Livres
492 734
Membres
488 809

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

L.A. Fiore

3 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
2 lecteurs
Or
3 lecteurs
Argent
3 lecteurs
Bronze
1 lecteurs
Lu aussi
0 lecteurs
Envies
6 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
1 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 9.8/10
Nombre d'évaluations : 5

0 Citations 6 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de L.A. Fiore

Sortie Poche France/Français : 2017-11-08

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par IsaLaCroqueuseDeLivres 2017-03-17T19:20:09+01:00
Devil You Know

Titre : DEVIL YOU KNOW

Série : Lost Boys (#1)

Auteur : L.A. Fiore

Date de parution : 10 mars 2017

Genre : Romance, Suspense

Trame:

L’histoire d’un premier amour que la vie sépare. Elle rêvait d’une vie avec lui, il s’enrôle pourtant dans l’armée et elle démarre ses études. Pendant treize ans, ils n’auront plus l’occasion de se croiser réellement pour reprendre les choses où elles s’étaient arrêtées. Puis la tragédie le ramène à la maison. Mais le garçon stoïque dont elle était tombée amoureuse est désormais un homme silencieux, dangereux et sauvagement sexy. Il lui fait toujours un effet fou, mais il semble s’acharner à garder ses distances avec elle.

Mais lorsque les problèmes la guettent, il n’hésite pas à se placer entre le danger et elle.

Passer du temps avec lui pourrait la rendre folle, ou être la seconde chance de leur premier amour…

MA NOTE : 5/5

Encore un auteur qui mérite le détour ! Encore un auteur que je m’étonne de tout juste découvrir en VO et qui a pourtant déjà écrit de nombreux livres avant celui-ci.

DEVIL YOU KNOW est donc mon premier livre de L.A. Fiore, et après l’avoir lu, j’en tire deux conclusions :

Ce ne sera pas mon dernier livre de cet auteur, et ce ne sera certainement pas le dernier de la série.

Mais revenons au livre…

La plume de L.A Fiore est parfaite. Dès la première page, vous ressentez toutes les émotions, vous avez hâte (et parfois craignez) de tourner la page pour découvrir la suite, vous vous mettez complètement dans la peau de Damian et Thea, lorsqu’ils tombent amoureux, souffrent, perdent/reprennent/reperdent espoir, ressentent la frustration de la distance géographie ou de l’éloignement affectif qu’ils s’imposent plus ou moins consciemment, vivent ces beaux moments de passion. Et c’est cette connexion avec chaque personnage qui confirme le talent de l’auteur.

Je suis fan de la Romance pour adultes, vous l’aurez compris en visitant ce blog, mais je suis également assez exigeante. J’apprécie les scènes explicites, mais si je n’ai pas à côté une trame intéressante, crédible, des personnages solides avec un minimum de profondeur, le sexe est bien futile, et si l’on tente de décorer une poignée de scènes osées (même les plus « hot ») avec un peu d’action pour enjoliver le tout, le livre ne me suffira pas du tout, le résultat sera complètement bancal. C’est d’ailleurs ce qui m’est arrivé dernièrement avec plusieurs livres dont la trame semblait pourtant intéressante et les critiques étaient très positives. Mais à part les scènes de sexe, il n’y avait franchement pas de quoi en faire un bon récit. Malheureusement, ces livres abondent dans ce genre littéraire…

Mais encore une fois, la lecture est une expérience essentiellement personnelle et subjective.

Donc pourquoi ai-je autant apprécié DEVIL YOU KNOW ?

- Les personnages : vous ne pouvez simplement pas ne pas aimer Damian. J’avais déjà complètement craqué à 4% de ma lecture. Son enfance traumatisante, ses silences, son énorme cœur, sa force, sa détermination, sa loyauté et son amour pour Thea bien sûr…

Et que dire de Thea…. Intelligente, naturelle, drôle, honnête, et un vrai désastre aux fourneaux. Damian et elle sont parfaits ensemble et l’un pour l’autre. Ils sont si différents, pourtant ils tombent irrémédiablement amoureux l’un de l’autre. Damian est atrocement silencieux. Thea est incapable de fermer son clapet, elle pense d’ailleurs à voix haute, ce qui parfois nous vaut de vrais fous rires, lorsque ses pensées partent dans tous les sens. Damian est sombre, Thea est un vrai rayon de soleil dans sa vie. Elle est drôle, et si Damian est loin d’être un clown il aime son humour…. Et lorsqu’il sourit… Aaaah….

- L’importance de la famille : pas celle du sang mais celle qu’on choisit, ou qui nous choisit. Il y a tant de personnages « secondaires » à aimer dans ce livre… Le père de Thea, sa mère, son frère, les voisins, les amies, Razor…. ET ANTON….

- Oui, je l’ai déjà dit, mais quelle plume ! Fabuleuse, dès la première page. Je ne me suis ennuyée à aucun moment du livre : j’ai ressenti toutes les émotions, les unes à la suite des autres. Chaque sentiment, bon ou mauvais, tristesse, bonheur, une vraie montagne russe, jusqu’à la fin. Et le meilleur : l’intrigue n’est jamais bâclée, la longueur et le rythme sont parfaits, l’histoire est décrite à partir d’un double point de vue (et je suis fan, surtout du masculin).

- S’agissant de l’intrigue, justement, il y a tellement de romans Adult avec des trames « similaires » (un danger qui menace, un personnage Macho Alpha qui défend et désire tout autant l’héroïne, une intrigue tournant autour d’un crime ou de la mafia, un héros musclé, etc….), mais qui sont tellement peu travaillées qu’elles semblent n’exister que pour « meubler » un peu, étoffer le livre qui finalement pourrait se résumer à des scènes « hot », une histoire pour adultes parsemée çà et là d’action (souvent plus ou moins convaincante d’ailleurs). Or DEVIL YOU KNOW est précisément le parfait mélange de romance, suspense, drame et humour.

Mais je m’égare !!!

Je dirai juste pourquoi vous devriez choisir ce livre : les émotions !!!

Vous ressentirez de la tristesse, vous aurez envie de sourire, de rire, puis de pleurer. Il y a énormément tendresse, de passion (beaucoup même, Damian est d’ailleurs une vraie bête, dans tous les sens du terme, puisqu’il n’est plus le petit garçon maltraité et est revenu changé de ses années de Béret Vert), vous ressentirez la perte, le sacrifice, le deuil, l’angoisse, la colère, la frustration, bref toute la palette y passera. Et en refermant le livre, vous en voudrez encore davantage, vous souhaiterez que l’auteur pense à écrire l’histoire de l’un des autres personnages…. Surtout un en particulier...

Ce qui signifie précisément que L.A. Fiore a fait un excellent travail.

Le seul problème c’est qu’il vous faudra attendre l’hiver prochain pour le deuxième tome, DEMON YOU LOVE (l’histoire d’Anton).

Mon conseil, donc ? Lisez DEVIL YOU KNOW et savourez-le, puis pour rendre l’attente plus tolérable, rattrapez votre retard et découvrez tous les précédents livres (en VO) de L.A Fiore

(Bilblio : https://www.goodreads.com/author/list/6553058.L_A_Fiore?utf8=%E2%9C%93&sort=original_publication_year)

C’est ce que j’ai l’intention de faire.

Ce qui me ramène à l’une des finalités de ce blog : la découverte d’auteurs outre-Atlantique : je pense aux lecteurs francophones et espère donc que les éditeurs français s’intéresseront bientôt à L.A Fiore !

Afficher en entier
Elusive (Shipwreck #1)

Trame:

Il y a huit ans, les chemins de Noah et Willow se sont croisés. Les brefs – et néanmoins intenses – moments de bonheurs qu’ils ont partagés ont suffi pour qu’ils demeurent à jamais dans les souvenirs et le cœur de l’autre.

Car ils venaient de mondes trop différents :

Depuis la mort de ses parents, Noah avait toujours lutté pour survivre depuis sa plus tendre enfance. D’abord dans des foyers d’accueil, puis dans les rues (qu’il a préférées au système de services sociaux américains) ; il y a connu toutes sortes de privations et n’a connu que quelques gestes de bonté. Et c’est là aussi qu’il a forgé une amitié éternelle avec son frère d’adoption, Snake.

Willow n’avait jamais manqué de rien, sauf de la présence de ses parents, trop occupés à chasser les trésors à l’autre bout du monde. Elle passe ses journées dans le musée de son grand-père qui l’a pratiquement élevée, entourée d’Histoire. C’est sa grande passion. Et Willow est aussi une grande romantique.

Durant ces instants ensemble, il lui offre un manuscrit qu’elle avait admiré dans une vieillie librairie. Et après une nuit de passion, il la quitte à l’aube en lui laissant un collier dont elle ne se séparera jamais.

Pour Noah, Willow était un havre de paix, une fenêtre sur un monde complètement opposé où les gens sont capables de bonté sans rien attendre en échange. Il a même songé à l’impossible : envisager la « possibilité » d’une vie différente avec elle. Mais la vie avait d’autres plans pour lui…

En lisant le manuscrit, Willow découvre la tragique histoire d’amour d’Alejandro et Isabella, deux jeunes tombé éperdument amoureux l’un de l’autre lorsqu’Isabella était promise par son père à un riche héritier. Ils se marient malgré tout, et Alejandro sillonne l’océan entre l’Espagne et les Amériques pour gagner sa vie.

or un jour, son navire disparaît mystérieusement, et son journal sont ses derniers mots d’amour pour sa jeune épouse, et recèlent peut-être de précieux indices sur les circonstances du naufrage et l’emplacement du navire et la découverte d’un collier décrit par Alejandro et qui pourrait bien valoir une fortune…

Willow va donc consacrer les prochaines années à effectuer des recherches sur Alejandro, les descendants d’Isabella et le navire.

Ce n’est pas chose facile, car elle doit concilier ses recherches avec son travail, et les recherches en matière de généalogie et de navires ensevelis prennent énormément de temps, et d’argent, s’ils aboutissent jamais…

Après tout ce temps, sans jamais réellement oublier l’autre, leurs chemins s’obstinent à se croiser à nouveau.

Mais Noah n’est plus le même. Il semble avoir complètement sombré dans l’obscurité et la cruauté. Willow savait qu’il ne s’adonnait pas à des activités légales et qu’il était une sorte de pirate des temps modernes, mais elle avait vu en lui quelqu’un de profondément bon. Or l’homme qu’elle voit aujourd’hui est froid, souvent rustre et capable d’actes très cruels.

Willow est en train de mettre sur pied une expédition pour recherche Isabella, et bien qu’elle réalise qu’ils ne sont plus les mêmes qu’il y a huit ans, et en dépit de leur attraction qui ne semble pas s’être atténuée, Noah et son équipage pourrait bien être le seul moyen de trouver Isabella.

Leurs deux mondes entrent donc de nouveau en collision, mais qu’en résultera-t-il ?

Après tout, les pirates sont faits pour piller.

Qu’adviendra-t-il s’ils retrouvent l’Isabella, et si le collier existe bel et bien, que feront-ils du collier ?

Quant à Willow, même si elle sait que Noah finira par reprendre la mer après cette expédition, pourra-t-elle se remettre d’une nouvelle séparation, alors qu’elle n’a jamais pu l’oublier après toutes ces années ?

MA NOTE : 5/5

ELUSIVE est le premier standalone de la nouvelle série de L.A. Fiore, et mon deuxième livre de cet auteur, après DEVIL YOU KNOW (Lost Boys #1).[lien chronique]

Eh bien je crois que ce livre est encore meilleur !

Quelle aventure !

C’était comme vivre parallèlement deux histoires d’amour et à deux époques différentes.

Vous plongerez dans une histoire d’histoires d’amour et d’Histoire, vous vivrez le livre comme un film d’aventures où les pirates, le destin, les trahisons et les mystères sont intimement liés.

Il y aura des moments déchirants, cruels, parfois très sombres, mais il y aura toujours cette lueur d’espoir, un geste de pure bonté, ou de pur sacrifice, des mots d’amour qui vous feront reprendre espoir en l’humanité et en l’amour.

L.A. Fiore a vraiment un grand talent pour vous faire passer par toutes les émotions, et à peindre des personnages complexes, déchirés et si attachants.

Et bien entendu, puisque les pirates, la chasse au trésor et l’amour sont en jeu, les rebondissements sont absolument garantis.

J’ai vraiment eu du mal à quitter ces personnages.

La seule consolation, c’est que le second tome est déjà prévu, ce qui rendra l’attende moins dure.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par deeKi 2017-08-14T21:55:12+02:00
Devil You Know

(VO) Je donnerai une autre chance à cet auteur parce que j'ai apprécié son écriture mais la réunion de nos deux héros n'est pas du tout ce a quoi je m'attendais. Ils ont fini par m'ennuyer, voir m'énerver. Damien me plaisait plus en ado qu'en adulte.

Je préfère quand il y a d'autres choses qui se passent dans les romances, comme l'enquête et l'histoire avec la demie sœur ici. Malheureusement, là aussi, ca aurait pu être travaillé différemment. On a des infos au compte goûte et plus j'avançais dans l'histoire et plus je me sentais frustrée.

C'est dommage, j'avais bien accroché à la première partie et je croyais avoir un diamant dans les mains...

Afficher en entier
SAVAGE: The Awakening of Lizzie Danton

Lizzie et Brochan ont beaucoup en commun, même s’ils ne se connaissent pas (encore) et vivent dans deux pays différents.

La mère de Lizzie est un monstre.

Le père de Brochan l’était tout autant.

Lizzie est désormais artiste peintre à New York, quant à Brochan, il vit isolé dans un château en Écosse, qu’il quitte pour ses « missions ».

Le destin va pourtant les réunir en Écosse, dans une petite ville entourée de mythes et de légendes.

Brochan y est d’ailleurs craint et considéré comme un monstre.

Mais Lizzie, qui en sait beaucoup sur les véritables monstres, aime se faire sa propre opinion sur les choses et les gens. Et elle ne peut s’empêcher d’être intriguée par cet homme si froid et impassible…

MA NOTE : 5/5

SAVAGE est mon troisième livre de L.A. Fiore.

DEVIL YOU KNOW et ELUSIVE m’avaient déjà largement prouvé qu’il s’agissait d’une auteure à surveiller, et avec ce dernier roman, je n’ai vraiment pas été déçue.

C’était absolument délicieux et addictif à lire.

Une intrigue et des personnages parfaitement écrits, un environnement propice aux légendes et aux mystères. D’innombrables secrets, et toujours, toujours présents : l’amour et la compassion, en dépit de toutes les horreurs et de la cruauté dont l’être humain est capable.

Lizzie et Brochan ont donc en commun le fait de ne pas être un enfant désiré.

La mère de Lizzie s’est servie d’elle pour arriver à ses fins et vivre de l’argent de son père biologique (c’est bien pour cela, après tout, qu’elle avait cherché à tomber enceinte).

Le père de Brochan lui, le considère comme un monstre, pour avoir « tué » sa mère, morte en lui donnant le jour.

Lizzie et Brochan subiront chacun des abus différents mais tout aussi cruels aux mains de la personne qui était censée les aimer et les protéger.

L’une trouvera sa libération dans l’art, l’autre endiguera sa rage à travers une activité professionnelle… peu orthodoxe…

Lizzie perce grâce à ses peintures, qui touchent par ce mélange unique de tristesse et de beauté. C’est comme si elle avait appris à voir le bon en dépit de tout.

En revanche, Brochan semble avoir perdu toute son innocence et sa bonté. Seuls quelques proches croient que le petit garçon aimant d’autrefois peut encore être sauvé. Si quelqu’un se donnait bien la peine de passer outre cette redoutable façade.

C’est en pleines terres écossaises qu’ils vont se rencontrer.

Lizzie va tomber amoureuse de cette région, qui est un vrai trésor d’inspiration pour son art.

Brochan va vouloir la tenir à distance.

