Livres
472 475
Membres
445 049

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Larry McMurtry

55 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

Larry McMurtry, né le 3 juin 1936 à Wichita Falls au Texas, est un romancier, essayiste et scénariste américain. Comme romancier, il est connu pour sa série littéraire Lonesome Dove dont le premier tome a remporté le Prix Pulitzer de la Fiction en 1986. Comme scénariste, il est notamment célèbre pour avoir écrit avec Diana Ossana le scénario du film Le Secret de Brokeback Mountain en 2005.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
32 lecteurs
Or
19 lecteurs
Argent
14 lecteurs
Bronze
9 lecteurs
Lu aussi
6 lecteurs
Envies
50 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
69 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.04/10
Nombre d'évaluations : 16

0 Citations 13 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Larry McMurtry

Sortie Poche France/Français : 2017-10-17

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Jean-Bernard 2013-03-27T20:34:22+01:00
Lonesome Dove, Tome 1

... il y a des livres comme ça...

La lecture nous offre parfois des sommets de plaisir et c'est sans doute pour ce genre de livre que je lis. Un bon scénario, du suspens, des personnages attachants, du style... et de l'humour

C'est du bonheur à toutes les pages, Augustus et les autres personnages me manquent.

C'est un western, personnellement ce genre ne m'attire pas du tout, je dirais même que je l'évite, mais là, oubliez vos a priori.

Ce livre a reçu le prix Pulizer.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Bernard 2013-07-29T13:13:47+02:00
Texasville

Comme tous les livres de cet auteur, c'est un livre d'ambiance...on se laisse emporter par cette famille un peu zinzin, ces personnages complétement à l'ouest... On ne reste pas indifférent devant les situations, j'avoue que parfois on a même du mal à rester en place, on bouge, on trépigne, on parle...

Afficher en entier
La Ballade de Calamity Jane

A Miles City (Montana), quelque part dans les grandes plaines de l'Ouest américain, le temps n'est plus à la grande ruée et aux sanglantes fusillades. Les guerres indiennes sont terminées depuis longtemps. Les trappeurs comme Bartle Bone et Jim Ragg se désolent car ils trouvent de moins en moins de castors. Les bisons ont presque tous disparu des vertes prairies et les chercheurs d'or ne trouvent plus la moindre pépite dans le sable des rivières. L'Ouest en est réduit à vivre sur son passé qui devient peu à peu légendaire surtout depuis qu'un certain William Cody, dit « Buffalo Bill »promène son incroyable cirque, le « Wild West Show », à travers tout le pays et rencontre un franc succès. Il prépare même une tournée en Angleterre qui devrait être triomphale. Dora, une agréable blonde dans la quarantaine, tient un hôtel de passe dans la ville. Elle y a recueilli Calamity Jane (de son véritable nom Martha Jane), une paumée aussi caractérielle qu'alcoolique qui s'habille en homme, vit comme un cow-boy, jure comme un charretier et commence à scandaliser les bourgeoises. Autour d'elles, transitent quelques autres personnages hauts en couleurs comme Annie Oakley, une championne de tir ou Pas-d'Oreilles, un vieux Sioux naïf et attachant.

« La ballade de Calamity Jane » est un joli roman un peu nostalgique et désenchanté sur le quotidien d'une brochette de petites gens pas très ordinaires mais plein d'humanité. Le lecteur ne devra y chercher ni le souffle de l'épopée des grands livres racontant la Conquête de l'Ouest ni l'esprit pionnier et aventurier des westerns des années cinquante mais plutôt une forme de blues et de compassion très réaliste, un regard tendre sur un rêve brisé, une époque révolue, une vie jadis exaltante tombée dans la banalité, la sécurité et une certaine forme d'ennui. Beaucoup de personnages et même de héros sont âgés, fatigués, usés. Les femmes n'ont que peu de perspectives dans cet environnement particulier : prostituées ou fermières se tuant au travail et mères de familles nombreuses risquant de mourir à chaque accouchement. Malgré les lettres qu'elle ne cesse d'envoyer à sa fille, Calamity Jane n'est pas tout à fait ce qu'elle fait croire qu'elle est et pas non plus vraiment le personnage principal de ce livre dont le titre original était « Buffalo Girls », c'est à dire « Les filles de Buffalo », ce qui avait le mérite d'être plus clair. Il n'en demeure pas moins que cet ouvrage très agréable à lire est passionnant et fort bien écrit, l'auteur ayant d'ailleurs obtenu un prix Pulitzer pour « Lonesome Dove ». Une référence.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par stoufnie 2015-06-10T21:09:37+02:00
Duane est amoureux

Duane est un personnage récurrent dans une série de 6 romans (dont celui-ci) . Je dois avouer que je n'en ai lu aucun avant .. J'ai juste été attiré par la couverture (Sonatine est une maison d'Edition assez balèze pour nous attirer avec leurs couvertures de bouquin !)

Ne pas connaître l'antériorité de cette série ne m'a aucunement gênée lors de ma lecture ! L' auteur a l'intelligence de nous traiter ce roman comme si c'était le premier, aucune référence aux tomes précédents. Si je ne savais pas su qu'il y a avait toute une série je ne l'aurai pas deviné lors ma lecture !

Plantons le décor :

Duane est un sexagénaire qui a décidé du jour au lendemain de devenir piéton. Dans une petite ville du Texas, être piéton est une absurdité ! Bref, non seulement il voyage sur son vélo et non un pick-up comme tout le monde, mais en plus il a pris sa retraite et ne s'occupe plus de son entreprise de forage de pétrole. Tout l'ennui, il aime sa psy lesbienne tout en n'arrivant pas à faire le deuil de sa femme. Et puis il va rencontrer Annie Cameron, une jeune géologue ! D'ailleurs leur rencontre est comment dire....Après tout autant vous faire une idée vous même !

"Ouah ! Regardez-les, ces deux là!" s’exclama la jeune femme. Par "ces deux-là", elle semblait signifier ses deux tétons durcis, tout à fait visibles sous le tee-shirt de couleur claire qui cachait ses petits seins autant que si elle était nue. " comme des petits cornichons", dit-elle sur un ton affable, se levant pour serrer la main de Duane.

Voila le ton est donné, ce roman est bourré d'humour !

D'une vieille dame de 94 ans qui raconte ses exploits sexuelles à une mère de famille qui désire devenir nonne il n'y a qu'un lien, Duane! Sa famille part en sucette ...Sa petite ville se dépeuple. Rien ne va plus pour Duane Moore.

Avec un plume pleine de dérision, Larry McMurtry nous entraîne dans une succession de situation qui m'ont fait sourire dans toute la première partie du roman.

La seconde par contre cela se passe moins bien. L'auteur embarque Duane dans une série de partie de jambe en l'air assez descriptive et là il me perd . Autant le langage un peu chartrier ne me gêne pas mais 2 chapitres complets sur un ébat sexuel, j'avoue c'est trop long pour moi ! C'est fort dommage car j'aimais beaucoup le début du roman. Je suis donc assez déçue !

http://lesciblesdunelectriceavisee.blogspot.com/2015/04/duane-est-amoureux-larry-mcmurtry.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ludwigjeansebastien 2015-06-11T11:21:24+02:00
Duane est amoureux

Duane Moore, âgé de 64 ans, rentre d'un voyage en Egypte. Il retrouve la petite ville de Thalia au Texas où il a toujours vécu. Autrefois patron d'une petite société pétrolière dont son fils Dickie a pris la direction, il est maintenant à la retraite et assez déboussolé. En effet, tout est loin d'être rose pour Duane. Il a perdu sa femme dans un accident de la circulation. Une de ses filles veut quitter son mari et se faire nonne. L'autre vient de découvrir son homosexualité et a tout plaqué pour aller vivre avec une autre femme. Lui-même suit une thérapie avec Honor Carmichaël, une psy lesbienne qu'il aime platoniquement depuis longtemps. Solitaire, un peu dépressif et incapable de revivre dans la maison familiale désertée, Duane s'est replié dans une cabane en bois perdue au sommet d'une colline. Il a abandonné son 4X4 au profit d'un modeste vélo et son cœur donne des signes de faiblesse. Il ne sait plus trop où il en est lorsqu'il croise la route d'Annie Cameron, pétillante géologue californienne qui pourrait être sa fille et qu'il trouve parfaitement capable de réveiller sa sexualité endormie. Mais parviendra-t-il à l'intéresser et à susciter son désir ?

« Duane est amoureux » se présente au premier abord comme un roman sentimental et psychologique classique mais si l'on va un peu au delà des amours et des coucheries du héros, on s'aperçoit que c'est aussi un roman social, abordant la vie de braves gens dans un coin paumé du Texas, sans oublier les problèmes des seniors, de la retraite, les rapports entre les générations, le vide causé par le veuvage, l'angoisse de la mort et le sentiment d'abandon ressenti par les parents quand les enfants sont partis. Le tout raconté avec délicatesse, élégance et intelligence. Sans aller jusqu'à tomber dans les éloges dithyrambiques du bandeau « Un talent démesuré ! » ou de la quatrième de couverture « Un style inimitable ! », le lecteur se contentera de parler d'un style agréable, léger et facile à lire, d'une histoire originale, humoristique et assez romanesque et de personnages sympathiques, pétris d'humanité et très proches de nous. L'ensemble est une belle réussite qui ne pourra que plaire au plus grand nombre. « Duane est amoureux » est le quatrième roman où apparaît Duane, héros récurrent de McMurtry. On espère qu'il y en aura d'autres tellement ce sexagénaire dépressif et amoureux attire la sympathie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jean-Bernard 2017-06-24T19:33:56+02:00
Duane est amoureux

C'est un écrivain avec des personnages toujours haut en couleurs et on éprouve toujours beaucoup de tendresses pour eux. L'histoire est surprenante, mais McMurtry a toujours le chic pour rendre le tout passionnant.

