, premier tome de la série des Chroniques de St Mary de Jodi Taylor ! J’ai eu un vrai coup de cœur pour ce premier tome et j’aurais eu de la peine de ne pas pouvoir lire le second, même si en soi la fin ne nous laisse pas sur un gros cliffhanger à l’Américaine.

En faisant quelques recherches, j’ai découvert que les éditions Hervé Chopin ont fait des heureux en commençant à publier en français les aventures de Max, car pas mal de lecteurs bavaient sur cette série qui a rencontré un grand succès en Grande-Bretagne, aux États-Unis et au Canada. Déjà neuf tomes sont parus à l’étranger et chez nous, deux tomes sont déjà parus et le troisième tome est prévu pour le 14 février 2019. En attendant, je ronge mon frein.

Je suis carrément fan de Madeleine Maxwell. La jeune historienne me fait penser à Thursday Next, l’héroïne de Jasper Fforde. Elle est intelligente et drôle. Courageuse et maladroite. Pas parfaite, mais tellement idéale. Toutes les gamines devraient avoir de telles héroïnes à admirer. Mais attention, je ne vous conseille pas de faire lire cette série à des adolescentes (ou des adolescents), car il y a des scènes « olé, olé » selon ma copine Chloé. Pas beaucoup, mais assez pour qu’il soit important de le préciser. On n’est pas dans le new adult non plus avec des mecs torse nu sur la couverture et des scènes torrides toutes les deux pages, mais Max a une vie sexuelle. Et surtout une vie incroyable.

St Mary abrite un incroyable secret : des capsules capables de voyager dans le temps. Quoi de mieux pour une historienne ? Besoin d’une précision sur la guerre de cent ans, hop ! Une question sur les tyrannosaures, hop ! Envie de croiser Marc-Aurèle, hop ! Mais quand des voyageurs du temps venus du futur pour comprendre et sauver le présent en modifiant le passé s’en mêlent, quand des méchants s’invitent à la fête et que les membres de St Mary ne peuvent simplement pas les éliminer parce qu’ils interférer avec sur leur propre passé, tout se complique et arrivent les migraines.

Quoi qu’il en soit, D’écho en échos est aussi bon que le premier tome. J’aime toujours autant Max et l’humour omniprésent. Ce livre est à mettre entre toutes les mains des fans de SF, de steampunk, d’uchronie et d’héroïnes vraiment cool. En voilà une bonne idée de cadeau de Noël.

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 1 : Un monde après l'autre

https://mademoisellemaeve.wordpress.com/2018/12/03/un-monde-apres-lautre-jodi-taylor/

A force de lire des romans sombres, tristes ou pas particulièrement enthousiasmants, mon moral s’est mis en accord avec la saison morne et triste. C’est là qu’intervient Un monde après l’autre, le premier tome de la série Les chroniques de St Mary de Jodi Taylor.

Jodi Taylor a commencé par publier Les Chroniques de St Mary en numérique, à compte d’auteur, et a rencontré un gros succès. Des éditeurs en Grande-Bretagne, aux États-Unis et au Canada se sont intéressés à cette série et ils ont bien fait, car là encore, le succès a été au rendez-vous. Et grand morceau de chance, les éditions Hervé Chopin ont décidé de publier cette série en France. Un monde après l’autre est le premier tome (il y en déjà neuf, sont deux parus en France et malheureusement, je n’ai pas de date de sortie pour le troisieme, Noël ? Mon anniversaire ?).

Madeleine Maxwell est une jeune et brillante historienne. Elle est contactée par un ancien professeur qui lui parle d’une place à pourvoir à l’Institut St Mary. Elle y passe le plus étrange entretien d’embauche. Et une série de tests éliminatoires. Max veut absolument décrocher cette place, car elle est persuadée que St Mary est l’endroit où elle doit vivre. Il faut dire aussi que l’Institut permet aux historiens de découvrir l’histoire au lieu de l’apprendre, grâce à des capsules permettant les voyages dans le temps…

Si vous n’êtes pas hyper fans de SF, ne partez pas en courant, je trouve qu’avec cette série, on est plutôt dans l’univers steampunk, même si l’intrigue est contemporaine. Oui, donc ce n’est pas du steampunk, mais ça a un côté un peu daté qui y fait fortement penser.

Si vous passez de temps en temps sur le blog, vous avez dû lire une fois ou deux (euphémisme, plutôt au moins 312 fois) que je fonctionnais beaucoup à l’empathie. Et Max est une super héroïne. Elle est drôle, maladroite, courageuse… Elle est vraiment cool. Je l’adore.

Ensuite, ce qui est vraiment intéressant dans cette série est son aspect historique. Les historiens voyagent dans le temps, il faut donc que Jodi Taylor s’y connaisse un peu – et ça semble être le cas. D’ailleurs elle dit sur son blog être férue d’histoire et que seule une quantité astronomique de chocolat peut la faire sortir du lit pour quelque chose qui se soit passé après 1487.

Enfin, je trouve cette série vraiment drôle. Non pas que les situations soient particulièrement cocasses, mais plutôt parce que le livre est truffés d’images et d’expressions qui m’ont fait rire et donné envie de les utiliser moi aussi. Cela passera-t-il dans la vraie vie ? Je vais tenter.

J’ai l’impression que Jodi Taylor est l’enfant cachée de Gail Carriger (autrice de séries steampunk vraiment cool) et de Jasper Fforde (célèbre pour sa série sur Thursday Next), deux références pour moi. Je n’ai désormais qu’une hâte, découvrir le second tome, D’écho en échos et tous les autres.

Afficher en entier
Les Chroniques de St Mary, Tome 1 : Un monde après l'autre

J'ai toujours adoré les histoires de voyage dans le temps alors bien sûr, je ne pouvais pas passer à côté de celle-ci. Franchement, je suis dubitative. J'ai passé un bon moment et en même temps, j'avais hâte d'en finir...Je m'explique !

J'ai vraiment beaucoup aimé la manière dont l'auteure aborde les voyages temporels. Je trouve que ça change un peu. Et c'est même assez crédible je dirais. Toutefois, je trouve que parfois elle se perd dans ses explications. J'ai eu du mal à comprendre certaines choses. Il y a des situations qui ne me paraissent pas claires du tout. Spoiler(cliquez pour révéler)Comme l'histoire de l'explosion du TB2. Et d'ailleurs question bête mais Max, elle a perdu un bras ou pas ? Non parce qu'elle s'est quand même super vite remise de sa blessure sinon... J'étais souvent perdue et j'avais des fois l'impression de faire face à des incohérences. En outre, la temporalité (si je puis dire) n'est pas toujours claire. 5 ans se sont vraiment écoulés durant les premiers chapitres ? Je ne les ai pas vu passer !

Même chose pour les personnages. Je les ai trouvés sympas et originaux. Ce sont des protagonistes qui sortent de l'ordinaire mais du coup ils m'ont souvent décontenancée. J'avais du mal à les comprendre, à m'identifier à eux.

Enfin, je n'ai pas toujours été emballée par les époques visitées. J'avoue que le Crétacé, ce n'est pas ma tasse de thé. J'étais un peu déçue que cette période occupe une si grande place. Mais l'intrigue restait intéressante.

Pour faire simple je n'ai pas adoré ce roman mais il se lit bien. Il est très original. Trop peut-être...

Afficher en entier

Dédicaces de Jodi Taylor
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Accent press : 19 livres

HC Editions : 3 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode