Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs
Lire la suite...
Par PoppyZ le 3 Novembre 2017 Editer
PoppyZ
Issu d’un père polonais et d’une mère née dans le Cambraisis, Marc Rozanski a choisi de porter ses racines en Bourgogne. Sa découverte de cette région et plus particulièrement du Morvan s’est condensée dans un premier livre : « Chroniques du Champ des Teurlées », publié comme les suivants aux éditions de l’Armançon. Ce livre a obtenu le Prix littéraire du Morvan.
Son second roman, « La croisée des ornières » fut un livre nomade, qui restait morvandiau puisque son héros est un paysan qui part sur les routes débarder les forêts et qui rencontre à cette occasion d’autres errants : un clan de Roms.
Marc Rozanski a ensuite voulu un livre sur le petit monde dijonnais vu à travers le regard cynique d’un lettré de la fin du XVIIème siècle : Bernard de La Monnoye. « Poète et imposteurs » égare le lecteur dans cette ville aux rues étroites, écrasée par la chaleur du mois d’août 1697, où les dorures et les marbres cachent les turpitudes du pouvoir. Cet ouvrage a obtenu le Prix du Lyon's Club Grand est.
En 2005, à l'occasion d'une exposition sur la Pologne romantique Marc Rozanski a fait la connaissance de Teofil Kwiatkowski (1809-1891), un peintre qui allait occuper sa plume pendant cinq ans. Aujourd’hui Kwiatkowski est connu à travers son œuvre la plus célèbre, « Bal à l’Hôtel Lambert », aussi appelé « La Polonaise de Chopin. » Officier de l’armée polonaise dans l’insurrection de 1830 contre les Russes, il fut exilé en France où il vécut au cœur des milieux artistiques et littéraires français et polonais de Paris pendant une grande partie du XIXème siècle. Ami de Frederic Chopin et de Teofil Lenartowicz, il côtoya Adam Mickiewicz, Théophile Gautier l’apprécia beaucoup, Eugène Delacroix moins, George Sand pas du tout… Il épousa une noble d’Avallon, et sut s’intégrer à son réseau familial et économique dans cette époque de bouleversements que fut la révolution industrielle. Fasciné par ce personnage et par son époque, Marc Rozanski lui a consacré une biographie baptisée "Un peintre polonais sur les bords du Cousin" A ce titre il présenta en 2010 plusieurs conférences sur le peintre, dont une à la Bibliothèque polonaise de Paris et une au Musée des beaux arts d’Avallon.
La proximité entre Kwiatkowski et Chopin a permis à Marc Rozanski de bien connaître ce musicien, et de créer avec le pianiste Maximilien Borron un spectacle alliant la musique avec la narration.

Ajouter une citation

Ajouter une biographie

Ajouter un commentaire

Ajouter une information

Envoyer
Spoiler
Max 0/10000 caractères utilisés