Livres
469 747
Membres
437 443

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Louis Caron

38 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par mylouno 2013-03-04T03:02:16+01:00
de

Biographie

Né à Sorel en 1942, Louis Caron a débuté comme journaliste à l’âge de 18 ans, métier qu’il pratique jusqu’en 1976, année où il a décidé de se consacrer entièrement à l’écriture. En 1979, le récit qu’il donne à la radio d’une œuvre encore inédite, Tête-Heureuse, lui assure une réputation de conteur. C’est avec Les Fils de la liberté, une télésérie en six épisodes d’une heure coproduite par Interimage inc. de Montréal, Télé Québec et Antenne 2, qu’il aborde l’écriture pour la télévision. Il poursuit cette carrière avec Les racontages de Louis Caron, puis avec la première partie de la télésérie Lance et compte réalisée par Jean-Claude Lord entre 1987 et 1989, écrite en collaboration, et produite par la Société Radio-Canada (réseaux français et anglais) et TF1.

Il a été président de l’Union des écrivaines et écrivains québécois en 1979 et 1980 et, à la demande de la ministre des Affaires culturelles, a présidé de 1987 à 1989 le Groupe-Conseil sur le statut de l’artiste. Il a donné un cours de Culture et littérature québécoises à l’Université de Paris X (Nanterre) en 1990 et 1991. Il a également effectué une tournée des principales villes de France, en 1990 et 1991, présentant un spectacle composé de récits et de chansons intitulé Parlez-moi français. En 1995 et 1996, il a présidé l’Association des auteurs de la Montérégie.

Membre de l’Académie des lettres du Québec depuis 1995, il a reçu le prix Duvernay 1984 ainsi que le prix Mémoire 2000 du Salon du livre de Trois-Rivières pour l’ensemble de son œuvre.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
1 lecteurs
Or
4 lecteurs
Argent
5 lecteurs
Bronze
7 lecteurs
Lu aussi
20 lecteurs
Envies
8 lecteurs
En train de lire
1 lecteurs
Pas apprécié
6 lecteurs
PAL
10 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 6.2/10
Nombre d'évaluations : 9

1 Citations 9 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Louis Caron

Sortie France/Français : 2019-04-17

Les derniers commentaires sur ses livres

Les Fils de la Liberté, tome 1 : Le Canard de bois

livre obliger par lécole sela avait lair plate mais jai quand meme trouve sa légérement bon la sa parle de la guerre et tout la ordinaire

Afficher en entier
Les Fils de la Liberté, tome 1 : Le Canard de bois

Que dire du Canard de bois? Plusieurs de mes amies trouvent que sa lecture est une torture. Pour ma part, mon avis est un peu plus nuancé.

Déjà que nous devions le lire pour l'école, cela ne m'a pas vraiment aidé à apprécier ce roman somme toute ordinaire.

L'histoire est simple. On fait un retour en arrière, dans le temps des Patriotes canadiens se révoltant contre les Anglais occupant la Province of Quebec, le Canada de 1837. Le roman représente très bien, je dois le lui accorder, la réalité de l'époque. C'est un livre historique bien réalisé de ce côté là.

Par contre, l'histoire plus spécifique du personnage, Hyacinthe (un homme, au cas où vous vous le demandiez) n'a que peu d'attraits pour moi. Ce n'est pas mon genre de roman, voilà tout.

Le style d'écriture de l'auteur est parfois étrange, parfois très bien. Un mélange de langue soutenue, standard et familière.

Bref, si vous aimez les livres historiques, celui-ci est pour vous. Assurez-vous que ce roman soit à votre goût avant de le commencer, parce qu'il est pénible lorsque ce n'est pas le cas.

Je ne peux pas dire que je l'ai détesté. C'est trop fort comme mot. Je ne l'ai pas aimé? Peut-être. Ce qui est sûr est que Canard de bois ne restera pas dans ma mémoire.

Si j'en venais à lire la suite, ce ne sera que parce que je serai devenue plus mature et que je serai certainement plus âgée.

Afficher en entier
Les Fils de la Liberté, tome 1 : Le Canard de bois

Les fils de la liberté, tome 1

Afficher en entier
Les Fils de la Liberté, tome 1 : Le Canard de bois

Les romans d'histoire Québécoise sont un gros point négatif pour moi, alors quand on a lu à le lire pour l'école , je partais déjà de reculons.

Il y a énormément de longueur dans ce livre, que ce soit par les descriptions à ne plus finir ou le manque crucial d'action. Commencé le livre était presque une torture ( pas tant que ça, mais bon) au fil du temps par contre j'ai réussi à apprécié quelques passages et Hyacinthe avec son courage, sa loyauté et ses idées révolutionnaires.

Par contre, toute la partie avec Bruno Bellrose m'a beaucoup déplu et m'a paru totalement inutile. L'auteur aurait pu le réarranger afin d'en faire un épilogue ce qui aurait donné le même résultat pour moi.

Et il y a eu beaucoup de personnages ce qui, par moment, était mélangeant...

Afficher en entier
Les Fils de la Liberté, tome 1 : Le Canard de bois

Où commencer? Premièrement, la seule raison pourquoi j'ai lu ce livre c'est parce que c'était une lecture obligatoire. Ce n'est pas mon genre de livre et le fait qu'il m'ai été n'a sûrement pas aidé le fait que sa lecture m'a été pénible. Je comprend que les enseignants souhaitent nous faire découvrir des styles littéraires pour ouvrir nos horizons et pour que nous puissions savoir ce qui nous intéressent. Cependant étant quelqu'un qui connait déjà sont style littéraire cela m'agace. Je trouve cela triste puisque tout ce qu'ils arrivent à faire en nous faisant lire des romans comme celui-ci, c'est nous décourager. La plupart des jeunes n'aiment pas lire parce que tout ce qu'on leur a fait lire n'avait rien pour les intéresser. C'est décevant. Je peu pas dire que j'ai haï ce livre, mais je ne l'ai certainement pas apprécié.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2017-02-02T07:18:23+01:00
Pour l'amour de Mathilde

Alors qu'Henri Ramier, illustre peintre français est accueilli dans un domaine forestier au Canada. Il tombe sous le charme de la jeune Mathilde infirmière. Leurs différences vont les rapprocher et leur faire vivre un destin exceptionnel au cœur de la Seconde Guerre mondiale...

C'est une histoire puissante et qui déborde d'intenses émotions comme on les affectionne. On puise au fond d'une nature sauvage, belle, foisonnante, à son contact les gens sont bruts, sincères et prêts à affronter les rudesses de la vie.

Entre Mathilde et Henri le rapprochement est évident, naturel. Il est attiré par sa force, son courage, elle est séduite par sa sensibilité exprimée. D'épreuves en séparation, ils garderont dans leur cœur, l'étincelle et l'affection d'un amour inoubliable et qui ne meurt jamais... L'auteur nous malmène dans ce parcours cahoté de la vie. On suit avec tendresse leurs chemins respectifs dont on espère qu'ils se rejoindront à nouveau... L'atmosphère est intense, éprouvante au cœur du conflit. On aime le caractère volontaire, brave des personnages. Mathilde est une femme prête à relever tous les défis. On ne peut que s'incliner devant sa détermination à veiller sur les autres plus qu'elle-même.

L'écriture est vivante, authentique et nous touche au plus profond du cœur. On vit à travers les missions, leurs choix et leurs incroyables connexions dont on sent qu'elles peuvent tout dépasser.

Entre la France et la Mauricie, nos deux héros nous catapultent loin dans leur destin d'exception. Une fresque sentimentale captivante à lire et à dévorer !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bebi 2017-06-30T11:26:42+02:00
Pour l'amour de Mathilde

Félix Métivier a décidé de visiter le Canada, afin de connaître ses habitants, qui sont français, à leur manière. Mais le voilà rapidement emporté dans des aventures rocambolesques, dans lesquelles il va rencontrer une femme, un politicien, et de nombreuses situations dangereuses.

Les années passent, et Félix est retourné en France, pour soutenir l'effort de guerre français. Mathilde, restée au Canada, va être emportée dans cette folie que l'on nomme: La guerre. Chacun à leur manière, ils vont essayer de déjouer les plans allemands.

J'ai déjà lu, il y a un moment, un autre roman de cet auteur. J'avais été déçue par son manque de détail, de description et de suivi dans la chronologie des événements. En ayant lu le résumé de ce livre, j'avais décidé de retenter l'expérience.

Bon... Je crois que le souci reste le même dans ce nouveau roman. On suit Félix Métivier qui, pour une raison obscure, décide d'aller exploser le Canada à la veille de la Seconde Guerre Mondiale. Je m'interroge déjà sur cette idée de départ. Passons..

A peine arrivé, le voilà embarqué dans une procession pour le moins particulière, puisqu'il s'agit d'un tour de conférences afin de faire élire quelqu'un aux prochaines élections. Mmmh mouais, là je m'arrête. Il vient visiter le canada, et que fait-il à la place? De la politique! Heureusement, ça ne dure pas très longtemps, puisqu'au hasard de ce voyage, il atterrit dans un chantier d'abattage, en pleine grosse forêt. C'est là qu'il rencontre Mathilde.

Qu'il en tombe évidemment amoureux immédiatement. Et que la jeune femme, pas farouche, décide de séduire. Amour tragique, puisque (et là, non vous ne saurez rien de plus, je ne vous raconterai pas, na!) les circonstances font qu'ils se retrouvent séparés.

Nous les retrouvons en plein milieu de la période de conflit. Pendant que Félix fait une petite résistance en France, Mathilde, elle, travaille toujours sur le chantier d'abattage. Et, ô coup de chance, on vient la débaucher pour l'expédier en tant qu'espionne canadienne sur le sol français.

Je vous laisse imaginer la suite?

J'avoue, je ne suis absolument pas convaincue par la trame du roman. Pour ce qui est de la façon d'écrire, la tournure de phrase, je suis nettement plus enthousiaste. J'ai trouvé beaucoup de douceur dans les échanges de Félix et Mathilde, et dans leur façon d'appréhender les événements. J'ai beaucoup aimé ces deux personnages. Et les décors qu'il m'a été donné de voir sont splendides.

Malheureusement, ça ne contrebalance pas assez ma déception à propos du fond du roman. Je pense que Louis Caron est un auteur qu'on aime sans réserves, ou que l'on n'aime pas pour x raisons. Je suis, après deux essais, de la seconde catégorie.

Points attribués: 6/10

Afficher en entier
L'outarde et la palombe tome 1

En septembre 1939, Henri Ramier, après un séjour au Canada pendant lequel il a fait la connaissance et est tombé amoureux de la belle Mathilde Bélanger, jeune Québécoise nettement plus jeune que lui, décide de rentrer en France en sa compagnie. Tous deux s’installent dans la ferme que possède sa famille dans le Gers, au Guibourg. La défaite de 1940, l’armistice, puis l’invasion de la zone libre précipitent les évènements. Irène, la fille d’Henri réapparait. Elle est communiste et s’engage très vite dans un maquis de même coloration politique. Mathilde ne comprend pas qu’Henri ne semble s’intéresser qu’à sa peinture et ne songe pas, lui aussi, à entrer dans la Résistance. Mais les apparences peuvent être trompeuses…

« L’outarde et la palombe » est un roman à la fois historique et de terroir qui traite des heures les plus sombres de notre histoire. L’occupation est particulièrement bien décrite avec la vie difficile des Français de l’époque, l’exode, les persécutions des Juifs, les tickets de rationnement et la difficile mise en place de réseaux de Résistance. Les personnages sont attachants car tous bien pétris d’humanité. Au village, tout le monde n’accueille pas l’étrangère à bras ouvert, loin de là. L’intrigue est intéressante et bien menée. Le style est vif, agréable et dynamique. L’ensemble est aussi agréable qu’intéressant. Le lecteur a hâte de prendre connaissance du second tome de cette histoire.

Afficher en entier

Dédicaces de Louis Caron
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

L'Archipel : 4 livres

Boréal : 4 livres

Seuil : 2 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode