Livres
528 898
Membres
549 203

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Kris

Auteur

205 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2010-10-18T19:40:18+02:00

Biographie

Kris est né en 1972, vit en Bretagne. Étudiant en maîtrise d'histoire et libraire, Kris se lance dans le scénario après sa rencontre avec Obion et la troupe des Violons Dingues. En 2002, avec Julien Lamanda au dessin, il publie Toussaint 66 (Delcourt) et enchaîne avec la série Le Déserteur en collaboration avec Obion. En 2003, il se lance dans l'écriture d'Un Homme est mort qui séduit Étienne Davodeau et paraît chez Futuropolis en octobre 2006. Le livre obtient un succès critique et public et rafle de nombreux prix dont le prix de la bande dessinée d'actualité de France Info. En 2006 encore, il entame une longue collaboration avec Futuropolis avec Le Monde de Lucie dessiné par Guillaume Martinez. En mai 2008 il publie deux récits basés sur son enfance et son adolescence : Coupures irlandaises avec Vincent Bailly et Les ensembles contraires (premier volume), écrit à 4 mains avec Éric T. et dessiné par Nicoby. 2009: Notre-Mère la guerre, tome 1 avec Maël et Les Ensembles contraires, tome 2, aux éditions Futuropolis. 2010: Le Monde de Lucie, tome 3, avec Guillaume Martinez, éditions Futuropolis.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
19 lecteurs
Or
77 lecteurs
Argent
86 lecteurs
Bronze
63 lecteurs
Lu aussi
81 lecteurs
Envies
54 lecteurs
En train de lire
4 lecteurs
Pas apprécié
4 lecteurs
PAL
15 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.26/10
Nombre d'évaluations : 106

0 Citations 50 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Kris

Sortie France/Français : 2019-10-09

Les derniers commentaires sur ses livres

Notre mère la guerre, tome 2 : Deuxième complainte

Nous avions laissé nos jeunes soldats, des gamins encore, assister à la lente agonie d’un des leur, au fond de leur tranchée et c’est là que nous les retrouvons, mais un peu avant, avec l’appel des survivants de cette grande boucherie.

On assiste déjà à l’imbécilité faite homme avec celui qui fait les appels et qui demande au caporal Peyrac s’il a bien vérifié le décès du soldat touché par une salve d’artillerie de son propre camp…

L’auteur sait si bien mettre les mots sur les maux… Et l’émotion transperce des cases, des paroles, vous prend à la gorge et vous la serre, comme le ferait une grosse main avec un petit cou de moineau.

Je pensais avoir le fin mot de l’histoire dans ce tome-ci, mais en fait, l’enquête sur les trois femmes assassinées va passer un peu au second plan tant les combats font rage sur le front et les auteurs n’émargent pas les lecteurs, ne manque plus que le bruit et l’odeur et on s’y croirait.

Attention, l’enquête passe au second plan, mais ce n’est pas pour autant qu’elle est reléguée aux oubliettes ou en pertes et profits…

Bien que niveau pertes, nous devrons ajouter, aux multiples soldats qui meurent, une nouvelle victime du tueur, une fille qui donnait de la joie et cette fois-ci, nous aurons des témoins, des pauvres tirailleurs, qui sont encore moins bien lotis que les autres.

Marrant, si je puis dire… On assassine des femmes, et la gendarmerie enquête, mais dans les tranchées, on assassine des hommes, on a transformé des terres en abattoir à ciel ouvert mais personne ne songe à mettre fin à cette boucherie.

Oui, je sais, certaines imbécilités des Hommes peut prêter à sourire 100 ans plus tard, heureusement que je ne serai plus là quand dans un siècle, on jugera nos actions à nous et à nos gouvernants.

Petit à petit, nous entrons un peu plus dans la compagnie du caporal Gaston Peyrac, cette compagnie fait de jeunes gamins qu’on a sorti de prison pour envoyer au front. Si les soupçons pèsent sur des membres de cette compagnie, nous ne saurons pas encore le nom du coupable puisqu’un assaut des casques à pointes à foutu tout en l’air.

Ah, le suspense me tuera et la justesse des dessins et des propos aussi… Les aquarelles donnent une autre dimension aux dessins et la plume aiguisée du scénariste va piquer là où ça fait le plus mal.

Une fois de plus, un tome magnifique, si c’est possible de faire du beau avec de l’aussi laid : la grande faucheuse travaillant à la chaine avec des rendements qui font toujours aussi froid dans le dos.

Une deuxième complainte qui fait grincer des dents et serrer les tripes.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Martindu75 2019-04-18T18:26:20+02:00
Un sac de billes, tome 1

Tantôt à l'école, tantôt sur les routes, on est bien forcé, avec des personnages si attachants, de se croire embarqué, nous aussi, dans cette aventure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2019-06-11T07:49:21+02:00
Coupures irlandaises

Deux ados qui partent en voyage linguistique dans l'Irlande conflictuelle des années 80. Ce serait bien prendre un raccourci pour parler cette Bd car, inspiré du voyage de l'auteur Kris, il s'agit surtout de d'un véritable parcours initiatique qui transformera définitivement ces deux gamins en adultes dont les yeux auront perdu beaucoup de leur candeur.

Un dossier de 16 pages complète ce récit avec la participation d'historiens spécialistes de l'Irlande du nord, mais aussi de différents acteurs du récit et du conflit.

Un ouvrage poignant et passionnant, mais aussi terriblement humain.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Moridiin 2020-01-07T23:12:23+01:00
Plus près de toi 1

Une histoire de fond intéressante, notamment parce qu'il met en lumière les conditions des tirailleurs sénégalais pendant la guerre, mais j'ai trouvé que les dessins manquaient de détails, je reste un peu déçue sur ce point. On accroche quand même bien à ces deux amis, dont on a envie de connaître le sort. La toute fin donne donc très envie de lire la suite !

Afficher en entier
Notre mère la guerre, tome 3 : Troisième complainte

C’est avec plaisir que j’ai repris la série Notre Mère La Guerre après une longue interruption due au fait que je n’arrivais pas à mettre la main sur le tome 3.

Maintenant que je l’ai enfin trouvé, je me suis jetée dessus.

1917. La guerre est loin d’être finie, les chars ayant fait leur apparition, ce qui change la face de la guerre, sauf en ce qui concerne les morts qui tombent toujours comme des feuilles en automne.

Blessé, le lieutenant Vialatte a dû quitter sa compagnie de chars et reprendre l’enquête des jeunes filles retrouvées assassinées, enquête que nous avions suivie dans les tomes 1 & 2.

Les soupçons pesaient lourdement sur la section Peyrac, qui fut décimée durant un assaut et tous les membres déclarés assassins, sans distinction, sans réelles preuves. Ils sont tombés pour la France mais on leur a refusé le droit d’inscrire ça sur leurs tombes. Mais étaient-ils bien coupables ?

Si les dessins sont toujours un peu bizarres et pas du tout ma tasse de thé (une histoire de goût), le scénario vaut la peine que l’on découvre cette saga.

Les deux premiers tomes étaient plus consacrés à l’enquête à proprement parler, sur le front et sa violence permanente. Nous étions au cœur de la guerre et les balles sifflaient à nos tempes, nous pataugions dans la boue et grelottions sous la neige.

Le troisième album est consacré à la reprise de l’enquête, mais loin du front, de la boue et fait la part belle aux pensées des soldats, à leurs ressentis, leurs ras-le bol, leur envie que la guerre s’arrête. L’euphorie des premiers jours est terminée depuis longtemps et on a compris qu’on ne botterait pas les boches dehors si facilement.

Alors que les galonnés et les planqués jurent toujours que la guerre a du bon, qu’elle fortifie et renouvelle une nation par le sacrifice du sang et dans l’honneur. Ben voyons. Mourir en soldat, quelque soit le côté de la tranchée, c’est toujours mourir.

Les auteurs nous offrent l’ambiance dans les villes, les contrôles, la haine entre les soldats et les gendarmes, la mentalité des civils français, leurs rapports avec les soldats et le front.

Une ambiance plus sombre, même si les couleurs sont dans des sépias lumineux, des personnages tourmentés, la rage au ventre, qui en ont marre de voir les copains mourir sous leurs yeux et la populace s’en foutre, comme s’ils vivaient sur une autre planète.

Les réflexions et les dialogues sont profonds, explorant l’âme des gens, traduisant leurs pensées, nous donnant à entendre leurs réflexions, qu’elles soient dénuées de bon sens (puisque l’Homme est ainsi) ou d’une logique implacable.

Le scénariste a ratissé large et nous a offert un beau panel de réflexions à méditer.

Un excellent album, comme les précédents. Une série qui mérite qu’on la découvre.

Afficher en entier
Violette Morris, à abattre par tous moyens, Tome 2 : Deuxième comparution

" Violette Morris à abattre par tous les moyens" Tome II

Bonjour les fous de lectures ....

Une BD à l'honneur aujourd'hui.

Il s'agit du second volet de la passionnante histoire de Violette Morris

Incroyable figure des années folles.

Sportive la plus titrée de France, chanteuse de cabaret et amie de Cocteau, Baker.

Figure lesbienne dérangeante des Années folles.

Tortionnaire - ou pas - au service de l'Allemagne nazie... ????

Elle tombera dans une embuscade organisée par des résistants.

Fallait-il abattre par tous moyens l’espionne Violette Morris ? A-t-elle été « invitée d’honneur d’Hitler aux JO de 1936 ? Prenait-elle plaisir à torturer les femmes ?

Voici la suite de ce parcours atypique d'une femme qui se voulait libre, celle que l'on surnommait « la hyène de la Gestapo ».

Comme dans le premier tome, on admire le coup de crayon et le chois des couleurs des différents auteurs e la BD, j'ai cependant trouvé le scénario un peu plus brouillon.

L'histoire de cette femme hors du commun n'en reste pas moins passionnante.

Jolie collaboration des 4 auteurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par carroue 2020-05-17T21:05:33+02:00
Un maillot pour l'Algérie

Pour les passionnés de foot. Une bande dessinée sur un moment de la guerre d'Algérie méconnu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tite_laeti 2020-07-20T20:19:31+02:00
Nuit Noire sur Brest

Un événement historique très peu connu mais traité avec brio

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tite_laeti 2020-07-20T20:27:56+02:00
Un homme est mort

Pourtant peu friande de lecture politique, j'ai dévoré ce livre, peut être parce que, à l'inverse, j'adore l'histoire. Excellente narration, excellente documentation, ce livre est une pépite trop méconnue.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par tite_laeti 2020-07-20T20:30:06+02:00
Coupures irlandaises

En un mot : juste excellent. Toute la maestria de Kris pour retranscrire la vie quotidienne de ses héros s'exprime pleinement ici.

Afficher en entier

On parle de Kris ici :

Dédicaces de Kris
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Futuropolis : 14 livres

Dupuis : 5 livres

Delcourt : 5 livres

Gallisol : 4 livres

Glénat : 3 livres

Petit à Petit : 1 livre

Gallimard : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array