Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...

Commentaires sur ses livres

John Irving

Afficher les commentaires les plus récents
Afficher les commentaires les plus populaires (défaut)
Par bloodymarie le 15 Avril 2019 Editer
bloodymarie
Grande lectrice de John Irving , je n'avais encore jamais lu son tout premier livre. C'est chose faite. Effectivement on sent une créativité et un maniement de la langue qui laissent présager de belles réussites, mais le plaisir de lecture n'est pas toujours au rendez vous. J'ai trouvé la première partie longue à se mettre en place et un peu brouillon . J'ai beaucoup plus apprécié la deuxième partie, "l'autobiographie de Siggy " , qui apporte un éclairage tout à fait nouveau sur les agissements de la première partie et est très riche d'enseignements méconnus sur l'histoire de l'Europe pendant la seconde guerre mondiale. J'ai en particulier trouvé très astucieuse l'idée d'intégrer une bibliographie probablement tout à fait réelle pour l'écriture du roman , comme bibliographie des carnets de Siggy. La troisième partie est beaucoup plus métaphorique , à nouveau un peu plus difficile à suivre pour le lecteur, mais fait bien le lien entre tous les éléments . Bref , je ne m'étonne pas que les critiques littéraires aient identifié d'emblée un auteur de talent lors de la première publicaton de ce premier roman, mais ne regrette pas que ce n'ait pas été mon premier ouvrage lu de cet auteur .
A propos du livre :
Liberté pour les ours !
Liberté pour les ours !
Par SkeletonGirl le 13 Mars 2019 Editer
SkeletonGirl
Au dos du livre c'est écrit que Le Monde selon Garp est l'équivalent de l'Attrape-coeurs de Salinger pour ceux des années cinquante et je suis tout à fait d'accord. Il y a le même langage enfantin et les mêmes monstres qui poursuivent le narrateur.
J'ai beaucoup aimé les problèmes d'écriture de Garp, on voit bien que son non-succès le hante plus qu'il ne le laisse paraître.
A propos du livre :
Le Monde selon Garp
Le Monde selon Garp
Par huskylaika le 22 Février 2019 Editer
huskylaika
Ce roman aura été une lecture un peut moins facile que je pensais. Il y a intégré au fil de l’histoire parfois des détails qui partent dans un sens ou dans l'autre. Du coup il m'est arrivé de me perdre un peu. J'ai acheté ce livre en format poche. L'écriture est vraiment minuscule ce qui à un peu gâché ma lecture.

Malgré cela j'ai adoré ce livre. Le sujet étant d'actualité dans l'année de sont écriture, j'ai été transporté par la force de chaque personnages présentés. Cette vision des choses différentes, la non conformité, l'envie, l'amour, la peur mais aussi et surtout la mort ; tout y est pour traverser l’existence d'un homme face au monde.

Il ressort de ce roman une grande leçon de vie, de courage, d'empathie et de prise de conscience. J'ai eu du mal à le lire d'une traite mais il fait partit de ses rare livre que j'ai traîné partout avec moi ou que j'aille. C'est ce que j'aime aussi chez les livres, leurs sympathique compagnie.
A propos du livre :
Le Monde selon Garp
Le Monde selon Garp
Par Pierre-J-1 le 5 Février 2019 Editer
Pierre-J-1
Le temps imparti , précieux, dont on doit profiter sans se tromper , qu'on doit apprécier en pleine conscience ...
Et puis ne pas chercher la lune , savoir se contenter de ce qui est déjà bien , équilibrant ...
La liberté à tout prix ? au risque de regretter tôt ou tard les servitudes d'un bonheur plus simple ??
Tout cela dans ce roman fort , le rôle de la famille, les écarts certes vivifiants , merveilleux , mais gare à la gueule de bois définitive ! ..
A propos du livre :
Je te retrouverai
Je te retrouverai
Par Pierre-J-1 le 5 Février 2019 Editer
Pierre-J-1
Ben non ! un gros bouquin ne fait pas forcement un bon livre ... et les très bons en comptent souvent moins de 300 . Irving aurait dû s'arrêter avant le rush final pesant vers la Suisse , aurait pu éviter de sacrifier si vite son amie Emma , digne d'une bien meilleure destinée et de fusiller le beau personnage du fils en l'embarquant dans un monde Hollywoodien , peu crédible , hors sujet , abominablement commercial . Encore un auteur -bon écrivain au demeurant- qui plie le genou et la plume devant la queue soyeuse de la sirène du succès.
A propos du livre :
Je te retrouverai
Je te retrouverai
Par DahinaM le 11 Janvier 2019 Editer
DahinaM
Recueil de nouvelles de différents grands auteurs, assez bien composé, car la qualité des histoires, forcément inégale, est tout de même très bonne...et surtout le style de très haut niveau de ces auteurs et auteures ...Il y en a pour tous les gouts : fantastique, horreur, humour, suspens ...Pas mal !
A propos du livre :
Histoires à lire
Histoires à lire
Par DahinaM le 11 Janvier 2019 Editer
DahinaM
Je ne suis pas objective, c'est le livre d'Irving que je préfère, que je l'ai lu un nombre incalculable de fois, que je lis quand je n"ai pas le moral, quand mes habitudes changent, à l'occasion d'une nouvelle rencontre, d'une nouvelle expérience. On retrouve là tout le style de l'auteur : des personnages décalés et pourtant très proches du lecteur, un style ironique mais un réel jugement sur la vie.
Je le conseille à tous ceux qui aiment se démarquer et voir les choses différemment.
A propos du livre :
Le Monde selon Garp
Le Monde selon Garp
Par DahinaM le 11 Janvier 2019 Editer
DahinaM
Jubilatoire à souhait ! humour noir qui tue tout, un bestiaire de folie, ce roman est une vraie bombe (si si je vous jure, z'avez qu'à lire).
le truc c'est que Win Berry c'est un grand rêveur, et c'est bien ça le problème. Peut être un peu trop délirant à mon gout!
C'est un des grands romans de l'Amérique.
A propos du livre :
L'Hôtel New Hampshire
L'Hôtel New Hampshire
Par DahinaM le 11 Janvier 2019 Editer
DahinaM
John Irving reste un (sinon le) de mes auteurs favoris. Même si tous ses romans ne se valent pas, il sont tous de qualité. Je classerais celui-ci parmi les grands crus.
Wilbur Larch, jeune docteur, se sent responsable du décès d'une jeune femme à laquelle il a refusé un avortement.
John Irving offre ici un nouveau roman foisonnant dans lequel on suivra la vie du jeune orphelin. Tellement foisonnant qu'il semble impossible à résumer. Comme toujours, les personnages et les situations sont pittoresques mais aussi attendrissants et bien campés. C'est réellement la "marque" du romancier américain.
J'ai quand même eu un petit sentiment de déception tout au long de ma lecture
C'est un beau plaidoyer en faveur de la tolérance et du respect.
Par MarcelleV le 12 Décembre 2018 Editer
MarcelleV
John irving nous livre ici le meilleur de son talent. Humour, humanité et suspens on ne décroche pas une minute... Aussi loufoque qu'il puisse paraître, avec ses aventures rocambolesques et ses personnes de soap, le roman décrit avec humour et profondeur comment chacun peut s'en sortir avec ses pulsions et ses névroses, et au final se réaliser au milieu des autres.
A propos du livre :
L'Hôtel New Hampshire
L'Hôtel New Hampshire
Par MarcelleV le 12 Décembre 2018 Editer
MarcelleV
Aux Etats-Unis dans les années 40, dans une société sclérosée bardée d'une morale puritaine un homme trouvera le courage de donner la vie à des enfants qui ne connaîtront jamais leurs parents mais également de pratiquer l'avortement dans des conditions d'hygiène acceptable et redonner ainsi un chance à des femmes abandonnées et perdues pour un rêve, un égarement, une histoire d'amour déçue ...
Tout cela amènera le docteur Wilbur Larch à devenir toxicomane, et à son fils spirituel, un orphelin prénommé Homer Wells, à pratiquer la lutte comme pour se protéger et se défendre du poids de cette vie presque miraculeuse qui lui a été offerte
L'oeuvre de dieu, la part du diable est un roman âpre et violent qui tranche avec la profondeur psychologique des personnages et leur profonde humanité
Encore une fois John Irving alterne le tragi-comique où la douleur et la sensation de culpabilité transparaissent dans nos rires et nos larmes
Par MarcelleV le 12 Décembre 2018 Editer
MarcelleV
J'ai été déçue par ce roman finalement assez ennuyeux ! Certes l'imagination de John Irving demeure incomparable et son art du récit exceptionnel. Tout se mêle dans ce roman : réalisme et onirisme, politique et religion, innocence et érotisme... Suivez avec délice et curiosité le destin extraordinaire de Juan Diego, depuis le Mexique des miséreux jusqu'à la gloire littéraire de l'écrivain célèbre aux U.S.A..Pas inintéressant mais trop long, trop décousu, trop fade !
A propos du livre :
Avenue des mystères
Avenue des mystères
Par MarcelleV le 12 Décembre 2018 Editer
MarcelleV
Un livre surprenant et entrainant que j'avais lu il y longtemps et que j'ai relu avec plaisir.
Irving a un imaginaire assez perturbant mais qui reste toujours poétique.Tous les personnages vous accompagnent le temps de la lecture de ce roman, et lorsque vous avez fini, ils vous manquent parce qu'en quelque sorte ils ont partagé votre vie un moment et ils l'ont imprégnée de leur histoire. Il y a certaines choses que je ne ferai plus jamais, des situations que je n'envisaerai plus jamais de la meme facon... maintenant que j'ai lu et que je connais la concupiscence.On retrouve là tout le style de l'auteur : des personnages décalés et pourtant très proches du lecteur, un style ironique mais un réel jugement sur la vie.
A propos du livre :
Le Monde selon Garp
Le Monde selon Garp
Par Fauconrouge le 6 Décembre 2018 Editer
Fauconrouge
John Irving a mis en scène des personnages formidables en avant-plan, mais en arrière-plan, l’auteur met deux personnages beaucoup plus importants : la peur et la mort. Chacun des personnages de l’avant-plan doit créer une vie à travers ces deux entités qui contrôlent complètement des parties de leurs vies. Les personnages subissent les coups de la peur et de la mort à travers la fidélité, la culpabilité et la sécurité. Ils ne sont à l’abri nulle part contre ces deux personnages silencieux, mais qui ravagent les vies.

Je n'ai pas gardé un merveilleux souvenir de ce roman, mais je dois avouer que c'est probablement juste parce que je l'ai lu dans un cadre scolaire. Cependant, c'est un roman que j'ai réussi à apprécier après l'avoir analyser dans ses moindres détails. Comme lecture pour le plaisir, je le conseille.
A propos du livre :
Le Monde selon Garp
Le Monde selon Garp
Par Cathy2909 le 19 Novembre 2018 Editer
Cathy2909
Je ne peux m'empêcher d'être déçue ! Un roman certes touchant, mais trop loufoque, trop excentrique, limite trivial et surtout les situations se répètent trop. L'aventure autrichienne est poussive, limite ridicule. Son univers baroque ne m'a pas fait rêver !!! Un vrai fourre-tout ce roman, tout est abordé : famille, fratrie, adolescence, sexualité, inceste, ostracisme, violence, mort, amours et j'en passe. A la limite de l'ennui ...
A propos du livre :
L'Hôtel New Hampshire
L'Hôtel New Hampshire