Livres
524 467
Membres
542 817

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Marek Halter

Auteur

350 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par newmoon 2010-12-08T19:52:26+01:00

Biographie

Peintre et romancier français

[Littérature française]

Né à Varsovie, Pologne le 27 janvier 1936

Défenseur acharné de la paix au Proche-Orient, Marek Halter est un écrivain et un essayiste engagé pour la cause des droits de l'homme. Marqué par une enfance difficile, passée entre le ghetto de Varsovie, Moscou et les camps de réfugiés en Ouzbékistan, le jeune Polonais subit de plein fouet la violence antisémite qui ronge l'Europe des années 1940. Rien de surprenant à ce qu'une fois installé en France en 1950, il s'engage dans le militantisme contre l'antisémitisme et le racisme. A l'origine du Comité international pour la paix négociée au Proche-Orient, créé à la suite de la guerre des Six Jours en 1967, il fait partie, quinze ans plus tard, des membres fondateurs de SOS Racisme. Auteur de nombreux romans, l'écrivain connaît un succès retentissant avec 'Le Foi et les rois', sur le conflit israélo-palestinien et 'La Mémoire d'Abraham', une immense fresque sur le peuple juif. Conteur, éveilleur de conscience et passeur de mémoire, Marek Halter est reconnu internationalement autant pour son oeuvre que pour ses actions.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Diamant
82 lecteurs
Or
293 lecteurs
Argent
190 lecteurs
Bronze
104 lecteurs
Lu aussi
126 lecteurs
Envies
279 lecteurs
En train de lire
13 lecteurs
Pas apprécié
8 lecteurs
PAL
260 lecteurs

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.9/10
Nombre d'évaluations : 162

4 Citations 94 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Marek Halter

Sortie France/Français : 2017-03-02

Les derniers commentaires sur ses livres

La Bible au féminin, Tome 2 : Tsippora

Après l'excellent premier tome de "La Bible au feminin", j'étais impatiente de lire ce second volume d'autant qu'il concernait l'épouse de Moïse, un personnage biblique qui m'est beaucoup plus familier qu'Abraham pour avoir vu pas mal de films et documentaires sur l'Exode.

Cette fois encore, j'ai adoré découvrir de nouveaux lieux et une nouvelle culture en des temps très reculés. Je n'ai eu aucun mal à imaginer le beau royaume de Madian, j'ai adoré les "histoires de soeurs" entre les filles de Jethro qui est d'ailleurs un père formidable et surtout, j'ai bien apprécié l'histoire d'amour de Moïse et Tsippora. Elle est vraiment magnifique et bien développée même si parfois je ne les ai pas compris l'un et l'autre. Enfin, surtout Tsippora. Spoiler(cliquez pour révéler)Qu'est ce que c'est que ce chantage genre je t'épouse seulement si tu vas en Egypte ?! Realise-t-elle ce que cela représente pour Moïse ? J'aimais beaucoup le personnage de Tsippora jusqu'à cet instant. À partir de ce moment, je l'ai trouvée beaucoup trop butée et même un peu imbus de sa personne...

Dans ce livre il n'est pas seulement question de religion. On parle aussi beaucoup de racisme. Tsippora a la peau noire et cela attire sur elle le courroux des autres. Le comportement de nombreux personnages envers elle m'a vraiment horripilée (genre Myriam par exemple...Je ne comprends pas que des gens que l'on a voulu rabaisser cherchent à leur tour à rabaisser d'autres personnes. Myriam n'a-t-elle donc retenu aucune leçon de ses malheurs ?)

Cet ouvrage m'a un peu décontenancée car ce n'était pas la vision de l'Exode que je connais (je crois que j'ai un peu trop regardé "Le prince d'Egypte"...^^) Déjà le retour de Moïse en Égypte n'intervient que tard dans l'ouvrage. Puis j'ai eu un peu de mal à comprendre qui était qui parmi tous les Égyptiens. Mais le plus déconcertant pour moi a été la fin avec tous ces problèmes au sein du peuple d'Israël et l'épisode du veau d'or que je ne connaissais pas vraiment. Spoiler(cliquez pour révéler)Je ne m'attendais pas à un épilogue aussi sanglant...la mort des enfants de Tsippora était pour moi aussi brutale qu'inatendue de même que son décès à elle. Je me suis retrouvée bouche bée au-dessus de mon roman... Mais c'est une bonne chose d'avoir une autre version. Je ne sais pas si Marek Halter s'approche au plus près de ce qui est dit dans la Bible. Je ne m'y connais pas assez pour dire quand il extrapole et quand il est fidèle mais j'imagine que son oeuvre est un mixte des deux.

