Livres
485 850
Membres
475 508

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Jonathan Stroud

Royaume-Uni Né(e) le 1970-10-27 ( 49 ans )
2 212 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par smgbuffyliliy 2010-05-01T01:17:02+02:00

Biographie

Jonathan Stroud est né le 27 octobre 1970 à Bedford en Angleterre. C'est un auteur de fantasy jeunesse. Il a commencé à écrire à l'âge de sept ans. Après avoir terminé ses études de littérature anglaise, il devient éditeur de livres pour enfants. En 1990, il publie ses propres travaux et il rencontre rapidement le succès. Sa plus grande réussite fut la « trilogie de Bartiméus ».

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 161 lecteurs
Or
1 699 lecteurs
Argent
1 176 lecteurs
Bronze
627 lecteurs
Lu aussi
594 lecteurs
Envies
1 185 lecteurs
En train de lire
53 lecteurs
Pas apprécié
119 lecteurs
PAL
844 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.32/10
Nombre d'évaluations : 1 206

0 Citations 606 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Jonathan Stroud

Sortie France/Français : 2017-11-02

Sortie USA/English : 2016-09-13

Les derniers commentaires sur ses livres

La Trilogie de Bartiméus, Tome 1 : L'Amulette de Samarcande

Un livre original par son traitement, les djinns ne sont pas très courants dans la littérature SFF. Néanmoins, j'ai eu du mal avec les personnages, je ne me suis pas tellement attachée au personnage principal, donc évidemment l'identification est limitée. Je lirais néanmoins la suite, pour savoir où l'auteur veut nous emmener (même si je n'ai pas vu d'ouverture évidente pour une suite).

Afficher en entier
La Trilogie de Bartiméus, Tome 2 : L'Œil du Golem

J'ai préféré ce 2e tome je pense ! Nathaniel est encore plus chiant, car il a grandit et est devenu un vrai magicien tout ce qu'il a de plus cliché, et je trouve que ça change des personnages attachants. L'intrigue du livre est un peu plus lente à démarrer que dans le tome précédent, mais il faut dire que ses ramifications remontent plus loin, et on referme le livre en se disant qu'on a pas eu le fin mot de l'histoire. J'ai moyennement apprécié Kitty, mais par contre Bartiméus est tellement bien !

Afficher en entier
Lockwood & Co, tome 2 : Le crâne qui murmure

Un deuxième tome aussi bon que le premier. Qu'il s'agisse de notre trio infernal (plus un nouveau personnage très particulier, mais qui me plaît déjà malgré son mauvais caractère), de l'humour ou encore de la manière dont Jonathan Stroud décrit si bien les passages mettant en scène des esprits tous bien plus variés les uns que les autres, c'est avec plaisir que je me suis replongée dans l'univers de Lockwood & co. Inutile de dire que la suite ne m'a pas résistée longtemps...

Afficher en entier
Lockwood & co, tome 3 : Le Garçon-Fantôme

Avec ce troisième tome, Jonathan Stroud réussit l'exploit de se renouveller tout en gardant la même recette : l'humour, de nouveaux endroits hantés par des fantômes que l'on n'avait pas encore vus, et bien sûr des personnages tout plus attachants les uns que les autres (même Kipps, alors qu'il était avant insupportable, son évolution fait que je commence à l'apprécier). La seule exception est certainement Holly ; mais le fait qu'on la découvre à travers les yeux de Lucy y joue certainement pour beaucoup...

Afficher en entier
Lockwood & Co, Tome 4 : L'ombre qui parlait aux morts

Ce quatrième tome est sans doute l'un de mes préférés de la série ; la qualité est toujours au rendez-vous et mieux encore, on entre enfin au cœur du problème (et du Problème) : j'ai vraiment beaucoup apprécié Spoiler(cliquez pour révéler)le petit tour que font Lockwood et Lucy dans l'Autre Côté, car cela apporte un nouvel éclairage sur l'univers de la série et soulève du même coup un certain nombre de questions. Quant à la fin... Bien sûr, on a droit à l'inévitable cliffhanger... mais quel cliffhanger !

Afficher en entier
Lockwood & Co tome 5 : The Empty Grave

Vu comme se terminait le tome précédent, je ne me voyais pas attendre la sortie de "The Empty Grave" en VF.

