Livres
475 297
Membres
452 870

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Joe Abercrombie

Royaume-Uni Né(e) le 1974-12-31 ( 44 ans )
584 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Lilinie 2010-08-29T21:59:30+02:00

Biographie

Né en 1974 à Lancaster, Joe Abercrombie vit aujourd’hui à Londres. Après des études de psychologie à l’université de Manchester, il vit de petits boulots dans une société de postproduction. Deux ans plus tard, Joe devient éditeur de films. Il travaille sur des documentaires, films indépendants, clips et concerts d’artistes confirmés (Cold Play et Barry White, entre autres).

Profitant du temps libre que lui laisse ce travail, Abercrombie se lance, en 2002, dans l’écriture d’une trilogie de fantasy : La Première Loi dont le premier volume, Premier sang, est sorti au Royaume-Uni en 2005, rencontrant immédiatement un grand succès critique. Ce premier roman lui a ensuite valu – et dès les premières pages, on comprend pourquoi ! – la faveur du public qui a fait de lui la nouvelle coqueluche du monde de la fantasy britannique. Et, à lire ses interviews, on ne devrait pas s’ennuyer à l’écouter…

Cocktail décapant d’humour noir, d’aventure épique aux rebondissements imprévisibles et de personnages inoubliables, Premier sang tranche net dans le paysage de la fantasy contemporaine. Les Imaginales sont donc très fières de contribuer à faire découvrir en France Joe Abercrombie, un nouvel auteur original et grand public à la fois, dont le talent éclate à chaque page !

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
219 lecteurs
Or
426 lecteurs
Argent
268 lecteurs
Bronze
128 lecteurs
Lu aussi
144 lecteurs
Envies
868 lecteurs
En train de lire
52 lecteurs
Pas apprécié
22 lecteurs
PAL
867 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.74/10
Nombre d'évaluations : 327

0 Citations 186 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Joe Abercrombie

Sortie France/Français : 2018-10-01

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par eydura 2019-09-27T01:11:16+02:00
Servir froid

J’ai lu ce livre pour le #pumpkinautumnchallenge 2019, dans le Menu 3 : Automne Douceur de Vivre, la catégorie L’autre mère, ce livre touche à tout les critères : Faux-semblant, famille, amitié et illusion !

J’ai adoré ce livre, et je le recommande pour les fans de littérature de style ‘historique médiéval’, un peu à la Alexandre Dumas. L’action se passe dans un continent inconnu, mais je ne dirais pas que c’est de la fantasy. Il n’y a pas de magie à proprement parlé, ni créatures ou êtres surnaturel d’aucune sorte. Pour ce qui est de ma définition même de la fantasy, je la tire directement du dictionnaire et de Wikipédia, voir plus bas pour les définitions.

Je suis une grande fan des histoires de vengeance, Le Comte de Monte Cristo est l’une de mes lectures préférés et je trouve que Servir Froid est terriblement bien fait et se retrouve dans un style similaire.

Monza, notre personnage principale, est une personne très vaniteuse au début de l’histoire et plutôt importante, elle est à la tête du groupe de mercenaires les Milles Épées, qui connaissent un succès énorme grâce à elle. Suite à la trahison et de la tentative de meurtre d’on elle est victime, par son employeur et ainsi que des gens qu’elle croyait ses alliés, elle perds tout; sa famille, sa beauté, sa vanité.

Cependant, il lui reste sa rage, sa persévérance, ainsi que ses connaissances tactiques et de l’or. Ce qui lui permet de mener à bien sa vengeance, contre ceux qui l’on trahie. Elle mettra tout en oeuvre, pour cela, y compris la vie et la santé mentale de son équipe et la sienne.

Ce tome est le début d’une trilogie où chaque tome semble indépendant (ne les ayant pas encore lu), mais qui se passe sur le même ‘continent’.

Ma Note : 9/10

Nombre de pages : 800

Définition de la Fantasy, en tant que genre littéraire, voici un extrait de Wikipédia : La fantasy, ou fantasie, (terme issu de l'anglais) est un genre littéraire présentant un ou plusieurs éléments surnaturels qui relèvent souvent du mythe et qui sont souvent incarnés par l'irruption ou l'utilisation de la magie.

Le dictionnaire le Robert donne cette définition de Fantaisie : (Vieilli) Imagination. Il n’a plus ce sens que dans les ouvrages didactiques et aussi en termes de beaux-arts et de littérature pour désigner un ouvrage composé d’imagination et non pas d’après la réalité ou les règles.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virginy 2019-10-08T21:18:03+02:00
Dangerous Women, Tome 1

Comme dans tout recueil de nouvelles, il y a du bon et du moins bon, du long et du court, et surtout ici, on rencontre plusieurs genres, ce qui fait qu’il y en a pour tous les goûts, même si la fantasy et le fantastique prédominent.

L’ouvrage s’ouvre sur Desperada de Joe Abercrombie (Some Desperado), qui fait partie de mes préférées. Ambiance western, et une héroïne qui utilise ses méninges pour survivre, une rebelle dont la tête est mise à prix et qui m’a beaucoup plu.

Vient ensuite Cocktail explosif de Jim Butcher (Bombshells). Ici, on est en présence de fantasy urbaine. Molly, la narratrice, est une sorcière qui va s’introduire dans un bâtiment pour y sauver un vampire. L’histoire est sympa et prenante, cependant, située dans l’univers de la série de romans Les Dossiers Dresden, j’ai eu tout du long la sensation qu’il me manquait des informations, sensation qui a un peu gâché ma lecture.

Dans Catcher Jésus de Joe R. Lansdale (Wrestling Jesus), la femme, bien qu’ayant un rôle primordial dans l’intrigue, n’apparaît que comme un personnage secondaire. C’est sur son existence que repose l’histoire de ces catcheurs qui vont s’affronter toute leur vie durant, juste pour les yeux de la belle qui les a ensorcelés. J’ai beaucoup aimé ce texte qui, à sa façon, traite de relation toxique et du pouvoir de l’auto-persuasion.

Je sais comment les choisir de Lawrence Block (I Know How to Pick ’Em) est un récit policier. Femme fatale et mère abusive se croisent ici sous un regard masculin. Un texte qui fait froid dans le dos!

Des ombres pour Silence dans les forêts de l’Enfer de Brandon Sanderson (Shadows for Silence in the Forests of Hell) est un texte de Fantasy, et rejoint Desperada dans mes chouchous de cette anthologie. Des créatures surnaturelles qui hantent les bois, et qui s’attaquent à l’imprudent qui ne suit pas certaines règles élémentaires, une aubergiste qui devient chasseuse de primes la nuit pour subsister. Sous la plume de Sanderson, l’ambiance sombre, la sensation de danger permanent, sont un régal! Silence, la figure féminine de cette nouvelle, a quelques secrets que j’ai aimé découvrir au fil du texte.

Un peu de magie avec La fille du miroir de Lev Grossman (The Girl in the Mirror). Des élèves magiciens, un château avec des passages secrets, d’étranges apparitions, un peu plus et on se croirait à Poudlard avec Harry, Ron et Hermione! Un bon moment lecture, mais rien d’inoubliable.

Annoncer la sentence de Stephen Michael Stirling (Pronouncing Doom) plonge le lecteur dans un monde post-apocalyptique, où plus aucune machine ne fonctionne. Un retour à l’Amérique des pionniers, avec la mise en place de communautés et de tribunaux itinérants. La figure féminine suivie ici est la juge, qui va devoir prononcer une sentence et son exécution. Un texte légèrement au-dessus du précédent.

Nommer la bête de Sam Sykes (Name the Beast) est le récit qui m’a le moins plu de cette anthologie. J’ai dû passer à côté de quelque chose avec ce texte, parce que j’ai été très longtemps perdue, ne sachant pas si je suivais la bête ou ses victimes. Il y a des changements de point de vue que j’ai compris, mais d’autres absolument pas, ne sachant pas de qui il était question. Bref, pour moi, une déception…

Enfin… La Princesse et la Reine, ou les Noirs et les Verts de George R.R. Martin (The Princess and the Queen). Le meilleur pour la fin, comme on dit! Et bien que talonnée de très près par les textes de Joe Abercrombie et Brandon Sanderson dans mon appréciation, c’est le meilleur récit de cette anthologie. Ici, Martin reste dans l’univers de A Song of Fire and Ice, autrement connu sous Le trône de Fer, et nous présente des événements ayant eu lieu 200 ans avant sa célèbre saga, que je n’ai pas encore lue. Ne connaissant la plume de Martin que par les textes que j’ai découverts dans Wild Cards, une autre anthologie qu’il a dirigée, j’avoue que j’avais quelques appréhensions, sachant la multitude de personnages qui peuplent Westeros. Je craignais d’être perdue dans les relations que chacun entretient, de confondre les noms et de perdre le fil. Et bien non. J’ai rapidement été happée dans cette nouvelle qui oppose deux femmes: la princesse Rhaenyra et sa belle-mère, la reine Alicent. Toutes deux revendiquent leur légitimité à accéder au Trône de Fer, la première pour elle-même, la seconde pour son fils aîné. Un terrible conflit va éclater, la danse des dragons, mettant Westeros tout entier à feu et à sang. Alliances, complots, trahisons, sacrifices et actes de bravoure, on retrouve tout cela dans ce texte très vivant, au rythme haletant et où l’auteur n’hésite pas à dire les choses crûment.

Dans l’ensemble, une anthologie plutôt homogène, avec une seule véritable déception pour moi. Des textes divers pour varier les plaisirs et une vraie bonne idée de mettre les femmes en avant, de montrer qu’elles peuvent être aussi débrouillardes, intelligentes, fortes que les hommes. Et si elles semblent dangereuses à certains, c’est peut-être finalement parce qu’elles leur sont supérieures ?

Afficher en entier
La Première Loi, Tome 1 : Premier sang

Au fil des pages, le lecteur fait connaissance avec différents personnages. Le lecteur découvre ainsi Logen Neuf Doigts, homme du Nord qui parle aux esprits, un gars tout simple, plutôt bourru mais un guerrier vraiment hors pair, qui a parfois du mal à croire qu’il soit encore vivant tant il réchappe à des situations compliquées. « Encore en vie » dit-il souvent, comme s’il était surpris/soulagé de l’être encore. Il croit ses amis (qui sont d’anciens ennemis) Renifleur, Séquoia, Dow le sombre, Le Sinistre, morts. Logen a été séparé de leur groupe et ces derniers le croient lui aussi mort, « retourné à la boue ». Jezal dan Luthar, jeune militaire issu de la haute société et un poil prétentieux et arrogant, qui s’entraîne dans le but de remporter le célèbre Tournoi d’escrime. Il y a aussi Sand dan Glotka, Inquisiteur, mon préféré. Il torture avec l’aide de ses deux fidèles Tourmenteurs Severard et Frost l’albinos, alors que lui-même a été fait prisonnier et torturé durant deux ans par les Gurkhiens, un peuple du Sud de l’Union et qui menace à nouveau les frontières. Il ne cesse de se demander pourquoi il agit ainsi, alors qu’il n’en tire aucune satisfaction. C’est un homme torturé, intérieurement, par ce qu’il a vécu et ses questionnements quant à ses agissements présents, et physiquement, car les tortures qu’il a subi ont laissé de graves séquelles (il boîte, souffre, n’a plus beaucoup de dents). Autre personnage, West est un soldat qui a réussi à monter les échelons non grâce à sa naissance, mais bien grâce à son mérite. Enfin, autre ennemi, Bethod, Roi du Nord, prenant ainsi l’Union en tenaille. Les personnages sont bien plus nombreux, bien sûr, ce roman grouille de relations entre chacun d’eux. Les personnages penchent plus du côté antihéros et ce n’est pas pour me déplaire.

Ce premier volet de la trilogie La Première Loi est donc un volume de présentation des personnages, de mise en place du décor, de l’intrigue. Comme avec David Gemmell, on s’intéresse à la psychologie des personnages. Mais Joe Abercrombie est bien plus dark dans ses propos. Il est d’ailleurs considéré comme l’un des représentants d’un sous-genre de la dark fantasy, le courant gritty ou grimdark. Les dialogues sont plus crus, les mentions au sexe sont très directes. Si cela dérange certains lecteurs, ce n’est pas mon cas. Je trouve au contraire que cela correspond très bien aux personnages, à l’ambiance, à l’univers. Et puis, franchement, il faut parfois appeler un chat un chat! En tout cas, je trouve ça vraiment bien fait.

Au-delà de la mise en place des personnages, on y suit des intrigues politiques et un conflit s’apprête à éclater au nord du pays. Les peuples du Nord ont un Roi, Bethod, qui veut faire plier l’Union. Bethod est également l’ennemi de Logen et sa bande, qui l’ont servi autrefois. Les relations entre les personnages est complexe, certains ont des liens entre eux sans le savoir par l’intermédiaire d’une connaissance commune. Peu à peu, le tableau se tisse, l’auteur prend son temps et j’ai pourtant avalé les pages avec envie.

Un premier opus de présentation qui rend addict et qui annonce une suite prometteuse. De la dark fantasy comme je l’aime!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mika1204 2019-10-13T23:02:23+02:00
Servir froid

J'ai vite compris pour GRR Martin considérait ce roman comme le meilleur de l'auteur: que de rebondissements, de trahisons, de jeux d'alliances!

En fil rouge une histoire de vengeance personnelle d'une héroïne trahie, rien que de très banal, pour au final un jeu permanent et toujours inattendu de retournements aux conséquences comme un jeu de tiroirs.

J'avais aimé la trilogie de la première Loi même en l'aillant trouvée un peu longue par moment, mais là cette histoire m'a ravi jusqu'au bout!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par boscos 2019-10-16T17:27:19+02:00
Servir froid

Sacré lecture que celle ci , le schéma est pourtant simple mais les personnages sont si bien mené que nous en sommes transporté.

Afficher en entier
La Première Loi, Tome 2 : Haut et court

Quel plaisir de retrouver ces personnages! Détestables, cabossés par la vie, cyniques, égoïstes, et pourtant, leurs aventures nous emportent, les complots dans lesquels ils se trouvent mêlés nous intriguent. L’Union est prise entre deux feux, puisque deux conflits menacent ses frontières, au Nord et au Sud. Alors qu’au Sud, Glotka l’inquisiteur tente de savoir ce qui est arrivé à son prédécesseur, il a également fort à faire pour maintenir la cité face à l’envahisseur voisin, mais le danger est aussi plus proche. Au Nord, l’armée, menée par des généraux égoïstes et un prince qui n’a aucune notion du danger, est au bord de la déroute, et dans l’ombre de ce conflit on retrouve Renifleur, Séquoia, Dow le sombre, Le Sinistre… Et pendant ce temps, Bayaz fait route avec trois personnages que tout oppose, Logen, Luthar et Ferro, mais qui devront apprendre à vivre ensemble, et ça, c’est pas gagné!

Davantage d’action dans cet opus, mais ce n’est pas aux dépends de la psychologie des personnages, toujours aussi soignée, sombre, torturée. C’est un régal de voir l’accent mis sur les défauts, les travers, les faiblesses de chacun d’eux, leur côté obscur. Et on ne peut que se demander ce qui peut bien ressortir de bon dans de telles conditions.

On passe de la chaleur étouffante du sud au froid glacial du Nord pour suivre les deux conflits, pour suivre tout ce qui se joue aux frontières de l’Union affaiblie de l’intérieur par les complots et une politique d’opportunistes, une société quelque peu décadente. En tant que lecteur, on ne peut que se demander comment ces personnages vont parvenir à changer le cours des événements, chacun de leur côté ou presque. Comment vont-ils se retrouver, faire cause commune si cela est possible?

Ce volume m’a rendue encore plus addict que le premier. Ici, la machine est lancée, il n’y a plus de retour en arrière. Je vais me plonger très prochainement dans le final, je n’en peux plus d’attendre! ^^

Afficher en entier
La Mer Éclatée, Tome 1 : La Moitié d'un Roi

Lecture sympa, histoire pas mal, personnages réussis, même si le héros m'a énervée tout du long par son côté "Caliméro".

L'auteur ne s'étend pas sur la présentation du monde qu'il a créé, donc on ne sait pas grand chose, mais ce n'est pas préjudiciable au récit, au contraire, cela laisse la place à l'action et aux nombreuses surprises.

La fin est très surprenante !

Je passe au tome 2 !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par mika1204 2019-10-25T21:05:08+02:00
Les Héros

J'avoue, au début le pavé m'impressionnait, non par sa taille mais par le contenu supposé! Plus de 800 pages pour décrire 3 jours d'une bataille titanesque... Je me disais que ça serait imbuvable, répétitif, lourd d'actions incessantes, à ressasser les protagonistes au fil des pages.

Me suis trompé.

L'histoire est très bien rythmée et menée entre les nombreux protagonistes (bien plus de 3 au final!). Des retournements dans tous les sens, de l'humour, de la sauvagerie, des personnages profonds et torturés. Au final on ne cherche plus les héros mais juste à se sortir de cette guerre sans but au fil des personnages et de leurs points de vue. Des retrouvailles d'anciens personnages des précédents romans qui rajoutent de la profondeur au récit.

On bien au delà des 3 simples jours de batailles, au delà des faits de guerre, au delà de l'héroïsme et de la lâcheté.

Ce sont des hommes et des femmes que l'on suit, embarqués dans une spirale infernale!

J'ai adoré, dévoré, souffert, souris...

Quel livre!

Afficher en entier
La Première Loi, Tome 1 : Premier sang

J'ai vraiment l'impression que ce tome est une introduction pour le restant de la série. Il ne s'est pas passé de grandes péripéties et nous en avons appris très peu sur l'univers crée par Joe Abercrombie. Il me semble que cette série est très axée sur les personnages, donc tant que l'on ne s'attache pas à ceux-ci, l'histoire semble longue. C'est dans les 100 dernières pages que j'ai enfin apprécié les personnage, donc les 400 (environ) premières pages m'ont paru longues et sans intérêt. Il faut apprendre à apprécier les protagonistes et puis tout à coup l'intrigue devient beaucoup plus captivante. Je crois que les prochains tomes seront beaucoup plus intéressants considérant que j'aimerai déjà les nombreux personnages et que l'auteur pourra prendre le temps de nous expliquer l'univers, l'organisation politique et le système de magie. Bref, c'était une lecture plutôt correcte, mais je crois que la suite sera meilleure. Bonne lecture à tous!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MaYamaha 2019-10-30T12:46:29+01:00
Servir froid

Une bonne histoire de vengeance, de guerre, même si un peu répétitive à force. Des personnages pleins de travers, d'égoïsme comme attendus d'une bande de mercenaires qui ne cherchent que leur profit. Une bonne découverte de l'auteur donc.

Afficher en entier

On parle de Joe Abercrombie ici :

Débutante en Fantasy
2017-08-23T22:26:29+02:00

Dédicaces de Joe Abercrombie
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Bragelonne : 14 livres

J'ai lu : 7 livres

Bragelonne Poche : 5 livres

France Loisirs : 4 livres

Milady : 4 livres

Pygmalion : 3 livres

Gollancz : 2 livres

Grim Oak Press : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array