Quoi qu'il en soit, "Tsippora" a été une lecture bien agréable et surprenante, très différente de "Sarah".

Afficher en entier
La Bible au féminin, Tome 3 : Lilah

Honnêtement je suis très déçue...autant j'avais adoré les deux premiers volets autant j'ai eu beaucoup de mal avec ce 3ème tome de "La Bible au feminin".

Bon, on ne va pas se mentir, je pense qu'une certaine lassitude est en partie responsable de ce sentiment. Même si les 3 romans sont différents, le sujet est quand même sensiblement le même et j'ai eu l'impression de revoir Tsippora essayer de persuader Moïse d'aller en Egypte quand Lilah tentait de convaincre son frère de partir pour Jérusalem. Il y avait comme un sentiment de déjà-vu.

Mais au-delà de ça, je n'ai pas vraiment réussi à me passionner pour l'histoire de Lilah. Sa love story avec Antinoes ne m'a pas du tout touchée. Les quelques scènes qu'ils ont ensemble sont presque exclusivement sexuelles alors je n'ai pas vraiment vu de complicité entre eux. Et je n'ai pas compris la plupart des choix de Lilah. Elle se sacrifie beaucoup trop pour un frère qui ne le mérite pas et j'ai donc eu du mal à la voir comme une femme forte...Je n'ai pas non plus accroché au protagoniste d'Ezra. Trop fanatique, trop imbus de lui-même. Certaines de ses actions sont juste ignobles...

Le livre d'Ezra est en outre une histoire de la Bible que je ne connaissais pas ou en tout cas moins que celle de Moïse ou d'Abraham. J'avais donc plus de mal à comprendre certaines choses, notamment le contexte "historique". J'ai aussi trouvé que la religion était beaucoup plus présente dans ce 3ème tome...Ça m'a un peu gênée j'avoue.

En revanche, j'ai beaucoup aimé les scènes avec Parysatis, reine de Perse. Ce personnage m'a fascinée, il était vraiment bien travaillé. J'ai aussi bien apprécié la fin. Spoiler(cliquez pour révéler)Lilah qui se rebelle enfin contre Ezra ! Enfin ! Là j'ai adhéré à sa décision. J'aurais aimé que cette partie où Lilah ère avec les autres femmes soit davantage développée. Quant à la plume de l'auteur, elle est toujours aussi belle.

Même si je termine donc cette trilogie sur une note un peu négative, j'ai pris plaisir à lire ces trois histoires originales et bien écrites. "Sarah" restera toutefois ma préférée je pense.

Afficher en entier
Les femmes de l'islam, tome 1 : Khadija

Premier tome et j'ai adoré ! extrêmement riche et très intéressant nous ressortons de la lecture avec une multitude d'information sur Khadija. J'ai adoré !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2020-01-30T12:59:42+01:00
Marie

J'aime beaucoup les romans inspirés de la Bible. Je suis toujours curieuse de voir comment des auteurs parviennent à s'emparer de ces textes mondialement connus et nous proposer leur version tout en restant fidèles à l'oeuvre originale. De Marek Halter, j'avais déjà lu sa trilogie consacrée à Sarah, Tsippora et Lilah. J'étais impatiente de découvrir sa vision de la vie de Marie qui est un "personnage" qui m'a toujours beaucoup intriguée en tant que femme.

J'avoue que j'ai été un peu décontenancée au début. L'écrivain s'intéresse surtout à la vie de Marie, alors Miryem, avant la naissance de Jésus. Il est vrai que sa jeunesse n'est pas une chose à laquelle on s'intéresse très souvent. On la voit surtout comme la Mère. On n'oublie qu'elle a d'abord était Fille. C'était vraiment très intéressant de la suivre dans la Galilée de cette époque. Encore une fois c'est le côté très historique du roman qui m'a séduite. Cependant, je dois avouer que j'ai eu beaucoup de mal à m'attacher à "la Marie de Marek Halter". Elle est tellement parfaite, tellement brave, instruite. En clair, pas assez humaine à mon goût. "Ma Marie" à moi, c'est une jeune fille tout à fait banale qui s'est retrouvée embarquée dans des événements qui l'ont dépassée. C'est comme ça que je la vois. En outre, Marek Halter choisit ici de suivre scrupuleusement l'histoire religieuse selon laquelle Marie serait vierge et n'aurait pas conçu Jésus avec un homme. J'ai eu un peu de mal avec ça. Lorsque je lis une histoire inspirée de la Bible, j'aime que les auteurs nous laissent le choix de croire ou non, qu'ils restent un peu dans le flou pour que le lecteur puisse décider lui-même d'accorder foi ou non aux choses (Eric-Emmanuel Schmitt a très bien réussi cet exercice avec "L'évangile selon Pilate").

Enfin, j'ai été un peu perturbée par le récit que nous livre Marek Halter de sa rencontre avec Maria et du parchemin qu'elle lui a transmis. Je n'ai pas bien compris cette partie là pour être honnête. C'est quoi exactement cet évangile selon Marie ? D'où est-ce qu'il vient ? Cette rencontre s'est-elle vraiment produite ou Marek Halter est-il encore dans le récit ? Tout cela m'a laissé assez perplexe.

"Marie" a donc été une bonne lecture, intéressante et pleine de réflexion. Néanmoins, beaucoup de points m'ont déstabilisée et j'avoue que je ne me suis pas du tout attachée à cette version de Marie proposée par Marek Halter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Saturna 2020-02-12T10:57:43+01:00
Ève

Marek Halter est un auteur que j'aime énormément. Il a une façon de s'approprier les histoires de la Bible que j'adore. J'étais curieuse de savoir comment il allait s'emparer du mythe d'Ève, qui est quand même le commencement de tout.

J'ai été très surprise que contrairement à ce que laissait penser le titre, la Première Femme ne soit pas l'héroïne du livre. En effet, le personnage principal n'est autre que Nahamma, l'épouse de Noah. Si cela m'a un peu déconcertée ça ne m'a pas gênée pour autant car j'ai vraiment adoré découvrir sa vie au pays d'Hénoch. Marek Halter nous entraîne dans une étrange époque, dans un drôle de pays où vivent de curieux gens. L'ambiance est un peu particulière au début, il faut accepter l'incroyable (le fait que Caïn et Awan soient encore là après sept générations, que tout le monde descend d'eux - bonjour l'inceste ! - qu'Élohim a la main mise sur tout...) mais on s'en imprègne vite. J'ai vraiment adoré évoluer dans cet univers avec les personnages.

Bien que j'ai trouvé ce roman au rayon historique, il relève tout à fait du mythe. Personne ne peut affirmer que tout ce qu'il raconte est vrai. Il faut savoir faire la part des choses entre le religieux et le réel. Mais il est vrai qu'il a dans sa manière de présenter les choses un côté "roman historique" très plaisant.

Les protagonistes sont relativement attachants. Nahamma m'a beaucoup touchée de même que tous les gens du pays d'Hénoch qui l'accompagnent dans son long voyage. Evidemment, j'ai trouvé Ève fascinante. Marek Halter rend un bel hommage à ce personnage biblique trop souvent traîné dans la boue. Adam en revanche, en prend pour son grade. Plus arrogant et stupide on ne fait pas...Je ne sais pas si je peux m'exprimer ainsi, mais je n'ai pas trop "aimé Dieu" dans ce roman. Il est cruel, illogique, manipulateur. On dit toujours que Dieu est bon et que les Hommes sont mauvais mais c'est vrai que quand on regarde ce que le premier fait subir aux seconds, ceux qui croient sont en droit de se poser des questions... Marek Halter réfléchit beaucoup à tout cela dans cet ouvrage. Est-il vraiment nécessaire de rayer tout un peuple de la carte juste parce qu'une fille s'est montrée désobéissante en croquant dans une pomme ? Dans "Ève" c'est YHVH le vrai méchant de l'histoire. Selon moi en tout cas.

"Ève" est donc un excellent roman que je ne saurais trop vous conseiller. Il est à l'heure actuelle mon oeuvre préférée de Marek Halter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Blablaude 2020-03-13T22:34:16+01:00
Ève

Un peu partagée, l histoire les personnages me faisaient très envie d approfondir la lecture , mais j ai trouvé l écriture un peu longue et lourde . Dommage

Afficher en entier
Les femmes de l'islam, tome 2 : Fatima

Apres la lecture des "Seins de Fatima" j'ai été tenté d'en savoir plus sur la fille du Prophète , vivre beaucoup plus sérieux bien que romancé de Marek Halter qui oeuvre pour la paix entre les religions et les peuples dans une quête oeucuménique.. A lire après Khadija! Fatima, une femme forte, garçon manqué ne comprenant pas ses sœurs et leurs chichis, se préoccupe davantage de protéger son père contre les Mecquois. Poignant!! Même si c'est romancé c'est historiquement intéressant ...

Afficher en entier
Les femmes de l'islam, tome 1 : Khadija

Marek Halter s'est attaqué à la description du rôle des femmes autour des hommes illustres des périodes décrites dans la Bible et le Coran. Femmes qui ont en général joué un rôle important pour soutenir leur conjoint dans les moments difficiles et l'adversité. Khadija est l'épouse de Mahomet. Le pouvoir de cette femme qu'elle partage, qu'elle donne , qu'elle offre

La feminité dans toute sa splendeur J'ai aimé

Afficher en entier
Les femmes de l'islam, tome 1 : Khadija

J'ai (presque) adoré chacun des livres de Marek Halter sur les femmes de la Bible. J'étais donc impatiente de découvrir sa trilogie sur les femmes de l'Islam d'autant que c'est un sujet que je connais beaucoup moins. Élevée dans une famille d'origine judéo-chrétienne, j'ai quelques bases en ce qui concerne les religions juives et catholiques mais de la foi musulmane je ne sais pas grand chose. "Khadija" promettait donc d'être très instructif.

Comme pour les autres romans de l'auteur, j'ai trouvé l'immersion absolument géniale. À la lecture de cet ouvrage, je me suis vraiment retrouvée en Orient en des temps reculés. Je sentais l'odeur de l'huile et la chaleur du dessert. Son écriture m'a tout simplement fait voyager.

Khadija est une héroïne que j'ai beaucoup appréciée. Ce n'est pas une sainte dénuée de défauts. Au contraire, Khadija peut se montrer très orgueilleuse, vaniteuse. Elle ne se laisse pas marcher sur les pieds, sait ce qu'elle veut et se donne les moyens de l'obtenir. C'est une femme forte comme je les aime. Et en plus c'est une couguar ^^ Bien que plus vieille que lui, elle séduira Muhammad et le mènera vers la grandeur. On dit que derrière chaque homme important, se cache une femme. Nous avons là le parfait exemple.

J'ai aussi apprécié de découvrir la culture et les croyances de Khadija et de son entourage avant leur conversation. C'était très intéressant et encore une fois très dépaysant. Toutefois, je regrette que la révélation de Muhammad survienne si tard et si vite dans le récit. J'aurais voulu que ce soit plus détaillé, que l'auteur s'y attarde davantage.

Paradoxalement, j'aurais aussi aimé en savoir un peu plus sur la vie de Khadija avant son mariage. J'ai été un peu déconcertée au début de l'oeuvre. Le lecteur est direct lancé dans l'intrigue sans plus de préambule du coup je me suis souvent retrouvée perdue sur qui était qui, quel clan était attaché à quel personnage. C'était un peu confus.

Enfin, j'estime que le récit manquait parfois un peu de rythme. Certains chapitres ne me semblaient pas indispensable.

Mais dans l'ensemble, ce premier tome de la trilogie des Femmes de l'Islam est vraiment bon. Il m'a complètement embarquée en tout cas ! J'ai hâte de lire la suite.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lila11 2020-04-13T09:35:56+02:00
L'inconnue de Birobidjan

Bien que Marek Halter est un auteur que j'apprécie énormément, je ne suis pas parvenue à rentrer dans ce livre, j'y suis passé à côté.

Afficher en entier

Dédicaces de Marek Halter
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Pocket : 16 livres

Robert Laffont : 13 livres

J'ai lu : 11 livres

Albin Michel : 2 livres

France Loisirs : 2 livres

Glénat : 2 livres

LGF - Le Livre de Poche : 1 livre

Omnibus : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode
Array