Livres
472 384
Membres
444 785

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Luc Saint-Hilaire

55 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par myastas 2010-02-13T04:28:22+01:00

Biographie

Le style unique et la profondeur de son propos font de Luc St-Hilaire un auteur d'une dimension particulière dans le monde des littératures de l'imaginaire. Créant des personnages riches d'humanité, évitant les clichés en dosant de façon inédite le merveilleux et le tragique, son écriture passionne tout autant qu'elle porte à réfléchir. À travers une épopée captivante, remplie de surprises et de rebondissements l'auteur propose un questionnement très actuel sur les relations entre les peuples, sur la spiritualité et, fondamentalement, sur la nature humaine. Palpitantes pour les jeunes, fascinantes pour les adultes, ses Histoire du Pays de Santerre font l'unanimité chez les lecteurs de tous âge.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
8 lecteurs
Or
33 lecteurs
Argent
35 lecteurs
Bronze
33 lecteurs
Lu aussi
48 lecteurs
Envies
68 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
8 lecteurs
PAL
76 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.74/10
Nombre d'évaluations : 7

0 Citations 10 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Luc Saint-Hilaire

Sortie France/Français : 2009-03-11

Les derniers commentaires sur ses livres

L'Eldnade, tome 1 : Ardahel le Santerrian

Bon j'ai lu ces 4 tomes et je peux vous dire que l'histoire est bonne, mais le commencement de l'histoire est un peu dure à comprendre. Ce n'est pas dans mes préférés....Mais les livres se lisent vite

Afficher en entier
Les princes de Santerre, Tome 1 : Premier Mal

J'ai eu de la misère a embarquer dans le livre mais après la moitié du livre l'action a commencer et l'Histoire a commencer a avancé vraiment. Alors j'ai quand même aimé ce livre pour un premier d'une série.

Afficher en entier
Les princes de Santerre, Tome 2 : Rouge Frères

Le deuxième tome est vraiment meilleur que le premier. l'histoire est vraiment bonne ma surement lire le troisième bientot :)

Afficher en entier
L'Eldnade, tome 1 : Ardahel le Santerrian

J'ai lu ce roman il y a un petit moment déjà. Le début était lent, mais une fois plongée dans l'histoire, je me souviens que je pouvais lire jusqu'à 4h du matin sans parvenir à m'arrêter.

Il y a parfois de longues descriptions, parfois peu de dialogue, mais on s'y fait et on finit par s'attacher au personnage d'Ardhael qu'on voit évoluer tout au long de l'histoire. Le tome 1 m'a donné envie de lire le second tome, battit sous le même modèle.

Au départ, la première édition regroupait les tomes 1 et 2, soit Ardhael Le Santerrian et Loruel l'Héritier. Les tomes 3 et 4 étaient regroupés sous un second volume.

Afficher en entier
L'Eldnade, tome 2 : Loruel l'Héritier

Un très bon tome que j'ai lu plus rapidement que le premier, étant déjà prise par l'histoire. En découvrir d'avantage sur le personnage de Loruel fut un plaisir. En plus d'avoir pu retrouver Arhael et Eldwen. On voit les personnages évoluer de belles façons. L'auteur a su leur donner de la profondeur et il a aussi su montrer que tout n'est pas blanc ou noir. Ce n'est pas un roman qui repose sur le manichéisme: d'un côté le bien et de l'autre le mal. Tout est une question de point de vue dépendant de quel côté l'on se trouve. Une agréable lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goupilpm 2016-06-08T11:34:41+02:00
Le Santerrian, intégrale

L’histoire débute en pleine session du conseil des Sages qui doivent désigner le successeur d'un des Princes du conseil royal décédé. Les Prétendants à la fonction attendent le verdict, un favori se détache nettement. Un verdict qui ne sera pas celui auquel s'attendaient les le Roi, le Conseil des Princes... et l'intéressé lui-même.

Le postulat de départ énoncé à la quatrième de couverture, à savoir défendre le Pays de Santerre face à une menace d'invasion s'avère des plus basiques : un jeune adulte doit brandir le Glaive et sauver son pays.

Le récit démarre lentement, l'auteur prend son temps pour décrire les Postulants et leurs tenues vestimentaires, la salle du Conseil Royal, le pays géographiquement, la diversité des peuples et leurs us et coutumes... Si le lecteur n'a aucun mal à s'immerger dans l'univers que l'auteur nous décrit, la minutie avec laquelle il le fait n'est pas sans créer de nombreuses longueurs. Certes il est nécessaire de poser les bases du récit mais ici certains détails ne sont pas jugés nécessaires pour l'intrigue en elle même. Si la référence au Pays de Santerre pouvait laisser à penser que l'auteur allait nous dépeindre une région de la Picardie, il n'est est rien son monde lui est propre et de facture tout ce qu'il y a de plus basique en fantasy. Le lecteur espère qu'il s'étoffera au fil des pages et que l'auteur y inclura des idées novatrices.

Un retournement de situation entraîne très rapidement le lecteur dans une intrigue subsidiaire qui n'apporte rien à l'intrigue principale mais l'auteur en profite pour développer son univers en nous présentant de nouvelles races mais également la Genèse du Monde d'Ici . Un aparté qui reprend les bases de la Création du monde de la Mythologie Nordique que l'auteur n'a fait qu'arranger pour s'intégrer à son histoire. Une partie importante de l'histoire et qui malgré quelques actions ne fait une fois de plus qu'engendrer des longueurs.

De suite l'auteur poursuit son délire créatif et le lecteur est cette projeté dans une autre direction, et découvre un paysage post-apocalyptique où survit une peuplade auparavant fortement avancée technologiquement, les maigres indices fournis par l'auteur laissent à penser que ce peuple a subi la résultante d'une manipulation thermonucléaire hasardeuse. Le lecteur, même si le récit est intéressant, a beaucoup de mal à suivre l'auteur sur les chemins de travers qu'il emprunte et se sent désorienté. Si l'intrigue principale s'avérait, au départ classique avec un Prétendant et son Compagnon qui se lançaient, suite à la sempiternelle prophétie, dans une quête initiatique et identitaire, on a la nette impression que l'auteur a voulu écrire un roman dense, complexe, en utilisant tous les ingrédients et ficelles possible du genre.

Tout dans le récit est trop facile, lorsqu'il y a enfin de l'action, le héros et ses amis se débarrassent de leurs adversaires en trois coups d'épée ou d'un sort surpuissant, lorsque le héros est tué dans une embuscade il est ramené a la vie par une puissance divine. Les dieux sont omniprésents dans la vie des jeunes gens, lorsqu'ils rencontrent un obstacle, par miracle tout s'arrange et de ce fait lecteur ne ressent aucune empathie pour les personnages puisqu'il sont invincibles et que rien ne peut leur arriver. La magie, classique, est surpuissante et n'est en rien novatrice, on est clairement dans un registre que l'on trouvait au début de la parution des romans du genre. Les combats qui pourraient donner de la dynamique à l'histoire, sont expédiés, pour ne pas dire bâclés, le lecteur n'a pas le temps de s'y immerger qu'ils sont déjà terminés. Si certains aspects du récit sont largement décrits, d'autres le sont beaucoup moins, l'on ressent clairement un déséquilibre entre les moments d'action et les descriptions.

L'originalité du roman consiste dans le fait que l'histoire soit narrée par un troubadour, ce qui s'en ressent dans le style de l'auteur. L'écriture est fluide, matinée d'une petite pointe de poésie, et malgré les longueurs, la lecture est plutôt aisée et l'histoire est distrayante, addictive malgré les nombreux errements qui la jalonne.

Si une partie du dénouement parvient à surprendre le lecteur, malgré quelques indices disséminés dans l'histoire, le final fait très contes de fées : ils se marièrent et vécurent heureux...

Au final, on est plongés dans une fantasy classique en tous point, à l'univers dense...trop dense, ce qui n'est pas vraiment surprenant lorsque l'on voit sa date de publication. Certes l'auteur nous offre un panorama détaillé du genre, mais là aussi peut être trop... Une fantasy simple, divertissante plutôt réservée à un lectorat pré-adolescent, s'ils ne sont pas rebuté par les nombreux passages descriptifs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Goupilpm 2016-06-08T11:40:46+02:00
l'Elnade, l'intégrale

Ce deuxième tome des Récits du Pays de Santerre décrit les grands bouleversements qui marquèrent le Monde d'Ici durant le règne de Tocsand.

Dans le tome précédent Vorgrar avait échappé au Porteur du Glaive, après un premier chapitre qui rappelle brièvement les faits qui se sont déroulés dans Le Santerrian, nous le retrouvons peaufinant les derniers détails de ses troupes qui s'apprêtent à envahir les terres au sud du Lentremers.

Tout comme dans le tome précédent, l'auteur nous expose minutieusement le contexte dans lequel vont se dérouler l'histoire. Il nous fait découvrir l'homme qui va mener les troupes de Vorgrar tout en nous décrivant l'île dans laquelle s'est réfugiée ce dernier. Mais à l'instar du Santerrian, l'auteur entre trop dans les détails, ce qui inévitablement crée dès le début de l'histoire des longueurs.

Dans cette première, l'auteur reprend en partie des descriptions déjà effectuées au volet précédent, cette redondance finit par agacer le lecteur. Puis après avoir posé les bases de l'intrigue principale, l'auteur utilise le même synopsis que précédemment en nous entraînant dans une intrigue subsidiaire sans rapport avec le récit principal : une quête identitaire qui se résume pour le lecteur uniquement à des longueurs supplémentaires et pour l'auteur à développer son univers déjà trop dense.

On a encore un peu de mal à vraiment ressentir une empathie envers les personnages, malgré les multiples embûches qui jalonnent leurs parcours, à chaque fois ils s'en sortent sans vraiment de dommages. C'est cette trop grande facilité qui nous empêche de vibrer à leur unisson. Lorsque l'auteur fait disparaître son personnage principal, c'est uniquement pour renfoncer le critique de la situation, mettre en avant un autre de ses personnages qui malgré son infirmité, n'aura aucun de mal à se défaire du grand méchant puisqu'un fois encore elle recevra de l'aide quasi-divine.

Si les combats du cœur de l'histoire sont légèrement plus descriptifs que dans le tome un, ils restent tout de même insuffisamment décrits pour que le lecteur en soit partie prenante. Quand aux combats finaux où des milliers de guerriers s'affrontent, l'auteur les règles en quelques lignes. Comme dans le volume précédent l'auteur a opter sur une fantasy intimiste qui s'attache aux ressenti de ses personnages plus qu'à l'action qui les entoure.

La magie qui prend tout de même une place importante dans l'histoire est des plus basique, exploitée sans finesse, sans réalisme. Trop puissante elle manque du moindre réalisme et n'apporte une fois de plus qu'une grande facilité dans les actions des personnages.

L'action est peu présente dans ces deux gros pavés et de ce fait l'histoire nous est décrite de manière trop linéaire.

Au final l'on est clairement devant une fantasy qui n'apporte rien de concret au genre, le récit prend des airs de ballade moyenâgeuse dont le côté épique est totalement délaissé. S'il n'y avait ces interminables longueurs et ces apartés par rapport à l'intrigue principale, ces romans auraient éventuellement pu convenir à un lectorat jeunesse voulant découvrir la fantasy.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Erythrine 2017-02-18T03:08:55+01:00
Le Santerrian, intégrale

Ce que je me souviens de ce livre c'est qu'il y avait une belle histoire je l'ai lu jusqu'à la fin mais je dois dire qu'il y a beaucoup de description (même vraiment beaucoup trop) qui fait que l'histoire est vraiment longue et qu'on a tendance à décrocher j'ai du mi prendre par plusieurs fois pour le finir. Pour le tome 2 c'est la même chose : l'Elnade.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Erythrine 2017-02-18T03:14:13+01:00
l'Elnade, l'intégrale

Même chose que le premier livre vraiment beaucoup de longueur et beaucoup trop de descriptions. Belle histoire et belle écriture.

Afficher en entier

Dédicaces de Luc Saint-Hilaire
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Editions de Mortagne : 11 livres

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode