Livres
472 828
Membres
445 879

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

E. R. Link

17 lecteurs

Activité et points forts

Biographie

E. R. Link est une autrice française qui a gagné son pseudonyme grâce à ses lecteurs sur Internet.

Son univers est principalement axé autour des contes, de l'aventure et des romances dans des mondes steampunk, fantasy, urban fantasy ou de science-fiction.

Elle aime s'évader pour vivre plusieurs vies auprès de ses personnages et entraîner les lecteurs avec elle dans son sillage.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
10 lecteurs
Or
17 lecteurs
Argent
1 lecteurs
Bronze
0 lecteurs
Lu aussi
1 lecteurs
Envies
28 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
1 lecteurs
PAL
21 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.82/10
Nombre d'évaluations : 7

0 Citations 12 Commentaires sur ses livres

Alias et noms de plume

  • Link

Dernier livre
de E. R. Link

Sortie Poche France/Français : 2016-04-05

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2016-08-27T11:19:57+02:00
Question de temps

Tonnerre de Brest ! Voilà une pépite qu’il me faut partager avec vous : Question de temps, de E.R. Link, disponible sur Amazon.

Le pitch : Sur l’île de Barbican, archipel du Touraco en pleine Mer des Palmariales, Calixte Zygène de la Spirée est un jeune homme aux ressources aussi surprenantes qu’inépuisables. Vivant de larcins depuis la déchéance de sa famille et de son nom, celui-ci n’hésite pas de temps à autre à prendre la mer pour se faire oublier sur terre et vice-versa.

Alors qu’il vient dissimuler son dernier larcin, dérobé au nez et à la barbe de l’infâme Gouverneur Eugène Duclos des Anacardiers et de sa fille Joséphine, Calixte découvre un étrange cylindre de bois et de bronze finement ouvragé. Mais, cerné de toutes parts, il n’hésite pas une nouvelle fois à rejoindre la flibuste avec sa dernière trouvaille, sans deviner que ce voyage va l’emmener bien plus loin qu’il n’aurait pu l’imaginer…

Le hasard fait décidément bien les choses. C’est à la suite d’un message de l’auteure sur Twitter, dans lequel elle proposait son roman en échange d’une chronique, que je me suis lancée dans cette folle aventure, sans vraiment savoir de quoi il était justement question, vous commencez à me connaître. Quand j’ai compris qu’il s’agissait d’une histoire de pirates, j’ai tout d’abord pensé : « Mais ma pauvre fille, dans quoi t’es-tu encore embarquée ?! », le seul pirate trouvant grâce à mes yeux étant le Capitaine Jack Sparrow… Il faut dire qu’il est plutôt charmant… Non, allez, je peux le dire, il est franchement charmant… Et puis il est relativement élégant… Bon d’accord, je peux l’avouer, il est follement élégant… Quoi ? Ah mais je sais qu’en réalité il s’agit de Johnny Depp, mais justement ! Enfin non… Enfin si… Enfin laissez tomber, je me comprends… Bref, je n’étais pas encore acquise à la cause pour tout vous dire… Puis j’ai vu cette superbe couverture, je me suis volontiers laissée charmée… J’ai ensuite découvert de magnifiques cartes d’un réalisme à couper le souffle, je me suis volontiers laissée emporter… Et finalement j’ai lu ce livre… Mille milliards de mille sabords, employons le terme adéquat : cette merveille !

Dès les premières pages, le lecteur se voit embarqué pour son plus grand plaisir au cœur d’une aventure aussi passionnante qu’époustouflante. Travaillant avec une incroyable minutie son souci du détail pour un rendu d’un réalisme stupéfiant tant les descriptions sont magnifiques, l’auteure nous livre ici une intrigue d’une incroyable précision et d’une crédibilité à toute épreuve, solidement posée, et formidablement maîtrisée. Les péripéties s’enchaînent à une vitesse folle, ne laissant aucun répit à un lecteur déjà conquis depuis longtemps. Alors qui dit « histoire de pirates » dit « pirates » (mais pas que…), dit « trésor » (mais pas que … !), dit « bateau » (mais pas que !!!) et on retrouve évidemment ces sujets, mais traités avec une telle originalité, et si brillamment combinés avec d’autres thèmes plus insolites ici, tels que l’amour ou le temps, que le lecteur se laisse volontiers porter et transporter au gré du vent de ce captivant récit dont il dévore les 500 pages sans s’en rendre compte avant d’aboutir à un fabuleux dénouement… Qui lui laisse cependant un goût amer… Pourquoi ? Parce que le voyage est DEJA fini…

Vraie force du roman, les personnages sont tous remarquablement bien construits et richement étoffés, les rendant aussi attachants qu’ils sont truculents dès la première rencontre. J’ai adoré le charme et le sourire insolent de Calixte Zygène de la Spirée, j’ai raffolé de l’inconstance et les étourderies de Joséphine Duclos des Anacardiers, j’ai aimé la puissance et le sourire jaune citron du Capitaine Toussaint Makaire, j’ai admiré la noirceur et l’inoubliable mèche du Capitaine Onésime de Berkeley, j’ai adulé la force de caractère et les magnifiques tenues de la Capitaine Sybil Vivaneau de Timor… Mais surtout… Surtout… Je suis désormais une fan inconditionnelle de Gros-Sac ! En effet, après l’habituel mais désuet perroquet, après Jack, le formidable singe du Capitaine Barbosa… Et bien maintenant je vous présente Gros-Sac : Un pélican tricorné comme un empereur, légèrement enrobé… Bon… Relativement gras, il faut l’avouer… Ok, carrément obèse, ne nous voilons pas la face, aussi arrogant qu’insolent, au regard inquisiteur et méprisant, à l’attitude hautaine et présomptueuse, juste persuadé d’être le pirate le plus féroce de toute la baie… Personnage à part entière dans ce roman dans lequel il joue un rôle qui a toute son importance, ce n’est pas seulement un animal, ce n’est pas juste un oiseau non : C’est LE pélican que tout le monde rêverait d’avoir !

Particulièrement admirable, le style de l’auteure est remarquable tant il est soigné et raffiné. N’hésitant pas à user et abuser pour notre plus grand bonheur des comiques de situation, de gestes, de mots et de caractère, la plume de l’auteure est tout simplement brillante et délectable, contribuant là encore à la qualité du récit et au plaisir qu’on prend à le lire.

En bref… « Nombreux sont les trésors que tu seras amené à chercher. Un seul mérite d’être trouvé ». En voilà un de trésor littéraire, qu’il ne tient qu’à vous de découvrir !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par EllsyLou 2017-05-16T22:30:52+02:00
Strawberry Fields

Comme elle nous l’avait confié lors de l’interview, ce roman est mûri depuis 20 ans et je vous confirme que cela se sent. E.R Link a réussi le pari fou de créer un univers de A à Z. Education, religion, politique, économie, territoire, guerre, tout est présent et sort directement de l’esprit de l’auteur. Elle détaille avec une grande précision tout cet univers. Ce style de roman peut faire peur au premier abord notamment pour toutes les informations de contexte que vous avez au fur et à mesure des pages. Cependant c’est avec une plume captivante et très agréable à lire que E.R Link nous emmène en Terres Brumes.

Les personnages sont vraiment intrigants et très bien pensés. Ils ont tous une histoire profonde, triste et pour beaucoup violente. Tout au long du roman, nous grandissons avec eux.

J’ai vraiment adoré sentir et voir grandir l’idylle entre Axelle, la bagarreuse, la blessée et Quentin, le solitaire, le mystérieux. J’ai adoré aussi l’amitié très bizarre entre eux 2 et Kimberley (et Ophelie). Kimberley est une petite fille à la personnalité étrange, pour ne pas dire Schizophrène, et pourtant elle nous fait de la peine dans ses essais d’attirer l’attention à tout prix (sans doute dû au sentiment d’abandon).

J’ai tellement été obsorbé en Terre Brume qu’une atmosphère pesante, mêlée à la peur, m’envahissait quand Charlaine apparaissait.

E.R Link a même su incorporé des subtilités de son univers en glissant dans son roman, des pages de journaux intimes des personnages, des portraits et des journaux officiels des Terres Brumes. J’ai vraiment adoré ces pages si bien faites, semblant tellement réelle et historique.

Vous ne serez pas déçu de vous lancez dans l’aventure de « Strawberry Fields« . Tout le roman se déroule parfaitement avec ses joies, ses tristesses, ses doutes, ses peurs et ses romances.

C’est une lecture que je vous recommande vivement à vous, fans de fantastique et de Steampunk. Et qui sait, peut-être en convertira-t-il d’autres ?

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2017-05-27T14:07:03+02:00
Strawberry Fields

Véritable diamant brut que cette petite merveille : "Strawberry Fields" de E.R. Link, disponible sur Amazon.

Le pitch : "Histoire éternelle... Qu'on ne croit jamais... De deux inconnus... Qu'un geste imprévu... Rapproche en secret... Et soudain se pose... Sur leur cœur en fête... Un papillon rose... Un rien, pas grand chose.. Une fleur offerte..." Ou comment, la Talégalle, pays de Terre des Brumes réputé pour ses soieries, voit s'entrelacer le destin chaotique de Quentin et Axelle, deux orphelins échoués au Foyer de Saint-Jéthel...

Mes amis, il n'y bien qu'à vous que je peux le confier : J'ai honte... Oui j'ai honte d'avoir tant tardé à retrouver la fabuleuse plume de cette fée de l'écriture qu'est E.R. Link, alors même qu'elle avait su m'envoûter à la lecture de son roman "Question de Temps"... Car aujourd'hui encore je me rappelle de Calixte et Joséphine, de Sybil, Toussaint et Onésime, mais surtout de l'inimitable Gros-Sac... et ils me manquent, voyez-vous, car cette lecture fut l'un de mes rares coups de foudre littéraires... Et c'est justement pour cette raison que je redoutais finalement de me replonger dans un autre de ses écrits : Parce qu'un coup de foudre, c'est vraiment laborieux à égaler... A moins que la fée ne soit en réalité une vraie sorcière de l'écriture... Et bien...

C'est finalement ma super coupine Chloé du blog "Cocounette croque les livres" qui m'a poussée à faire ce grand saut dans le vide, en me plongeant cette fois-ci dans "Strawberry Fields"... Le pari n'était pas gagné : Non pas que je n'aime pas les pavés, mais la taille du bébé a tout de même de quoi impressionner une lectrice qui a peur de chuter : 560 pages... Pour autant la sublime couverture vous fait l'effet de Kaa sur Mowgli... "Aie confiance... Crois en moi..." OK, j'y crois, j'y vais...

Vous n'imaginerez jamais alors que fut mon plaisir lorsque je me suis apprêtée à franchir le seuil de ces premières pages pour retourner en Terre des Brumes et rejoindre le pays de Talégalle, non pas pour y lire mais bien y vivre de nouvelles aventures... Des aventures d'un tout autre genre ici cependant, puisque j'ai eu le sentiment de retrouver Roméo et Juliette chez Oliver Twist, après une petite visite chez le Petit Prince... Si si, c'est possible...

Réalisant donc qu'E.R. Link n'est donc pas qu'une fée mais bien plutôt une puissante sorcière à la plume redoutable et aux pouvoirs littéraires incommensurables, celle-ci a réussi à m'emporter dès les premières lignes au cœur d'une histoire d'amour plus éblouissante qu'un conte de fée (Bah oui, on a dit sorcière ! Suivez-un peu les amis !) et même bien plus que cela, car "Le couple heureux qui se reconnaît dans l'amour défie l'univers et le temps ; il se suffit, il réalise l'absolu" dixit Simone de Beauvoir dans "Le Deuxième Sexe"... Et c'est bien de cela qu'il s'agit ici. Me laissant dès lors entraîner par la puissance du récit, la magnificence des descriptions, l'impressionnant souci du détail au point d'atteindre la perfection, j'ai bien évidemment mordu à l'hameçon et me suis retrouvée piégée de mon plein gré au cœur même de ce livre pour y vivre une intrigue particulièrement riche en évènements, doublée d'un véritable maelström d'émotions à l'état pur, orchestrée d'une main de maître jusqu'à un dénouement magistral.

Mon seul regret fut dès lors de réaliser que le rêve avait un point final, m'exilant une fois encore de ce pays dont je n'étais pas suffisamment (et ne serai sûrement jamais) rassasiée. "Quand les souvenirs s'en mêlent... Les larmes me viennent... Et le chant des sirènes me replongent en hiver... Oh mélancolie cruelle... Harmonie fluette... Euphorie solitaire..." Curieuse expérience que la magie opérée par la plume d'E.R. Link...

Mais je m'égare et ne vous parle pas encore de l'essentiel... Car si Calixte, Joséphine et Gros-Sac restent à jamais dans mon cœur, force est de constater qu'il va falloir agrandir l'espace pour y accueillir Quentin Lexan, Axel(le) Cantini/Bergamote de Sapindales, tous leurs acolytes bien sûr, mais aussi Paprika... La splendide renarde qui a autant conquis mon cœur qu'elle n'a su le briser (chère auteure d'ailleurs, je tiens à te dire que je t'en veux... Et tes fines pousses de genévrier et de giroflées n'y pourront rien changer !). Je me suis tellement éprise de ces personnages dont j'ai adoré suivre l'évolution, la progression, que j'aurais même voulu claquer la bise au Vicomte Ankor des Vents Changeants pour célébrer nos retrouvailles, établir un arbre généalogique de la famille des Jardins aux Oiseaux et leurs immanquables noms en "yce"... Mais surtout, surtout ! J'aurais souhaité me glisser parmi les fidèles amis de ce magnifique couple que constituent Axelle et Quentin, et ce dès leur plus jeune âge... Assister aux prémices de leur amour naissant, le voir éclore, fleurir et fleurir encore, mais surtout ne jamais faner... Véritable vecteur d'émotions, ils m'ont fait passer par moult sentiments, m'ont soutirée tout un tas de réflexions sur de bien nombreuses notions telles que la liberté, m'ont vu sourire mille fois et larmoyer mille autres, connaître bien des joies et subir autant de tourments tant leur sort m'était précieux. Et Paprika... Ah ma petite Paprika... Après le perroquet qu'on voudrait tous avoir, il y a la renarde qu'on rêverait tous d'adopter... C'est dire si l'auteure a le don d'insuffler une âme à ses héros...

