Livres
472 661
Membres
445 562

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Madame De Genlis

16 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par BPiet 2013-05-20T18:51:12+02:00
de

Biographie

Femme de lettres française, Stéphanie Félicité du Crest de Saint-Aubin, devenue par son mariage comtesse de Genlis, marquise de Sillery, est née au château de Champcery, à Issy-l'Évêque, actuellement dans le département de la Saône-et-Loire, le 21 janvier 1746, et morte à Paris le 31 décembre 1830.

Son père, marquis de Saint-Aubin, la dote d'une solide éducation, mais il meurt en 1763, laissant sa famille dans la gêne après avoir fait faillite. La jeune femme, excellente harpiste, contribue à sortir cet instrument d'un oubli où il était relativement tombé et acquiert de ce fait une certaine notoriété. Elle se marie la même année au comte de Genlis, gentilhomme aisé, ce qui a l'avantage de mêler l'utile à l'agréable. Ne souhaitant pas être admise à la cour de France, pour ne rien devoir à la comtesse du Barry, elle entre à la Maison d'Orléans comme dame de compagnie de la duchesse de Chartres, l'épouse du futur Philippe-Égalité, dont elle devient la maîtresse. Elle prend en charge l'éducation des enfants du couple princier, dont celle du futur Louis-Philippe Ier, roi des Français. Elle commence une carrière d'écrivain, riche à sa mort de quelques cent-quarante ouvrages, la plupart traitant de l'éducations des enfants et des jeunes gens. Elle se lie avec des célébrités littéraires et politiques de son temps, comme Bernardin de Saint-Pierre, Talleyrand, ou Madame Récamier. Au début de la Révolution française, elle tient un salon littéraire réputé.

Pendant la Terreur, elle s'enfuit en Angleterre. Son mari et son ancien amant sont guillotinés, et sa propre fille échappe de peu au couperet.

En 1801 elle reçoit l'autorisation de Bonaparte de rentre en France, avec l'octroi d'une pension. Le retour des Bourbons aux affaires n'arrange pas les siennes. Elle subsiste grâce aux droits d'auteurs de ses romans et nouvelles, ce qui ne l'empêche pas d'adopter des enfants de toutes origines et de subvenir à leur éducation.

Elle aura le temps, avant de mourir, de voir le premier de ses élèves monter sur le trône de France.

Madame de Genlis aurait pu devenir la première femme reçue à l'académie française, mais on lui demanda de na point publier un manifeste hostile aux Encylopédistes. Elle refusa.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
9 lecteurs
Or
2 lecteurs
Argent
1 lecteurs
Bronze
3 lecteurs
Lu aussi
6 lecteurs
Envies
3 lecteurs
En train de lire
0 lecteurs
Pas apprécié
0 lecteurs
PAL
3 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.57/10
Nombre d'évaluations : 7

0 Citations 1 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Madame De Genlis

Sortie Poche France/Français : 2008-06-30

Les derniers commentaires sur ses livres

Dédicaces de Madame De Genlis
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Presses universitaires de Rennes : 1 livre

Ulan Press : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode