Livres
395 054
Comms
1 387 433
Membres
289 767

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Toutes les séries de John Ronald Reuel Tolkien

3 livres
6 436 lecteurs

Aux temps reculés qu'évoque le récit, la Terre est peuplée d'innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l'Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l'Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l'anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet anneau est doté d'un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limites sur les possesseurs des autres anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C'est pourquoi Sauron s'est juré de reconquérir l'anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté.

3 livres
6 436 lecteurs

Aux temps reculés qu'évoque le récit, la Terre est peuplée d'innombrables créatures étranges. Les Hobbits, apparentés à l'Homme, mais proches également des Elfes et des Nains, vivent en paix au nord-ouest de l'Ancien Monde, dans la Comté. Paix précaire et menacée, cependant, depuis que Bilbon Sacquet a dérobé au monstre Gollum l'anneau de Puissance jadis forgé par Sauron de Mordor. Car cet anneau est doté d'un pouvoir immense et maléfique. Il permet à son détenteur de se rendre invisible et lui confère une autorité sans limites sur les possesseurs des autres anneaux. Bref, il fait de lui le Maître du Monde. C'est pourquoi Sauron s'est juré de reconquérir l'anneau par tous les moyens. Déjà ses Cavaliers Noirs rôdent aux frontières de la Comté.

3 livres
596 lecteurs

L'histoire de la terre du Milieu n,est pas contenue tout entière dans le Seigneur des Anneaux. D'autres fragment, pésentés ici, sont apparus. Vous qui entrz dans ce livre enchanté, découvrez le temps ou les Elfes vivaient avec les hommes,suivez les aventures de Tuor le radieux et du ténébreux Turin... et attendez le Deuxième Age!

13 livres
315 lecteurs

Voici l'histoire des temps rêvés par le Premier Être avant le commencement des Âges des Temps créés par le Premier Être à partir de l'Eveil des Dieux et 37 000 années qui s'ensuivirent. Un voyageur venu d'Orient navigua jusqu'à l'Ile Solitaire où les Elfes lui contèrent ces contes ; la tradition s'est maintenue jusqu'à nos jours. Comment les Valar chantèrent le monde ; comment s'éveillèrent les Nains, puis les Elfes, puis les Hommes ; comment furent allumés les Lampes, les deux Arbres, les trois Silmarils et finalement le Soleil et la Lune, lumière des Trois Âges ; comment le traître cosmique, Melke - dit Melkor, dit Morgoth -, se rebella, et les liens qui l'enchaînèrent ; comment Valinor fut construit par l'action des Valar, puis assombri ; comment s'enfuirent les Noldoli, qu'on appela depuis les Noldor ; toutes ces histoires, et beaucoup d'autres, ont été couchées sur le manuscrit. Ouvrez-le avec précaution ; soufflez toute la poussière amassée sur les pages ; mettez votre jeune doigt sur ces vieilles lettres et lisez.

2 livres
223 lecteurs

Voici l'histoire des temps rêvés par le Premier Être avant le commencement des Âges des Temps créés par le Premier Être à partir de l'Eveil des Dieux et 37 000 années qui s'ensuivirent. Un voyageur venu d'Orient navigua jusqu'à l'Ile Solitaire où les Elfes lui contèrent ces contes ; la tradition s'est maintenue jusqu'à nos jours. Comment les Valar chantèrent le monde ; comment s'éveillèrent les Nains, puis les Elfes, puis les Hommes ; comment furent allumés les Lampes, les deux Arbres, les trois Silmarils et finalement le Soleil et la Lune, lumière des Trois Âges ; comment le traître cosmique, Melke - dit Melkor, dit Morgoth -, se rebella, et les liens qui l'enchaînèrent ; comment Valinor fut construit par l'action des Valar, puis assombri ; comment s'enfuirent les Noldoli, qu'on appela depuis les Noldor ; toutes ces histoires, et beaucoup d'autres, ont été couchées sur le manuscrit. Ouvrez-le avec précaution ; soufflez toute la poussière amassée sur les pages ; mettez votre jeune doigt sur ces vieilles lettres et lisez.

2 livres
196 lecteurs

Lorsque le respectable Bilbo Sacquet entendit frapper à la port de son confortable trou de hobbit, sous la colline, il ne se doutait pas qu'il allait ouvrir au magicien Gandalf, accompagné d'une ribambelle de nains barbus lancés sur les traces du trésor de leur ancêtres.

Il n'imaginait pas non plus que son aventure allait constituer le prologue indissociable du "Seigneur des Anneaux", roman qui allait conquérir des dizaines de millions de lecteurs sur plusieurs générations.

Avec le premier tome de cette adaptation en bande dessinée respectueuse du texte original, voici l'occasion de revisiter les Terres du Milieu, avec l'émerveillement d'un regard neuf...

2 livres
8 lecteurs

In Morgoth's Ring, the tenth volume of The History of Middle-earth and the first of two companion volumes, Christopher Tolkien describes and documents the legends of the Elder Days, as they were evolved and transformed by his father in the years before he completed The Lord of the Rings. The text of the Annals of Aman, the "Blessed Land" in the far West, is given in full. And in writings never before published, we can see the nature of the problems that J.R.R. Tolkien explored in his later years as new and radical ideas, portending upheaval in the heart of the mythology. At this time Tokien sought to redefine the old legends, and wrote of the nature and destiny of Elves, the idea of Elvish rebirth, the origins of the Orcs, and the Fall of Men. His meditation of mortality and immortality as represented in the lives of Men and Elves led to another major writing at this time, the "Debate of Finrod and Andreth," which is reproduced here in full. "Above all," Christopher Tolkien writes in his foreward, "the power and significance of Melkor-Morgoth...was enlarged to become the ground and source of the corruption of Arda." This book indeed is all about Morgoth. Incomparably greater than the power of Sauron, concentrated in the One Ring, Morgoth's power (Tolkien wrote) was dispersed into the very matter of Arda: "The whole of Middle-earth was Morgoth's Ring."

4 livres
11 lecteurs

In this sixth volume of The History of Middle-earth the story reaches The Lord of the Rings. In The Return of the Shadow (an abandoned title for the first volume) Christopher Tolkien describes, with full citation of the earliest notes, outline plans, and narrative drafts, the intricate evolution of The Fellowship of the Ring and the gradual emergence of the conceptions that transformed what J.R.R. Tolkien for long believed would be a far shorter book, 'a sequel to The Hobbit'. The enlargement of Bilbo's 'magic ring' into the supremely potent and dangerous Ruling Ring of the Dark Lord is traced and the precise moment is seen when, in an astonishing and unforeseen leap in the earliest narrative, a Black Rider first rode into the Shire, his significance still unknown. The character of the hobbit called Trotter (afterwards Strider or Aragorn) is developed while his indentity remains an absolute puzzle, and the suspicion only very slowly becomes certainty that he must after all be a Man. The hobbits, Frodo's companions, undergo intricate permutations of name and personality, and other major figures appear in strange modes: a sinister Treebeard, in league with the Enemy, a ferocious and malevolent Farmer Maggot.

Tous les livres de John Ronald Reuel Tolkien

3 notes
15 lecteurs

Les quatre textes réunis ici, dont la parution a été longtemps attendue, nous offrent un tableau remarquable d’un poème et d’un héros qui furent une source d’inspiration majeure pour J.R.R. Tolkien.

Par sa traduction en prose de Beowulf, chef-d’œuvre de la poésie médiévale anglaise, l’auteur rend accessible la légende d’un vainqueur d’ogres et de dragons – qui recèle en sa poigne « la force de trente hommes » – tout en exprimant la dimension psychologique du héros au sein d’une atmosphère sombre et néanmoins fascinante, dans laquelle se déploient les vertus de loyauté et de courage.

Cette traduction s’accompagne de commentaires essentiels, souvent divertissants, sur la nature et la langue du poème, l’Histoire et la légende, ce qui permet au lecteur de mieux apprécier les multiples aspects du texte vieil anglais.

L’ouvrage inclut Sellic Spell, « récit merveilleux » par lequel J.R.R. Tolkien a voulu reconstituer la légende d’origine, et deux versions bilingues du Lai de Beowulf.

2 notes
18 lecteurs

Racontée par bribes dans plusieurs des oeuvres du maître, la légende de l'amour entre Beren et Lúthien fait partie du mythe dans le mythe du Hobbit et du Seigneur de Anneaux. Avec l'aide de plusieurs manuscrits, Christopher Tolkien, fils de J.R.R. Tolkien, édite cette histoire de façon la plus complète possible.

8 lecteurs

Regarnis la pipe. Si je dois raconter cette histoire comme il faut, j’aurai besoin de son aide. C’est bien. Non, inutile de rajouter une bûche dans le feu. Laisse-le mourir. Il y a pire que l’obscurité.

Ecoute la taverne grincer et gémir dans son sommeil ! Ce ne sont que ses os et ses pierres qui se tassent, pourtant on jurerait entendre le plus esseulé des spectres. Il est tard. On a barré la porte, clos les portes à chaque bout du Pont.

Le feu dépérit. Dans le monde entier, il n’y a d’éveillés que toi et moi. Ce récit ne convient guère à des oreilles aussi jeunes que les tiennes, mais... Oh ! Pas de cet air renfrogné. Tu vas me faire rire, ce qui messied à ma triste histoire. Bon, voilà qui est mieux.

Rapprochons nos tabourets des braises, que je te dise tout...

Michael Swanwick

Le Récit du changelin

Sommaire :

NOUVELLES INÉDITES

Le Récit du changelin de Michael SWANWICK

Freud, auteur de Tolkien de Xavier MAUMÉJEAN

Noc-kerrigan de Thomas DAY

RUBRIQUES ET MAGAZINE

Objectif Runes : les bouquins, critiques & dossiers

Le coin des revues, par Thomas Day

À la chandelle de Maître Doc'Stolze : du livre, de l'animé et du mixte, par Pierre Stolze

Paroles de Libraire : Trollune, troll d'histoire, par Erwann Perchoc

La grande boucle : la Volte souffle ses dix bougies, par Erwann Perchoc

AU TRAVERS DU PRISME : JOHN RONALD REUEL TOLKIEN

De l'oeuvre d'une vie à la vie d'une oeuvre : J.R.R. Tolkien (1892-1973), par Isabelle Pantin

Le Seigneur des Anneaux : roman mythopoétique, par Jean-Philippe Jaworski

Louis Bouyer : un prêtre en Terre du Milieu, par Francis Valéry

J.R.R. Tolkien : les univers d'un philologue, par Damien Bador

Histoire de la Terre du Milieu, par Bertrand Bonnet

Voyage en Terre du Milieu, aller-retour : un guide de lecture tolkienien

SCIENTIFICTION

Je parle, donc je suis : le dialogue humain-machine est-il possible ? par Roland Lehoucq & Frédéric Landagrin

INFODÉFONCE ET VRACANEWS

Paroles de Nornes : pour quelques news de plus, par Org

Dans les poches, par Pierre-Paul Durastanti

1 233 notes
5 975 lecteurs

Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible. L'aventure tombe sur lui comme la foudre quand le magicien Gandalf et treize nains barbus viennent lui parler de trésor, d'expédition périlleuse à la Montagne Solitaire gardée par le grand dragon Smaug, car Bilbo partira avec eux ! Il traversera les Terres Solitaires et la forêt de Mirkwood dont il ne faut pas quitter le sentier, sera capturé par les trolls qui se repaissent de chair humaine, entraîné par les gobelins dans les entrailles de la terre, contraint à un concours d'énigmes par le sinistre Gollum, englué par la toile d'araignée géante...

Bilbo échappera cependant à tous les dangers et reviendra chez lui, perdu de réputation dans le monde des hobbits, mais riche et plus sage. Bilbo le hobbit, un grand classique de la littérature fantastique moderne.

41 notes
286 lecteurs

- Premier récit publié par J.R.R. Tolkien, en 1937, cette histoire, inventée par l’auteur pour ses propres enfants, rapporte les aventures de Bilbo, un jeune Hobbit, héros malgré lui lancé en quête d’un trésor gardé par un dragon, en compagnie de Nains et du magicien Gandalf. Bien que destiné initialement à la jeunesse, ce texte a également enchanté des générations de lecteurs adultes, par son suspense, ses coups de théâtre, son humour, sa poésie… mais aussi parce qu’il introduit le lecteur dans un monde inventé par Tolkien, la Terre du Milieu, qui sert de décor à la plupart de ses récits (dont Le Seigneur des Anneaux) ; et parce qu’il présente des personnages appelés à connaître une grande postérité, dont les Hobbits, Gandalf et… l’Anneau.

- Bilbo, comme tous les hobbits, est un petit être paisible et sans histoire. Son quotidien est bouleversé un beau jour, lorsque Gandalf le magicien et treize nains barbus l’entraînent dans un voyage périlleux. C’est le début d’une grande aventure, d’une fantastique quête au trésor semée d’embûches et d’épreuves, qui mènera Bilbo jusqu’à la Montagne Solitaire gardée par le dragon Smaug…

Prélude au Seigneur des anneaux, Bilbo le Hobbit a été vendu à des millions d’exemplaires depuis sa publication en 1937, s’imposant comme l’un des livres les plus aimés et les plus influents du XXIème siècle.

10 notes
99 lecteurs

L'intégrale : - Le premier âge,

- Le second âge,

- Le troisième âge.

D'années en années, le culte jaloux qui entourait le Seigneur des Anneaux à sa publication dans les années 50 s'est transformé en succès universel. Les Hobbits, ce « peuple effacé mais très ancien» qui vivait quelque part au nord-ouest de l'Ancien Monde, nous sont devenus aussi familiers que les héros des contes de fées ou ceux des grandes épopées, avec Bilbo, Gandalf, Bombadil ou Galadriel, et tous les habitants de la Terre du Milieu.

"In this book the reader is offered the work of one professional author, two dons, a solicitor, a friar, and a retired army officer; if he feels disposed to complain of hotch-potch (which incidentally is an excellent dish; consult the NOCTES AMBROSIANAE) I must reply that the variety displayed by this little group is far too small to represent the width of Charles Williams' friendships. Nor are we claiming to represent it. Voices from many parts of England - voices of people often very different from ourselves - would justly rebuke our presumption if we did. We know that he was as much theirs as ours: not only, nor even chiefly, because of his range and versatility, great though these were, but because, in every circle that he entered, he gave the whole man. I had almost said that he was at everyone's disposal, but those words would imply a passivity on his part, and all who knew him would find the implication ludicrous. You might as well say that an Atomic breaker on a Cornish beach is 'at the disposal' of all whom it sweeps off their feet. If the authors of this book were to put forward any claim, it would be, and that shyly, that they were for the last few years of his life a fairly permanent nucleus among his LITERARY friends. He read us his manuscripts and we read him ours: we smoked, talked, argued, and drank together (I must confess that with Miss Dorothy Sayers I have seen him drink only tea: but that was neither his fault nor hers).

"Of many such talks this collection is not unrepresentative."

51 notes
263 lecteurs

Nouveaux textes, nouvelles traductions, un recueil plus complet pour les tous les fans de Tolkien.

Cette nouvelle édition de Faërie permettra à tous les lecteurs du Seigneur des Anneaux de découvrir plus largement l'univers de Tolkien.

Dans son essai Du conte des fées, Tolkien nous donne une clé pour entrer dans son univers imaginaire. Au sommaire également : trois nouvelles (Feuille, de Niggle ; Le Fermier Gilles de Ham et Smith de Grand Wootton), Le Retour de Beorhtnoth, un texte sur la guerre et l'héroïsme, accompagné de réflexions de Tolkien qui font écho au Seigneur des Anneaux ; Mythopoeia, texte fondamental pour comprendre Tolkien et sa relation aux mythes, et enfin, une traduction révisée des Aventures de Tom Bombadil – accompagnée du texte anglais –, précédée d'une introduction de l'auteur, qui intègre ce recueil dans le cycle de la Terre du Milieu.

1 notes
13 lecteurs

Niggle était peintre. Il avait plusieurs tableaux en train ; la plupart étaient trop grands ou trop ambitieux pour son talent. Un tableau en particulier lui causait du souci. Il avait commencé par une feuille prise dans le vent, mais il devint un arbre; et l'arbre crût, poussant d'innombrables branches et lançant les plus extraordinaires racines...

Bientôt la toile prit un telle dimension qu'il dut se procurer une échelle. Si quelqu'un venait le voir, il se montrait assez poli, tout en tripotant un peu les crayons de son bureau. Il écoutait ce que les gens avaient à dire; mais, intérieurement, il ne cessait de penser à la grande toile abritée dans le haut hangar qu'il avait construit dans le jardin...

1 notes
3 lecteurs

Même les amateurs les plus fervents du «Seigneur des Anneaux» ne connaissent pas tous les chants de Bilbo le Hobbit. Voici un poème inédit de Tolkien qui permet à Bilbo d'exprimer son regret de quitter la Terre du Milieu, chère à son cœur, et son désir de répondre à l'appel du grand large et des Terres Immortelles.

4 notes
30 lecteurs

La Chute d'Arthur est l'une des oeuvres les plus surprenantes de JRR Tolkien. Conçue au début des années 1930 et délaissée par la suite, elle nous offre une approche tout à fait singulière de la légende arthurienne, tant par son contenu que par sa forme : l'auteur s'inspire de la "matière de Bretagne" en recourant à la poésie allitérative anglo-saxonne constatée dans les tout premiers poèmes anglais. Dans un déploiement d'images aussi bien sonores que visuelles, nous voyons revivre avec force des personnages légendaires considérés aussi dans leur dimension psychologique : Guenièvre l'infidèle, Mordret l'usurpateur, Lancelot tiraillé entre ses amours et son devoir, Gauvain l'intrépide et Arthur lui-même, invincible et magnanime. Le poème, divisé en cinq chants, s'ouvre sur le départ d'Arthur à l'Est dans le but de conquérir les peuples barbares et de sauver "le royaume de Rome". S'ensuit la trahison de Mordret, qui usurpe la couronne confiée par Arthur mais échoue ici à séduire la reine Guenièvre : elle n'a d'yeux que pour Lancelot. Arthur rentre en apprenant le malheur survenu en son royaume et qui divise à jamais la Table Ronde. L'annonce de son retour est marquée par une grande bataille, durant laquelle périssent de preux chevaliers. Si Guenièvre retrouve la faveur d'Arthur, Lancelot est banni. Le poème s'achève au moment où le roi, à bord de son navire, s'apprête à fouler de nouveau le sol de son pays. La forme concise exigée par la métrique anglo-saxonne (et rendue ici en alexandrins allitérés) est fort propice à la description des épisodes privilégiés par JRR Tolkien, tant elle réussit à créer des images sonores aussi bien que visuelles ; l'arrivée de Mordret dans la chambre de la reine, le choc des armes dans la bataille, la beauté même des personnages n'en sont que quelques exemples. Elle n'exclut d'ailleurs pas une mise en valeur de la dimension psychologique des héros : la reine Guenièvre, qui aime Lancelot et lui seul autant que ses propres trésors d'or et d'argent ; Lancelot, déchiré par des conflits de loyauté ; Mordret, machiavélique avant l'heure ; Gauvain, modèle de pureté et de vaillance ; Arthur, d'abord trahi, qui finit par s'interroger sur les bénéfices d'une nouvelle bataille sur le point d'éclater. Grâce à une minutieuse analyse des travaux préparatoires dont il dispose, Christopher Tolkien est parvenu à reconstituer les intentions de l'auteur concernant la suite du poème et à établir la relation existant, dans l'imaginaire de son père, entre la légende arthurienne et les éléments constitutifs de l'univers qu'il s'apprêtait à créer : d'Avalon à Tol Eressëa, d'Arthur à Eärendel, les liens sont plus subtils et les analogies, plus nombreuses qu'on le croirait de prime abord. Si JRR Tolkien délaissa par la suite la légende arthurienne, il n'en retint pas moins quelques traits essentiels à l'élaboration de sa propre mythologie.

12 notes
53 lecteurs

La Légende de Sigurd et Gudrún nous donne, pour la première fois, directement accès à l'imaginaire nordique de J.R.R. Tolkien. Deux grands poèmes (le Nouveau Lai des Völsung et le Nouveau Lai de Gudrún), écrits au début des années 1930, racontent dans le style caractéristique de l'auteur du Seigneur des Anneaux les légendes nordiques de l'Ancienne Edda, les combats de Sigurd, la mort du dragon Fâfnir, l'histoire tragique de Gudrún et de ses frères, tués par la malédiction de l'or d'Andvari. Illustrés par des vignettes en noir et blanc, ces magnifiques poèmes (qu'introduit une présentation des légendes du Nord par l'écrivain lui-même) montrent ce qu'a retenu Tolkien de la mythologie scandinave pour le reprendre à son tour, dans Le Seigneur des Anneaux et dans Les Enfants de Húrin.

17 notes
91 lecteurs

Le fermier Gilles de Ham coule des jours paisibles en compagnie de son chien, Garm. Jusqu’au jour où un géant vient semer la pagaille sur ses terres. Gilles le chasse avec bravoure et le voilà hissé au rang de héros. Mais il n’est pas au bout de ses peines ! Cette fois c’est un dragon, poussé par une faim dévorante, qui terrorise le village tout entier. Armé de Mordqueues, le légendaire épée qui lui est donnée par le Roi, Gilles de Ham doit repartir, bien à contrecœur, vers de nouveaux exploits…

Un contre truculent par l’auteur de la célèbre trilogie, Le Seigneur des Anneaux.

3 notes
11 lecteurs

Premier récit publié par J.R.R. Tolkien, en 1937, cette histoire, inventée par l’auteur pour ses propres enfants, rapporte les aventures de Bilbo, un jeune Hobbit, héros malgré lui lancé en quête d’un trésor gardé par un dragon, en compagnie de Nains et du magicien Gandalf. Bien que destiné initialement à la jeunesse, ce texte a également enchanté des générations de lecteurs adultes, par son suspense, ses coups de théâtre, son humour, sa poésie… mais aussi parce qu’il introduit le lecteur dans un monde inventé par Tolkien, la Terre du Milieu, qui sert de décor à la plupart de ses récits (dont Le Seigneur des Anneaux) ; et parce qu’il présente des personnages appelés à connaître une grande postérité, dont les Hobbits, Gandalf et… l’Anneau. Cette édition est servie par une nouvelle traduction, assurée par Daniel Lauzon, qui respecte les particularités du texte, son jeu avec les registres (du plus léger, au début du récit, vers des moments plus sombres, annonçant Le Seigneur des Anneaux qui prendra sa suite), la musicalité des chansons et des poèmes. Cette édition illustrée associe le meilleur de Tolkien (sa fantaisie, son inventivité, les Elfes et les Hobbits) avec le talent d’une jeune illustratrice, encouragée par Christopher Tolkien qui lui a commandé cette série d’illustrations pour proposer un nouveau regard sur le texte de son père. Les illustrations joyeuses et colorées de Jemima Catlin redonnent vie aux personnages mythiques crées par JRR Tolkien et toucheront une nouvelle génération de lecteurs.

5 notes
33 lecteurs

Les Terres-du-Milieu de Tolkien, où se situent ses œuvres maîtresses, Le Seigneur des Anneaux, Bilbo le Hobbit, et Le Silmarillion, continuent à inspirer de talentueux artistes du monde entier. Après le succès du Monde de Tolkien, ce nouvel ouvrage, foisonnant d'illustrations en couleurs inspirées de l'œuvre de J.R.R. Tolkien, promet d'être aussi beau que son prédécesseur. Le Royaume de Tolkien propose des peintures de nombreux et célèbres interprètes de l'univers de Tolkien : Alan Lee, renommé pour ses atmosphères évoquant le folklore et les légendes, et bien entendu pour ses étonnantes illustrations du Seigneur des Anneaux ; John Howe, pour ses puissantes représentations des paysages et des habitants des Terres-du-Milieu ; Ted Nasmith, pour ses images dramatiques à la précision classique ; et Inger Edelfeldt, pour ses superbes et originales illustrations. Ce nouveau recueil présente aussi de nombreux amateurs non moins doués, de toutes nationalités, démontrant la richesse et la variété des créations que les écrits de Tolkien ont suscitées, comme celles du Hollandais Cor Blok, dont Tolkien lui-même était un admirateur. Entièrement en couleurs, Le Royaume de Tolkien est le parfait cadeau pour les fans de Tolkien de tous âges, et un livre d'art en soi. Chaque illustration est accompagnée d'une page de texte tirée du passage lui correspondant, décrivant la scène que l'artiste a choisi de peindre. D'autres textes présentent chaque artiste, et l'influence que Tolkien à eu sur leur vie et sur leur travail.

589 notes
3 157 lecteurs

Une contrée paisible où vivent les Hobbits.

Un anneau magique à la puissance infinie.

Sauron, son créateur, prêt à dévaster le monde entier pour récupérer son bien.

Frodon, jeune Hobbit, détenteur de l'anneau malgré lui.

Gandalf le magicien, venu avertir Frodon du danger.

Et voilà déjà les Cavaliers Noirs qui approchent.

C'est ainsi que tout commence en Terre du Milieu entre la Comté et Mordor.

C'est ainsi que la plus grande légende est née.

2 lecteurs
2 lecteurs
2 lecteurs
2 lecteurs
2 lecteurs
240 notes
1 258 lecteurs

Les Premiers Jours du Monde étaient à peine passés quand Fëanor, le plus doué des elfes, créa les trois Silmarils. Ces bijoux renfermaient la Lumière des Deux Arbres de Valinor. Morgoth, le premier Prince de la Nuit, était encore sur la Terre du Milieu, et il fut fâché d'apprendre que la Lumière allait se perpétuer. Alors il enleva les Silmarils, les fit sertir dans son diadème et garder dans la forteresse d'Angband. Les elfes prirent les armes pour reprendre les joyaux et ce fut la première de toutes les guerres. Longtemps, longtemps après, lors de la Guerre de l'Anneau, Elrond et Galadriel en parlaient encore.

7 notes
27 lecteurs

Les Premiers Jours du Monde étaient à peine passés quand Fëanor, le plus doué des elfes, créa les trois Silmarils. Ces bijoux renfermaient la Lumière des Deux Arbres de Valinor. Morgoth, le premier Prince de la Nuit, était encore sur la Terre du Milieu, et il fut fâché d'apprendre que la Lumière allait se perpétuer. Alors il enleva les Silmarils, les fit sertir dans son diadème et garder dans la forteresse d'Angband. Les elfes prirent les armes pour reprendre les joyaux et ce fut la première de toutes les guerres. La partie des contes et légendes inachevés est un recueil d'informations inestimables pour le mordu de la Terre du Milieu : il recèle de nombreuses réponses à des questions tout juste évoquées dans les autres livres de l'auteur ainsi que son lot de mystères insolvables.

1 lecteurs
1 lecteurs
60 notes
317 lecteurs

Au milieu des années cinquante, un professeur d'Oxford à l'imagination inépuisable créait une épopée fabuleuse qui allait devenir l'objet d'un culte jaloux pour toute une génération de lycéens anglais avant de conquérir le monde entier. Aujourd'hui, les lecteurs du « Seigneur des anneaux » se comptent par millions, mais ces adeptes des « Hobbits » et de leur pays des merveilles continuent à se comporter comme une secte secrète ou une maçonnerie d'initiés. Afin de faciliter l'accès des plus jeunes à son royaume fantastique, J.R.R. Tolkien publia « Bilbo le Hobbit », sésame de l'œuvre, en 1937 et, plus tard, des récits comme « Les aventures de Tom Bombadil », le joyeux drille, qui prolongent l'enchantement sur le rythme des comptines enfantines.

100 notes
441 lecteurs

Des milliers d’années avant Le Seigneur des Anneaux, la Terre du Milieu est en proie aux luttes entre Morgoth, le premier Seigneur Ténébreux, et les Elfes, alliés aux Hommes. C’est contre Túrin et Nienor, les enfants de Húrin, que Morgoth va lancer une terrible malédiction, les contraignant à une vie malheureuse et errante, pour se venger du héros qui a osé le défier.

Túrin, héros humain qui cherche sa place parmi les Elfes et les Hommes dans un monde en guerre, lutte de manière spectaculaire et tragique contre Morgoth, nous faisant découvrir un passé méconnu de la Terre du Milieu.

On retrouve dans ce magnifique roman le souffle épique si particulier à l’œuvre de celui qu’on appelle désormais le père fondateur de toute la fantasy contemporaine.

Éditions Pocket

5 notes
36 lecteurs

Ce livre constitue une aide irremplaçable, rédigée de la main de Tolkien, pour comprendre son univers et Le Seigneur des Anneaux, qui ont tous deux pour origine l'amour de Tolkien pour les langues qu'il inventait. Publié avec l'aide du Tolkien Estate et de Christopher Tolkien, illustré par Alan Lee, cet ouvrage est unique en son genre. Le lecteur trouvera dans ce «dictionnaire étymologique» elfique l'explication de nombreux noms et le point de départ de bien des récits imaginés par Tolkien. Il suivra l'évolution d'une langue «vivante» et saisira mieux l'importance d'une langue dont la création a accompagné et guidé la naissance du Seigneur des Anneaux.

2 notes
12 lecteurs

Fées, dragons et chevaliers ; runes, poèmes, langues inventées ; c'est l'essence même du Seigneur des Anneaux et du Silmarillion qu'il nous est donné de (re)découvrir dans ces sept essais et conférences, qui évoquent le conte de fées et la fantasy, les langues ou la littérature médiévale. Dans ces textes, rédigés entre 1931 et 1959, se déploie le caractère profondément humaniste (et souvent méconnu) de J. R. R. Tolkien, tour à tour lecteur, traducteur, linguiste, enseignant, et surtout créateur. Ce volume inclut une nouvelle traduction de l'essai Du conte de fées.

52 notes
138 lecteurs

Résumé de "Lettres du Père Noël"

Plus connu pour ses travaux universitaires et pour l'invention de la Terre du Milieu, J.R.R. Tolkien est aussi un formidable auteur de contes pour enfants. Comme Bilbo le Hobbit et Roverandom, les Lettres du Père Noël ont d'abord été destinées à ses trois fils et à sa fille, auxquels, chaque année, entre 1920 et 1943, Tolkien a écrit une lettre (parfois deux) prétendument envoyée du Pôle Nord par le Père Noël ou l'Ours Polaire. ... Lire la suite

Ces trente lettres (dont quinze traduites pour la première fois, dans cette édition revue et augmentée) forment un récit très prenant des aventures du Père Noël et de l'Ours du Pôle Nord, et de leurs démêlés avec les gobelins, qui plaira aux enfants, à leurs parents, et surprendra plus d'un amoureux de Tolkien.

2 notes
6 lecteurs

Monsieur Merveille ) est un roman pour enfants écrit et abondamment illustré par l'écrivain britannique J. R. R. Tolkien, publié de façon posthume en 1982. Le texte conte les déboires de Monsieur Merveille avec sa nouvelle voiture. Selon les biographes de Tolkien, cette histoire a pu lui être inspirée par les propres problèmes que l'auteur rencontra avec les voitures à l'époque de la rédaction du récit, à la fin des années 1920 ou au début des années 1930.

www.wikipedia.org

1 notes
3 lecteurs

Ce livre grand format, aussi large que haut, contient la plupart des aquarelles, pictogrammes et autres enluminures peintes par l’écrivain.

www.scifi-universe.com

21 notes
90 lecteurs

Rover, un chiot, a mordu un sorcier. Pour le punir, ce dernier le transforme en jouet et le met en vente. Offert à un petit garçon, Fistondeux, Rover découvre qu’il prend vie la nuit venue… Il finit par s’échapper et rencontre un mage qui l’envoie sur la lune retrouver sa forme initiale. Là-haut, Rover, devenu Roverandom, croisera de nombreux personnages fantasques et vivra d’incroyables aventures…

On retrouve dans ce conte merveilleux qui séduira petits et grands, tout le travail sur la langue, l’art du récit et la richesse du monde de Tolkien.

A compendium of thirty-six tales from the best in children's fiction contains The Tale of Peter Rabbit, as well as selections from The Railway Children and The Lion, The Witch, and the Wardrobe. "