Livres
477 379
Membres
457 842

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Magali Wiéner

92 lecteurs

Activité et points forts

ajouté par Lilou 2009-09-16T21:52:22+02:00

Biographie

Professeur de lettres, Magali Wiener écrit des adaptations pour la jeunesse et conçoit des ouvrages documentaires.

Après ses études supérieures, elle obtient une maîtrise de grec byzantin, un DEA grec byzantin (La Sorbonne) et enfin une agrégation de lettres classiques.

Elle enseigne désormais à l'IUFM de Montpellier et poursuit son activité d'auteure en explorant le genre romanesque pour les ados.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
9 lecteurs
Or
11 lecteurs
Argent
24 lecteurs
Bronze
22 lecteurs
Lu aussi
22 lecteurs
Envies
101 lecteurs
En train de lire
3 lecteurs
Pas apprécié
3 lecteurs
PAL
10 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.12/10
Nombre d'évaluations : 26

1 Citations 19 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Magali Wiéner

Sortie Poche France/Français : 2014-08-27

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Mushu 2013-08-01T10:38:43+02:00
Les carcérales

J'ai été déçue par le livre parce que je ne m'attendais pas à ça. L'écriture ne m'a pas vraiment plu.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par LoganLerman 2013-11-17T17:59:44+01:00
Les carcérales

C'est bête que ce livre ne soit pas plus connu. Il était vraiment bien.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par percabeth76 2014-02-21T07:16:01+01:00
Les carcérales

C'est un roman un peu violent et très touchant qui m'a fait prendre conscience de beaucoup de choses. En plus, j'ai rencontré l'auteur et elle est géniale.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ella-N 2015-08-03T15:04:58+02:00
Les carcérales

Un livre si étrange!

Les point de vue des deux personnage divergent complètement:

Elle se dit violé

Il se croit innocent.

J'ai été chamboule par ce livre, troublée et même révoltée.

Par moment je me demandais si elle n'imaginais pas.

Par d'autres je le détestait de ce qu'il avait fait.

Un livre bouleversant qui nous montre la Prison. comment Elle détruit, comment Elle forge.

C'est une livre dont on ne sort pas indemnes.

Si j'ai adoré j'ai été profondément chamboulé.

Afficher en entier
Sophie Scholl, la rose de la liberté

Petit livre retraçant le combat de Sophie - et accessoirement de son frère Hans - Scholl, que j'ai lu au collège et dont je garde un bon souvenir.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Choupi333 2016-03-30T22:08:00+02:00
Un garçon si gentil

Un livre qui dérange, qui malmène, mais surtout un livre qui fait réfléchir.

Tout le long de l'histoire mon point de vue alternait entre ma colère contre Rodrigues qui ne comprends pas ce qu'il a fait, qui vit complètement dans le déni, qui culpabilise Aurélie alors que le seul coupable c'est lui; et entre ma compassion envers lui, envers ce garçon qui n'a pas voulu faire de mal mais qui en a fait, envers cet adolescent qui a peur, qui se retrouve face à un mur.

Ce livre nous montre que tout n'est pas noir ou blanc, qu'il est difficile de prendre partie entre le coupable et la victime.

Pourtant on sait qui a fait quoi, mais on doute tout de même.

Une histoire qui pourrait très bien être réelle, elle est scindée en plusieurs parties, toutes écrites avec leurs particularités, ce qui donne de la dynamique. J'ai également apprécié le fait que l'auteur ait fait des recherches sur la loi et la procédure française, c'était très intéressant.

Bref, ce roman est à lire et je conseillerai même de l'étudier en classe de lycée, parce qu'il y a un vrai message d'éducation sexuelle dans ce roman, mais aussi sur le respect de la femme.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zaphrinamakichan 2018-02-23T11:22:27+01:00
À quoi tu ressembles ?

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/02/a-quoi-tu-ressembles-de-magali-wiener.html

Ce roman est vraiment atypique puisqu'il s'agit en réalité d'un recueil de nouvelles. Chaque nouvelle correspond à un personnage faisant partie de la bande de copains élèves dans la même classe. Toutes ont un point commun : la volonté d'être soi et non une copie d'un parent souvent le père. Il y a tout de même des variantes.

J'ai adoré le style de l'autrice puisqu'elle manipule le lecteur, assoie un suspens incroyable sur certaines nouvelles, sur une autre, vous vous prenez une claque énorme et une autre m'a un peu choquée. Le choix des mots est également intéressant. On ne mâche pas le travail de réflexion du lecteur. On doit comprendre les sous-entendus. On ne nous dit pas clairement les choses. Les fins de chaque nouvelle sont vraiment des fins mais plus que cela, c'est des rebondissements de malade. Il y a une fin que j'ai trouvé moins surprenante mais très belle.

On n'aborde pas seulement la volonté de ces ados d'être eux-mêmes. On parle du statut des parents, de leur impact sur leurs enfants selon l'éducation qu'ils donnent. En effet, l'autrice aborde différente façon dont les parents élèvent leurs enfants : on a les parents absents, qui en demandent trop, un drame, des secrets, libres et d'autres encore mais il faut lire le livre et lire entre les lignes pour le comprendre. On y parle également des changements des ados face à certaines découvertes souvent malgré eux.

J'ai été très touché par la plupart mais deux m'ont plus touché que d'autres : celle de Diane très poétique et Mika qui est très dur mais cela existe malheureusement. L'espoir est présent avec la nouvelle de Jeff. Le thème abordé est vraiment beau. Dommage pour la fin. Pas qu'elle ne m'est pas plus mais elle est dure après autant d'espoir. Celle d'Antonin m'a glacé à la fin.

En bref, ce recueil de nouvelle vous en mettra plein la vue avec une écriture intelligente qui pousse à la réflexion et à voir plus loin que les apparences.

Afficher en entier
Sophie Scholl, la rose de la liberté

l'histoire :Spoiler(cliquez pour révéler)Ce livre raconte la résistance allemande au travers de la rose blanche : un réseau clandestin qui dénonce l'idéologie d'Hitler. Sophie et Hans Scholl vont se battre au côté d'autres étudiants et d'adultes pour défendre la liberté de l'Allemagne. Ils vont répandre plusieurs milliers de tracts. Le 5ème sera transmis aux Alliés qui vont le lâcher à des millions d'exemplaires au-dessus de l'Allemagne. En tout, il y en a eu six tracts. C'est en distribuant le dernier dans l'université de Munich que Hans et Sophie sont arrétés. Ils seront jugés avec Christoph Probst pour "haute trahison, démoralisation des troupes, sollicitation de l'ennemi et outrage à l'État" durant un procés dans la salle principale du palais de justice de Berlin. Lors de celui-ci, la salle était remplie d'officiers et de bureaucrates du Reich. De suite, ils sont amenés dans une prison et guillotinés. Sophie et Hans ont eu le droit de revoir leurs parents. Tout les trois, ils fument une cigarette, leur dernière. C'est Sophie qui passe la première. Elle a affirmé sa liberté, sa détermination et sa fierté de lutter pour la démocratie et la dignité humaine jusqu'au bout. Puis c'est au tour de Christoph qui est plus démoralisé car il laisse derrière lui sa femme et ses trois enfants. Hans meurt en dernier en criant "vive la liberté". Ces trois étudiants ont fait preuve d'un courage incroyable et ils savaient d'avance que se qu'ils faisaient été dangereux. Chaque année, le prix littéraire frère et soeur Scholl récompense le livre qui "témoigne d'indépendance d'esprit, encourage la liberté civile, le courage moral, intellectuel et esthétique."

c'est le résumé du livre « Sophie Scholl, la rose de la liberté » mais aussi du film « les derniers jours » de Marc Rothemund sorti en 2006.

J'ai aimé ce livre puisque c'est l'histoire vrai de plusieurs héros qui vont lutter jusqu'aux derniers instants. Je l'ai aussi aimé parce que peu d’histoires sont le témoignage de personnes allemandes luttant contre le régime nazis (après je n'ai pas lu d'autre livre avec ce point de vu mais j’admets qu'il puisse en hésiter). Je conseille se roman puisque qu'il montre bien que des jeunes hommes et femmes ont lutter contre la barbarie.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jenna95 2018-09-08T12:41:49+02:00
Un garçon si gentil

Un sujet sdur vu d'un point de vue inhabituel. Parce que cette fois-ci, ce n'est pas le point de vue de la victime qu'on va avoir mais celle du bourreau. Et en effet, que ressent un coupable par rapport à ce qu'il a fait ? C'est une façon de parler d'un sujet grave mais sans le côté trop manichéen de la chose. Tout est en nuance, et l'agresseur n'est pas forcément un monstre.

Une réflexion tout autour de la conscience de ses actes, mais surtout du système judiciaire. Avec l'incarcération du personnage, il ne faut pas s'attendre à de l'action. C'est très descriptif, parfois un peu longuet.

On ne prendra pas forcément Rodrigues en pitié, loin de là. Au contraire, son déni perpétuel rend les choses pires que tout. Parce qu'on le sait, qu'au fond, c'est pas un mauvais gars. Mais jamais il ne se remet en question, jamais il ne se dit qu'il a peut-être déconné (alors que clairement, vu la description qui a été faite par lui-même au début du livre, il y avait assez peu d’ambiguïté sur la question) ou que Aurélie est pas seulement une "salope" qui a voulu bousiller sa vie en l'envoyant en prison. Parce que même si cette histoire reste un quiproquo, il aurait pu essayer de se mettre à la place d'Aurélie un minimum. Comprendre qu'elle n'allait pas bien, qu'il l'avait bousillée sans s'en apercevoir. Mais il est d'une mauvaise foi accablante, et vraiment irritant à se placer dans un statut d'un innocent victime du système, à toujours vouloir culpabiliser Aurélie. Sans parler de ses arguments vides du style "Oui, elle s'est parfumée et on s'est promenés ensemble, c'est qu'elle avait envie de moi."

Mais en même temps, ça pose la question de ceux qui se retrouvent enfermé sans bien comprendre pourquoi. Même si ce sont des personnes complètement à côté de la plaque et hors des réalités, au moins, ça permet de comprendre un peu plus ce qui se passe dans la tête de certains. Et qu'il est parfois difficile de prendre parti, en toute objectivité.

La structure du récit est quant à elle plutôt intéressante. C'est assez linéaire, mais en même temps, ça permet d'avoir une vision globale de comment les choses se passent concrètement : la garde à vue, la vie quotidienne en prison avec sa violence et ses bagarres, l'avocat, et tout le reste.

J'ai un peu été sceptique face à la fin lors du procès. J'ai trouvé les plaidoiries peu convaincantes : avec des arguments parfois superficiels, voire complètement fallacieuses (je n'ai jamais assisté à des procès de ce genre mais est-ce que les plaidoiries du type "Elle aimait se faire remarquer, s'habiller comme une p*te, c'est qu'elle était consentante et que c'est juste une garce manipulatrice" ça peut vraiment passer ? Sérieusement ?! Enfin, ce genre de réflexion apparaît bien avant dans le récit, et les allusions qui sous-entendent qu'elle l'a mérité à cause de sa façon de s'habiller...eh bien c'est vraiment dérangeant (même si c'est pour appuyer le propos et montrer les dysfonctionnements du système et des mentalités, et même si certains pensent encore de cette façon, dans la fiction, ça continue à faire grincer les dents).

Bref, un livre qui ne laisse pas indifférent, qui propose un point de vue différent, et qui fait réfléchir. Mais avec une victime peut-être un peu trop en retrait. Mais après tout, ce n'est pas son histoire, c'est celle de Rodrigues.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par zaphrinamakichan 2018-11-26T10:38:13+01:00
J'ai envie qu'on m'aime

https://lessortilegesdesmots.blogspot.com/2018/11/jai-envie-quon-maime-de-magali-wiener.html

J'avais adoré le premier recueil de l'autrice. Ce second est dans la même veine que le précédent. Ce recueil parle de dix adolescents (6 filles pour 4 garçon). Mes préférés sont Chiara et Sacha. J'ai beaucoup aimé leur façon d'exprimer ce qu'ils ressentent et le fait d'avoir choisi d'écrire du point de vue du méchant par moment.

Tous les personnages sont crédibles même vivants. Pour certains, ils m'ont rappelé des personnes que j'ai connus et même certaines choses que j'aurai pu vivre. Magali Wiéner met bien en avant les émotions et les intentions de chaque adolescents. Les questionnements et leur sensations, leur regard sur leur entourage. Tant de choses qui permettent d'aborder avec justesse les différends sujets abordés.

On y aborde pas mal de thèmes. Le féminisme pour Sacha, la contraception pour Juliette, le racisme pour Sacha, Valentine a besoin de se sentir aimer au point de suivre aveuglément une autre, le harcèlement pour Wilfried (je l'ai détesté) et Camélia, la paranoïa pour Océane. Avec Camélia, on voit également le changement du corps et le mal être de l'adolescente. Basile exprime une colère et une indépendance rare et surtout parle d'une relation amoureuse atypique. Anna Rose parle de la tentative d'influence de sa mère sur son avenir et de LGBT et des différences sociales.

En bref, ce recueil de nouvelles est très bien fait. Je préfère quand même le précédent plus dans la subtilité et la lecture active. Celui-ci est plus brut dans sa finalité.

Afficher en entier

Dédicaces de Magali Wiéner
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Flammarion jeunesse : 3 livres

Editions du Rouergue : 1 livre

Milan : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array