Livres
554 806
Membres
600 008

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Magali Laurent

Auteur

143 lecteurs

Activité et points forts

Classement dans les bibliothèques

Diamant
53 lecteurs
Or
90 lecteurs
Argent
52 lecteurs
Bronze
34 lecteurs
Lu aussi
27 lecteurs
Envies
188 lecteurs
En train de lire
15 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
184 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 8.2/10
Nombre d'évaluations : 111

0 Citations 85 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Magali Laurent

Sortie France/Français : 2019-03-11

Les derniers commentaires sur ses livres

B.O.A., Tome 2 : Couples maudits

Je suis fan de la plume de l'auteure, cette série est un vrai coup de cœur à lire, je pense finir la trilogie ce week-end du coup.

Maintenant que la loterie est fini, le cauchemar peut commencer pour les trois duo.

On y retrouve Oxana, Alexandre, Cléo, Denys, Samantha et Kim qui vont se retrouver bien en face de la réalité en tant qu'esclaves.

Ils vont devoir ne compter que sur eux-mêmes. Ils vont appartenir à des B.O.A. Leur futur semble bien sombre, devenir des Charognards serait il leur seul option pour s'en sortir?

Un livre lu en un après-midi tellement j'adore cette série et que le suspens m'a tenu en haleine du début à la fin et que j'ai accroché de suite à l'histoire si émouvante à certains passages, prenante, captivante, addictive, remplie de suspens et de rebondissements avec des personnages très attachants. Hâte de découvrir ce qu'il va se passer dans le final de cette trilogie coup de cœur.

Afficher en entier
B.O.A., tome 3 : Ames insoumises

Depuis le temps que je voulais connaître la fin de cette trilogie voilà qui est fait. Ce fut un vrai coup de cœur de la lire. J'adore la plume de l'auteure.

Dans ce dernier livre on y retrouve les six immortels Oxanna et ses amis qui ont tous perdu quelque chose de précieux. En colère, impuissant ils vont devoir faire face à pas mal d'obstacles pour tenter de survivre. Auront ils un espoir de s'en sortir?

Un troisième et dernier livre lu d'une traite tellement j'ai accroché de suite à l'histoire si émouvante à certains passages, prenante, captivante, addictive, remplie de suspens et de rebondissements avec des personnages toujours aussi attachants.

Afficher en entier
B.O.A., tome 3 : Ames insoumises

Après avoir adoré le premier tome et avoir été conquise par le deuxième, j'avoue être un peu déçue par celui ci. On retrouve toujours avec plaisir nos héros qui tente de transformer leur souffrance en vengeance mais je les ai trouvé beaucoup moins dynamiques, beaucoup moins combatifs. Le récit traîne en longueur, les chapitres se ressemblent et manquent de consistance. Je regrette le suspens du tome 2 qui promettait tellement pour la fin ! J'aurai aimé lire des combats plus puissants, des personnages plus charismatiques et voir nos héros subir des épreuves plus difficiles. Dommage.

Afficher en entier
B.O.A., Tome 2 : Couples maudits

J'avais tout simplement adoré le premier tome de la saga B.O.A, et je dois dire que le deuxième volume m'a encore plus bluffée. Petit topo sur lhistoire : Suite aux résultats de la loterie et à la tentative dévasion ratée de la part de la résistance, nos six immortels que sont Oxana, Alexandre, Cléo, Denys, Samantha et Kim, atterrissent dans les familles qui ont remporté le droit de les "utiliser" comme bon leur semble.

Samantha et Kim ont la chance de se retrouver auprès dun BOA qui fait preuve de mansuétude, une mansuétude vue dun mauvais oeil par son entourage qui ne manquera pas de mettre des bâtons dans les roues des deux jeunes femmes.

Réussiront-elles à tirer leur épingle du jeu ?De son côté, le couple Denys-Cléo se retrouve à la merci des penchants sadiques du fils de William Steel, Killian, qui ne manque pas une occasion dexercer sa cruauté sur ce couple de Sac à Sang. Entre parties de chasse, tortures physiques et psychologiques, Denys et Cléo vont vivre des moments intenses et douloureux. Cléo, que lon connaissait un peu naïve et superficielle dans le premier volet de la saga, va se révéler et développer des sentiments puissants qui vont la pousser à dépasser ses limites. De son côté Denys va devenir son pilier, celui contre lequel elle va sappuyer, celui par lequel elle va sélever et découvrir que tout ce quelle a appris au sein de la célèbre institution Sang & Prestige nétait que de la poudre aux yeux. Mais cette nouvelle force de caractère sera-t-elle suffisante face à la cruelle détermination de Killian ?Enfin, Oxana et son frère jumeau Alexandre, se retrouvent prisonniers (pour ne pas dire esclaves) du père de Kaël (ce fameux résistant que lon découvre dans le tome 1), fils malgré lui dun père violent, un homme puissant faisant parti de la Brigade du sang, une entité corrompue qui voue un dédain dangereux envers les humains. Fidèle à elle-même, Oxana va continuer sa lutte, affirmant encore plus son caractère de guerrière à contrario de son frère, véritable pilier dans le premier volume, qui va traverser des moments de faiblesses. Parviendront-ils à s'extirper de cette toile de haine tissée par le père de Kaël ?Ce deuxième volume divisé en trois partie est puissant dans la narration et sait jouer avec nos états dâme. On y note de nombreux rebondissements, des situations inattendues et révoltantes. Jaurai envie de dire : âmes sensibles sabstenir mais ce serait dommage de vous privez ! Magali Laurent permet à ses personnages dexprimer leurs forces, nous dévoile également leurs faiblesses en les confrontant à des situations complexes, suffocantes, injustes, face à des personnages sombres qui jouent parfaitement leur rôle. On retrouve un Killian, qui nous a mis le doute dans le premier opus sur ses intentions, enfiler le costume dun chasseur redoutable. Cest cette profondeur que japprécie dans les personnages. Ils sont vivants, ils nous transmettent leurs émotions, leurs combats, leurs peurs. Lauteur joue davantage sur les émotions que sur les descriptions environnementales, ce qui nest pas pour me déplaire. Cette façon de faire ma permis de me projeter dans lhistoire, de mapproprier le combat mené par les six immortels.

Du début à la fin, le roman nous tient en haleine. Le fil de lhistoire est bien tenu, lécriture est fluide, avec pas mal de dialogues qui rythment agréablement le récit. Les pages sont aérées, visuellement agréable du fait des espaces entre les lignes.

En conclusion, un deuxième opus qui fait monter le baromètre du suspens, qui jette les dés et donne le ton. Les personnages sont encore plus attachants, encore plus présents et on sattend à un troisième opus encore plus combatif. Un roman que jimagine bien en série télévisé ou en film.

Afficher en entier
B.O.A. Tome 1 : Loterie funeste

« Il n'est point de bonheur sans liberté, ni de liberté sans courage » - Périclés, une citation du livre qui résume parfaitement ce roman détonant.

Il y a quelques années, la race humaine a été contaminée par un virus, transformant les individus sains en bêtes assoiffées de sang, chassées et capturées dans les rues de la ville Liberté : les Charognards étaient nés. Désireux d'éradiquer ce fléau et dans la précipitation, les autorités ont élaboré un premier vaccin destiné aux communautés les plus aisés, vaccin qui vint endiguer partiellement le virus. En effet, les individus ne se transformaient plus en bêtes féroces mais en êtres dotés de sens, d'intelligence et au physique beaucoup moins désavantageux que celui des Charognards (peau translucide, yeux très clairs, dentition « normale ») : les B.O.A. Enfin, un deuxième vaccin vint éradiquer le virus, mais la population restante de race humaine s'avéra très amoindrie et devint de ce fait l'objet de survie alimentaire et les esclaves des B.O.A : on les appelle les Sacs à sang, dont l'hémoglobine est très prisé. Ces derniers sont majoritairement des esclaves envoyés dès leur enfance au Cellier, une sorte de prison où chacun de leur mouvement, chaque minute de leur temps, est chronométré et où tout contact physique est quasiment totalement prohibé. Des règles très strictes encadrent cet environnement dans lequel vivent Oxana, son frère jumeau Alexandre, Denys, Samantha et Kim, tous âgés de 18 ans. A l'opposé, la renommée agence Sang et Prestige, dirigée par le B.O.A Monsieur Steel, propose également des « produits humains » haut de gamme et fait sur mesure pour satisfaire les besoins alimentaires des plus aisés, des produits éduqués et vivants reclus dans des cabines aseptisées, sans contact humain pour préserver leur pureté. C'est ici que vit Cléo depuis son enfance, une jeune fille qui s'apprête avec joie à remplir la mission pour laquelle elle est destinée : offrir son sang à un riche B.O.A. Ces derniers vivent dans le luxe au sein de Liberté et s'estiment supérieurs dans la hiérarchie sociale. Ils asservissent les minorités humaines, en font du bétail, bétail qui se prostitue en donnant son sang au noir, dans l'unique but de survivre. Mais quelques B.O.A se révoltent et s'insurgent contre le système pour venir en aide aux humains démunis.

Au fil des pages on comprend que la pénurie de sang humain se fait de plus en plus forte et la communauté B.O.A doit trouver des solutions pour survivre et préserver sa suprématie, c'est pourquoi les personnalités les plus influentes vont tenter de rendre les humains immortels. C'est au travers de cette histoire qu'Oxana, son frère Alexandre, Samantha, Kim, Denys et Cléo vont tenter de survivre face à cette société aux règles bien établies et s'avéreront être les cobayes de cette première expérimentation d'immortalité, qui passera par une loterie humaine destinée à satisfaire et à apaiser les populations. Ces adolescents devenus bien malgré eux éternels se destinent à un bien triste sort : satisfaire les B.O.A à vie, sans aucun moyen de leur échapper et sous la menace perpétuelle de l'injection du virus dans leur corps. J'ai beaucoup apprécié ce premier roman dystopique, qui propose un récit sombre très riche qui nous tient agréablement en haleine.

Les personnages sont profonds, on partage leurs sentiments de colère, de frustration, d'angoisse et d'amour. Ils ont tous une personnalité qui leur est propre permettant à chaque lecteur de s'identifier à tel ou tel héros. On lutte avec eux et on s'insurge contre cette société de B.O.A qui nous rappelle le régime nazi. Certes le sujet d'une pandémie qui transforme les populations n'est pas novateur en soi, mais la plume de Magali Laurent nous transporte vers le Cellier, vers la ville Liberté et nous ancre dans son récit, et ce du début à la fin. Elle délimite parfaitement et avec subtilité les traits de chaque population, prenant soin d'adapter nos problèmes sociaux à ceux de son histoire, la rendant ainsi beaucoup plus plausible que ce qu'on pourrait le croire.

Un petit mot enfin sur la couverture qui allie efficacement le côté lumineux et le côté sombre, la lumière de l'espoir et la noirceur de la situation de la race humaine. Les lettres du titre sont en 3D, apportant une touche d'originalité et quelque chose de moins linéaire. Vous l'aurez compris, pour moi c'est un coup de coeur garanti que je vous invite à découvrir !

Afficher en entier
Demi-Vie, Tome 1 : Rupture

J'ai adoré cette histoire ! C'est un tout nouveau concept que l'on découvre dans cet univers: un mois de sommeil pour un mois d'éveil, soit une demi-vie ! Ce monde est totalement différent du nôtre (sans être complexe) et y ressemble pourtant dans une autre mesure. Je pense notamment à la nourriture, au nécessaire que l'on doit se procurer à l'aide de points. Ou au Clairécran. Je ne vous en dis pas plus à ce sujet, mais cette technologie est à la base de toute l'intrigue ! D'ailleurs, si, au départ, on découvre avec Ysia les principes de sa nouvelle vie, l'élément déclencheur et les péripéties ne tardent pas à arriver ! Les choses changent et les personnages n'y comprennent plus rien ! J'ai aimé que la situation initiale, dans laquelle nous découvrons le Jardin (là où vit Ysia), ne s'éternise pas et qu'on entre rapidement dans le vif du sujet. Dès que l'action arrive, l'histoire devient encore plus addictive ; on veut connaître la suite ! Et la fin... Elle est très surprenante et mystérieuse ! J'ai hâte de lire le tome 2 qui risque d'apporter certaines réponses.

J'ai bien aimé les personnages, dont Sacha. J'ai trop hâte de le retrouver dans le second opus ! Et Rosa ! Si, au premier regard, elle est froide, déplaisante, on apprend à la découvrir un peu plus au travers du roman, mais son histoire demeure vague. J'espère pouvoir en apprendre davantage à son propos dans la suite : elle semble être un personnage profond qui a beaucoup à apporter. Et Ysia ! J'adore qu'elle soit différente et courageuse. Elle est une perle. Et finalement, Driss. C'est un exemple aussi, même si on ne sait pas grand chose à son sujet ! Vraiment, de beaux personnages, un bel univers et une intrigue qui ne demandent qu'à être développés dans le second tome.

Il s'agit d'une histoire racontée à la troisième personne du singulier et on suit majoritairement Ysia, mais à quelques reprises, nous avons le point de vue de Driss. Ce changement est utile afin de comprendre le fonctionnement de ce monde, mais aussi (et surtout) pour savoir ce qu'il se passe lorsqu'Ysia dort. Je m'attendais cependant à plus de variation, mais je trouve tout de même que cela a bien été dosé. La narration au "il", quant à elle, est bien utilisée et sert bien le récit comme c'est un livre où il y a beaucoup d'action: je n'ai pas eu de difficulté à me laisser transporter dans l'univers.

Sinon, comment parler de ce roman sans en mentionner la couverture ? Elle est juste magnifique et représentative de l'histoire ! J'ai trop hâte de voir celle du second tome !

Je vous invite donc fortement à découvrir ce livre ! En le lisant, je me disais qu'il avait le potentiel pour devenir un bestseller comme Hunger Games ou Divergence (en tout cas, il me faisait penser à ces histoires de science-fiction qui ont eu un grand succès dans les dernières années) !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Shaynning 2021-06-07T04:56:18+02:00
L'Antre du diable

La collection québecoise "Frisson" s’inscrit dans le registre horreur jeunesse et comporte quatre niveaux. "L'antre du diable" est au troisième niveau, le "Sang pour sang québecois", pour les 12 ans et plus.

Être l'aîné d'une famille de chasseurs de fantômes n'est pas de tout repos. Cette fois, les parents de Zackary, 16 ans, ont été embauchés par le propriétaire d'un lugubre Hôtel Ontarien, à Hill'Lake, afin de détecter des activités paranormales. Cet Hôtel a déjà une réputation de lieu hanté, car autrefois, un médecin y aurait tué son épouse, ses filles et tout ce qui y vivait avant d'être retrouvé mort au centre du labyrinthe qui jouxte le bâtiment. Une crise de folie qui serait survenue alors que tous les habitants se mourraient de la dernière grande pandémie, celle de la grippe espagnole. Zack se retrouve donc dans ce lieu avec son petit frère Louis, son meilleur ami Maxime et son amie Edith, où tout semble avoir été penser pour donner une impression de lieu hanté. Une fête sur le thème de l'horreur est même prévue. Mais Zack ne se sent pas à l'aise dans cet endroit, avec cet homme à casquette louche qui semble les suivre partout, le sympathique, mais énigmatique fils du propriétaire, et cette jeune fille muette qui apparaît partout et semble cadavérique. Et bien sur, on prévoit une tempête. La joie, quoi!

Ce roman reste dans les éléments connus de l'univers horreur. Comme la plupart de ces romans du genre, on a une accumulation de circonstances exceptionnelles commodément réunies, comme la tempête, le fait que plus personne ne se trouve dans l’Hôtel à cause de ça, qu'il n'y a plus d’échappatoire possible à cause d'un arbre en pleins milieu de la route, ce genre de truc. Comme beaucoup de roman horreur, nous avons la thématique "entité maléfique", quelque chose de fondamentalement mauvais qui corrompt l'Humain. On commence molo, pour finir en crescendo. Donc, on reste dans ce qui est habituellement convenu en Horreur.

Côté histoire, nous avons un scénario à la "Shining", un hôtel éloigné, des antécédents de morts suspectes, une famille isolée , un labyrinthe dans la cour et un père qui semble ne pas tourner rond dans sa tête. Mais à voir toutes les allusions aux films d'horreur qui jalonnent le roman( qui sont d'ailleurs souvent des films tirés de romans d'horreur), peut-être est-ce volontaire de l'auteur de situer le roman tout près du célèbre roman de Stephen king?

Il y a un truc que j'ai bien aimé de cette histoire et c'est cette idée que "l'horreur", aussi horrible, sordide et morbide soit-il, trouvera toujours preneur. De base, les gens venaient à Hill'lake pour se gorger de frissons glacés et d'histoires macabres, il y a donc cette idée de voyeurisme obscure ou de curiosité morbide pour ce genre de lieu où la mort violente à laissé des traces. Et donc, qui permet au mal de perdurer. Bonne tournure, c'est intéressant.

Sinon, dans son genre, c’est un bon roman. Pas de filles outrancièrement débiles ( non, en fait les filles sont même plus badass que les gars dans ce roman, c'est tant mieux), pas de grossières invraisemblances ( quoique laisser un seul gars de service à l’hôtel quand il y a des clients présents, hum, c'est tiré par les cheveux, mais bon, admettons) et ça se lit pratiquement tout seul. J'ai bien aimé les clin d’œil aux classiques d'Horreur. De plus, j'ai trouvé Zachary fort touchant concernant sa relation avec son petit frère.

Enfin, je précise le fait que j'ai au compteur plusieurs livres d'Horreur adulte et que par conséquent, je n'ai pas spécialement frissonné avec ce livre, et donc que mon jugement est quelque peu biaisé de ce fait. Mais en même temps, je tiens compte du fait que c'est un Horreur Jeunesse, il est fait pour les plus jeunes et n'est donc pas fait dans un style susceptible de les perturber outre mesure . Ça demeure néanmoins un roman où des gens sont tués, où du surnaturel maléfique est à l’œuvre et où l'ambiance est glauque, c'est déjà bien assez, à mon avis.

Un bon roman pour les jeunes amateurs du genre ou ceux et celles, même plus vieux, qui veulent s’initier au genre.

Pour un lectorat de 12 ans et +, premier cycle secondaire.

Afficher en entier
B.O.A. Tome 1 : Loterie funeste

Premier tome dans un univers très complexe, très sombre aussi, des personnages singuliers et vraiment attachants dans un sens.

L'histoire est original, plaisante a lire et addictive, un bon livre.

Afficher en entier
B.O.A., Tome 2 : Couples maudits

Un deuxieme tome tout en souffrance brute, une suite avec beaucoup de développement personels pour chacun de nos heros.

Même si certain passage semble long et répétitif il reste un bon livre.

Afficher en entier
B.O.A., tome 3 : Ames insoumises

Une bonne conclusion a cette trilogie, un bon moment de lecture.

Afficher en entier

Dédicaces de Magali Laurent
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

De la Bagnole : 2 livres

Editions de Mortagne : 2 livres

Noyelles-France loisirs : 2 livres

Ed. de Noyelles : 1 livre

De Mortagne : 1 livre

Héritage : 1 livre

Grasset : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array