En un sens, je me dis que j'ai bien fait de l'acquérir en VO : d'un point de vue purement esthétique, j'ai beaucoup aimé les illustrations en noir et blanc au début de chaque chapitre, qui "teasent" en quelque sorte ce qui va se passer (sans spoiler, bien sûr) et qui apportent un vrai plus à l'ouvrage. Pour continuer avec les détails inutiles mais qui m'ont plu, il y a le fait que l'inévitable article de journal qui ouvre le tout dernier chapitre soit vraiment présenté comme tel, comme si on avait arraché la page pour l'insérer dans le livre, alors qu'en français il est fondu dans le reste du texte. Ou encore la présence d'un sommaire au début du roman ; mine de rien, vu le nombre de parties qui composent souvent les romans de Lockwood & co., c'est vraiment pratique pour s'y retrouver. Et enfin, il y a le nom du fantôme de la seconde partie, en français dans le texte ; quelque chose qui sera donc forcément perdu dans la traduction, même si encore une fois ce n'est qu'un détail sans grande incidence.

Venons-en à l'histoire elle-même, maintenant. À l'exception de certains détails qui m'ont un peu chiffonnée, j'ai beaucoup apprécié ce dernier tome.

Bien sûr, les passages qui se déroulent dans des endroits hantés (la première et la seconde partie, en particulier) sont toujours aussi bien décrits, preuve que le talent de Jonathan Stroud et son inventivité n'ont pas faibli, bien au contraire... Spoiler(cliquez pour révéler)Il suffit de voir comment Lucy vient à bout de la Belle Dame Sans Merci pour s'en rendre compte !

Mais ce dernier tome ne se résume pas qu'à cela ; bien au contraire, les esprits malveillants occupent d'une certaine façon une place bien plus secondaire que dans les tomes précédents. L'ennemi que doit affronter Lockwood & co. est ici bien plus dangereux, peut-être parce qu'il n'est justement pas un fantôme mais au contraire, est tout ce qu'il y a de plus humain (ou d'inhumain, tout dépend du point de vue).

Et le moins qu'on puisse dire, c'est que cet ennemi ne va pas leur faciliter la tâche. Je suis passée par toutes les émotions en lisant ce tome : certains passages m'ont mis les nerfs à vif Spoiler(cliquez pour révéler)(à quel moment vous prenez d'assaut le 35 Portland Row, sérieux ? Et ce passage dans l'Autre Côté, bon sang... Tellement angoissant), tandis que d'autres m'ont mis les larmes aux yeux ou m'ont donné un coup au cœur Spoiler(cliquez pour révéler)(en particulier l'agression de George, c'était si brutal... Ou encore Kipps poignardé par Rupert Gale. Insister autant sur son état pendant tout leur voyage dans l'Autre Côté était vraiment bien pensé par l'auteur, on comprend vite que quelque chose ne tourne pas rond même si les personnages, eux, ne s'en rendent pas compte... jusqu'à la fin).

Quant aux réponses à toutes les questions que l'on a pu se poser... Oui, dans l'ensemble, on comprend tout (enfin) ; j'ai d'ailleurs apprécié que ces révélations ne soient pas données d'un bloc mais distillées petit à petit, parfois sous forme de coups de théâtre. Par exemple, on comprend enfin l'origine du Problème et le moins qu'on puisse dire, c'est que je ne l'avais pas vu venir.

Cependant, une révélation en particulier m'a semblé vraiment discutable Spoiler(cliquez pour révéler): l'esprit de Marissa qui s'est accroché à sa petite fille, comment ? Jonathan Stroud ne s'y attarde pas, pas plus que sur le rôle de l'ectoplasme comme "élixir de jeunesse". En finalité, je n'ai pas vraiment compris comment on pouvait l'utiliser... Ezekiel non plus n'est pas vraiment développé. J'ai trouvé un peu dommage que cela demeure aussi nébuleux, alors que cela m'avait paru comme quelque chose d'assez important à résoudre pour les protagonistes. Ou peut-être que si je le relis en VF, cela me paraîtra plus clair ? Une autre chose que j'aurais aimé savoir, c'est qui était cet homme qui les suivait dans l'Autre Côté ? Sauf erreur de ma part, je ne crois pas que cela ait été résolu.

Je terminerai ce très long commentaire avec un mot sur les personnages. Aucun n'est mis de côté, et leur évolution à tous est vraiment remarquable. Lockwood, en particulier, gagne une vraie profondeur dans ce tome avec Spoiler(cliquez pour révéler)la révélation sur la mort de ses parents et le passage dans le cimetière, devant les tombes de ses parents et de sa sœur et ce carré de terre vide... Ce passage m'a vraiment touchée au cœur ; il m'a permis de mieux comprendre l'attitude parfois trop téméraire de Lockwood et d'éprouver une certaine empathie à son égard. De même, Kipps a radicalement changé depuis le premier tome et ce n'est pas pour me déplaire ; comme Holly, il est maintenant parfaitement intégré à Lockwood & Co. même si, bien sûr, ça ne l'empêche pas d'échanger encore quelques piques avec George et les autres...

Les personnages plus secondaires ne sont pas en reste. J'ai été agréablement surprise que Flo ne soit pas oubliée Spoiler(cliquez pour révéler)et que l'auteur nous en dise plus sur son passé et sur les raisons pour lesquelles elle et Lockwood se connaissent. Quant au crâne... Son sale caractère fait partie de son charme, et bon sang, je n'aurais jamais cru que Spoiler(cliquez pour révéler)le voir enfin libéré m'aurait fait un tel pincement au cœur. Ainsi, même si je regrette beaucoup que l'auteur ait teasé depuis le premier tome Spoiler(cliquez pour révéler)une fin bien plus sombre pour un certain personnage (le crâne qui évoquait la mort d'entrée de jeu, le "garçon creux" qui a causé le départ de Lucy en prédisant la mort de Lockwood par sa faute, et là la roulotte de la fortune qui l'exprime une fois encore très clairement) mais sans qu'en finalité il ne se passe rien (d'accord, ce n'est pas moi qui vais me plaindre, mais alors pourquoi avoir insisté autant dessus ?), et même si je regrette la résurrection de Kipps qui m'a semblé un peu trop miraculeuse (même si là encore, au fond, je suis contente pour lui) ainsi que le résumé un peu trompeur (les seuls qui ne s'en sortent pas vivants, ce sont les méchants...), cette fin un peu douce-amère m'a plu. Certes, je ne serais pas contre une suite (on peut rêver), histoire de prolonger un peu plus le plaisir, mais cette fin, en soi, n'a rien de décevant.

Afficher en entier
Lockwood & Co, Tome 1 : L'escalier hurleur

Dommage que le tome 5 n'est pas sortie en France

Afficher en entier
Lockwood & Co, tome 2 : Le crâne qui murmure

Un deuxième tome encore meilleur que le premier ! On retrouve nos 3 chasseurs de fantômes préférés dans une chasse au miroir hanté mouvementée, pleine de spectres plus laids et dangereux les uns que les autres, de concurrents obstinés et d'alliés inattendus. Je m'attaque de suite au tome 3

Afficher en entier
Lockwood & co, tome 3 : Le Garçon-Fantôme

Un troisième tome qui se dévore à toutes vitesses, plus que jamais on apprécie les personnages, même si pour le moment on reste un peu sceptique sur Holly, à suivre ! Sans compter l'inévitable crâne et son humour sarcastique ! ( "Vous vous faites brûler mutuellement maintenant ? C'est nouveau, ça!"). Et une fin brutale et qui n'en est pas une , il faut de suite plonger dans le quatrième tome !

Afficher en entier
Lockwood & Co tome 5 : The Empty Grave

Un final explosif qui répond à la plupart de nos questions, des révélations en pagaille, de l'action et des émotions. Et un regret lorsque le livre s'achève.

Afficher en entier

On parle de Jonathan Stroud ici :

Dédicaces de Jonathan Stroud
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Albin Michel Jeunesse : 7 livres

Albin Michel : 5 livres

LGF - Le Livre de Poche : 4 livres

Disney-Hyperion : 1 livre

Disney Publishing Worldwide : 1 livre

cbj : 1 livre

Le Livre de Poche Jeunesse : 1 livre

Corgi books : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array