Mais ils ne pourront pas nier longtemps le lien qui va bientôt s’établir, puis leur attirance.

Mais cette contrée cache bien des secrets et des mystères. Le passé est sur le point de les rattraper, des secrets vont être révélés, le danger et la tragédie menacent...

Châteaux en ruines, bois obscurs, trahisons, tragédies… On y respire une atmosphère qui peut sembler tantôt fascinante et verdoyante, tantôt menaçante.

Les personnages sont très bien travaillés, avec une héroïne dont on pourrait s’attendre à ce qu’elle soit fragile et soumise, mais qui s’avère être forte, courageuse et honnête dans ses actions et ses sentiments.

Brochan est le parfait héros tourmenté.

De nombreux passages et dialogues sont vraiment désarmants. Délicieux à lire. Et à relire…

L.A. Fiore sait créer des personnages attachants, des héros brisés et des héroïnes courageuses, des histoires d’amour magnifiques, dramatiques, des scènes d’amour parfaites, sans jamais tomber dans les clichés.

Le style est toujours juste, parfait, le rythme aussi.

Lorsque l’on a du mal à quitter des personnages et leur univers, c’est bien le signe que l’auteure a fait un excellent travail.

Et de trois, donc ! J’attends donc le prochain livre de L.A. Fiore avec impatience !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par IsaLaCroqueuseDeLivres 2018-03-29T15:02:03+02:00
Our Unscripted Story

Alexis a grandi au sein d’un foyer de parents adoptifs froids et complètement indifférents à sa présence.

Elle ne conserve qu’une photo de ses parents, qui la tiennent dans leurs bras. On y voit bien tout l’amour et l’adoration, pourtant, Alexis se demande pourquoi ils n’ont pas voulu qu’elle grandisse avec eux.

Sa solitude est sa compagne, la source d’une imagination débordante et le début de sa grande passion pour l’écriture.

À seize ans, elle rencontre Greyson, un futur artiste à l’avenir prometteur, qui vient de la lointaine Irlande. Il a perdu ses parents et s’installe avec son grand-père histoire de finir sa scolarité et commencer un chemin empli de sacrifices pour se faire un nom à long terme dans le milieu de l’art.

C’est le coup de foudre, mais à leur âge, à ce stade de leurs vies, ils savent pertinemment que Greyson partira à la fin de l’année une fois son diplôme en poche, et une fois le moment venu, pourront-ils vraiment tourner la page?

MA NOTE : 5/5

Encore une histoire d’amour touchante avec la plume de L.A. Fiore !

Ce qui fait la spécificité de celle-ci, c’est qu’elle se déroule sur plusieurs années, de l’adolescence à la vie adulte, à travers la distance et les différents aléas de la vie.

Chaque personnage grandit émotionnellement et professionnellement, sans jamais oublier l’autre.

Le point de vue narratif nous permet de ressentir leurs émotions, et de découvrir qu’en dépit de la distance, l’autre n’a jamais cessé d’être présent.

Alexis n’a pas renoncé à découvrir qui sont ses parents et pourquoi elle a été placée chez ce couple.

Ce livre est également une succession de moments, parfois de chapitres plus brefs, mais tout aussi émouvants et intenses

Il est aussi, une fois de plus, comme l’auteur en a l’habitude, un mélange parfait d’humour, de tendresse, de passion, de drame et de tragédie, et comme dans Savage, nous retrouvons une touche d’histoire, avec un château irlandais, une dynastie familiale et ses secrets.

Et nous éprouvons toutes ces émotions à travers nos deux héros, nous ne pouvons que les ressentir pleinement, des plus douces aux plus terribles, et c’est merveilleux, du début à la fin.

Et l’on s’attache même aux personnages secondaires (amis et famille).

Cette histoire est un mélange parfait et intelligent de réalisme et de mystère, avec une petite once de magie, si je puis dire.

Encore une lecture parfaite grâce à cet auteur !

Blog: https://isalacroqueusedelivres.wordpress.com/

Afficher en entier

Dédicaces de L.A. Fiore
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Montlake Romance : 3 livres

CreateSpace : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array