Toujours aussi belle et soignée, la plume de l'auteure ne manque pas d'élégance, de finesse, mais surtout de poésie pour un récit tout simplement magnifique. Mais l'auteure ne s'est pas arrêté en si bon chemin, poussant son souci du détail jusqu'à inclure à son récit d'admirables illustrations, pour faire de son roman un chef d'œuvre.

En bref... J'aurais encore tant de choses à vous dire sur ce bijou... Mais je n'ai déjà que trop parlé, et regrette de n'avoir su vous restituer le bonheur qu'a représenté pour moi cette lecture... Aussi vous inciterai-je à la découvrir par vous-même... Quant à moi, mon prochain voyage en Terre des Brumes est déjà programmé...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DesLivresEtMoi7 2017-05-27T14:16:44+02:00
Un Air de Liberté

Encore un trésor d'une auteure coutumière du fait : "Un air de liberté", de E.R. Link, disponible sur Amazon.

Le pitch : Faisons fi des titres et des convenances, voulez-vous ? Car à l'heure où le Royaume de Phasianelle, pays de Terre des Brumes, célèbre le passage à l'âge à adulte de ses jeunes nobles âgés de 20 ans, les yeux aux couleurs changeantes de la jolie Carolyn croisent le regard vert pâle du beau Bryce... Il y a de l'amour dans l'air et la foudre frappe à cœur ouvert... Mais les deux impertinents sont réfrénés dans leur élan par leurs parents non satisfaits de leur comportement... Et comme si cela n'était pas suffisant, c'est à présent l'infâme Duc Bertram de la Nuée d'Etourneaux qui vient renverser la souveraine en place en pleine cérémonie, pour ensuite s'en prendre à la jeune Princesse Zylphia, héritière du trône... Après un tel début, cette histoire d'amour s'annonce mouvementée...

C'est bien la peau frissonnant de joie, le cœur palpitant de bonheur et les yeux papillonnant de plaisir que je m'apprête à retourner en Terre des Brumes... Un pays d'adoption, comme un chez moi littéraire tant il me plaît d'arpenter ces terres... Et parce qu'il m'en faut explorer toutes les régions, après le Touraco et la Talégalle... Direction la Phasianelle !

Voyant que ma magicienne des mots se met à l'œuvre dès les premiers instants, je laisse le charme opérer, la magie m'envelopper, l'intrigue m'emporter... Et je fais alors connaissance avec la charmante Carolyn... Il suffit d'un chapitre pour qu'on l'aime et qu'on l'admire... C'est donc en compagnie de celle-ci qu'on découvre bien vite les us et coutumes de ce pays que l'auteure a si bien décrit, permettant à son lecteur une totale immersion en terre inconnue... Dès lors ce dernier se laisse volontiers transporter au gré du vent et des chapitres qui défilent à un rythme effréné, s'émerveille à la vue d'éblouissantes descriptions et incroyables précisions, s'épate de la richesse des thèmes abordés mêlés avec subtilité, enchaîne les découvertes et autres péripéties, ressent bien des émotions... Car il suffit d'un coup de plumette magique à l'auteure pour plonger véritablement son lecteur au cœur même de son intrigue pour lui faire vivre ce fabuleux voyage... Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin... "Rentrons chez nous"... Oui... Sauf que moi je n'en avais ni l'envie... Ni l'intention...

Pourquoi ? Mais parce que j'étais en si bonne compagnie ! Car si les personnages sont construits avec une redoutable minutie, dépeints avec force détails et dotés d'une âme véritable pour leur apporter toute la crédibilité nécessaire à un feeling imparable avec le lecteur, ce dernier a surtout l'impression de retrouver une bande de vieux copains rencontrée au cours d'un été (l'été dernier pour ma part... Si, si... Face à la mer, sous le soleil de Soulac Beach et le regard impétueux de mon immanquable Gros-Sac, si, si !)... Parce que nous sommes devenus de bons amis, j'ai assisté (parce que bien sûr, j'y étais ! C'est tellement plus beau une histoire d'amour qui se vit !) à la rencontre de Bryce et Carolyn, au coup de foudre qui les a frappés, au drame qui les a séparés, au hasard qui les a réunis, aux coups du sort qui les ont renforcés, aux évènements qui les ont unis... Et parce que plus on est de fous, plus on rit, j'ai également pu rencontrer les truculents Elros et Winona, sans oublier Mr Merrington... Ah Mr. Merrington... A chaque roman son animal de compagnie... Mais je vous laisse le rencontrer ! Au point où on en est, je me suis tellement attachée à tous ces personnages, et on a tellement papoté que j'ai déjà prévu de les retrouver pour mes prochains congés... Le temps de prendre un verre avec le délicieux Vicomte Ankor des Vents Changeants.. Et si l'auteure se décidait finalement à lui consacrer un roman... Laissez-moi rêver, s'il vous plaît !

C'est finalement avec un immense plaisir que j'ai retrouvé la magnifique plume de l'auteure, sa finesse, son élégance, sa prestance même... Et ce style... Toujours aussi fluide, toujours aussi soigné, toujours aussi raffiné... Histoire de parachever ce tableau tout simplement parfait...

En bref... Je regrette d'avoir lu ce petit bijou... Oui mes amis, je le regrette amèrement... Car non seulement ma chronique est d'une nullité absolue comparée au bonheur que m'a procuré ce roman, mais aussi parce qu'il s'agissait là de mon ultime voyage en Terre des Brumes... Un voyage qui est déjà fini... Un voyage dont je ne reviens pas rassasiée... La Terre des Brumes me manque... Mes amis aussi... Je planche déjà sur la solution... Et sinon... Ma chère E.R.Link... Tu as déjà lu Misery...?

Afficher en entier
Les compagnons de l'arc-en-ciel

Le magnifique conte résolument moderne d'une véritable fée des mots : "Les Compagnons de l'Arc en Ciel" de E.R. Link, disponible sur Amazon.

Le pitch : Nocte et Lucius. Depuis ce Tournoi des Quatre Saisons qui leur ravit le coeur et leurs prétentions au bonheur, la Reine de la Nuit et le Seigneur du Jour se vouent une haine cordiale en se faisant la guerre. Mais la Reine est lasse, aussi met-elle sa fierté et sa rancœur de côté pour solliciter la paix auprès de son homologue Diurne... Lequel accepte à la condition qu'elle construise un pont entre leurs deux Royaumes en un délai de cinq jours... Mais si la Reine de la Nuit réalise ce fou projet grâce à l'aide inespérée des huit petites elfes Arc-en-Ciel, cela ne parvient pas à mettre fin à tant de siècles de conflits... La mort frappe à nouveau, le pont est détruit... Dix siècles plus tard, ce sont leurs enfants, Stella et Horizon qui, animés par l'ardent désir de rétablir cette paix, décident de se rendre sur Terre pour retrouver les elfes de l'Arc en Ciel...

La vie de blogueuse s'avère parfois bien difficile... Car il est des romans si beaux que la chronique n'en peut être qu'insipide et fade en comparaison... Et c'est bien ce qui me contrarie chez Madame Link, coutumière du fait et qui s'est mis en tête de me donner du fil à retordre à chacune de mes lectures... Dépitée de me voir exilée de cette Terre des Brumes que j'affectionne tant faute de nouveau roman dans lequel me plonger, j'ai finalement pris le parti de me tourner vers le seul roman que je n'avais pas encore dévoré... Pour la simple et unique raison que la couverture ne me faisait pas rêver... Mais c'était mal connaître E.R. Link qui, non contente d'avoir su me ravir le cœur tel un Davy Jones littéraire, s'est mise en tête de me voler mon âme en m'enivrant de ce conte de contes de fées...

Il était une fois une auteure qui, décidément bien inspirée, s'est lancée le pari fou d'entremêler mondes réel et fantastique avec subtilité pour livrer à son lecteur une intrigue des plus fabuleuse et exaltée. Forte de sa plume magique, celle-ci s'est emparée de l'idée merveilleuse d'un Seigneur du Jour et d'une Reine de la nuit pour en faire les bases solides d'un récit fichtrement bien pensé, rondement mené et parfaitement maîtrisé. En digne fée des mots qu'elle est, notre auteure s'est ensuite échinée à dévoiler toute l'étendue de son talent mis au service d'une imagination particulièrement débordante sous les yeux d'un lecteur à jamais conquis. Dès lors la magie opère, les éléments se mettent en place, les petites Elfes entrent en scène avec chacune leur conte à entremêler, leur couleur à associer et leur sentiment à transcender pour un récit de toute beauté, de l'amour teinté d'humour, du suspense coloré de poésie, de l'action parée d'émotion, des rebondissements empreints de ravissements... La magie opère tant et si bien que le lecteur se laisse volontiers glisser dans cette douce rêverie pour en faire une réalité... Sa réalité... Vivant pleinement l'instant présent qui défile à chaque ligne jusqu'à un dénouement tout simplement magnifique...

Mais parce qu'une histoire sans protagonistes est comme un dessert sans saveur, notre Marraine la bonne fée Link a bien sûr pris soin de nous en offrir un bien jolie galerie... Si nos héros Stella et Horizon en sont à la tête et se révèlent par là même aussi marquants qu'attachants, aussi fascinants qu'émouvants, il n'en demeure pas moins que les nombreux autres qui gravitent autour sont tout aussi intéressants et apportent juste ce qu'il faut d'épices à ce ravissant voyage... Mention spéciale pour Alezan dont je vous laisse découvrir tout l'attrait... [Et puis Lord Harrison ? Mais oui Lord Harrison... Parce que Link a définitivement des idées aussi lumineuses que déjantées... Allez, je vous dis... Ou je ne vous dis pas ? Ah j'ai envie de vous dire... Mais... Non, je ne vous dis pas : A vous de le rencontrer !]

Enfin, parce que notre fée a sincèrement un talent fou, elle a su nous livrer cette prouesse de sa magnifique plume dont la sincérité n'a d'égale que la beauté... C'est fluide, élégant, raffiné... Et comme si ce n'était pas suffisant, notre fée des mots a poussé le vice jusqu'à doter son récit de magnifiques illustrations... Pour un conte complet... Parfait...

En bref... Je n'ai sûrement pas encore trouvé les mots adéquats pour vous faire part de mon ravissement... Mais indéniablement Link a su conquérir mon cœur et mon âme de lectrice passionnée... Non seulement en Terre des Brumes mais aussi au travers de ce conte 2.0 revisitant les contes de manière moderne et magnifié... Que voulez-vous : E.R. Link, c'est MA Marraine la Bonne Fée !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2017-06-07T12:58:51+02:00
Les compagnons de l'arc-en-ciel

Une très belle façon de revisiter différents contes ou histoires de notre façon avec beaucoup de modernité ! Un roman captivant, très addictif, très riche, qui fait que je n'ai pas vu les plus de 300 pages défiler.

Tout commence avec le royaume de l'Ombre et le royaume de la Lumière. Nocte, la reine de l'Ombre et Lucius, le seigneur de la Lumière sont amoureux mais ne peuvent vivre ensemble. Ils se marient chacun de leur côté, ont chacun un enfant, on transformé leur amour en haine. Après bien des péripéties, Nocte, lasse de cette guerre entre eux, construit un pont « arc en ciel » entre leurs deux mondes. Ce pont est détruit suite à un drame, et dix siècles plus tard, ce sont les enfants de Nocte et Lucius qui devront retrouver les elfes représentant chaque lumière de l'arc en ciel. Stella, la fille de Nocte, va donc partir avec Horizon, le fils de Lucius. Horizon est d'ailleur enfermé par Nocte et Stella va le délivrer. Ils vont partir sur terre à la quête des sept elfes, Stella a une pierre par couleur qui devra s'illuminer dès qu'elle aura trouvé l'elfe correspondante.

Et c'est là que l'on quitte l'imaginaire, pour rentrer dans un monde un peu plus réel. Les elfes sont toutes représentées par des jeunes femmes, ayant toute un prénom de jour de semaine. Elles vivent chacune des problèmes divers, affectifs, au travail, sociaux. Stella et Horizon vont devoir donc les aider à résoudre leur vie pour pouvoir faire illuminer la pierre. On retrouve dans l'histoire de chaque elfe un des nombreux contes comme la Belle au bois Dormant, Cendrillon, etc..et est marqué en début de chapitre par un trait de caractère, la jalousie, la paranoïa, la vanité, etc... Il est intéressant de voir comment nos deux héros vont arriver à changer la vie de ces personnes. Ils ne sont pas seuls dans leur quête, Alezan et Fleur de Lotus les accompagnent. Ces jeunes gens vont former un quatuor très soudé, complice, chacun va se prendre d'affection pour l'autre. C'est autorisé sur Terre, mais que deviendront-ils une fois repartis dans leur monde ? Une fois l'arc en ciel reconstitué ?

L'auteur nous entraîne dans un monde à la fois fantastique et réel. Sa plume très fluide et addictive accroche dès le départ. Le fait que chaque chapitre raconte l'histoire d'une elfe, et donc d'une couleur, rend le lecteur accro. En tout cas, c'est l'effet que cela m'a fait. L'auteur y a mis beaucoup d'audace, d'humour, d'amour également, les sentiments ne sont pas en reste ! Et une tonne de rebondissements et de suspense. J'ai beaucoup aimé la façon dont E.R. Link a revisité ces contes de notre enfance. En dehors de la quête de nos héros, je pense que chaque chapitre pourrait être une nouvelle à part entière et être lue séparément.

Les personnages sont très bien travaillés, avec eux aussi leurs doutes, leurs sentiments, leurs craintes. Et une mention spéciale pour un petit personnage, Lord Harrison, petit par la taille, mais non moins important dans le roman. Il apporte ce petit brin de fraicheur et d'humour très touchant.

J'avais des craintes et des doutes en commençant le roman, qui se sont vite dissipés, j'ai vraiment beaucoup aimé cette lecture très riche et complète ! C'est avec grand plaisir que je vais continuer à suivre E.R. Link, j'aime beaucoup son style.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathlie93100 2017-06-30T11:56:27+02:00
Les compagnons de l'arc-en-ciel

http://reveuseeveillee.blogspot.fr/2017/06/les-compagnons-de-larc-en-ciel-der-link.html

Ce qui m'a tout de suite donné envie de lire ce livre, c'est son résumé et surtout sa thématique. A chaque fois que je vois quelque chose qui qui parle de contes ou de réécriture de conte, j'ai tendance à sauter à pied joint et de me jeter sur le livre. Les Compagnons de l'arc-en-ciel à frôlé le coup de coeur !

J'ai été happée des les premières lignes grâce au talent de conteuse de l'auteure, et de l'aura de mystère qui plane sur l'univers et les personnages. En effet, des guerres ancestrales sévissent depuis des millénaires entre les royaumes du Jour et de la Nuit. L'auteure réussit aussi le pari de revisiter et créer complètement son propre conte dans lequel haine, malédictions et quiproquos sont au rendez-vous.

L'histoire débute vraiment lors de la rencontre entre Stella et Horizon, les héritiers de chacun des royaumes qui vont essayer de réinstaurer la paix qui fut de courte durée entre leurs peuples. Pour ce faire, ils devront aller sur Terre pour réactiver une magie ancestrale. Autant vous dire tout de suite qu'il y aura des moments très drôles (et d'autres beaucoup moins). Et, le fait que les deux personnages ont du mal a se supporter promettra de nombreuses prises de bec. Mais ils apprendront à se connaitre au fil des pages et une jolie relation naitra entre eux.

Ils devront faire un séjour sur l'Ile aux Mille Enfants où ils se feront autant d'alliés que d'ennemis. Les personnages secondaires auront un rôle important, et je parle ici de Alezan et Fleur de Lotus, les deux grands alliés de Stella et Horizon. Sans oublier Lord Harrington, leur hérisson domestique !

La perte de la magie, la peur de grandir et l'amour sont les thèmes centraux de ce roman, à plusieurs échelles bien sur. Je dois dire que certaines situations étaient assez prévisibles mais n'ont rien ôté au charme de l'histoire.

L'auteure nous offre un très beau final et une très belle histoire d'amour à travers le temps et l'espace. Les Compagnons de l'arc-en-ciel a frôlé le coup de coeur et les personnages me manquent déjà ! Je pense que je me laisserais tenter par un autre roman de l'auteure quand je le pourrais. (J'ai pris le parti de ne pas trop en dévoiler sur l'histoire pour vous laisser le plaisir de tout découvrir par vous-même ;) )

Afficher en entier
Commentaire ajouté par marie-nel 2017-08-12T11:36:09+02:00
Question de temps

Quel plaisir pour moi de retrouver la plume de cette auteure que j'ai eu la chance de découvrir dans Les Compagnons de l'Arc en ciel et Un air de liberté. Ma réaction à chaud après avoir fini ce roman ci, est juste « Wahou !! » tellement la lecture est dense, riche et addictive. J'ai retrouvé une nouvelle fois le très bon style d'écriture, un vocabulaire infini et très pointu, j'ai appris plein de mots concernant les bateaux et la navigation ! Justement en employant tout ces mots bien concrets, l'auteur rend une histoire fantaisie bien réelle, pour moi je suis convaincue que tous ces personnages ont bien existé et que la Terre des Brumes nous attend quelque part ! Ok, je redescends de mon nuage et vous parle un peu plus de ce livre...

Tout commence avec Calixte Zygène de la Spirée, un jeune homme vivant de larcins et se faisant souvent oublier en embarquant sur des bateaux. Il vole effrontément au gouverneur un objet, qui aura son importance bien plus tard dans le roman (je l'avais d'ailleurs oublié!!). Effrontément, car il le fait alors qu'il se trouve en la présence de la fille de ce gouverneur, Joséphine...Ce cher Calixte a une cachette bien spéciale pour ses vols, mais cette fois ci en voulant faire de même avec son dernier objet dérobé, il tombe sur une bien étrange personne...sur laquelle il trouve un cylindre rond, finement sculpté, où des chiffres sont gravés. Calixte, intrigué, s'en empare, et là, c'est parti pour une folle aventure !!! Joséphine va le poursuivre pour essayer de récupérer l'objet volé à son père, mais ceci n'est qu'un prétexte, elle rêve de liberté, d'indépendance, d'aimer qui elle veut... Calixte va se rendre compte qu'il existe d'autres cylindres, et qu'ils sont surement complémentaires. La quête de ces objets va l'emmener sur différents bateaux, dans d'autres temps, vers d'autres lieux, va lui permettre de rencontrer des personnes très différentes de caractère...

Je vais encore avoir bien du mal à faire une chronique courte tellement il y a à dire sur ce roman.. Il est divisé en trois parties. Dans la première, nous sommes plus dans la fuite et la quête de Calixte, la seconde est surprenante et déconcertante, certaines réponses sont données au jeune homme, et à nous aussi lecteurs par la même occasion, et enfin la troisième partie est le dénouement où tous les personnage des parties précédentes se retrouvent et essaient de se sortir de situations bien complexes ! À partir de la seconde partie, on baigne dans un univers steampunk fort détaillé et vraiment génial ! L'appareil dans lequel va évoluer Calixte est d'une avancée technologique incroyable pour l'époque, les robes sont corsetées avec des systèmes d'attache originaux, la technique a rejoint les modes de vie, et Calixte doit apprendre à vivre justement dans ce nouvel univers.

Comme dans les précédents romans de E.R. Link, j'ai particulièrement apprécié toutes les descriptions du paysage, des îles (des cartes figurent d'ailleurs en chaque début de partie), des bâteaux, des villes, des personnes. L'auteur a vraiment une imagination débordante et je suis vraiment épatée à chaque fois devant cela ! Une autre preuve est le nom qu'elle donne à ces différents personnages, Calixte tout d'abord, mais nous avons aussi Joséphine Du Clos des Anacardiers, le Capitaine Toussaint Makaire, le Capitaine Onésime de Berkeley et la très jolie Capitaine Sybil Vivanneau de Timor. Ils ont tous des personnalités très différentes, mais sont tous très attachants et sont tous plus ou moins liés dans l'histoire. Le Capitaine Toussaint m'a fait rire, Onésime est plus sombre, et il y a un personnage qu'il ne faut surtout pas oublié de citer, il a un rôle primordial, après Calixte, c'est Gros Sac...Ahh et qui est Gros Sac ? Un perroquet ? Un singe ? Comme on peut voir dans d'autres romans de piraterie ? Non, non...c'est un pélican !! oui ! Un pélican ! Encore une idée de génie de l'auteur ! Ce pélican trop gros va amener plus d'une touche d'humour dans l'histoire et va avoir un rôle capital..mais chut, je ne dis rien..

Je pourrais encore vous parler longtemps de Question de temps, il y en a tant à dire ! Le suspense est haletant, à vingt pages de la fin, je me demandais encore comment ils allaient tous pouvoir s'en sortir tellement les événements s'enchainent très vite. Le final est juste extra, sauf que l'épilogue nous laisse entrevoir une fenêtre qui pourrait être bien exploitée !!

Je vous recommande vivement sa lecture, vous verrez combien le temps, dans tous les sens du terme, peut être important ! Une nouvelle fois, E.R. Link m'a littéralement conquise, je n'ai pas vu le temps passer en compagnie de tout ce petit monde et pourtant il y a plus de 500 pages ! L'auteure a vraiment su me subjuguer dès le début et m'emmener dans cette aventure jusqu'à la dernière ligne !! C'est vraiment une auteure à lire, en tout cas moi, je continue de la suivre !!

Un grand merci pour ce très bon moment de lecture !!

Afficher en entier
Commentaire ajouté par nathlie93100 2018-11-26T14:33:20+01:00
Question de temps

https://reveuseeveillee.blogspot.com/2017/12/questions-de-temps-de-er-link.html

J'avais découvert l'auteure sur le site Simplement, avec son roman Les Compagnons de l'Arc-en-Ciel, que j'avais beaucoup aimé. J'avais donc voulu découvrir de nouveaux texte de l'auteure en me laissant tenter par celui-ci. Je ne regrette absolument pas cette lecture qui m'a beaucoup divertie !

Questions de temps... nous plonge dans un univers de piraterie, avec une chasse au trésor semée d'alliances et de traitrises, vraiment bien pensée. J'ai été surprise plus d'une fois par les nombreux rebondissements.

Calixte est un jeune homme charmeur, qui utilise son physique avantageux pour arnaquer les dames sans scrupule ; sans compter sur ses talents de voleur et, il faut le dire, sa (très) grande gueule ! Il fera la rencontre de Joséphine, la fille du gouverneur, assez frivole et ayant un caractère bien à elle. Une relation amusante à suivre voit le jour entre eux deux.

Qui dit univers de piraterie dit : moments cool (vie au grand air, etc...) mais aussi des moments qui le sont beaucoup moins (l'hygiène, pour ne citer que ça) !

Mais ce roman propose aussi des passages plus sulfureux, avec une Joséphine qui semble papillonner d'homme en homme. Elle sera attirée tour à tour par Calixte, Makaire ou encore Onésime. Mais trouvera-t-elle le véritable amour, qui semble la fuir depuis des années ?

Ce roman a su me surprendre avec notamment une touche de steampunk que je n'ai pas vue venir. De plus, l'intrigue est bien pensée même si j'avais deviné certaines choses avant la fin. Sans oublier les relations entre les personnages qui sont vraiment très intéressantes.

Questions de temps est une jolie découverte qui propose son lot de surprises et de rebondissements. J'aime vraiment les univers construits par l'auteure et me ferais une joie de lire d'autres de ses romans.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par fan06 2019-06-30T21:03:57+02:00
Question de temps

"Nombreux sont les trésors que tu seras amené à chercher. Un seul mérite d’être trouvé " et bien en voici une jolie pépite ! D'une plume précise et ciselée, l'auteure nous transporte dans le monde de la piraterie, le tout à la sauce Steampunk ! Chasse aux trésors, îles vierges, bateaux pirates avec ses alliances et trahisons, bref un condensé d'Aventure avec un grand A ! Une très belle découverte avec un grand coup de cœur pour le plus grand Pirate parmi les Pirates : Gros-Sac ;)

Afficher en entier

Dédicaces de E. R. Link
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Auto-Edition : 7 livres

TheBookEdition : 2 livres

Amazon Media EU S.à r.l. : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode