Livres
553 653
Membres
598 073

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kaori Yuki

Auteur

1 362 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par Mitsuki 2011-02-21T18:56:34+01:00

Biographie

Elle souhaite devenir mangaka dès sa plus jeune enfance. Elle intègre une école d'art puis la quitte en 1986. Cette même année, elle participe à un concours organisé par le magazine Hana to Yume où elle finit demi-finaliste avec sa nouvelle Love Hunt. Elle commence alors sa carrière de mangaka dans Hana to Yume et publie dès 1987 plusieurs nouvelles comme La tenue d'été d'Elie . À partir de 1992, elle commence ses premières sagas comme Comte Cain et Angel Sanctuary et devient alors une référence dans le genre shōjo.

Ses séries ont été prépubliées jusqu'en juin 2010 dans le magazine Hana to Yume et ses dérivés : Bessatsu Hana to Yume et Hana to Yume Plus, mis à part le premier chapitre de Ludwig Revolution qui avait été publié dans Melody, un autre magazine shôjo de Hakusensha. Depuis le 28 juillet 2010, Kaori Yuki travaille sur la série Iiki no Ki chez Kodansha, prépubliée dans le magazine shôjo Aria.

Elle se distingue par la qualité de ses dessins et par ses scénarios aux ambiances sombres qui explorent des thèmes sensibles comme l'inceste ou la religion. Elle s'inspire aussi du monde de la musique japonaise dont notamment le visual rock.

Ses œuvres sont éditées au Japon par Hakusensha jusqu'en 2010 puis Kodansha, et en France par Tonkam.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 055 lecteurs
Or
3 120 lecteurs
Argent
2 400 lecteurs
Bronze
1 691 lecteurs
Lu aussi
2 520 lecteurs
Envies
1 845 lecteurs
En train de lire
12 lecteurs
Pas apprécié
230 lecteurs
PAL
689 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.87/10
Nombre d'évaluations : 1 950

0 Citations 668 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Kaori Yuki

Sortie Poche France/Français : 2019-01-23

Sortie Poche Japon/日本語 : 2018-06-07

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Plume16 2020-10-25T19:00:53+01:00
Fairy Cube, tome 1

J'ai bien aimé ce premier tome, les dessins sont très jolis.

L’histoire me fait un peu pensé au manga The Earl and the Fairy.

Je me réjouis de découvrir la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Liaju 2021-02-17T20:27:44+01:00
Ludwig Revolution, tome 1

Un coup de cœur !

Des réécritures magnifiques, des dessins géniaux, un humour et un personnage super (qui m'as rappelée Patrick Jane dans Mentalist, sûrement à cause de sa capacité à comprendre tout avant tout le monde) : bref, ce manga est in-croy- able

J'ai hâte de lire la suite de leurs aventures.

Je conseille mille fois !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilalys 2021-02-26T07:42:55+01:00
Ludwig Revolution, tome 1

Le meilleur manga de tout l'univers! Ok je ne suis pas du tout objective mais on sent dans ce livre que Kaori Yuki (l'auteure) s'est fait vraiment plaisir et a exploité tout son potentiel dans cette histoire sublime.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lilalys 2021-02-26T07:50:23+01:00
Ludwig Fantasy, tome 1

Une suite à la hauteur de Ludwig révolution! Encore une fois Kaori Yuki nous embarque dans un nouveau monde merveilleux ! A lire absolument , l'intrigue est bien ficelée, les personnages sont géniaux et on ne se passe pas de leurs aventures rocambolesques !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sekish 2021-03-29T21:19:32+02:00
Angel Sanctuary Deluxe, Tome 1

une version sublime pour une magnifique histoire pleine de fantastique, de mythes et aux dessins très réussis.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieFlowerPanda 2021-04-23T16:22:29+02:00
Ludwig Revolution, tome 1

Ce premier tome de Ludwig Revolution pose les bases d’un monde très sombre. Divisé en quatre partie, chacune est consacrée à une princesse.

Kaori Yuki nous propose en effet de revisiter les Contes des frères Grimm en donnant une place prépondérante à un personnage typique des contes de fée : le prince. Sauf que celui-ci est assez particulier : Ludwig est envoyé par son père à la recherche de sa future épouse. Encore faut-il qu’il trouve la femme idéale. Notre prince n’est pas si exigeant : un beau corps, un beau visage, une grosse poitrine. Que demander de plus ? Une femme intelligente ? Dont il serait amoureux ? Pour quoi faire ? L’amour n’a selon lui aucune place à tenir dans un mariage politique.

Les princesses qu’il va rencontrer tout le long de son aventure, accompagné de son fidèle valet (maltraité) Wilhelm, ne vont bien entendu pas se montrer à la hauteur pour diverses raisons (comment ? C’était du rembourrage ?! Next !). La mangaka va en profiter pour nous offrir sa propre version des contes. Blanche-Neige (par qui débute le manga) est le personnage le plus sombre de ce premier tome : égoïste, manipulatrice, elle est prête à tout pour parvenir à ses fins. Ici, Ludwig montrera lui aussi une part de sa personnalité des plus troublantes que l’auteure semble avoir plus ou moins abandonné par la suite. Dans sa recherche de la femme idéale, Ludwig va faire la rencontre de multiples personnages que j’espère retrouver dans la suite comme Dorothea la sorcière masochiste à la très forte poitrine (le radar de Ludwig ne le trompe jamais !).

Toutes les princesses, exceptée peut-être une, sont ici égoïstes et superficielles. Si Ludwig apparaît tel au début, au fur et à mesure que l’histoire avance, sa personnalité apparaît en revanche de plus en plus complexe et on comprend que ses motivations, bien qu’encore inconnues, ne peuvent se résumer à satisfaire les exigences de son père pour pouvoir rentrer à la maison. En témoigne sa relation avec Wilhelm. Valet soumis à la tyrannie de son maître, Wilhelm ne semble pas pour autant malheureux de son sort et tient à ce que son prince trouve le bonheur tandis que de son côté, Ludwig tente tant bien que mal de le protéger (le mal peut être guéri par le mal…).

Personnellement, j’ai adoré ce manga. Très tendancieux, il n’est, selon moi, pas à mettre dans les mains des plus jeunes. Pour tous ceux et celles qui aiment les contes de fée, je conseille cette série de quatre tomes qui nous en offre une réécriture drôle et efficace. Cependant, pureté, naïveté et innocence n’ont guère de place ici, Kaori Yuki ayant préféré un univers glauque, pervers, gore et cruel, le tout avec beaucoup d’humour.

Kaori Yuki est une mangaka au style bien à elle et Ludwig Revolution est l’une de ses séries que je préfère. D’ailleurs, pour les personnes qui souhaiteraient se lancer dedans, je vous conseillerais de commencer par lire les Ludwig, Kaori Yuki ayant prouvé à plusieurs reprises qu’elle pouvait faire beaucoup plus déjanté et sombre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieFlowerPanda 2021-04-23T17:07:04+02:00
Ludwig Revolution, tome 2

J’ai pris plaisir à retrouver le prince Ludwig et son valet Wilhelm dans la suite de leurs aventures. La quête du prince pour trouver une épouse continue et le mène dans des contrées encore plus reculées. Mais notre prince ignore que sa place d’héritier est menacée par son demi-frère Julius. Il va donc devoir faire face à d’autres dangers et plus particulièrement aux assassins qui vont être envoyés à ses trousses.

Ludwig reste fidèle à lui-même : toujours aussi prétentieux et arrogant, il avance de royaume en royaume accompagné du fidèle Will, lui aussi toujours autant maltraité. Néanmoins, dans ce tome, nous en découvrons un peu plus sur le caractère de Ludwig. Aucune princesse ne trouve grâce à ses yeux. En effet, chacune possède sa part de défauts. Il est alors difficile de savoir ce que recherche réellement Ludwig chez une femme car il ne manque pas de rencontrer de jolies princesses dans son aventure. Tous les chapitres se terminent de la même façon : Ludwig aide la princesse à accepter ses défauts et ses peurs afin de les surmonter. Si cela fonctionne pour certaines, d’autres sont marquées par leur cruauté, et dans ce cas là, sont irrémédiablement perdues.

Au final, j’ai l’impression que ce que cherche Ludwig chez une princesse est une qualité dont toutes semblent avoir du mal à faire preuve : l’honnêteté. Par ailleurs, il semble être tombé amoureux de la princesse de ronces du premier tome même si leur amour est impossible.

Wilhelm quant à lui sert ici essentiellement de souffre-douleur. Déterminé à ramener Lisette dans le droit chemin, ce n’est qu’à la fin que son personnage reprend un peu plus d’importance. Un autre personnage que j’ai bien apprécié vient les accompagner dans leur périple : il s’agit de la sorcière Dorothea. Sans réelle importance, elle vient rajouter du piment aux scènes. Entichée de Ludwig, elle n’attend qu’une chose de lui : se faire maltraiter.

De nouveaux personnages vont également faire leur apparition comme Julius, que nous retrouverons très certainement dans la suite. Demi-frère de Ludwig, il est l’enfant caché du roi et cherche à s’emparer du trône. Mais pour cela, il faudrait déjà se débarrasser de l’aîné. Il va donc recruter des assassins. Kaori Yuki détourne ici encore une fois un autre conte des Frères Grimm en confiant ce rôle à deux personnages emblématiques que je ne m’attendais pas à voir en assassins.

J’ai adoré ce deuxième tome de Ludwig Revolution qui est beaucoup moins sombre que le premier tout en étant dans sa parfaite continuité. Kaori Yuki nous livre un panel de personnages aussi attachants que détestables dans des parodies réussies des contes de fée avec des dessins toujours aussi beaux.

Pour celles et ceux intéressés, voici les contes parodiés dans ce tome 2 sachant qu’à la fin du manga, un petit rappel des contes originaux est fait :

- Rapunzel (Raiponce)

- Demoiselle Malee, la princesse

- Le roi grenouille

- La petite gardeuse d’oies

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieFlowerPanda 2021-04-23T17:33:42+02:00
Ludwig Revolution, tome 3

Ludwig continue sa quête (trouver une épouse), accompagné de son fidèle valet Wilhelm. Mais de nombreux dangers le guettent : les assassins envoyés par le prince Julius sont à ses trousses et sont bien déterminés à mener à bien leur mission.

Le manga débute par l’histoire de Hansel et Gretel. Point de parodie ici, Kaori Yuki préférant cette fois souligner les aspects dramatiques de ce conte ! En retraçant l’histoire de ces deux enfants abandonnés, la mangaka nous permet de mieux comprendre pourquoi ils en sont arrivés à commettre des meurtres pour vivre. Sans excuser leurs choix, elle nous livre ici les portraits complexes de deux personnages très connus des frères Grimm en les rendant à la fois monstrueux et étrangement attachants. Le manga commence donc par un retour dans le passé.

Après cette rapide présentation, l’histoire reprend son cours avec le prince Ludwig. Cette fois, il rencontre Cendrillon (ou Aschen). Est-il nécessaire de rappeler l’histoire ? Maltraitée par ces demi-sœurs et sa belle-mère, Aschen aspire à une vie meilleure en laissant derrière elle cette famille qui ne l’aime pas. Euh… Ca c’était bien sûr dans la version originale. Ici, notre princesse a plutôt pas mal de points communs avec la sorcière Dorothea : plutôt jolie (dans un tout autre style bien entendu), elle apprécie particulièrement d’être malmenée par sa famille. Autre particularité : elle a de très grands pieds. Alors pour se rendre au bal, c’est un peu compliqué de trouver chaussure à son pied. Heureusement que notre beau prince Ludwig est là pour lui prêter ses chaussures (non ce ne sont pas des chaussures pour femmes mais des chaussures unisexes ! Tout le monde ne peut pas comprendre la mode…). Mais le prince Balduin est-il réellement à la recherche de la jeune femme aperçue au sommet de la colline parce qu’elle s’est emparée de son cœur ? N’y a-t-il pas d’autres raisons plus sombres à ce bal ?

Parallèlement, Ludwig doit faire face aux assassins envoyés par Julius. Cependant, les choses ne vont pas se passer comme prévues, Hansel et Gretel étant déchirés entre leur reconnaissance envers Ludwig et leur loyauté envers Julius. Mais peu importe leur choix, une seule issue est possible pour eux.

La mangaka s’est davantage attardée sur le prince Ludwig, ce qui permet de voir d’autres aspects de sa personnalité. Hansel et Gretel sont vraiment des personnages que j’ai apprécié mais je regrette qu’ils n’aient pas été développés plus. Du coup, les autres personnages comme Dorothea et Wilhelm sont restés un peu en retrait comparés aux précédents tomes.

Pour conclure, j’ai dévoré ce troisième tome plein de rebondissements avec une réécriture très drôle du conte de Cendrillon.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par MarieFlowerPanda 2021-04-23T18:03:04+02:00
Ludwig Revolution, tome 4

Dans ce dernier tome, Ludwig rentre dans son royaume après avoir été informé par Hansel et Gretel du complot mené contre lui par sa belle-mère et son demi-frère. Réchappera-t-il aux pièges qui l’attendent ?

Toujours accompagné de son valet Wilhelm et de la sorcière Dorothea, notre prince se rend donc auprès de son père. Mais la situation va très rapidement dégénérer. Wilhelm, drogué par le prince Julius poignarde Ludwig. Afin qu’il ait la vie sauve, un autre personnage ne va pas hésiter à se sacrifier : Dorothea.

Ici, nous découvrons le passé tortueux du prince Julius et de Petronella. Julius est-il une fille ou un garçon ? Kaori Yuki joue tout le long du récit sur l’ambiguïté de cette situation et parvient à nous surprendre jusqu’à la fin avec beaucoup d’humour. Dorothea, moins présente dans le tome précédent, est de nouveau mise à l’honneur. Cette fois ce n’est pas son côté sado-maso qui est mis en avant. Au contraire, elle apparaît beaucoup moins égoïste que précédemment et semble se soucier réellement de Ludwig.

Un autre personnage fait son apparition : Amalberga. Qui est cette mystérieuse personne ? Disons qu’une fois qu’on l’a vue, finalement, Ludwig est plutôt calme en comparaison mais qu’il a de qui tenir !

Pour moi, ce dernier volet se démarque profondément des deux premiers. Cette fois, Kaori Yuki ne parodie pas un conte en particulier. Elle se contente de s’inspirer de contes de fée populaires, ici La gardeuse d’oies à la fontaine, et de faire avancer l’histoire du prince Louis. Ce tome est également beaucoup moins sombre et sérieux que le premier. En effet, si Ludwig commet un meurtre dans le premier tome, ici il paraît totalement inconcevable qu’il refasse une telle action. La mangaka a fait évoluer ses personnages par petites touches sans que cela ne me gène vraiment. Au contraire, cela a permis de rendre plus sympathique et plus humain Ludwig tout en gardant ses principaux traits de caractères.

En conclusion, ce tome n'est ni moins bon ni meilleur que les précédents. Totalement à l’opposé de l’ambiance du début de l’histoire alors très sombre et angoissante, il apporte une touche de légèreté et permet de conclure les aventures de Ludwig et de ses compagnons. Néanmoins, je regrette que la série se termine ainsi, la quête initiale ayant été quelque peu abandonnée. Or j’aurais bien aimé découvrir quelle femme pourrait trouver grâce aux yeux du prince, même si Kaori Yuki a fait en sorte de laisser une ouverture pour une suite éventuelle. Mais après tant de temps, je doute que Ludwig et Wilhelm repartent sur les routes pour de nouvelles aventures…

Afficher en entier
The Royal Doll Orchestra, Tome 1

Le concept a l'air intéressant mais je ne continuerais pas car je n'ai pas vraiment accroché.

Afficher en entier

Dédicaces de Kaori Yuki
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Tonkam : 79 livres

Hakusensha : 60 livres

Pika : 16 livres

Kodansha : 7 livres

Viz Media : 3 livres

TokyoPop : 2 livres

Carlsen Verlag GmbH : 1 livre

Yen Press : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array