Livres
540 814
Membres
571 705

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Johann Wolfgang von Goethe

Auteur

Né(e) le 1749-08-28 ( 271 ans )
846 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par isa 2009-09-26T21:31:47+02:00

Biographie

Johann Wolfgang von Goethe, né le 28 août 1749 à Francfort et mort le 22 mars 1832 à Weimar, est un poète, romancier, dramaturge, théoricien de l'art et homme d'État allemand, fortement intéressé par les sciences, notamment l'optique, la géologie et la botanique, et grand administrateur.

Il est l'auteur d'une œuvre prolifique aux accents encyclopédiques qui le rattache à deux mouvements littéraires : le Sturm und Drang et le classicisme de Weimar (Weimarer Klassik). Il proposa une théorie de la lumière et fit la découverte d'un os de la mâchoire. Il est souvent cité en tant que membre des Illuminés de Bavière. Son Divan doit beaucoup à Hafez.

Il est notamment l'auteur des Souffrances du jeune Werther (Die Leiden des jungen Werther), Les affinités électives (Wahlverwandschaften), Faust I et II, Les Années d'apprentissage de Wilhelm Meister (Wilhelm Meisters Lehrjahre) ainsi que de nombreux poèmes dont beaucoup sont si célèbres que des vers en sont entrés comme proverbes dans la langue allemande : Willkommen und Abschied (« es schlug mein Herz, geschwind zu Pferde / es war getan fast eh gedacht »), Mignon (« kennst du das Land wo die Zitronen blühen... », Connais-tu le pays où fleurit le citronnier), Le Roi des aulnes (« Wer reitet so spät durch Nacht und Wind / es ist der Vater mit seinem Kind… ») Der König in Thule, etc.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
143 lecteurs
Or
219 lecteurs
Argent
176 lecteurs
Bronze
144 lecteurs
Lu aussi
270 lecteurs
Envies
334 lecteurs
En train de lire
24 lecteurs
Pas apprécié
49 lecteurs
PAL
248 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.31/10
Nombre d'évaluations : 226

8 Citations 100 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Johann Wolfgang von Goethe

Sortie Poche France/Français : 2020-09-03

Les derniers commentaires sur ses livres

Faust

Une lecture sur laquelle je plaçais peut-être un peu trop d'espoirs...

 

Classique de la littérature allemande (et, par là, de la littérature toute entière), Faust m'avait longtemps attiré, par le thème — surtout — : la mythologie chrétienne m'intéresse beaucoup ; comment ne pas être tenté, alors, par cette pièce sur le pari entre Dieu et le Diable ?

J'ai beaucoup aimé la dimension lyrique du personnage de Faust, on remarque la très nette marque du romantisme sur ses répliques, notamment dans ses tirades torturées qui témoignent de son déchirement et de son mal-être. Toutefois, n'étant pas germanophone, je ne sais si cette dimension est du fait de Goethe ou de la traduction, un peu trop enflammée, du Nerval romantique.

J'ai eu un peu de mal à me repérer dans l'œuvre, faute peut-être d'une structure traditionnelle en actes et scènes, et d'une lecture pas assez concentrée qui m'a fait passer à côté d'informations capitales. En résulte ce qui a rendu la découverte si poussive : ouvrir ce livre me plongeait dans une profonde somnolence.

Je me suis à plusieurs reprises interrogé sur la mise en scène, chose rare, notamment du fait de changements réguliers de décors et d'intervention de personnages très particuliers (esprits, animaux,...). Reste à trouver des adaptations scéniques qui lèveront le voile sur ces mystères.

Attentes trop élevées, j'en parlais au début, parce que je m'étais fait une vision erronée de l'œuvre. La dimension "mythologique" disparaît après la première scène pour ne plus jamais réapparaître, ou par touches ténues ; de plus, la pièce ne porte presque pas sur les errements de Faust, prêt à céder à la tentation.

 

Une intéressante découverte malgré des attentes déçues (mea culpa) et une immersion trop superficielle dans la pièce (bis).

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DocteurIsis 2019-08-12T23:11:00+02:00
Faust

Un très bon livre, le personnage est complexe et passionnant, sa psychologie fait réfléchir le lecteur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Apo1007 2019-09-01T09:47:22+02:00
Goupil le renard

J'ai lu cela au collège. Je n'en garde pas un mauvais souvenir bien que cette oeuvre ne m'ait pas marqué

Afficher en entier
Les Affinités électives

Très éclectique dans mes choix littéraires , j'alterne des grandes oeuvres ( considérées comme difficiles ) et des "romances "contemporaines faciles a lire et surtout distractives...Un livre qui fit scandale en son temps! Adultères, divorces, remariages, théorie scientifique appliquée aux sentiments.

Tout cela dans un univers marqué par les préoccupations du temps: le retour à la nature (pavillons de verdure, promenades bucoliques, jardins à l'anglaise, aménagements du domaine pour voir la nature et non être mis en scène et les théories éducatives de Jean-Jacques Rousseau), un brin de franc-maçonnerie, la valeur qui vous vient de vos talents et qualités plus que de la naissance, les prémices du romantisme dans des sentiments qui en définitive échappent à toute théorie et quelques figures féminines peu ordinaire:

Afficher en entier
Les Souffrances du jeune Werther

J ai lu ce livre au lycée et des années après je m en souviens encore. J ai beaucoup aimé l histoire et le style d écriture. Ce qui m avait beaucoup marqué était le contexte historique qui a suivi ce livre

Afficher en entier
Les Souffrances du jeune Werther

Mon roman préféré, déjà lu une dizaine de fois. Livre plein de réflexions sur la vie, l'amour, la mort (et notamment le suicide), et plein d'émotions, qu'on a du mal à lâcher une fois ouvert !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blog_Oceane 2020-08-31T10:53:39+02:00
Faust

Je vais vous parler d'une œuvre majeure de la littérature allemande : la pièce de théâtre Faust de Goethe (j'ai lu la traduction de Nerval car Villiers de L'Isle-Adam est un pote de Nerval et qu'il aime Goethe surtout son Faust). Goethe est un écrivain important de la littérature allemande (c'est celui que tout le monde sort en premier), il est notamment connu pour 2 œuvres dans le romantisme allemand surnommé "sturm und drang" (la tempête des passions si on doit traduire en gros) : Faust dont j'en parle juste après et Les Souffrances du jeune Werther, ce sont des "best-seller" à l'époque. Spoiler(cliquez pour révéler)Petite anecdote pour le roman que je viens de citer, il était tellement populaire dans l'Europe qu'il y a eu une vague de suicides pour faire comme le protagoniste.

Voici les informations de base, maintenant parlons de cette célèbre pièce de théâtre qui est le titre de 2 pièces à la base inspiré d'un conte populaire. Je raconte sans spoiler la fin mais c'est l'histoire du docteur Faust qui fera un pacte avec le diable au doux nom Méphistophélès (je ne parle pas d'un membre du serveur). Ce dernier lui offre la jeunesse et ses services (oui il a des pouvoirs notre Satan) en échange de son âme. Fin, je ne dévoilerais pas la suite.

J'ai personnellement adoré l’œuvre car qu'est-ce qui est à l'origine de ce pacte ? L'orgueil de Faust qui cherche à vouloir surpasser sa condition, à tout savoir et cela me rappelle Frankenstein dans Frankenstein de Shelley et Edison dans L'Eve future de Villiers de L'Isle-Adam (je les ai étudié en littérature comparée d'où je compare Faust avec les romans cités précédemment), ils ont tous des docteurs qui cherchent à se surpasser au-delà des limites et enfreignent par la même occasion les lois de la nature, les lois divines. Ainsi l'orgueil de Faust va le détourner de Dieu et le plonger tout droit dans les bras de Méphistophélès. De plus, j'ai l'impression de retrouver de nombreuses tripartitions dans la pièce. Déjà une tripartition spatiale : la terre (les hommes comme Faust), l'enfer (le diable Méphistophélès) et le ciel (Dieu), une tripartition aussi est à relever entre la volonté, la raison et les sentiments.

Maintenant, j'aimerai me pencher rapidement sur la figure de la femme incarnée par Marguerite (au passage on retrouve encore une fois l'association de la femme aimée avec la fleur), Faust en tombera éperdument amoureux (je n'ai pas le passage d'Hélène dans la version que j'ai lu donc je ne peux évoquer que cette figure-ci). Elle est l'opposante "principale" de Méphistophélès car au lieu de céder à la peur, à la tentation comme Eve (j'avoue qu'ici Faust serait une Eve qui cède), elle résiste et se sacrifiera mais l'amour reste éternel et gagnera contre le malSpoiler(cliquez pour révéler) grâce aux prières de Marguerite, Faust est libéré du pacte. Cette notion de pacte se retrouve au passage dans les romans que j'ai pu citer. Dans Frankenstein, le pacte se fait entre Frankenstein et sa créature mais ce pacte comme celui dans Faust ne sera pas respecté tandis que dans celui de L'Eve future, le pacte entre lord Ewald et Edison est respecté en quelque sorte cSpoiler(cliquez pour révéler)ar à la fin lord Ewald perd son andréide.Enfin, on retrouve encore une fois la figure de Prométhée dans Faust qu'on retrouve dans les 2 autres romans que j'ai citer, le docteur Faust est un Prométhée qui cherche à se surpasser dans le savoir mais il a cédé à la tentation. Ainsi, cette figure tombe à l'eau partiellement car Faust devra supporter les conséquences de ce pacte comme Prométhée qui sera puni pour avoir volé le feu.

Pour conclure, j'ai pris du plaisir à lire cette œuvre et j'ai énormément apprécié le diable, Méphistophélès (j'aurais pu en parler mais je risque de faire xx pages) et je vous conseille de lire cette œuvre qui sera importante pour son temps et pour les allemands, c'est court et intense.

Bref, je suis sous le charme comme vous avez pu le constater.

Afficher en entier
Les Souffrances du jeune Werther

Je redécouvre par curiosité ce livre lu dans ma jeunesse ( il y a hélàs trop longtemps !!! A l'époque je redoutais de rien et j'envisageais d'en faire une adaptation cinématographique !!!! A sa sortie, ce roman a été condamné par les autorités comme immoral, car faisant l'apologie du suicide. Cela paraît quand même assez fort maintenant. Premier roman de Goethe, écrit à 25 ans, il est très inspiré de sa vie personnelle, comme on l'apprend dans la préface, plutôt intéressante. Quand on le lit aujourd'hui, on en tire une impression mitigée : des très passages fascinants: "Devant mon âme s'est levé comme un rideau, et le spectacle de la vie infinie s'est mué devant moi en l'abîme du tombeau éternellement ouvert.", mais aussi des moments un peu trop niais . Malgré tout, le plaisir de la lecture l'emporte, même si on a l'impression que le romantisme est mort, et bien mort....autres temps autres moeurs !

Afficher en entier
Les Souffrances du jeune Werther

Un très bon livre plein d'émotions et rempli de questions sur l'amour et les moeurs. J'ai trouvé le personnage de Werther très attachant.

Afficher en entier
Les Souffrances du jeune Werther

Un livre exceptionnel, intemporel, universel et ô combien encore actuel.

Chacun y retrouvera, à coup sûr, des instants de sa vie : les plus beaux comme les plus émouvants ou les plus déchirants....

A lire et à relire sans modération !!

Magnifique !!

Afficher en entier

Dédicaces de Johann Wolfgang von Goethe
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 5 livres

J'ai lu : 3 livres

Flammarion : 2 livres

Penguin Books Ltd : 1 livre

Century : 1 livre

Pocket : 1 livre

Librairie Charpentier : 1 livre

LGF - Le Livre de Poche : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array