C'est vraiment un grand écrivain avec un grand E.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gael-3 2017-08-13T19:06:32+02:00
Lune comanche

Magnifique! Un western désespéré sur la fin des illusions.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rowena77 2017-11-07T17:29:05+01:00
Lonesome Dove, Tome 1

J'aime beaucoup voyager en Amérique ces temps-ci. Cette fois-ci j'y étais mais en 1880, dans la petite ville désertique de Lonesome Dove. Un retour dans le passé pour le moins réjouissant !

Au début du roman, j'étais perplexe. La première partie se contentait de poser le cadre, lieux et personnages, sans pour autant chercher le mouvement alors que la quatrième de couverture promettait un western... ce qui, pour moi, signifiait un minimum de bagarres dans un saloon et de conflits avec les Indiens.

Cette lenteur assumée est pourtant un excellent moyen de rendre le lecteur aussi impatient que le jeune Newt de quitter Lonesome Dove pour les terres fertiles mais inconnues du Montana. La grande fourberie de Larry McMurtry consiste à nous attendrir avec sa belle brochette de personnages. Entre Gus le bavard impénitent, Call l'inébranlable capitaine, Jake le joueur invétéré ou Lorie la prostituée déterminée à changer de vie, vous trouverez certainement votre chouchou. Ah, et ces dialogues... tellement vivants, drôles et savoureux !

Du coup, quand la deuxième partie a commencé à distribuer coups du sorts et ennemis dangereux, je ne voulais perdre absolument personne. Un voeu ô combien naïf comme vous le constaterez vous-même si jamais je vous ai donné envie de rejoindre la formidable et déjanté Hat Creek company.

Je n'ai qu'une hâte, me plonger dans la suite !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fredmerck 2017-12-04T20:51:38+01:00
Lonesome Dove, Tome 2

Dire que la série Lonesome Dove a été publiée aux États Unis en 1985. Dire que la France a attendu 2013 (si je comprends bien ?) pour que les éditions Gallmeister l'édite, dire que je suis passée tant d'années à côté de ces livres. Dire qu'il y a encore quelques jours je n'arrivais même pas à me souvenir du titre en allant le commander à la librairie...

Comme quoi il ne faut jamais désespérer de bonnes surprises littéraires !

Lire Lonesome Dove c'est ne plus être tout à fait pareil une fois la dernière page arrivée. C'est découvrir un autre monde, faire la connaissance de personnages qui resteront quelque part dans un coin de notre pensée.

Et pourtant, au gré des premières pages, le pari n'était pas gagné. Larry McMurtry ne développe pas "l'émotionnel" de ses personnages comme d'autres le feraient. Il ne s'attarde pas en route. J'étais presque tentée de trouver son style trop lapidaire. Pourtant, les pages se tournent, l'histoire se déroule et on se retrouve à ne plus pouvoir arrêter de lire. La magie prend, on s'attache et au bout du compte,, touche après touche, aux personnages, au paysage, à l'ambiance. Augustus McCrae, Woodrow Call, Joshua Deets, Clara Allen, Po Campo et les tous les autres prennent vie. Ils ont existé, c'est sûr.

Pour finir, il faut savoir quand vous aurez lu Lonesome Dove, "We don't rent pigs" sera pour vous une phrase émouvante. Limite je suis en train de vouloir me trouver un un t-shirt avec cette inscription... C'est dire...

J'ai enchaîné sur "La marche du mort", genèse de Lonesome Dove, mais publiée plus tard.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par WoodyCash 2018-03-01T21:15:31+01:00
Lonesome Dove, Tome 1

Un voyage dans l'ouest américain très bien ficelé, où l'on évolue avec des personnages tout simplement géniaux.

Donne envie de découvrir la suite...

Afficher en entier

On parle de Larry McMurtry ici :

Dédicaces de Larry McMurtry
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallmeister : 13 livres

Simon & Schuster : 3 livres

Sonatine : 2 livres

10/18 : 2 livres

First : 1 livre

Presses de la Cité : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode