Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Afficher les commentaires les plus récents
Afficher les commentaires les plus populaires (défaut)
Par Adèle le 26 Novembre 2010 Editer
Adèle
ENFIN ENfIN ENFIN... elle a choisi...
Tout ceci est très bien écrit, comme d'habitude....et vous ne regarderez plus votre baignoire de la même façon, mes petites... Bonne lecture
Par lily le 2 Juillet 2010 Editer
lily
Quand on se plonge dans les aventures d'Anita on n'en sort plus ! Un livre qui vous entraine et vous rend nostalgique de la période "Buffy" même si Anita tient largement la comparaison !
Par Caly le 10 Mai 2012 Editer
Caly
Avec ce tome 12, Laurell K. Hamilton continue la déchéance de sa série phare. Toujours plus de pages, plus de métaphysiques, plus de jambes en l'air... Le plus sidérant reste le n'importenawake de l'auteure qui fait penser à l'imagination d'une adolescente en découverte de la puberté.
On retrouve donc Anita empêtrer dans des pseudos liens métaphysiques à n'en plus finir. Car oui, Anita ne cesse de créer des liens "par erreur" mais pas de soucie, Jean-Claude, Richard et toute la clique sont toujours la pour dispenser un cours de 15 pages grâce à leurs savoirs incommensurables. Tout ces liens qui rendent notre (plus très chère) Anita si puissante. Du moins en théorie car moi tout ce que j'ai remarqué, c'est qu'elle passe plus de temps affaiblie qu'autre chose et voila donc le grand sujet du livre : il faut nourrir l'ardeur! Mais comme elle devient plus puissante, elle doit se nourrir plus souvent (bravo Mme Hamilton, on ne l'avait pas vu venir!) et au lieu de 2 fois par jour, on passe à 3. Mais comme Anita reste un peu prude (c'est la grande trouvaille de ce tome, faire admettre à l'héroïne qu'elle c'est un peu dévergonder!), l'auteure nous invente toujours plus de n'importenawak pour la faire coucher à droite et à gauche. Car oui, comme Anita est une grande philanthrope dans l'âme, elle saute au secours de son amant n°1 pour recharger les piles de ce dernier grâce une partie de jambes en l'air. Peu après, ce sera l'amant n°5 qui aura besoin d'être secouru de la même manière... Mais quel inventivité!
Et l'histoire dans tout ça? Non seulement elle n'est pas très intéressante mais ne doit vraiment se dérouler que sur les 100 dernières pages (1/10 du bouquin consacrer à l'intrigue en gros) et en plus, n'offre même pas de résolution satisfaisante. En faite, je crois que la véritable intrigue du livre, c'est Nathaniel, couchera ou couchera pas avec Anita?

Mais au risque de me faire beaucoup d'ennemies, ce que je trouve le plus dommage, ce sont les avis que je peux lire à droite et à gauche. Que l'on aime ce genre de livre, c'est une chose dont je ne polémiquerais pas (chacun ses gouts après tout) mais comment peut-ont parler d'évolution de la série? Dois-je rappeler que Anita tome 1 à 5, c'est zéro scènes de jambes en l'air et le souhait du mariage avant l'acte (une scène pour le tome 6 et 1 pour le tome 8)? Dois-je rappeler la proportion que prenais l'intrigue des premier tomes vis-à-vis de tout le reste? Si dés le premier tome, Anita c'était mis à avoir autant d'amants qu'une équipe de foot compte de joueur, je n'aurais certainement pas commencer cette série. Non, je ne me voile pas la face, depuis le tome 10, l'auteure à belle et bien trahie sa série d'origine et je comprend parfaitement que de nombreux lecteurs se sentent trahis. Mais le plus frustrant? C'est de voir des séries excellentes comme Kate Daniels ou Rachel Morgan peiner à trouver le succès qu'elles méritent alors que les orgies d'Anita s'arrachent par milliers d'exemplaires en France.
Par ccmars le 8 Décembre 2010 Editer
ccmars
C'est du grand L K Hamilton!
On retrouve la quasi totalité des personnages qui nous sont chers. Richard nous surprend agréablement, Jean-Claude est plus fascinant que jamais, Nathaniel se retrouve là où on ne l'attend pas forcement...
L'auteur arrive encore à nous surprendre avec ce scénario, malgré tous les précédents livres, et monte la barre encore d'un cran dans l'addiction.
Bref, DELECTEZ-VOUS car ce tome se lit sans modérations.
Faites-vous plaisir!
Par ccmars le 23 Septembre 2011 Editer
ccmars
TROUBLANT & ADDICTIF !

Bien consciente de manquer de partialité concernant cet auteure et cette série qui pour moi est celle de prédilection, j'ai comme toujours dévoré ce livre à belles dents sans considération ni pour ma fatigue, ni pour mon sommeil.
Cet opus commence très fort et dès la première page nous sommes dans le vif du sujet.
J'avoue que les personnages, l'humeur caractérielle d'Anita, ainsi que le style d'écriture de Laurell K. Hamilton m'avaient manqué.

Anita se retrouve une fois de plus au coeur d'intrigues et de politique vampirique mais cela n'est rien comparé aux autres problèmes auxquels elle doit faire face.
L'Ardeur, une montée considérable des pouvoirs, le nombre recrudescent de ses amants et la préservation de l'ego et des sentiments de chacun, auront presque réussi à avoir raison d'elle, qui, à un moment donné, lâchera prise en se mettant en danger ainsi que son entourage.

Jean-Claude est plus parfait que jamais -sublime-, Richard malheureusement fidèle à lui même, Asher toujours exigeant et touchant, Micah un peu trop Mr Parfait mais adorable !
Requiem refait son apparition dans ce tome et ne manque pas de nous surprendre, quant aux nouveaux partenaires de notre héroïne (de parfaits étrangers), je trouve dommage de ne pas se concentrer davantage sur ceux déjà introduits depuis de nombreux tomes et qui me paraissent de ce fait, un peu négligés face à la situation (exception faite pour Requiem qui avait retenu mon attention dans le tome 12).

Cela étant, il s'agit d'un petit bémol car j'ai ADORE ce livre comme les précédents, m'en délectant à chaque mot, tout en étant sidérée que l'auteure arrive encore à me surprendre, voire à me choquer mais sans jamais me détourner de ses oeuvres.
TRES FORT !
Par ccmars le 20 Septembre 2011 Editer
ccmars
UNE PURE MERVEILLE !

Ô joie ! Enfin nous retrouvons un volume de pages conséquent !
C'est sur les chapeaux de roues que démarre ce tome et il en va de même durant tout le livre, enchainant tour à tour action, épreuves, magie, sensualité, pouvoir, intensité, nous laissant complètement hors d'haleine.
Pour moi il s'agit d'un des meilleurs tomes car ce qui m'avait manqué à certains moments comme un peu plus de profondeur, de sensibilité et d'émotions, a été pleinement atteint dans cet opus.

Merry est touchante dans sa résolution de s'aguerrir, ses facultés Sidhe sont de plus en plus grandioses et ses guerriers et amants, en particulier Sholto, Doyle et Mistral nous comblent de leur présence et de leur comportement, mais notre Froid Mortel nous manque cruellement...
Un tome excitant et passionnant, extrêmement rythmé qui ne laisse aucun répit au lecteur qui souhaite dormir, car l'addictivité allant crescendo, même fatigué on ne peut s'empêcher de tourner les pages...
UNE REUSSITE !
Par Caly le 16 Avril 2011 Editer
Caly
Nous y sommes, le tome charnière de mes plus grosses craintes. Celui par qui la suite va divisée la communauté des fans. Et tout cela en 1 mot qui risque de devenir tabou : l'ardeur!
Capacité hérité de Jean Claude et qui va obliger Anita à se nourrir de désir et permettre à Laurell K. Hamilton de tourner sa série de plus en plus vers le sexe (Pour une Anita si prude à ses débuts et qui pensait au sexe qu'après le mariage!). Pour autant, ce tome 10 reste assez convenable dans ce domaine. Nous avons bien 2-3 scènes "olé olé" mais il ne s'agit pas (encore) de la prédominance du récit même si, les scènes de dialogue qui en découlent deviennent vite lassantes.
Niveau histoire, ce n'est pas la joie non plus. Après un semblant d'intrigue au début, les 2 tiers du roman semblent destinés à Anita et ses problèmes. Problèmes qui trainent en longueurs et chaque déplacement d'Anita semble bien parti pour durer 100 pages chacun. Il faudra attendre le dernier quart du récit pour que l'auteure se rappelle qu'elle à une histoire à boucler.
Un tome décevant mais qui n'est pas dénudé d'intérêt pour autant. Au vu des commentaires, je m'attendais à pire, mais il semble que je doive attendre les tomes 11 et 12 pour ça...
Par naiky le 10 Juin 2011 Editer
naiky
Dans la continuité du 10ème tome... Trop de garçons tournent autour d'Anita... L'histoire prend un tournant bizarre. Ce n'est plus de la Bit-lit, c'est un livre Erotique voir pornographique avec de l'action... C'est dommage ! je regrette tellement la Anita des 6 premiers Tome...
Par ccmars le 19 Novembre 2010 Editer
ccmars
Des six premiers tomes c'est incontestablement mon préféré. On découvre Jean-Claude sous un nouveau jour où il contrôle moins son impassibilité; quand à sa beauté, elle est plus troublante que jamais.
Par ccmars le 21 Avril 2011 Editer
ccmars
Voilà, sitôt acheté, sitôt lu!
C'est avec plaisir que j'ai retrouvé Anita après ces longs mois d'attente, mais 160 pages c'est vraiment court!(Ok il y a quelques nouvelles en plus, mais pas assez...)
Micah est un personnage que je connaissais peu, car par trop effacé à mon goût. Ce tome nous permet de l'appréhender sous un nouveau jour et lui donne davantage de substance ce qui est fort appréciable.
Notre Nimir-Raj s'ouvre légèrement sur son passé, nous montre une sensibilité à fleur de peau et son caractère de mâle Alpha s'affirme un peu plus.
Ce livre nous emmène sur une enquête du FBI, où un corps doit être relevé pour témoigner...mais tout ne se passera pas comme prévu.
Après cette mise en bouche tant attendue, j'espère que le tome 14 ne se fera pas désirer trop longtemps!
A propos du livre :
Anita Blake, Tome 13 : Micah
Anita Blake, Tome 13 : Micah
Par Aelis le 10 Août 2010 Editer
Aelis
un livre absolument fabuleux, a lire pour les fans d'anita blake et a éviter si les scènes trop hot vous ennui dans un livre. Ne pas oublier qui est l'auteur, rien de bien étonnant pour son style. Une histoire tres original qui n'a rien a voir avec anita mais qui est tout aussi interressante.
Par ccmars le 4 Avril 2013 Editer
ccmars
LES SOCIOPATHES SONT DE RETOUR !
Dans le rôle du mentor je demande Edward, dans celui de l'élève surdouée, Anita - même si elle s'est drôlement adoucie depuis quelques temps - et dans celui qui les dépasse tous j'ai nommé Olaf - le tueur en série adepte de torture et qui se délecte de la souffrance d'autrui.
On est davantage dans la veine des premiers opus, ce fût bien sympa de revoir le trio Edward / Olaf / Bernardo et si vous aviez encore le moindre doute, oui, Olaf est vraiment " barré " dans le genre super flippant.
Ce tome de déroule à Las Vegas, une fois de plus nous nous retrouvons loin de St Louis et de l'entourage proche d'Anita et cela commence à m'ennuyer, J.C. et Asher me manquent terriblement.
Une nouvelle enquête mais bien faible si vous voulez mon avis, peu d'intrigues et une résolution / conclusion trop hâtive et de ce fait, un peu bâclée. Quoi, sérieusement tout ça pour ça ?
On extermine deux grands méchants dans ce livre et en quelques lignes seulement, je suis très dubitative face à cela, pour Vittorio passe encore mais pour ce qui est du second croquemitaine, pardonnez moi mais à ce stade de la série c'est du " foutage de gueule ".
Je trouve que L.K. Hamilton brode sur un peu trop de tomes : rêves d'Incube, Micah, Sang Noir et ce dernier que voici, sans vraiment rien apporter d'essentiel à l'histoire.
Le point positif c'est que l'Ardeur est mise en sourdine, malheureusement les quelques scènes intimes se déroulent une fois de plus avec de parfaits étrangers pour la plupart, ça a un côté vraiment navrant et pathétique à force.
Tout n'est pas à jeter, j'ai adoré les dialogues entre Olaf et Anita, à chaque fois que j'en lisais un, je me disais " Oh, putain ! ".
La coopération avec une équipe du SWAT était intéressante et approcher les Wiccans également.
Je croise les doigts pour la suite mais reste septique...
Par tes57 le 10 Mai 2011 Editer
tes57
Je trouvais que le livre n'était déjà pas bien épais, alors imaginez ma frustration en me rendant compte arrivée à la moitié du livre que l'histoire se terminait là. Faire enfin connaissance avec Micah était nécessaire je le reconnais, mais j'aurais bien aimé une meilleure histoire de fond... J'ai beau vénérer les écris de Laurell K Hamilton, ce tome m'a fait l'effet d'un amant doué me menant au bord de l'orgasme, pour finalement s'éclipser une fois sa petite affaire terminée, me laissant ahurie de frustration... Malgré tout, il est clair que je n'aurai loupé ça pour rien au monde!
A propos du livre :
Anita Blake, Tome 13 : Micah
Anita Blake, Tome 13 : Micah
Par scorpionne le 30 Octobre 2010 Editer
scorpionne
J'ai attendu, j'ai lu et j'ai ADORE!
Je m'attendais à des surprises et je ne fus pas déçu.
Entre Micah, le nouveau venu , les changements qui surviennent à Anita et ces répercutions, on ne chôme pas.
En faite, notre héroïne (le terme est tout ce qu'il y a d'approprier) fait le ménage dans ce tome, autant dans sa vie sentimentale (c'était nécessaire) que dans sa vie "sociale" (attention, on sort l'artillerie lourde).
Ce livre, je l'ai lu comme si je dégustais une friandise, avec délectation ... putain! (comme dirait Anita) j'ai pris mon pied!
Laurell, Laurell, Laurell où vas tu donc me transporter la prochaine fois?
Encore un peu d'attente pour la suite, mais l'expérience me dit qu'elle sera récompensé
A LIRE ABSOLUMENT
Par Evalia le 3 Octobre 2010 Editer
Evalia
J'adore ce livre (tout comme les 10 premiers...). J'ai hate que le 12 sorte,je suis fan d'Anita! C'est vrai que ça vire un peu à la partouze comme certains le disent mais ça ne me dérangent pas plus que ça, c'est pas comme si elle avait le choix! Mais je ne dirais pas 'la pauvre' parce qu'elle a quand même de la chance, Anita, d'avoir tous ces beaux gosses à ses pieds!