Livres
540 210
Membres
570 492

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Keigo Higashino

Auteur

Japon Né(e) le 1958-02-04 ( 63 ans )
288 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Keigo Higashino est né en 1958 à Osaka. Il est une des figures majeures du policier japonais. En 2006, il a reçu le prestigieux prix Naoki pour Le Dévouement du suspect X, à paraître dans " Actes noirs ".

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
63 lecteurs
Or
115 lecteurs
Argent
112 lecteurs
Bronze
69 lecteurs
Lu aussi
71 lecteurs
Envies
326 lecteurs
En train de lire
5 lecteurs
Pas apprécié
8 lecteurs
PAL
146 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.69/10
Nombre d'évaluations : 137

0 Citations 87 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Keigo Higashino

Sortie France/Français : 2020-01-22

Sortie Japon/日本語 : 2012-03-28

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Fiametta 2020-08-23T10:11:07+02:00
Les Miracles du bazar Namiya

J'ai trouvé ce roman de Keigo Higashino dans la section SF de la médiathèque et, à mon sens, c'est une erreur. Il aurait sa place légitime dans la sections Romans, tout simplement, comme les oeuvres d'autres auteurs japonais qui flirtent avec le fantastique - Yoko Ogawa, Haruki Murakami - et qui savent si bien nous révéler quelques aspects de la mystérieuse psyché japonaise. On est proche également de l'univers d'Aki Shimazaki où il question de destins croisés, d'histoires de famille touchées par les grands mouvements de l'Histoire, un univers romanesque dans lequel l'individu cherche son bonheur entre respect de la tradition et désir de liberté. Proche encore de Ito Ogawa, dont les romans un cran au-dessus du feel-good donnent un charme fou et de la magie à la vie quotidienne. Il y a tout ça dans le roman de Keigo Higashino, et on est loin des énigmes policières originales que ce maître du polar japonais nous a proposées jusqu'ici. Quoique.... pas vraiment loin, car l'auteur de "Un café maison" et de "le dévouement du suspect X" a toujours à coeur de donner à ses thrillers une sorte de "morale de l'histoire" tout en mêlant à l'intrigue une réflexion sur certaines caractéristiques de la société japonaise et des rappels de son parcours économique récent. Ici donc, il est question, entre autres, de la fameuse bulle économique des années 80 qui a fait et défait bien des fortunes et dont l'éclatement a eu un impact souvent funeste sur les individus. A travers le kaléidoscope des vies qui se confient au bazar Namyia et des destins qui se recoupent à quelques décennies d'écart, c'est encore une fois la psyché japonaise qui est révélée, entre les lignes ou de manière plus directe : la famille, l'honneur, la solidarité qui permet à ce pays de se relever des catastrophes sans rien demander à personne. Certains phénomènes sociétaux sont aussi évoqués, tels que la détresse des mères célibataires et plus largement la faiblesse du système dans le domaine social, les arrangements extra-conjugaux, les bars à hôtesses, et derrière tout cela les grandes lignes d'une société patriarcale dure. Bien sûr, tout cela est dit habilement, bien mêlé à l'intrigue et aux vies des personnages qui se rencontrent ou se saluent de loin par delà les années. Vous l'avez compris, ce roman m'a beaucoup touchée, je l'ai trouvé édifiant, porteur d'espoir et j'ai aimé son élévation d'esprit ; le côté ésotérique ne m'a pas gênée, il n'était que prétexte à mettre en scène une galerie de portraits très humains et attachants, même les petits voleurs ;) L'écriture est sympa, minimaliste, poétique, un brin détachée, et la construction de l'intrigue ménage le suspense et réussit à nous embarquer et nous embrouiller en même temps : un vrai puzzle dont on devient accro à découvrir une pièce après l'autre. Bref, j'ai kiffé !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Armony22 2020-08-24T19:52:26+02:00
Les Doigts rouges

Jusqu'où seriez-vous prêts à aller pour protéger votre enfant s'il était l'auteur d'un crime monstrueux ? Les parents de Naomi ne se posent pas deux fois la question, ils vont tout faire pour couvrir le meurtre afin de protéger leur rejeton et d'éviter que la honte ne s'abatte sur leur famille.

Un polar un peu à la Colombo où le meurtrier est connu d'entrée. Malgré tout Keigo Higashino réussi à instaurer un certain suspense, une atmosphère malaisante où la tension est palpable. Les tentatives d'Akio de camoufler son délit sont un peu capillotractées parfois cependant on se prend vite au jeu et on attend de savoir comment il va se sortir de cet engrenage.

Plus que sur l'enquête, l'auteur met l'accent sur l'analyse de la cellule familiale et les différentes relations. Il décortique méticuleusement les rapports entre les membres de cette famille, entre parents-enfant, entre époux et entre les différentes générations. Il soulève plusieurs thématiques intéressantes la dépendance des parents vieillissants qui doivent être pris en charge par l'aîné dans la société japonaise; l'honneur et l'envie de préserver leur réputation à tout prix; l'éducation...

Le roman est très court et il m'a manqué quelques petites choses comme la psychologie des personnages très peu développée. L'absence totale d'émotions, j'ai trouvé le tout d'une froideur terrible, sans doute dû à l'écriture presque clinique de l'auteur. J'ai été incapable d'éprouver quoi que ce soit, à part de l'horreur face au détachement glaçant de cette famille vis à vis de ce crime. C'était un peu dérangeant et perturbant. Je n'ai ressenti aucun attachement pour les personnages qui sont du reste tous détestables. Heureusement qu'il y a le duo d'enquêteurs pour apporter un peu d'humanité dans ce roman. Leur façon de mener leur enquête est du reste intéressante.

Pour mes premiers pas dans le polar asiatique ça plutôt été une bonne lecture, particulière certes, mais intéressante au final. L'Asie n'est pas franchement ma tasse de thé, mais ce roman m'a donné envie de poursuivre la découverte.

https://www.facebook.com/lecturesnoirespournuitsblanches/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Paraffine 2020-12-02T22:23:09+01:00
La Fleur de l'illusion

Les œuvres de Keigo Higashino sont des romans d'atmosphère. Les petites touches impressionnistes nous révèlent le quotidien des japonais, mais on y relève toujours une note oppressante issue du passé. Toujours une fêlure façonne un des personnages, comme le jardinier façonne le bonzaï. Et les trajectoires s'entrelacent, l'intrigue met à jour les fils qui rattachent les uns et les autres. Ceux qui forgent de leur volonté l'instrument qui les affranchit des liens familiaux, sociaux, qui vous emmaillotent parfois dès le berceau, mais ne se privent pas de tirer les ficelles. Ceux qui bougent au gré d'impulsions qu'ils ne sentent même pas.

Une autre constante : toujours un ou deux personnages scientifiques qui tamisent les faits avec rigueur et offrent un regard original - et sage.

Un élément après l'autre, tout tombe en place harmonieusement pour dessiner le tableau d'ensemble.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sechat 2020-12-04T17:39:37+01:00
Les Miracles du bazar Namiya

Un très joli roman, où le thème de la faille temporelle est bien exploité, avec des destins qui se croisent sans que ce soit réellement le hasard.

Je reste un tout petit peu sur ma faim, car j'aurais voulu savoir plus précisément le lien qui reliait les personnages à travers le temps.

Afficher en entier
Les Miracles du bazar Namiya

Facile à lire, plein de bonnes ondes et plutôt édifiant !

Des situations assez révélatrices des préoccupations principales et des sujets mis à l'honneur dans la tradition nippone, et plus particulièrement la famille, le travail et l'honneur. Des phénomènes sociétaux pointés du doigt toujours à travers la nécessité de s'entraider et la recherche de solidarité. De nombreuses réflexions dissimulées derrière ces échanges épistolaires tantôt émouvants, tantôt frustrants.

Une très bonne découverte bien plus "feel-good" qu'il n'y paraît !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2020-12-23T19:05:25+01:00
Les Miracles du bazar Namiya

Assez grosse déception, même si ça ne devrait pas…

C’est vrai, le style est super fluide, les personnages existent, il y a des sentiments, c’est souvent mignon ou drôle…

Bref, c’est très agréable à lire.

Mais je ne lis jamais les résumés. J’ai pris ce livre pour la couverture et son prix à ACTUSF.

Or, de science-fiction, il n’y a que dalle ; première déception.

C’est du fantastique, au mieux. Et encore, tout juste… Et ce n’est pas du tout ce que j’attendais.

Ensuite, c’est un recueil de nouvelles ; je ne m’y attendais pas du tout. Une fois le premier chapitre terminé, alors que je commençais à bien rentrer dedans, j’ai été totalement décontenancé qu’on ne continue pas vraiment cette trame. Les histoires ont beau être sympa, elles restent souvent anecdotiques. Ça manque de densité et de profondeur par rapport à ce que j’attendais…

Bref, sympa mais bien loin de ce que j’espérais.

Dans l’ordre :

I. La réponse sera dans la boîte à lait

L’histoire est sympa, on nous présente les personnages, plutôt amusant, les missives, plutôt mystérieuses… Bien fait et agréable à suivre.

II. Un harmonica dans la nuit

A la déception de découvrir que c’était un recueil de nouvelles, s’ajoutent la déception de voir que l’histoire est très similaire à la précédente, l’humour en moins. Ce qui ne lui laisse pas grand-chose…

Trame identique et fin étrange puisque, vus les éléments donnés par Katsurō, je ne vois pas comment les conseils peuvent changer à un moment…

Bref, très en dessous de la première.

III. Jusqu’au matin dans la Civic

Histoire intéressante, qui mêle de façon assez mystérieuse le vieux propriétaire du bazar aux autres histoires et donne vaguement quelques réponses.

Pas mal fichu.

IV. Une minute de silence avec les Beatles

Plus intéressante celle-ci, car plus touchante. Passé et présent s’imbriquent avec des histoires aux personnages assez prenant. La meilleure histoire à mon sens.

V. Une prière depuis le ciel

Si on obtient quelques dernières réponses, l’essentiel de cette histoire, qui est la plus longue, est largement prévisible puisque tout nous a été raconté par bribes dans les précédentes histoires. En plus, les informations sont assez répétées ici… Globalement pas mal mais sans aucune surprise, dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Myl99 2020-12-24T14:38:42+01:00
Les Miracles du bazar Namiya

J'ai beaucoup aimé cette histoire, mêlant différents destins à travers une nuit magique. J'ai adoré le recoupement de chemin de tous les personnages, découvrir leur histoire...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Fiametta 2021-01-04T15:49:59+01:00
L'Équation de plein été

Keigo Higashino est sans doute mon auteur de polars préféré car ses romans ont toujours une portée morale, un dénouement inattendu et aussi parce qu'ils nous en apprennent toujours beaucoup sur la vie au Japon, les nouveaux enjeux qui opposent la qualité de la vie, la préservation de l'environnement et la technologie etc... mais aussi, et surtout, sur la psyché japonaise. Si je n'ai pas été séduite dès le départ par cette intrigue je n'ai à m'en prendre qu'à moi-même. le ballet des allées et venues des nombreux flics et témoins de l'affaire, leurs noms qui se ressemblent, le contexte d'activisme écologique, et enfin les petites expériences scientifiques scolaires auxquelles je n'ai rien pigé, tout ça m'a un peu embrouillée et j'ai regretté de ne pas avoir noté les noms des protagonistes sur une fiche. Ça m'aurait facilité la lecture au lieu de quoi je me suis demandée "c'est qui lui déjà?" toutes les cinq minutes. J'ai donc eu un moment de découragement mais heureusement j'ai persévéré car la lecture en valait la chandelle, si j'ose dire car je m'éclaire à l'électricité comme tout le monde. "L'équation de plein été" me laissera une nostalgie de la plage, des algues, de la mer, et comme à chaque fois avec Monsieur Higashino, j'aurai été édifiée sur la nature humaine et ce qu'elle peut avoir de pire et de meilleur. A moi de garder le meilleur.

Afficher en entier
Les Miracles du bazar Namiya

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2021/01/les-miracles-du-bazar-namiya-de-keigo.html

C'est la première fois que je lis un roman de cet auteur réputé en roman policier. Ici, il s'agit d'un roman fantastique. L'écriture est simple mais captivante. Dès le début, je me suis demandée dans quoi je mettais les pieds. L'aspect fantastique est totalement atypique. On se laisse porter par l'histoire de cette boutique délabrée étrange.

Les trois délinquants que l'on rencontre le sont devenus malgré eux. On s'en aperçoit rapidement de par leur comportement surtout pour deux d'entre eux. Kohei et Shôta décident de répondre à une lettre arrivée du passé là où ils se cachent. Ils veulent juste se rendre utile et venir en aide aux autres. Le dernier, quant à lui a beau dire qu'il trouve ça stupide, il finit par se prendre au jeu.

La construction de cette histoire est d'une intelligence incroyable. Je ne m'attendais franchement pas à ça. La première partie permet de découvrir le bazar et la magie de cet endroit par le biais de ces trois personnages. Les autres parties mettent en avant des personnages ayant écrits au bazar. Au fur et à mesure que les pages se tournent, on comprend les liens. C'est tellement subtil et élégant. C'est très rare un roman qui ne prend pas son lecteur pour un idiot en écrivant en toutes lettres ce qu'il veut dire.

L'auteur ne s'est pas arrêté là. Il a poussé les choses jusqu'au bout. C'était tellement beau tout en étant posé et calme. Je m'exprime peut-être mal mais c'est ce que j'ai ressenti. Ce n'est pas un retournement de situation qui vous met KO. C'est plus une révélation surprenante qui ajoute à toute la magie que l'on trouve tout au long de ce roman. Même la fin est juste parfaite.

En bref, l'auteur a parfaitement maitrisé la construction de son roman sans oublier les émotions. Je retrouverai avec plaisir la plume de cet auteur. Je suis curieuse de voir l'adaptation cinématographique qui en a été faite.

Afficher en entier
La maison où je suis mort autrefois

C'est mon tout premier roman policier, et je ne suis pas déçue du tout ! L'histoire était facile à lire et très intrigante. Ca s'éloigne de ce que je pensais être un roman policier, mais ça reste une très bonne lecture.

Afficher en entier

Dédicaces de Keigo Higashino
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Actes Sud : 15 livres

Delcourt : 3 livres

Kodansha : 1 livre

Babel : 1 livre

Abacus : 1 livre

Kadokawa : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array